AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

friendship never ends (lullaby)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1454 ✩ avatar : d. sharman
✩ crédits : havana.
★ âge : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mai - 15:00


après avoir revu maiya, clayton avait été tout chamboulé. ça a été son premier amour, sûrement le seul qu’il a eu dans toute son existence. évidemment, il a connu d’autres filles mais ça n’a jamais collé comme avec maiya. non, elle c’était vraiment la première et il pensait rester avec elle jusqu’à leur mort, la vie en a décidé autrement. elle est partie faire ses études en france, lui est resté à trois-rivières. une relation lui paraissait impossible alors il a préféré mettre fin à tout ça, à contre cœur mais c’était mieux pour tout le monde. il s’en est voulu clayton, d’avoir laisser la femme de sa vie mais pour lui, c’était vraiment impossible de tenir une relation comme ça, alors avant de foncer droit dans un mur, il a préféré arrêté. clayton a pris quelques jours de congé pour se reposer un peu, il avait enchaîné beaucoup trop d’heures d’affilé et il sent bien que son corps a besoin de quelques jours pour reprendre des forces. ses collègues l’ont un peu poussé à ce qu’il se repose aussi, il ne voulait pas prendre de congé de base, parce qu’il sait qu’il va s’emmerder. il n’aime pas ne rien faire, alors peut-être qu’il partira quelques jours au canada. pas trop loin de trois-rivières au cas où les pompiers auraient besoin de lui. ce soir, clayton a invité lullaby a venir manger chez lui, dans sa petite maison. il habite seul avec son chat, il aurait préféré un chien mais vu qu’il n’est jamais à la maison, ce n’est pas facile de s’en occuper. en attendant l’arrivée de la jeune femme, il prépare tout comme ça, il n’aura plus qu’à chauffer. lullaby, c’est son amie d’enfance, ils passaient beaucoup de temps à jouer ensemble et en grandissant, ils sont toujours restés aussi proche. leurs parents l’étaient aussi, c’est comme ça que les deux loustiques ce sont rencontrés d’ailleurs, grâce aux parents. on sonne et clayton lâche sa cuisine pour aller lui ouvrir « hey ! » il la laisse entrer après lui avoir fait la bise « comment tu vas ? ça fait longtemps ! » oui, ça fait un petit temps qu’ils ne se sont plus vus comme ça, autour d’un bon repas. faut dire que depuis que clayton était revenu, un peu moins d’un an, il n’avait pas eu le temps de se poser qu’il était déjà parti au travail, dans une toute nouvelle caserne. il s’y plait bien, il aime ses collègues et puis, ils lui font vraiment confiance, c’est un peu lui qui dirige tout le monde, un peu comme un chef même même si il ne se considère pas comme tel.

_________________

Et tournent, et tournent dans ma tête, les images du long métrage. Où tu es belle et moi la bête, et la belle n'est jamais sage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 407 ✩ avatar : Emilia Clarke
✩ crédits : @Tag - tumblr
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mai - 22:25


Clayton & Lullaby
friendship never ends

Lullaby dessinait machinalement sur son calepin, sans vraiment réfléchir. Elle n’avait pas envie de se poser de questions ou de tenter de répondre à celles déjà trop présentes à son esprit. La brune s’était juré de ne pas réitérer les erreurs du passé, celles-là même qui l’avaient poussée à quitter sa ville natale, celles qui étaient à l’origine de la cicatrice camouflée par le tatouage qu’elle arborait à son poignet. Elle avait fait un trait sur l’amour, sur la notion de couple et cela de manière définitive. Depuis cinq années, elle n’avait pas eu la moindre relation, et cela lui convenait à merveille. Enfin si on oubliait un homme qui revenait sans cesse à son esprit, celui-là même qui s’était insinué doucement dans ses pensées, dans ses habitudes au point de se rendre dans le même bar afin de l’entendre jouer. Cela s’arrêtait là, du moins pour l’instant parce qu’elle s’évertuait à le maintenir à distance de par sa carapace froide dont elle s’était parée depuis sa cruelle désillusion. Un soupir s’échappa de ses lèvres, et à la vue de ce qu’elle avait dessiné, elle ne put que déchirer la feuille. Une scène avec un micro, quel client voudrait de cela ? Son entreprise demeurait sa priorité, point barre. Un œil sur sa montre et elle sut qu’elle devait se presser de terminer ce qu’elle était en train de faire et se préparer pour partir chez Clayton. Lu, son ami d’enfance, celui qu’elle adorait plus que tout, une des personnes essentielles à son existence. Elle se hâta de regagner la salle de bain, se changea et passa prendre ce qu’il fallait afin de ne pas arriver les mains vides. Une bouteille de vin, quelques bricoles pour grignoter, le nécessaire pour passer une bonne soirée, même s’ils n’avaient nullement besoin de se mettre la tête à l’envers pour s’amuser et profiter de la compagnie l’un de l’autre. Enfilant sa paire d’escarpins, elle attrapa les clefs de sa voiture, et roula en direction de Saint-Maurice. Une fois arrivée, elle était sortie de son véhicule, avait récupéré ses achats puis était venue frapper à la porte. La brunette n’avait pas eu longtemps à attendre, la porte s’ouvrant sur ce visage familier qui lui remit du baume au cœur et balaya d’un revers de la main ses interrogations. « Je vais bien et toi ? Oui bien trop longtemps. » . Pénétrant dans la demeure de son ami, elle ne put que rajouter en lui adressant un clin d’œil. « Tu te rends compte qu’il faut qu’on prenne limite un rendez-vous pour se voir… sommes-nous des ministres ? Ah non, pompier, il faut croire que c’est en effet très attractif, tellement que tu oublies les anciennes amitiés. Je pourrais quasiment être vexée » . Elle éclata de rire, afin de lui témoigner qu’elle plaisantait. Oui, ça lui arrivait encore. Secouant la bouteille de vin, elle esquissa un sourire. il n’y avait que cela de vrai…
black pumpkin

_________________

☽☽ on ne peut pas se préparer à un impact soudain. on ne peut pas s'y préparer. ça vous frappe, venant de nulle part ; et soudain, votre vie d'avant est finie ; pour toujours

Revenir en haut Aller en bas
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1454 ✩ avatar : d. sharman
✩ crédits : havana.
★ âge : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Mai - 13:25


clayton est content de penser un peu à lui et de voir ses amis de longue date. lullaby et lui n’ont jamais perdu contact, de vrais amis d’enfance pour le coup. il sait qu’il peut compter sur elle à n’importe quel moment, comme elle peut compter sur lui. en ouvrant la porte, un sourire se dessine sur son visage, ça lui fait tellement plaisir de la voir, après tout ce temps « oui ça va ça va ! » il se pousse pour la laisser entrer, fermant ensuite la porte et allant dans le salon. il la regarde avant de rire à ce qu’elle dit « m’en parle pas, si tu savais le boulot qu’on a » il hausse les épaules, ce n’est jamais facile le métier de pompier, des horaires qui changent à tout moment, aucune vie en dehors ou que très peu mais il aime ça, il aime être sans cesse occupé et aider les habitants. il a besoin de faire quelque chose de ses journées clayton, sinon il n’est pas bien. alors prendre des jours de congés pour lui, c’était non mais on l’a poussé à le faire. il n’aime pas ne pas travailler, comme si le boulot était une drogue pour lui « et toi mademoiselle décoratrice d’intérieur, ça se passe bien ? » la décoration, on ne peut pas dire que la maison de clayton soit parfaitement bien décoré, il s’en fiche un peu et il n’y connait rien « si un jour tu veux t’occuper de ma maison, je t’en prie » une petite et simple maison mais qui aurait besoin d’une petite touche de neuf. clayton n’a pas le temps de s’occuper de ça puis il vit très bien là où il est. de toute façon, on ne peut pas dire qu’il est beaucoup chez lui, juste pour dormir « t’as pensé à touut ! » il dit en voyant la bouteille de vin. il ramène l’apéro parce que oui, l’apéro, c’est le plus important « tu veux prends quoi pour l’apéro ? » autant garder le vin pour le repas, de plus il s’accorde bien avec le plat qu’il a prévu « alors, quoi de neuf à me raconter dans ta vie » il l’interroge, elle a sûrement des choses à lui dire, comme lui a des choses à lui dire… mais il préfère qu’elle commence, il aime pas parler le premier, c’est con mais il est comme ça le asworth.

_________________

Et tournent, et tournent dans ma tête, les images du long métrage. Où tu es belle et moi la bête, et la belle n'est jamais sage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 407 ✩ avatar : Emilia Clarke
✩ crédits : @Tag - tumblr
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Juin - 15:07


Clayton & Lullaby
friendship never ends

Lullaby s’était toujours refusé de penser à quelque chose qui pourrait lui faire connaitre à nouveau le sombre enfer duquel elle avait réussi à se tirer. Elle n’avait pu que se forger une carapace indestructible, du moins c’était ce qu’elle avait toujours pensé, jusqu’à maintenant. A présent, elle se rendait compte qu’il y avait des failles, une qui grandissait petit à petit, au point de la faire se poser bon nombre de questions. Elle se refusait d’y répondre, parce que cela serait remettre tout en jeu, s’avouer vulnérable, humaine. Parce qu’elle ne voulait plus l’être, s’apparenter à un robot qui se consacrait corps et âme à son entreprise était tellement mieux, pas parlapitant mais au moins, il n’y avait aucun risque de voir son petit cœur se briser en mille morceaux dès lors que le prince charmant révélerait sa réelle identité, à savoir un abominable crapaud. Heureusement pour se changer les idées, la brunette pouvait compter sur un ami d’enfance, Clayton. Certes, ils ne se voyaient pas comme ils le souhaitaient, en raison de leur métier respectif. Alors, s’organiser quelque chose comme cela était bénéfique, et la joie ressentie plus que présente chez les deux amis. Ils ne se leurraient pas, étaient conscients de la raison de ces moments si fugaces. « Je me doute. Mais c’est tout à ton honneur, et on a bien besoin de pompiers » . Lulla lui avait adressé un sourire sincère, ayant l’intuition que si beaucoup fantasmaient sur l’uniforme, le travail était épuisant et réclamait toute attention et bien plus. et puis, tout naturellement, Clayton avait mentionné son métier, et instinctivement son regard s’était porté sur la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Se frottant la lèvre de son index, son esprit professionnel s’était mis en route, analysant les modifications qui pourraient être apportées. « Déjà, il te faudrait un peu plus de lumière, des couleurs moins ternes. Sans compter renouveler un peu le mobilier, mettre quelques fleurs ou éléments de décoration, et non je ne te parle pas de peluches, mais quelques bougies, des plantes même artificielles. Parce que je suppose que tu risquerais d’oublier de les arroser » . Elle commençait déjà à imaginer les potentiels plans qu’elle pourrait dessiner, et elle dut secouer la tête afin de recouvrir ses esprits. Elle n’était pas venue pour cela, surtout qu’elle avait fini par mettre sous le nez de son ami la bouteille de vin achetée pour l’occasion. Lullaby esquissa un léger sourire, et elle ne put que hausser les épaules machinalement « élémentaire, mon cher Watson » . Elle avait souri, une nouvelle fois, avant qu’il ne commence à lui parler apéritif et autre. « si tu commences à me prendre par les sentiments… ce que tu as, et ce que tu as envie surtout » . La brune n’avait pu que sortir ce qu’elle avait acheté, entre olives, et autres petites nourriture, chinoises et autre. « ça te va ? » , rétorqua-t-elle, espiègle. Et alors qu’elle ouvrait les chips de crevettes, elle baissa le regard sur ses mains, parce qu’elle n’aimait pas ou ne voulait pas parler d’elle, de ce qu’un homme éveillait en elle. bon sang, elle ne pouvait pas lui relancer la balle, parce qu’il trouverait cela suspect, et que l’interrogatoire serait encore pire. « oh tu sais… mon quotidien ne se résume qu’à travail, travail, et parfois je vais dans un bar écouter de la musique, tout ce qu’il y a de plus banal » , lança-t-elle machinalement, alors que l’évocation d’Elias lui procurait des frissons inexpliqués. « et toi donc alors ? »
black pumpkin

_________________

☽☽ on ne peut pas se préparer à un impact soudain. on ne peut pas s'y préparer. ça vous frappe, venant de nulle part ; et soudain, votre vie d'avant est finie ; pour toujours

Revenir en haut Aller en bas
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1454 ✩ avatar : d. sharman
✩ crédits : havana.
★ âge : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Juin - 18:51


il la regarde, hochant la tête avec un sourire aux lèvres. c’est vrai que la ville a besoin de pompiers, surtout qu’ils sont en sous-effectif. c’est aussi pour cette raison que clayton fait des heures supplémentaires, rattrapable soit par des congés en plus, soit par de l’argent. il préfère par de l’argent, il ne prend que très rarement des congés. peut-être plus tard quand il aura quelqu’un dans sa vie et qu’il fondera une famille, mais il n’en est pas encore là, loin de là. il est toujours seul, célibataire et au final, ça lui plait. pas de contrainte ou de disputes en rentrant à la maison par exemple « on est en sous-effectif en plus… c’est trop la galère » si à brooklyn, il y avait bien trop de pompiers, ici ce n’est pas le cas. difficile pour eux de bien faire leurs jobs quand il manque cruellement de pompiers, ils font tout ce qui est possible mais étant en minorité, ce n’est jamais simple. il dévie ensuite sur le boulot de lullaby et rigole en l’entendant, c’est vrai qu’il devrait refaire un peu la maison qu’il a loué en arrivant ici, rien n’était fait et il n’a pas eu l’occasion de s’en occuper encore, mais il compte bien y remédier, un jour peut-être « ouais je sais, la décoration est pas top.. après je suis pas souvent chez moi, je dors souvent à la caserne… mais un jour, je ferais appel à tes services ! » c’est vrai que clayton passe plus de temps à la caserne que chez lui. pas qu’il n’aime pas sa maison, au contraire mais c’est mieux pour l’équipe, au cas où si il manque des pompiers pour des interventions. ce n’est pas très sain comme mode de vie, il est en parfaitement conscient mais il n’a pas le choix, c’est comme ça et c’est un mode de vie qu’il a pris depuis qu’il est revenu à trois-rivières. sûrement aussi que c’est pour cela qu’il est toujours seul, il prend peu de temps pour lui « ça marche ! je reviens » il va dans la cuisine chercher une bouteille de mousseux qui traînait depuis quelques mois déjà, heureusement que l’alcool ne pourri pas.  il retourne au salon avec deux verres qu’il chope au passage « parfait ! » il ouvre la bouteille et sert la jeune femme avant de se servir et de se poser enfin dans le canapé à ses côtés. il la regarde ensuite raconter les nouvelles même si il n’y en a pas énormément « je vois qu’on a le même quotidien… c’est cool » il rigole doucement, le boulot avant tout, pour pas changer, ils sont comme ça tous les deux « oh bah pas grand chose non plus… enfin, j’ai revu maiya y a deux jours » il se mordille la lèvre en soupirant doucement, il n’est pas sûr que parler de ça soit une très bonne idée de parler de ça avec lullaby, de parler de ça tout cours d’ailleurs… même si la jeune femme a l’air heureuse, il ne peut s’empêcher d’avoir un pincement au cœur, parce qu’il sait très bien que maintenant, il n’y aura plus aucune chance pour lui de la reconquérir, elle est prise maintenant et même fiancée, à quoi bon tenter une approche et d’essayer quelque chose ? c’est trop tard maintenant, il doit se faire une raison…

_________________

Et tournent, et tournent dans ma tête, les images du long métrage. Où tu es belle et moi la bête, et la belle n'est jamais sage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 407 ✩ avatar : Emilia Clarke
✩ crédits : @Tag - tumblr
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Juil - 19:19


Clayton & Lullaby
friendship never ends

Elle avait mis un point d’honneur à ne plus être celle qu’elle avait été, à savoir celle qui avait cru aux sentiments, aux mensonges éhontés d’un homme qui n’avait souhaité que la mettre dans son lit et la garder alors qu’il faisait des projets d’avenir avec une autre. Cette histoire l’avait détruite, littéralement, au point qu’elle était partie, au point qu’elle avait failli commettre l’irréparable. Fort heureusement, le destin en avait décidé autrement, et la brune vivait, survivait, elle la reine de glace dont l’armure semblait fondre en présence d’un musicien qui avait su enchanter son cœur et lui redonner le gout de croire en la passion, en ces frissons qui vous poussent à imaginer un degré d’intimité plus élevé. Pourtant, elle n’avait pas envie de parler de cela, se confier sur une libido qui renaissait, à cette pointe de sentiments qui grandissait de jour en jour. Et même si Clayton était un ami d’enfance, elle se voyait mal aborder ce genre de sujets en sa compagnie, préférant aisément lui rappeler que la ville avait besoin de ses pompiers, ces soldats du feu qui empêchaient le pire. Et sa confession sur ses impératifs, sur le manque d’effectif était quelque peu aberrant. La jeune femme soupira, passant une mèche de cheveux derrière son oreille. « Je veux bien te croire. Personne pour s’engager, pour devenir le héros de toute une population ou le fantasme de bien des femmes, c’est dingue » . Elle n’avait pu qu’utiliser un peu d’ironie, pour essayer de dédramatiser une situation qui l’était, malheureusement. La conversation avait dévié sur son métier dans lequel elle ne s’ennuyait nullement. La créativité était au rendez-vous et les clients étaient nombreux, comme pris par cette euphorie pour la décoration et le home-staging, ce qui au final était un bon point pour ses affaires. Alors, s’attaquer à la demeure de Clayton ne lui faisait nullement peur. « Tu as plutôt intérêt, sinon je démonterai tout ce que tu as fait pour t’envahir de mes gouts parfois douteux. Crois-moi, tu en auras des papillons et autres bêtises de ce genre » . La brune avait éclaté de rire, se sentant quelque peu fière des énormités qu’elle venait de prononcer. « plus sérieusement, même si ce n’est que pour dormir, tu mérites un endroit dans lequel tu te sentes bien, et non des murs blancs qui font penser à l’hôpital ou des endroits aseptisés. » . Là, elle se montrait davantage sérieuse, constatant avec effarement le nombre de personnes qui se contentaient de tenir le même genre de discours que celui de son ami, laissant bon nombre de logements sans véritables traits de caractère, sans âme. Ce qui était regrettable. Et puis, elle lui avait laissé le choix de ce qu’il voulait, ne tenant pas non plus à s’imposer ou imposer ce qu’elle voulait, parce qu’elle n’était pas compliquée, surtout avec lui. Lullaby patienta brièvement, portant son regard sur ce qui l’entourait. Et elle dut faire taire son envie de s’emparer de son calepin et de son stylo pour commencer à dessiner des croquis. L’experte travaillait, la professionnelle se réveillait, et elle ne put que soupirer d’aise en voyant Clayton revenir, avec la bouteille et les précieux verres. Sans attendre son reste, elle avait pris le ravitaillement avant d’aller s’asseoir dans le canapé, où la conversation avait repris son fil, comme si de rien n’était. Lullaby s’était empressée de cacher ce qu’elle commençait à redouter, parlant mystérieusement et rendant banales ses sorties au bar afin d’écouter son musicien préféré. Mais elle se mit à sourire en entendant son ami parler. « sauf que je n’ai pas le bip qui me fait courir partout, moi » , s’amusa-t-elle, avant qu’un sujet plus sérieux n’arrive sur le tapis. Là, elle arrêta net son geste, et le dévisagea avec attention. « Maiya ? et donc ? tu en as dit trop et pas assez… là, tu m’expliques tout, s’il te plait » . elle essayait de faire travailler sa mémoire, et commençait déjà à avoir mal à la tête.   « si mes souvenirs sont exacts, c’est la fameuse fille en question, la fameuse Maiya qui avait capturé ton cœur ? » . Elle s’empara d’une chips et la grignota, attendant impatiemment une réponse…
black pumpkin

_________________

☽☽ on ne peut pas se préparer à un impact soudain. on ne peut pas s'y préparer. ça vous frappe, venant de nulle part ; et soudain, votre vie d'avant est finie ; pour toujours



Dernière édition par Lullaby Parker le Ven 26 Oct - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1454 ✩ avatar : d. sharman
✩ crédits : havana.
★ âge : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Juil - 15:30


depuis qu'ils sont gosses, lullaby et clayton traînent ensemble et beaucoup moins depuis qu'ils ont grandi au fil des années. lulla a continué sa vie, clayton la sienne. il est parti cinq ans à brooklyn sur un coup de tête, comme ça mais malgré la distance, ils sont restés en contact. aujourd'hui, clayton est de retour dans sa vile natale, ils n'ont pas eu l'occasion de se voir souvent, le travail avant tout mais ils n'hésitent cependant pas à s'envoyer des messages pour prendre des nouvelles. et ce soir, ils se voient enfin chez le beau brun. l'occasion de discuter de tout et de rien, de rattraper le temps perdu aussi. il rigole à ce qu'elle vient de dire, les clichés purs et durs des pompiers le fantasme des femmes, c'est bel et bien un cliché ça qu'il dit, laissant un rire s'échapper de sa bouche. il trouve juste dommage que pour l'instant, personne n'a envie de se former en tant que pompier, pourtant c'est souvent le métier rêvé des gosses, sauver le monde, être des héros. c'était le rêve de clayton étant petit et il n'a jamais lâché, il aurait pu. se consacrer à la médecine comme le voulait ses parents mais non, il a voulu être pompier. sauver des vies autrement qu'en étant médecin, être sur le terrain, constamment en mouvement, l'adrénaline aussi je sais qu'on va bientôt faire un recrutement pour former ceux qui veulent s'engager. je dois m'occuper de la formation, donc à mon avis ça me prendra pas mal de temps il aime transmettre sa passion clayton, il a déjà former des nouvelles recrues à brooklyn. il espère juste que les personnes soient motivées pour la formation, et pas juste parce qu'elles sont obligées d'être là. ils parlent ensuite de la maison de clayton, une petite maison mais qui a son charme et où il faut faire la décoration, parce que rien est encore fait pour le moment. il hausse les épaules j'aime pas la décoration, tu sais bien.. mais vas y, je te laisse carte blanche ! tu connais un minimum mes goûts. tu fais ça quand t'as le temps. adjugé vendu ? qu'il demande ensuite. c'est vrai que sa maison devrait être un minimum décoré, pour que ce soit plus sympa et plus accueillant aussi. personne ne vient chez lui de toute manière, il n'est jamais chez lui clayton, toujours à la caserne. pauvre chat qui doit se sentir bien seul. il rigole et puis il la regarde, parler de maiya, il n'est pas sûr que ce soit la meilleure des idées mais tant pis, le sujet est lancé maintenant. il se contente simplement de hocher la tête aux paroles de lulla ouais voilà. c'était très étrange de la revoir... et maintenant, il n'arrête pas d'y penser, parce qu'il est toujours amoureux clayton, après tant d'années sans se voir. vraiment, il devrait passer à autre chose. les histoires d'ados, c'est bel et bien terminé.

_________________

Et tournent, et tournent dans ma tête, les images du long métrage. Où tu es belle et moi la bête, et la belle n'est jamais sage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 407 ✩ avatar : Emilia Clarke
✩ crédits : @Tag - tumblr
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Oct - 12:33


Clayton & Lullaby
friendship never ends

L’amitié était sans nul doute le seul repère stable qui avait toujours primé dans la vie de Lullaby, car au final, l’amour allait et venait en faisant de gros dégâts sur son passage. La jeune femme l’avait appris à ses dépends il y a bien des années de cela. Depuis, elle se protégeait avec d’immenses murs épais que personne n’avait réussi à franchir. C’était sa meilleure garde, qu’elle baissait pourtant lorsqu’elle était en compagnie de son meilleur ami, Clayton, même si les moments de complicité s’étaient raréfiés. Trop occupés l’un comme l’autre, et la brune ne pouvait pas l’en blâmer dans la mesure où elle aussi était une acharnée du travail. Un métier qui se voulait être beaucoup moins dangereux que venir en aide à des personnes en danger ou face aux flammes qui pouvaient détruire bien plus que de simples bâtiments. Seulement, certaines femmes ne voyaient que les uniformes et le fantasme procuré par une simple tenue, un détail sur lequel les deux amis étaient revenus. « oui mais tellement réel, tu dois t’y faire » , rétorqua-t-elle. par chance, elle n’était pas ce genre de femmes, ou du moins l’était dans le plus grand des secrets. Un seul homme était omniprésent à son esprit, et elle ne pouvait qu’esquisser un léger sourire. Cela ne l’empêchait pas d’être fière de son meilleur ami et de s’inquiéter pour lui, redoutant quelque peu une tragédie. Lulla se gardait bien de le mentionner à voix haute, se contentant d’écouter attentivement les nouvelles de la caserne. Des nouvelles recrues leur feraient du bien, à tous. « Ça te prendra du temps, mais tu aimes ça, pouvoir transmettre ta passion, les bons gestes à avoir. Ils seront comme tes enfants. Et ne te moque pas de moi hein. Le tout est de décourager ceux qui ne font ça que pour frimer, et ne garder que les meilleurs. » . la brunette se doutait qu’il existait des spécimens qui tentaient juste pour dire qu’ils étaient pompiers sans se rendre compte de tout ce que cela impliquait par la suite. Et cela la révoltait au plus haut point. Heureusement, son métier était beaucoup moins contraignant, même s’il existait quand même des contraintes, celles de respecter les volontés de ses clients. rien comparé à ce que vivait Clayton au quotidien. Regardant autour d’elle, elle n’avait pu que se frotter la lèvre de son index en esquissant un léger sourire. « alors, du rose partout et des arcs en ciel…  ça fera très viril » . elle avait fini par éclater de rire, elle se jouait de lui, le provoquait. Non en réalité, Lulla avait songé à une décoration relativement épurée mais avec quelques touches ici et là qui empêcheraient de penser qu’on se trouvait dans une chambre d’hôpital stérile. Quelques touches de verdure seraient les bienvenues, même si cela passait par des plantes artificielles, cela serait bien et redonnerait un minimum de vie. surtout qu’il n’avait pu que mentionner quelques secondes plus tard le retour de Maiya, autant dire renouveau, retrouvailles ou ? la brunette ne savait pas trop quoi en penser, et elle soupira, bien malgré elle. « et est que… les sentiments sont toujours présents, Clay’ ? » . la brune ne voulait que le meilleur pour lui. « les années ont passé, mais n’oublie rien, je t’en prie… » . comme elle le faisait, elle qui se trouvait si seule, incapable de donner la moindre chance aux hommes. Elle détourna le regard brièvement, comme un moyen de l’empêcher de lire en elle…
black pumpkin

_________________

☽☽ on ne peut pas se préparer à un impact soudain. on ne peut pas s'y préparer. ça vous frappe, venant de nulle part ; et soudain, votre vie d'avant est finie ; pour toujours

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

friendship never ends (lullaby)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» [revêtement] Friendship
» Soft Friendship 802-40 noir 1,5mm Blue Sponge
» Friendship Geospin Tacky 2.mm 42°[VENDU POUBELLE MERCI!]
» Recherche anti Friendship 804 et Armstrong Attack New Anti
» Soft 802-40 Friendship A FERMER SVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: PUP V10 :: rp abandonnés-