AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

heartbeat. (kyo)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


Invité
Invité
Mar 29 Mai - 21:16

Elle est prête, Cleo. Prête comme elle ne l'a jamais été, mais aussi terriblement angoissée. Ce stage, c'est sûrement la plus grande opportunité qui s'offre à elle. Elle se doit d'être irréprochable et professionnelle, mais ne se fait aucun souci pour ça. Après un petit-déjeuner copieux, elle quitte sa maison, qui est aussi celle de ses grands parents. Elle y est bien, depuis des années, même si elle aurait aimé que ses parents soient là, pour un jour aussi important que celui-ci. Ils lui auraient porté chance, elle en est persuadée. Quand elle prend le chemin de Saint-Maurice, elle a le cœur qui bat la chamade, tente de croire en sa bonne étoile. Malgré tout, elle ne s'en est pas si mal sortie, si ? Enfin, elle arrive aux portes de la maison d'édition. Elle s'introduit à l'accueil, on la guide jusqu'à une suite de bureau où une jeune femme la prend en charge. Comme toujours dès qu'elle est dans un environnement qu'elle ne connaît pas, elle se montre très discrète, ne répond que si c'est nécessaire pour ne pas en faire trop. On lui parle de son tuteur, on l'accompagne même jusqu'à lui. Et là, le cœur de Cleo bat différemment. Ça fait plusieurs semaines. Cette nuit exceptionnelle, au-delà de tout. Ce n'est pourtant pas son genre, à la brune, de se laisser aller dans les bras d'un inconnu... Mais dès qu'elle l'a vu, elle a su qu'elle voulait plus. Elle ne sait pas bien pourquoi, devrait peut-être faire davantage attention à elle plutôt que de s'amouracher d'un homme dont elle ne connaît rien. Un homme qui se fiche probablement de la gamine qu'elle est. Il est parti, quand elle ne voulait que le retenir. Elle se retrouve toute pantoise, devant lui. Ses joues virent au cramoisi sans qu'elle ne puisse rien y faire. « Hm... ça doit être une erreur. » souffle-t-elle. Sa présence ici ? La nuit qu'ils ont partagée ? Le tout, en fait. Parce qu'elle, elle ne peut qu'imaginer ses mains sur elle, ses lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Mer 30 Mai - 19:41

une journée presque comme les autres. presque, parce qu'aujourd'hui, tu vas jouer le rôle de tuteur et ce, pour tout un semestre de stage apparemment. quelques mois, pas plus. c'est une mission qui t'a été proposé et tu n'as pas refusé, au contraire. un bon moyen de côtoyer de nouveaux avis, d'avoir une chance d'en apprendre plus sur le monde qui t'entoure. la littérature est riche, et il ne vaut mieux pas se contenter d'une ou deux choses. il faut ouvrir les yeux et se rendre compte que le monde est grand. c'est ce que tu comptes découvrir en accueillant une stagiaire. cléo. le prénom t'as fait quelque chose. ton coeur qui s'est accéléré, mais c'est pourtant tout ce que tu avais de la jeune femme. cette jeune femme. la jeune femme. une nuit, partagée. des murmures, des soupires et des caresses avant de prendre la fuite. une fuite partagée. elle ne t'a pas retenu, tu ne lui as pas demandé de rester non plus. un commun accord ou presque. une nuit qui te retient souvent. une nuit qui te hante de temps en temps jusqu'à finalement observer le monde tourner autour de toi. comme maintenant alors qu'on t'annonce qu'elle est arrivée. ça ne peut pas être elle. ça ne doit pas être elle et pourtant.. hm... ça doit être une erreur. tu entends. tu reconnais le son mélodieux de sa voix, qui la dernière fois, soufflait ton prénom. merde. tu tombes dans ses yeux beaucoup trop clair. tu n'sais plus quoi faire. tu penses à respirer, de justesse avant de tenter quelque chose. j-je.. je.. cléo. tu rajoutes, finalement, t'es perdu, paumé. t'hésites. la secrétaire qui ne comprend rien et qui finit par perdre patience pour vous laisser tous les deux. tu secoues la tête, la main sur la porte de ton bureau. faut que tu réagisses, oui, mais pour dire quoi ? je m'attendais pas à ça, j'dois t'avouer. j'ai vu.. j'ai vu le prénom mais j'pensais pas que.. que ça serait elle, qu'elle serait là, devant toi, toujours aussi.. inaccessible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 31 Mai - 16:23

C'est une opportunité en or, pour Cleo. Un stage comme celui-ci, dans une maison d'édition qui a déjà une petite renommée. On lui confiera un rôle assez important, normalement, et elle craint de ne pas être à la hauteur, que ce soit aux yeux de son tuteur comme de tous ceux placés plus haut dans la hiérarchie. Elle fera tout pour... Mais quand on l'introduit à son tuteur, elle doit bien admettre qu'elle ne s'attendait pas à ça. À le revoir lui. Ce n'était pas prévu, pas du tout. Il réveille trop de choses, en elle, par un simple regard. Elle ne comprend pas, comment elle peut ressentir quelque chose de semblable pour lui. Elle ne le connaît pas. Elle ne connaît que son corps, ses mains sur elle, et un prénom. Maintenant elle sait au moins ce qu'il fait de sa vie. Mais c'est tout. Elle, elle s'imagine que c'est une erreur. Ça, et tout le reste. Elle n'en sait rien en vérité... ça la bouleverse de le voir là. Il souffle son prénom, au moins il se souvient d'elle... Rien qu'un peu. La secrétaire est entre eux, ne comprend pas, et s'en va. Elle se retrouve seule avec lui. Là, il l'impressionne, et elle est gênée. Gênée qu'il l'ait vue dans un cadre aussi intime et de devoir être guidée par lui au cours des mois à venir. Il reprend, disant qu'il avait peut-être reconnu le prénom sans être certain que c'était elle. « Je suis désolée. » souffle-t-elle. Désolée d'être là alors que lui semblait vouloir s'éloigner d'elle. Il est parti, elle n'a pas osé le retenir parce qu'elle avait l'impression de ne rien signifier, pour lui. « Personne ne devrait le savoir. » ajoute-t-elle, rien que pour lui. Ça doit rester secret, ou on s'imaginera qu'elle est de ces filles qui couchent pour réussir. Elle n'était même pas au courant, Cleo. Même si elle l'avait su, elle n'en aurait rien fait... Elle se faisait doucement à l'idée qu'elle ne le reverrait jamais, et maintenant, il est là. Si proche et si éloigné à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Jeu 31 Mai - 22:23

quand tu tombes dans son regard bien trop clair, t'es déjà plus là. t'es transporté dans de nombreuses dimensions, de belles dimensions. une surtout. une nuit. cette nuit, chez elle. le cinéma. le film peu intéressant, mais sa main putain. sa main, dans la tienne que tu n'as pas lâché, que tu n'as pas lâché avant le lendemain. petit soleil à peine éveillé.. tu es parti, sans te retourner parce que c'était préférable. ce n'était qu'une nuit pour elle, et pour toi.. tu ne pouvais pas lui apporter plus. quand la secrétaire s'en va, t'essaies de prendre la parole, t'essaies de faire quelque chose.. tu n'y arrives pas. c'est pas forcément compréhensible. je suis désolée. tu l'entends souffler. tu fronces un peu les sourcils. tu n'comprends pas. tu ne comprends pas bien de quoi, elle est désolée. tu n'as pourtant pas le temps de dire quoique ce soit qu'elle enchaîne. personne ne devrait le savoir. elle rajoute, finalement. ne rien dire, à personne. tu ne vas rien dire, mais.. ça va s'voir putain, tu l'sens là, tout autour de toi, tu sens les frisons et l'envie de retrouver sa peau. tu sens la pression et l'attraction. tu pensais que ça partirait, au fond. tu pensais qu'une fois fait, tu ne ressentirais plus la même chose. il y avait le cinéma, l'ambiance, la salle plongée dans le noir.. tu ressentais tout ça. ça n'a plus rein à voir maintenant. c'est au boulot, ton travail et.. et tu vas devoir faire attention à tout ce que tu dois faire. d'accord. oui. oui, évidemment, personne ne doit savoir. la situation est étrange, délicate et tu n'sais même plus sur quel pied danser au fond. je ne m'attendais pas à ça, du coup, va falloir un léger temps d'adaptation, mais.. mais je ferai ce qu'il faut pour que tu sentes à l'aise ici. tu lui assures. à l'aise, loin de toi. surtout loin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Sam 2 Juin - 14:42

Cleo, elle va souffrir une fois de plus. Toujours à se mettre dans de sales draps. À tomber amoureuse des mauvais... C'est plus fort qu'elle. À croire qu'elle est attirée par ceux qui ne lui donneront jamais rien de plus. Elle se sent stupide, la brune. Elle s'excuse, pour lui faire comprendre qu'elle n'a pas fait exprès de le retrouver. Elle n'est pas comme ça, surtout pas alors qu'elle n'arrivait pas à l'oublier. Elle reprend, lui disant que personne ne devrait le savoir. Parce qu'elle a honte, de s'être laissée aller. De le regarder comme ça sans savoir se contrôler. Elle le devrait pourtant, parce que les gens l'apprendront trop aisément si elle ne met pas tout cela de côté. Il accepte, confirmant que personne ne doit être au courant. Au moins, ils sont sur la même longueur d'ondes à ce sujet, mais ça n'en sera pas moins facile de le voir tous les jours, de devoir prétendre qu'il ne signifie rien à ses yeux. Elle se contente d’acquiescer, puis il reprend, parlant d'un temps d'adaptation. Il a a l'air d'être prêt à faire des efforts, mais pas trop non plus... Ce serait suspect. « Faisons comme si on ne se connaissait pas et ça ira. » dit-elle, comme si elle cherchait à s'en convaincre. Il ne veut pas d'elle, de toute façon, et elle ne peut pas l'avoir non plus. Il ne faut plus qu'elle pense à lui, et ce sera un long combat contre ce qu'elle ressent... Cela dit, elle ne peut pas abandonner ce stage pour lequel elle s'est battue. Quoi qu'il arrive, elle doit rester. « Est-ce que ça vous dérange qu'on parle de mes missions ? » demande-t-elle, tentant de marquer une certaine distance entre eux. Elle ne peut faire que ça, à condition que lui aussi joue le jeu. C'est plus dur qu'elle l'imaginait, il a le même pouvoir sur elle que ce soir-là. Et c'est comme si elle sentait encore sa main dans la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Dim 3 Juin - 19:59

tu essaies de rester zen, tu essaies de bloquer tous les souvenirs qui affluent ici et là et qui t'empêchent de respirer correctement. le coeur qui s’affole, tu n'as rien pour le faire taire, ça t'énerve. non, ça ne peut pas recommencer, non, elle ne peut pas te faire le même effet. impossible. c'est du passé, et il faut que ça le reste. faisons comme si on ne se connaissait pas et ça ira. ça ne va pas être simple, parce que tout ce que tu ressens là, ça ne va pas partir en un claquement de doigt. comme si tu ne la connaissais pas. dans un sens, c'est presque ça, dans un sens tu connais son prénom, son appartement, son corps, sa peau, ses courbes mais.. mais pas le reste. pas sa vie. rien. tu respires un coup. encore. oui. oui, faisons ça. tu approuves simplement. est-ce que ça vous dérange qu'on parle de mes missions ? tu hoches encore la tête avant de reculer et d'ouvrir complètement la porte de ton bureau pour qu'elle puisse entrer. oui, évidemment, entre. tu souffles, tu la laisses passer. tes yeux qui épient son corps quand elle passe. tu te reprends. tu refermes la porte et tu vas t'installer derrière ton bureau en lui montrant la chaise en face. qu'elle fasse comme chez elle. tu t'installes, tu respires, un coup. tu respires encore puis tu sors les dossiers que tu avais préparé pour son arrivée sans savoir que ça serait cette cleo là. alors.. alors, voici les documents, pas mal de paperasses pour commencer comme partout.. après, tes missions seront plutôt simple, tu m'as m'assister en quelques sortes. des bouquins à lire, me fournir ton avis, venir au possible rencontre avec des auteurs en herbes. ce genre de choses là. tu essaies de lui expliquer, du mieux que tu peux, les missions qui seront attribuées pendant son stage. c'est.. c'est ce qu'on a du te dire, j'pense, à ton entretien. non ? tu n'étais pas là ce jour là, tu ne l'as donc pas croisé ici, sinon tu aurais toute de suite su. oui. mais qu'est-ce que tu aurais fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mer 6 Juin - 22:03

Il a beau tenter de la mettre à l'aise, lui dire qu'il fera tout pour qu'elle se sente bien, Cleo sait que ce sera difficile. Elle ressent toujours la même chose quand il est là, quand bien même elle ne devrait pas. C'est vrai, qu'est-ce qu'elle connaît de lui ? Rien du tout. Puis, il est parti. Ça veut tout dire. Ça veut dire qu'elle n'est qu'une femme de plus et ce n'est pas ce qu'elle veut être. Elle rêve encore un peu du prince charmant Cleo, malgré sa malchance. Elle tente même de marquer une certaine distance entre eux, reprenant en voulant parler de ce qui l'attend ici. Il accepte, l'invitant à entrer. Elle entre alors, essayant une fois de plus de faire comme si ce n'était pas vraiment lui. Comme si ce n'était qu'un homme qui avait son apparence mais qui ne l'a pas touchée... Il lui fait signe de s'asseoir, et elle s'exécute. Il commence à lui expliquer, sans qu'elle soit vraiment capable de se concentrer sur ce qu'il dit. Comme si c'était trop compliqué à comprendre en sa présence... Elle saisit quelques éléments au vol, acquiesce de temps en temps, mais toujours avec un peu de décalage. Il lui demande, lui disant qu'on a dû lui dire à son entretien, et c'est ça, avec d'autres détails. « Oui oui, on m'en a parlé un peu, ça a l'air intéressant. » répond-elle, plus absente qu'elle ne le voudrait. Elle n'ose pas le regarder, craint de chavirer une bonne fois pour toutes. Ça détruirait sa carrière à venir, pour rien. Il s'en fout d'elle, elle doit l'avoir en tête. « J'arrive pas à être à l'aise avec l'idée que... de ce qui s'est passé. » avoue-t-elle, passant du coq à l'âne. Elle doit lui dire, même s'il le voit sûrement déjà. « Je sais que j'ai dit qu'on devait faire comme si de rien était mais je suis pas sûre d'y arriver, avec tout ça. Et je sais que c'était clair, tout ça, que ça devrait pas poser problème... » souffle-t-elle. Pour lui c'était qu'une seule nuit, mais pour elle... C'était tellement plus. À peine il lui avait pris la main que ça éclatait dans son cœur de jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Mer 6 Juin - 23:33

tu lui expliques ses missions, tu parles de ce qu'elle va devoir faire ici, au sein de la maison d'édition. c'est précis, tu essaies de lui donner le plus de détails tout en ayant peur de rabâcher. en réalité, tu te focalises sur une seule chose, une chose bien précise comme ses missions pour justement ne pas penser à son corps contre le tien. tu te souviens parfaitement de l'éclat bleu de ses pupilles qui t'avait laissé sans voix. tu relèves le regard vers elle, tu essaies de ne pas trop rester sur son visage que tu avais longuement imaginer après cette nuit. tu avais tenté de te rappeler, un peu, de chacun des détails.. mais maintenant qu'elle est là, devant toi, tu te rends bien compte que t'avais tout faux. t'étais loin de rendre justice à tout ce qu'elle dégage. tellement de choses à la fois, mais toujours cette fragilité qui te donne envie de la protéger, sauf que ça n'arrivera pas. t'en as bien conscience. fruit interdit; tu ne t'approcheras plus jamais de cleo. c'est comme ça. oui oui, on m'en a parlé un peu, ça a l'air intéressant. elle n'est pas très enthousiaste. sûrement ta présence, ton rôle dans ton ça. elle n'avait sûrement pas prévu de retomber sur toi, encore moins dans son stage alors.. j'arrive pas à être à l'aise avec l'idée que... de ce qui s'est passé. tu bouges plus, ta respiration se coupe alors que tu n'sais ce que tu peux répondre. toi aussi, t'es pas à l'aise, toi aussi, t'as du mal.. je sais que j'ai dit qu'on devait faire comme si de rien était mais je suis pas sûre d'y arriver, avec tout ça. et je sais que c'était clair, tout ça, que ça devrait pas poser problème... elle essaie, elle s'emmêle et toi, t'as déjà du mal à la suivre, complètement. tu sais pas ce qu'elle attend, ni même ce qu'elle veut. je.. je sais pas vraiment quoi te dire cleo. il va falloir que tu fasses abstraction si tu veux que ça fonctionne, notre collaboration à moins que.. peut-être serais-tu plus à l'aise avec un de mes collaborateurs ? non. qu'elle dise non. non. tu ne veux pas qu'elle s'en aille. pensées contradictoires qui se bousculent dans ton esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 7 Juin - 21:52

Cleo, elle a l'esprit ailleurs, même quand elle lui demande de lui parler de ses missions. Ça ne suffit pas à l'embarquer vraiment, à faire abstraction du reste... Elle n'y arrive tout simplement pas. Ne retient pas autant de choses qu'elle le devrait. Juste parce qu'il est là, parce que c'est lui. Elle se sent stupide la brune, de se laisser avoir comme ça, par un homme qui ne ressent probablement rien pour elle. Toujours la seule à s'emballer, dans ces histoires-là. Elle est complètement à l'ouest, s'en veut un peu aussi. Parce qu'elle s'est battue pour décrocher ce stage. Elle le voulait plus que n'importe quel autre... Et finalement, elle lui avoue qu'elle n'arrive pas à se concentrer sur le côté strictement professionnel. C'est pourtant ce qu'elle venait de proposer, pour faire en sorte que les choses se passent le mieux possible. Elle est honnête, et droite comme toujours. Sa réputation est en jeu, dans cette histoire, et tout se sait vite à Trois-Rivières, parmi les amis d'amis et dieu sait quoi d'autre. Lui lui répond, sans trop savoir comment faire. Oh, il ne s'attendait sûrement pas à ce qu'une fille d'une fois lui pose autant de problèmes. Faire abstraction, c'est plus simple à dire qu'à faire. Avec lui, tout est différent, alors qu'il n'a rien fait pour en soi. Il lui propose finalement de travailler avec un de ses collaborateurs. Elle devrait décliner, se montrer plus forte que ça... Mais elle sait qu'elle ne gérerait rien du tout avec lui aussi près. « Ce serait sûrement mieux, oui... » souffle-t-elle. Au moins, elle pourrait se concentrer sur ce qu'elle a à le faire, le voir que si elle n'y est obligée. Elle ne peut pas être à ce point proche de lui, physiquement, sans vouloir que ça recommence au fond d'elle. Et qu'il ne parte plus. « Je peux pas travailler avec quelqu'un qui a cette image de moi. Et c'est pas moi cette fille... Je fais pas ça. » dit-elle, honteuse, sans même oser le regarder. Mais l'attraction entre eux, ce soir-là... C'était plus fort que n'importe quoi d'autre. Les coups d'un soir, trop peu pour elle. Elle l'aime, Cleo. Ça n'a rien de raisonnable. Il faudrait que quelqu'un lui rappelle que ce n'est qu'un inconnu parmi tant d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Ven 8 Juin - 19:12

qu'elle refuse, qu'elle réfute. tu veux qu'elle lâche l'idée de partir. tu veux la garder auprès de toi. tu ne veux pas qu'elle soit sous le joug d'un autre. tu ne veux pas la voir sourire ou rire avec un de tes collaborateurs en réalité. t'as pas envie de ça, et pourtant qu'est-ce que tu peux bien faire contre ça ? pas grand chose, si ce n'est rien. alors tu lui proposes la chose que tu ne souhaites pas. ce serait sûrement mieux, oui...  qu'elle souffle. ton coeur qui saigne, ton coeur qui s'en va, qui se perd, qui s'éparpille. pourquoi ? impossible. impensable. tu ressens pas ça. elle n'a pas d'impact sur toi, elle n'est pas censée en avoir, en tout cas. elle tu essaies de tout nier, en bloc, du mieux que tu peux sans que ce soit facile pour autant. je peux pas travailler avec quelqu'un qui a cette image de moi. et c'est pas moi cette fille... je fais pas ça. elle reprend. elle t'achève, un peu plus encore. tu ne comprends cependant pas la fin. quelle image ? tu n'as pas d'image d'elle. tu devrais ? tu ne comprends pas bien où elle veut en venir. je.. attends, quelle image ? je ne comprends pas cleo. tes sourcils qui se froncent dans l'incompréhension du moment. c'est inexplicable, qu'est-ce qu'elle veut dire par là ? je n'ai pas.. de jugement sur toi, enfin, j'suis pas du genre à poser des étiquettes sur les gens. qu'est-ce que tu essaies de faire au juste ? de la garder avec toi ? de la rassurer pour qu'elle continue de bosser avec toi ? sûrement, ouais. peut-être même. tu tentes, le tout pour le tout, devant cette jeune femme que tu devrais pourtant éviter pour tout e qu'elle représente. des choses que tu ne veux pas connaître et pourtant t'es irrémédiablement attiré. tu vas te brûler les ailes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Lun 11 Juin - 20:13

Cleo tente de se protéger comme elle le peut, dans cette histoire. Il le faut, parce qu'elle ne sait déjà plus où elle en est quand il est là. Il l'a ensorcelée, sans qu'elle ne parvienne à se détacher de tout ce qu'elle ressent. Ça la dépasse, même. Elle prend sur elle, malgré le déferlement d'émotions en elle. Ça la soulage un peu, qu'il lui propose de travailler avec un autre que lui. Elle se rend bien compte qu'elle ne peut pas y arriver. Déjà là, elle est incapable d'avoir une discussion normale avec lui, sans le moindre malaise. Oui, ce serait mieux qu'elle travaille avec quelqu'un d'autre. C'est son avenir avant tout. Kyan n'en fait pas partie, parce que ça n'arrivera plus jamais. Parce qu'elle se protège, fait attention à sa réputation, et à son cœur qui en a déjà pris un coup. Il faut qu'elle se détache, par tous les moyens. Elle est sincère en même temps, lui avouant qu'elle n'est pas celle qu'il pense. Elle n'est pas de celles qui se contentent d'un coup d'un soir. « L'image que je vous ai sûrement donnée, ce soir-là... » murmure-t-elle, en réponse. Il ne comprend pas ? Ou fait celui qui ne comprend pas ? Elle ne sait pas trop... Il reprend, lui disant qu'il ne porte pas de jugement sur elle, mais elle n'y croit pas. Parce qu'elle se sent mal... Qu'elle s'est montrée d'une manière qui ne lui ressemble pas. « Eh bien... Moi j'ai honte. » avoue-t-elle. Pour un homme, c'est souvent flatteur, de cumuler les conquêtes. Pour une femme, ce n'est pas pareil... Tout de suite, c'est une autre réputation qui pourrait lui coller à la peau. Et ça pourrait arriver aux oreilles de sa famille, de ses proches... « Je veux vraiment ce stage, mais pas comme ça. Pas avec ce qu'on pourrait penser de moi. Je ne vous ferai pas de tort non plus. » promet-elle, comme pour le rassurer et le convaincre de la laisser être prise en charge par quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Lun 11 Juin - 21:48

tu sais pas quoi faire. tu ne sais pas comment réagir avec cleo. tu aimerais juste que tout soit facile, tu aimerais juste que ça se passe bien, mais tu ne sais pas quels mots employés. t'as l'impression de faire une erreur, à chaque fois. elle est là, avec ses grands yeux trop clairs et t'es pas capable de la retenir. tu l'as pourtant été, il y a des semaines de cela. ta main dans la sienne, tu ne l'as pas lâché, pas avant le petit matin, pour ne jamais al revoir, cependant.. maintenant elle est là, en face de toi, et tout ce que tu as pu ressentir pour elle est toujours là. l'image que je vous ai sûrement donnée, ce soir-là...  qu'elle te lance. tu l'écoutes. l'image ? l'image d'une femme accomplie, d'une femme que tu as aimé le temps de quelques heures. une femme douce, séduisante, que tu ne voulais pas perdre, que tu ne voulais pas lâché. son prénom qui est resté bloqué dans ton esprit et qui éclate maintenant que tu l'as de nouveau en face de toi. eh bien... moi j'ai honte. tu secoues la tête cette fois. elle n'a pas de raison d'avoir honte. tu ne comprends pas pourquoi elle s'inflige ce genre de choses. tu ne lui reproches rien, elle se le reproche, toute seule et c'est ce qui est terrible. tu te trompes cleo. tu ne m'as pas donné d'image dégradante de toi-même, j'pense que c'est toi, qui t'inflige ça toute seule. t'essaies de lui faire entendre raison. t'essaies de la garder avec toi, comme tu peux. comme tu veux, sans savoir si ça va fonctionner. je veux vraiment ce stage, mais pas comme ça. pas avec ce qu'on pourrait penser de moi. je ne vous ferai pas de tort non plus.  tu acceptes sans l'accepter. il te reste une alternative, mais t'as bien peur que ça ne lui plaise pas tant que ça. seulement tu vas tenter, le tout pour le tout. et tu l'as ce stage. je ne nuirais pas à ta réputation, tout ça ne sortira jamais de ce bureau, sois en sûr. t'avoir avec moi est également une opportunité professionnelle pour ma part. alors, peut-être que nous pourrions nous entendre, non ?

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mar 12 Juin - 21:18

Cleo n'a de cesse de le regarder de cette manière dont elle ne devrait pas. Elle ne peut pas contrôler ça. Quand il est là, elle est totalement différente... Dépendante même. Elle voudrait bien ne pas l'être, ne plus rien ressentir. Ça la blesse plus que ça ne lui fait du bien. Elle ne pourra plus jamais l'avoir... Elle doit le voir tous les jours, et accepter qu'il ait d'autres femmes dans sa vie, de passage ou pas. Elle n'arrive pas à lui faire vraiment comprendre, qu'elle n'est pas du genre à coucher à droite à gauche. Elle est sérieuse, la brune. Dans son travail comme dans ses relations... Elle veut réussir, susciter la fierté chez sa famille et chez elle-même. Là, elle a honte. À lui, elle aurait voulu lui donner une meilleure image. Commencer à le connaître plutôt que de cette manière. Mais ça les dépassait, ce soir-là. Ça allait bien au-delà de ça. Il pense qu'elle se donne elle-même cette image, et il semble sincère... Elle le regarde un peu, sans répondre. Elle reprend, elle lui dit qu'elle veut ce stage, mais qu'elle a terriblement peur que ce qu'ils ont vécu influe son avenir. Il n'abandonne pas aussi vite... Comme s'il ne tenait pas tant que ça à ce qu'elle aille avec un de ses collègues. Et pourquoi ? Elle est bouleversée, par son comportement qu'elle ne comprend pas. Elle n'arrive pas à le cerner. « Je ne sais pas... Et si ça ne marche pas ? On ne se connaît pas, on a vécu ça... » souffle-t-elle. Elle ne voit pas comment cela pourrait rester en dehors de ce bureau, malgré tout ce qu'il semble penser. Eux, ils le sauront toujours, et ça rendra les choses bizarres, inévitablement. « Je comprends pas pourquoi vous y tenez tant. Ça ne vous arrange pas plus de m'avoir ici. » Encore une fois, elle continue de marquer la distance entre eux. Aussi professionnelle qu'elle peut l'être dans ces circonstances. Par fierté, elle veut lui faire comprendre qu'elle est capable de l'être, de faire abstraction de tout ce qu'elle peut ressentir. Elle a pourtant toujours cette impression de se trahir, rien que s'il ose la regarder dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Mer 13 Juin - 18:28

t'as pas envie de la voir aprtir, t'as pas envie qu'elle travaille avec un autre. t'es sûrement égoïste, sûrement bien trop, mais tu fais pas exprès, c'est pas ta faute. elle est là, devant ton regard et rien a changé. t'as toujours ces frissons, t'as toujours ces fourmillements qui s'éveillent et que tu ne sais pas contrôler. tu n'sais pas quoi en faire. la dernière fois, t'as craqué, tu t'es presque jeté sur elle. elle l'a accepté, mais alors ? et maintenant ? elle n'est pas ce genre de filles, qu'est-ce que ça veut dire au juste ? qu'elle ne s'amuse pas, peut-être. qu'elle est pour les relations.. sérieuses ? tellement pas ton truc. ça te refroidit et en même temps, pas assez, parce que c'est là, autour de toi et que tu n'sais pas quoi en faire. je ne sais pas... et si ça ne marche pas ? on ne se connaît pas, on a vécu ça..  qu'elle te lance, cherchant des excuses encore et encore. mais tu ne veux pas entendre tout ça, tu n'as pas envie qu'elle pense que vous ne pouvez pas bosser ensemble. t'es persuadé que oui, toi. je comprends pas pourquoi vous y tenez tant. ça ne vous arrange pas plus de m'avoir ici.  tu secoues la tête, tu t'installes un peu mieux dans ton grand fauteuil et tu croises tes mains, devant elle. tu réfléchis à la meilleure façon de lui dire, mais t'en as pas tellement. alors tu te lances. ça ne m'arrange pas ? pourquoi ça ? pourquoi est-ce que tu dis ça ? si ce stage est une opportunité pour toi, ça en est également une pour moi. je vais pouvoir donner, je vais pouvoir enseigner ce que j'aime faire, au quotidien. transmettre mon savoir, pourquoi est-ce que ça me dérangerait ? c'est une opportunité et je ne veux pas vraiment passer à côté. alors, qu'est-ce que tu en penses ? tu ne veux pas.. quand même pas essayer un minimum ? tu testes, une dernière fois.

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mer 13 Juin - 18:40

Cleo ne comprend pas pourquoi il semble tant vouloir la retenir. Parce qu'il a peur qu'elle échappe à son contrôle, peut-être ? Qu'elle aille dire à quelqu'un ce qui y a eu entre eux ? Elle ne voit que ça... Au fond de lui, il sait sûrement autant qu'elle tous les problèmes que cela peut créer. Elle, elle ne voit que les problèmes dans cette histoire. Il ne s'est pas attaché à elle lui, pas du tout. Ça l'attriste, quand bien même elle sait que c'est impossible. Que si c'était le cas, ils ne pourraient rien vivre. Elle reprend, lui demandant finalement pourquoi il veut qu'elle reste avec lui, disant que ça ne l'arrange pas tant que ça qu'elle soit là. Si ça avait été une autre, avec qui il n'a rien vécu, ou même un jeune homme, il n'en serait pas à débattre de ça. Il tente une ultime fois, de la retenir. Il a sûrement raison, de dire que c'est aussi une opportunité pour lui. Après tout, il n'a sûrement jamais fait ça. Il est plus vieux qu'elle, mais pas tant que ça non plus. L'aube de la trentaine peut-être ? Même ça, elle ne le sait pas. Au fur et à mesure qu'il parle, elle se laisse envoûter. Elle a envie de céder... Et elle le fait, finalement. Elle soupire, doucement. « D'accord, on essaye. » Elle devrait le détester, pour avoir une telle influence sur elle... Mais Cleo, quand elle est amoureuse, elle ne voit plus rien. Elle est prête à tout. Qui sait, avec un peu de chance, ça pourrait se passer mieux qu'elle l'imaginait. Peut-être qu'il a raison, que ça ira. « Mais au moindre problème, je devrais travailler avec un autre. Faut pas que ce qui s'est passé empiète sur quoi que ce soit... » ajoute-t-elle. Elle tente de prendre sur elle, parce qu'elle ne veut pas être contrainte à partir, si jamais ça ne va pas entre eux. Au fond, elle a envie de l'impressionner... De lui montrer qu'elle n'est pas que cette fille d'un soir, qu'elle est douée aussi dans son travail.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Jeu 14 Juin - 20:10

tu la retiens. un argumentaire un peu bancal, t'en as conscience. le soucis, c'est que tu n'étais sûrement pas prêt à la voir, et donc encore moins à tenter de la retenir. alors tu fais ce que tu peux pour lui parler de ce que tu peux y gagner, toi aussi. tu fais ce que tu peux. tu lui expliques, quelques détails, pour la convaincre et tu l'entends souffler, un peu. d'accord, on essaye.  t'es un peu déçu, kyan. ouais, t'es déçu parce que t'aurais voulu un peu plus d'entrain, t'aurais voulu qu'elle soit là et qu'elle soit ravie de rester, mais c'est apparemment pas le cas. elle ne semble pas ravie. ça te fait un peu mal, comment ça ne pourrait pas l'être. tu hausses les épaules. tu hoches un peu la tête. mais au moindre problème, je devrais travailler avec un autre. faut pas que ce qui s'est passé empiète sur quoi que ce soit...   tu hoches encore la tête. tu ne veux pas qu'elle parte, mais si ça se passe mal, t'imagines bien. alors tu hoches la tête, en espérant pourtant que ça n'arrive pas. vous allez quand même pouvoir vous entendre non ? il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas après tout. faisons comme ça. après tout, quand on rentre dans l'monde du travail, on sait jamais sur qui on va tomber. tu souffles, c'est le cas de le dire ici aussi, alors tu lui dis tout en te levant, doucement. bon, j'te propose de te montrer ton bureau, de te faire faire un petit tour des locaux aussi. ce genre de choses avant que tu ne commences vraiment à rentrer dans le vif du sujet. tu fais le tour et tu l'emmènes vers la sortie. tu passes à autre chose pour l'empêcher de changer de sujet. tu l'amènes vers toi, la porte ouverte, tu la laisses passer avant de suivre ses pas et de lui faire faire un tour tout en commençant par son bureau. tu pousses la porte, tu la laisses passer. elle ne sera pas seule ici, elle sera avec un autre stagiaire, juste en face de ton propre bureau. ton bureau. il y a un stagiaire depuis quelques mois qui termine bientôt aussi.

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 14 Juin - 22:35

Cleo ne comprend pas ce qui se passe, de moins en moins. Au début, elle se disait que c'était clair, qu'elle ne retomberait pas dans ses bras, que c'était strictement professionnel. Mais elle n'arrive pas à faire la part des choses. C'est un coup de massue sur la tête, le revoir. Et encore plus dans ces circonstances. Autrement, elle aurait pu faire face. Dans son travail, c'est différent. Elle ne sait pas non plus pourquoi elle cède, pourquoi elle accepte de rester avec lui alors qu'elle a la quasi-certitude que ça n'ira pas. C'est comme si au fond, elle voulait rester avec lui, de la seule manière qui lui est encore permise. C'est malsain, pourtant. Elle reprend, lui disant clairement qu'elle ne veut pas que ce qui s'est produit ait le moindre impact sur leur relation professionnelle. Il consent, lui disant également que dans le monde du travail, on ne sait jamais sur qui on va tomber. « C'est le moins qu'on puisse dire... » murmure-t-elle. Il se lève, et elle fait de même. Ils ne peuvent pas rester à parler de ça maintenant. Ils ont décidé de continuer ensemble, tant que c'est possible. Elle aurait aimé que ce soit dans un autre contexte, vraiment... Il lui propose de lui montrer les locaux ainsi que son bureau, et elle hoche la tête, trouve même la force de sourire un peu. C'est mieux comme ça. « D'accord. » dit-elle seulement, avant qu'il ne la laisse passer la porte en première. Elle le remercie doucement, le suit quand il l'escorte jusqu'à son bureau en procédant de nouveau de la même manière. Son bureau est si proche du sien... Trop proche pour qu'elle soit pleinement concentrée sûrement. Mais elle a cédé, elle ne peut pas revenir en arrière. Pas sans raison valable... Puis, elle a ce côté fier qui fait qu'elle veut faire ses preuves. Il lui explique alors qu'elle ne sera pas seule dans ce bureau, mais aussi avec un stagiaire. « J'ai hâte de faire sa connaissance. On doit travailler ensemble aussi ? Ou je ne serai qu'avec vous ? » demande-t-elle. Ça la rassurerait vraiment, de ne pas être qu'avec Kyan. Même là, elle lutte pour faire abstraction de ce qu'elle ressent. Y a toujours cette attraction entre eux, plus tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Dim 17 Juin - 15:47

elle accepte, elle va rester, elle va travailler avec toi. tu sais pas si tu a gagné ou perdu. quelque part, t'es pas certain de la réponse. tu as ce sentiment de soulagement, mais à côté de ça, quand tu la regardes se lever, quand tu dévies tes yeux sur son corps, tu ne peux pas faire autrement que te rendre compte de sa beauté, de te rendre compte de l'effet qu'elle fait, qu'elle te fait. alors c'est pas forcément une bonne idée, mais.. quoi ? vous allez réussir à bosser ensemble, c'est une opportunité pour toi, mais pas seulement, également pour elle. tu vas essayer de te concentrer là dessus et vous verrez bien de quoi il en détour. c'est le moins qu'on puisse dire...  qu'elle lance, dans un murmure, tu finis par lui montrer son bureau sans même répondre. tu n'as pas envie de répondre,, tu n'as juste rien à répondre en réalité, alors tu te contentes de lui montrer son bureau là où elle entre. d'accord  tu lui expliques qu'elle va avoir quelqu'un avec elle, dans ce bureau dans un premier temps. un autre stagiaire qui doit terminer son stage dans un mois, il te semble. peut-être plus, mais t'es pas certain en réalité. j'ai hâte de faire sa connaissance. on doit travailler ensemble aussi ? ou je ne serai qu'avec vous ?  qu'elle lance. pourquoi t'aimes pas ce ton ? pourquoi t'aimes pas qu'elle veuille faire sa connaissance ? pire qu'elle veuille bosser avec lui ? à peine cinq minutes et t'es déjà jaloux ? c'est pas gagné pour passer le reste des mois de stage. tu respires, tu essaies de te recentrer pour lui répondre. il.. euh.. il termine son stage dans un mois, donc j'imagine qu'il va te donner toutes les combines pour que tu ne te perdes pas. il est plutôt sympa et j'sais pas encore côté boulot. normalement non mais vue que vous êtes dans le même bureau, il t'aidera sûrement à prendre tes marques. tu dis, d'ne traite, sans trop d'émotion si ce n'est l'hésitation du moment, des mots, du futur.

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Dim 17 Juin - 16:17

Cleo laisse tomber tout ce qu'elle avait entrepris ce soir-là. Ce soir-là, elle voulait lui plaire, le séduire... Ne plus le quitter, à compter du moment où il a pris sa main. C'est ce qui l'obsède le plus, d'une manière presque charnelle. Il faut qu'elle fasse abstraction de tout, désormais, et qu'elle ne le regarde surtout plus comme elle le faisait à ce moment-là. Finalement, ils sortent de son bureau, et elle se disait que cela rendrait la tension entre eux moins vive, mais pas tant que ça. C'est toujours aussi étrange quand il est là. Quand il lui explique des choses, elle fait en sorte de se concentrer, de l'écouter vraiment pour ne pas le faire répéter. Elle découvre son bureau, et ça a l'air agréable. En plus, elle ne sera pas toute seule, et elle en est heureuse. Elle pourra discuter un peu avec son collègue, ce qui rendra les journées moins longues. Après, elle ne verra sûrement pas le temps passer. C'est un rêve de petite fille, de travailler dans une maison d'édition. Elle lui pose des questions, elle s'intéresse sans même s'imaginer ce que cela peut susciter chez Kyan. Il lui explique un peu que le stagiaire la conseillera, qu'il est sympa, mais qu'il n'a pas plus de renseignements pour ce qui est du boulot. Elle acquiesce, de temps en temps, tout en ayant toujours cette petite peur au fond d'elle, de ne pas accomplir sa mission ici. « Je vais poursuivre ses tâches alors ? » Parce qu'un mois, c'est court. Et il y a toujours beaucoup de travail, dans des endroits comme celui-ci. Ce sera intéressant, elle n'en doute pas une seule seconde. Et elle ne veut pas sacrifier une expérience comme celle-ci. Pour rien au monde. Elle regarde le bureau un peu, la pièce, les quelques livres sur les étagères. « Je suis pressée d'apprendre en tout cas. Même si vous avez des conseils. » dit-elle en relevant les yeux vers lui, tout en tentant un sourire. Parce que malgré ce qu'ils ont partagé, elle a du respect pour lui, pour en être arrivé là. Il faudrait presque qu'elle se mette en tête qu'il peut être deux personnes différentes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Lun 18 Juin - 22:03

tu lui montres le bureau, tu lui expliques doucement qu'elle ne sera pas seule, qu'elle aura un collègue de travail.. en quelques sortes. tu ne le connais pas vraiment le stagiaire, tu sais juste qu'il n'est pas méchant, c'est déjà une bonne chose non ? puis il part dans un mois et ça, ça te rassure pour le coup. c'est sûrement stupide, t'en as conscience, mais c'est comme ça. un mois, il ne se passera rien en un mois, même si elle pourrait. je vais poursuivre ses tâches alors ?  tu hoches la tête une fois. pour commencer oui, juste pour prendre tes marques, les premiers jours pour te faire à tout ça, puis ensuite on se lancera dans l'étude de ce qu'y t'intéresse vraiment pour que je te programme quelque chose de plus authentique. tu avoues, c'est déjà ce que tu avais prévu, que ce soit elle ou une autre, ça devait se passer comme ça, en réalité. tu devais prendre en compte son avis, c'est ce que tu voulais. je suis pressée d'apprendre en tout cas. même si vous avez des conseils.  elle se retourne, elle te fait face et tu lui souris, un peu. tu la regardes encore et tu essaies de te rappeler de ce qu'elle vient de te dire. ça met du temps à venir, mais ça arrive, doucement. oh vous allez apprendre et ça viendra sur le tas. pour des conseils, là dessus, je pense que ça viendra petit à petit tu vois. tu lui dis, simplement. j'te laisse poser tes affaires sur ton bureau, prendre tes marques.. il y a quelques trucs administratifs à faire avec la secrétaire donc je vais te conduire jusqu'à elle et on se retrouvera.. plus tard. tu lui expliques, la suite du programme, tu n'as rien de mieux à lui proposer pour le moment.

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Lun 18 Juin - 22:43

Cleo aime bien savoir qu'elle ne sera pas seule dans son bureau. Ça le rendra un peu plus vivant, un peu plus agréable. Elle y ajoutera sûrement quelques photos et babioles, pour se l'approprier un peu. Se sentir chez elle, autant que possible, dans cette entreprise. Elle pose des questions, pour savoir ce qu'elle fera. Kyan lui répond, lui explique un peu. Elle ne peut pas nier qu'il est à la hauteur, pour le moment. Elle acquiesce, se réjouit qu'il lui fasse un programme sur mesure. « C'est vrai qu'il y a certaines choses que je préfère, mais je suis pas contre en découvrir d'autres, au contraire. » dit-elle avec le sourire. Elle a toujours été curieuse de tout, Cleo, attentive aux nouveautés autour d'elle. Elle lui fait part de son envie d'apprendre, cherche même les conseils auprès de lui. Elle ne doute pas un seul instant qu'il connaisse bien son job et soit capable de lui transmettre un peu plus sa passion. Elle sourit simplement, avant qu'il ne l'invite à s'installer dans son bureau. Elle le fera sûrement après, se laissant conduire jusqu'au bureau de la secrétaire. « Merci, pour tout ça. » dit-elle, un peu maladroite. Elle doit bien reconnaître qu'il fait en sorte de la mettre à l'aise, sans faire remarquer ce qui a pu se passer entre eux. « A plus tard. » ajoute-t-elle avant qu'il tourne les talons, et qu'elle file régler tout ce qui est administratif. Mais rapidement, le temps devient long. La secrétaire a beau être sympathique, elle ne pense toujours qu'à lui. Parfois, elle se laisse distraire par le passage dans le couloir, guettant si elle l'aperçoit. C'est plus fort qu'elle. Le temps passe jusqu'à temps qu'elle soit libérée pour retourner dans son bureau. Elle s'installe, met à sa disposition ce dont elle peut avoir besoin. Puis, son voisin de bureau entre. Ils se saluent, le courant passe tout de suite bien entre eux. Il a sûrement le même âge qu'elle. La pause déjeuner est déjà là, si bien qu'il lui propose d'aller chercher quelque chose à l'extérieur, qu'ils ramèneront dans la pièce commune. C'est ce qu'ils font, d'ailleurs. Ils s'installent, discutent de tout et rien comme s'ils étaient déjà amis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Mer 20 Juin - 22:15

tu regardes la petite brune, tu lui montres son bureau et.. et tu vas devoir la laisser. t'en as pas franchement envie mais bon.. tu ne peux pas rester là, avec elle. t'imagines que tu auras tout le temps de justement passer du temps avec elle. c'est vrai qu'il y a certaines choses que je préfère, mais je suis pas contre en découvrir d'autres, au contraire.  elle t'assure. tu hoches un peu la tête. on en parlera plus tard du coup. tu lui assures, parce qu'il faut que tu la laisses tranquille, qu'elle prenne ses marques, qu'elle fasse tout le côté administratif aussi. alors tu la laisses tranquille. merci, pour tout ça. à plus tard.   qu'elle te lance. tu hoches la tête et tu t'en vas non sans un regard devant elle. tu retournes dans ton bureau, on te prévient rapidement que tu as une réunion et tu y files. les minutes passent lentement, vraiment lentement. trop lentement. tu fais ce que tu peux pour être à l’affût même si tu ne peux pas oublier cette nuit entre ses draps. c'est là et ça reste là surtout. tu respires, un coup et la journée défile. l'heure du déjeuner, tu passes devant son bureau pour aller la chercher.. elle n'est pas là. tu paniques un peu. t'espères qu'elle n'est pas partie, t'espères qu'elle n'a pas pris la fuite. tu vas manger, un peu à reculons. tu t'en vas avec tes collègues quand tu les vois arriver les deux presque main dans la main. c'est une blague. c'est une grosse blague. elle est là avec l'autre stagiaire à lui sourire encore et encore. tu ne le supportes pas. elle te fait tout un cinéma sur les étiquettes sur ce que tu peux penser d'elle pour que finalement elle fasse ça ? tu te renfermes, dans ton monde et lorsqu'il est temps d'aller la chercher après avoir terminé de mangé.. t'as pas envie. t'es dans ton bureau, tu marches un peu pour finalement aller la voir, un dossier entre les mains. t'as perdu ton sourire, complètement. bonjour. je vous dérange quelques secondes. tu lances aux deux stagiaires. je viens te donner un dossier cleo, à lire d'ici la semaine prochaine si possible. noter tes questions, on en parlera ensuite. tu déposes le classeur sur son bureau. c'est des auteurs que vous devez suivre, ici à la maison d'édition.

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 21 Juin - 19:51

Cleo a beau être gênée par ce qui a bien pu se passer entre eux, elle doit bien reconnaître qu'il a fait tout ce qu'il a pu pour la mettre à l'aise et non pas pour la chasser. Comment se détacher de lui, alors ? Ce serait tellement plus simple s'il était odieux... N'est-ce pas ? Il la laisse finalement dans son bureau, et elle le remercie, sans vraiment savoir s'il a compris ce qu'elle voulait dire. En tout cas, elle ne va pas insister lourdement avec cette histoire. Elle doit en faire un minimum abstraction. Elle se rend ensuite dans le bureau de la secrétaire, tente de régler tout ce qui est administratif pour en être débarrassée. Mais elle pense toujours autant à lui. En vérité, c'est toujours la même chose depuis qu'elle l'a rencontré. Les hommes, dont elle croit s'éprendre, elle les compare sans cesse à lui alors qu'elle ne le connaît pas plus que ça, au fond. Ensuite, elle fait connaissance de l'autre stagiaire, et le courant passe tout de suite. Même s'il ne reste pas longtemps, elle sait que ça se passera bien, qu'il saura lui montrer tout ce qu'elle a besoin de savoir ici. C'est naturellement qu'elle part chercher de quoi déjeuner avec lui. C'est innocent, c'est juste parce qu'elle apprécie déjà sa compagnie mais sans la moindre ambiguïté. Pour ce midi, ce sera sushis, et ils reviennent avec quelques boîtes qu'ils mangeront dans le bureau qu'ils partagent. Ils s'installent, continuent de discuter et de rire. Elle se sent vraiment mieux, même si elle ne connaît pas encore ses autres collègues. Finalement, la pause déjeuner passe vite, et c'est à ce moment que Kyan entre dans leur bureau. Est-ce que le stagiaire se rend compte que le regard de Cleo n'est plus le même soudainement ? Lui aussi, il a l'air différent, et elle ne comprend pas ce qui lui arrive. « Vous ne nous dérangez pas. » répond-elle gentiment, avec un sourire aussi. Il lui explique qu'il vient lui donner un dossier, et que ce serait bien qu'elle soit prête pour la semaine prochaine. Elle acquiesce, lui dit « Je m'y mets tout de suite. » Elle n'a rien à faire pour l'instant, alors autant qu'elle avance sans jouer avec les délais. Elle veut montrer qu'elle est sérieuse, faire ses preuves, et ça plus que jamais... Elle retourne finalement à son bureau, et elle sent bien, que c'est bizarre. Elle laisse passer quelques minutes, fait celle qui se concentre sur le dossier... Elle prend quelques notes, puis se redresse. À la porte de son bureau, elle frappe, demandant « Est-ce que je peux entrer ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 359 ✩ avatar : nick bateman
✩ crédits : kane
★ âge : 31
Jeu 21 Juin - 22:29

le dossier que tu apportes. il te fallait quelque chose oui, il te fallait une excuse pour venir jusqu'à elle et la revoir. tu avais ce besoin d'entrer dans le bureau pour te rendre compte à quel point ils sont proches les deux stagiaires. t'as jaloux, tu le sais, tu le sens. il y a cette boule juste là, elle compresse, elle te compresse et elle s'installe de plus en plus ici et là. elle s'installe et t’étouffe de plus en plus alors.. oui tu as besoin d'en savoir plus. t'as besoin de voir où ils en sont alors tu trouves le dossier que tu as composé un peu vite la semaine dernière pour avoir du contenu. des petits auteurs sur lesquels il faudrait se pencher. ils sont prometteurs, ils vont donner bien des choses, t'en as conscience. tu le sais et tu souhaites le mettre en avant. elle va t'aider cleo et t'espères que c'est ce qu'elle veut faire.. tu n'as pas envie de lui mettre de bâton dans les roues, non plus. tu veux seulement qu'elle soit bien, ici et.. et tu sais pas en même temps. t'es perturbé par ce que tu as vu avec l'autre stagiaire. t'es pas censé être perturbé mais c'est là alors comme d'habitude tu agis. tu entres dans le tas.. ou plutôt dans le bureau et tu présentes le dossier, simplement. vous ne nous dérangez pas.  qu'elle t'assure, t'espères bien. tu pensais que ton regard n'allait pas arrêter de tomber sur le stagiaire, hugo, mais même pas. il reste là, sur la brune que tu ne sais même plus quitter du regard. je m'y mets tout de suite.  qu'elle t'assure une fois que tu as déposé l'ensemble sur son bureau. t'imagines que c'est le moment de partir, même si tu n'en as pas tellement envie. tu hausses les épaules. parfait, si tu as des questions, je ne suis pas loin. tu lui souffles avant de tourner les talons. un regard vers le second stagiaire, cette fois c'est clair, tu le foudroies de ton regard alors qu'il n'a, à l'évidence, encore rien fait. mais il fera, t'es pas fou. quel homme ne tenterait pas de draguer ou simplement flirter avec la brune ? tu le sais, t'en as conscience, et tu vas devoir faire avec maintenant. tu retrouves ton bureau. tu t'installes rapidement et tu essaies de te concentrer sur ton boulot, mais tu n'arrives pas forcément à faire quoique ce soit. aucune productivité, c'est le cas de le dire, alors tu t'installes et tu réfléchis un peu. maintenant, qu'est-ce que tu vas pouvoir faire ? arrêter d'être jaloux, ça pourrait déjà être une bonne idée. est-ce que je peux entrer ?   t'entends avant quelques coups contre la porte de ton bureau. cette fois, tu la reconnaîtrais entre mille. tu lèves ton regard vers elle. oui. oui bien sûr, entres. tu lui assures. tu as besoin de quelque chose ? de toi, peut-être ?

_________________

i'm a mess, i'm a loser,
i'm a hater, i'm a user
i'm a mess for your love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 21 Juin - 22:54

Quoi qu'elle fasse, Cleo ne cesse de penser à Kyan. C'est malsain, parce qu'elle va devoir apprendre à travailler avec lui, à ne rien faire remarquer, quand bien même ce qu'elle ressent pour lui est fort. Il n'y a pourtant pas d'explication. Elle l'a vu, il a pris sa main. Et c'était fait. Elle n'a rien contrôlé, et cela même si c'est probablement à sens unique. Ça l'est forcément... C'est un homme, le genre qui doit avoir bien des femmes à ses pieds et dans ses draps. À côté, elle n'est qu'une gamine, qu'il ne considérera jamais autrement que comme une expérience. Elle se torture peut-être, en pensant de la sorte, mais elle préfère ça plutôt que de tout lui avouer pour savoir ce qu'il en pense. Ce qu'il pense d'elle avant tout. Elle a trop peur de savoir, pas envie de souffrir non plus. Après la pause déjeuner, il revient finalement dans son bureau à elle pour lui confier un dossier. Elle ne s'en étonne pas, il faut bien qu'elle commence à un moment donné. Elle lui assure qu'elle s'y met tout de suite, et s'exécute juste après qu'il lui ait dit qu'il est à côté si elle a besoin de lui. Elle y compte bien... En vérité, elle se précipite même un peu, tout ça pour aller le voir. Son collègue ne voit rien, et c'est tant mieux. Il faut aussi qu'elle se méfie de lui, et de ce qu'il pourrait voir quand Kyan vient dans leur bureau. Elle ne peut faire confiance à personne, ici. Avec son carnet et le dossier, elle se redresse. Elle traverse le couloir, avec une certaine grâce. Et elle frappe. À moins qu'il y ait un souci si gros qu'elle oublie, elle respecte les règles et la bienséance. « Merci. » répond-elle alors qu'il l'autorise à entrer. Elle le fait alors, ferme derrière elle pour qu'ils n'aient pas de bruits parasites... Ou plutôt, pour l'avoir rien que pour elle. Il faut qu'elle cesse de penser de cette manière... Elle risque sa place, sa crédibilité, son avenir. Les rumeurs vont vite, et ça arriverait tout aussi rapidement aux oreilles de sa famille, tout ça. Il lui demande si elle a besoin de quelque chose, et elle sourit un peu. Elle s'approche, n'ose pas s'asseoir tant qu'il ne l'autorise pas à le faire. Bien élevée, parfois trop rigoureuse pour ces choses-là. « Je pensais à la présentation des auteurs, je pourrais peut-être préparer un Power Point ? Quelque chose de synthétique, qui expose la particularité de chacun ? » propose-t-elle comme ça. C'est la première chose qui lui vient. Les mots qu'elle a pu coucher sur le papier, elle ne peut même pas les assembler pour former une question ou une suggestion. Mais ceux qu'elle a en tête, ils lui brûlent les lèvres. C'est sa présence à lui, qui a cet effet sur elle. « Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Je vous sens différent... » souffle-t-elle, d'un coup. Et puis elle secoue la tête, se reprenant. Elle pourrait se gifler intérieurement, s'intimer d'arrêter. « Ça me regarde pas, je suis désolée. Oubliez ça... » ajoute-t-elle. C'est plus pour ça, qu'elle venait. Parce qu'il ne souriait pas, il était loin d'être aussi agréable que quand il était seul avec elle, pour la faire rester.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

heartbeat. (kyo)



Page 1 sur 2 ~ Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: PUP V6 :: rp terminés-