AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

temps présents. (alemy)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mar 5 Juin - 10:39

elle t'a envoyé l'adresse par texto, t'as ouvert google map et t'as suivi les indications. tu ne pensais pas la retrouver en ville, tu ne pensais pas la revoir non plus. l'invitation avait pourtant été envoyée à tous les élèves de votre promotion. néanmoins, tu pensais que de votre farouche petite bande, tout le monde avait finalement décidé de quitter le pays, comme alain, vanessa et toi. alors savoir qu'elle était restée ici t'inquiétait, à juste titre. que savait-elle de l'affaire qui te concernait et qu'avait-il pu bien se passer ces dix dernières années ? légèrement angoissé, tu as quitté le bus au pied d'un bâtiment moderne et, soucieux de faire bonne impression sans savoir pourquoi, tu as ajusté ta chemise et passé une main dans tes cheveux. tu as tiré sur une cigarette, juste le temps de remettre tes idées en place. de cette nuit-là, tu ne te rappelles pas de grand chose sinon de la complicité d'alain et de l'aide de vanessa. l'article qui avait été écrit le lendemain la disparition de lory. tout coïncidait sans doute trop bien pour que ça soit vrai mais tu avais préféré te faire à l'idée d'une réalité déformée plutôt que d'affronter ton statut de meurtrier. le coeur inquiet et serré, tu as poussé la première porte, grimpé la volée de marche et frappé à sa porte. quand elle a ouvert, tu es surpris de la reconnaître facilement. alexis. tu dis, simplement, en souriant. ça doit bien faire dix ans que vos chemins ne s'étaient plus croisés. tu ignores tout de ce qu'elle est devenue et de ce qu'elle fait encore ici, à trois-rivières.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mar 5 Juin - 23:16

son coeur s'est remis à battre d'un coup. elle ne s'attendait pas à voir son nom s'afficher sur l'écran de son téléphone... elle avait gardé son numéro, sans espoir. elle ne pensait pas que ça arriverait un jour... elle aurait dû s'en douter pourtant, victime, comme tout le monde, de ce mail pour célébrer l'anniversaire du lycée et la destruction de l'ancien gymnase recelant tous ses secrets. elle s'est habillée pourtant alexis... elle a passé des vêtements qu'elle voulait simple mais passablement mis en valeur par sa silhouette. elle a maquillé ses yeux, légèrement, et ses lèvres, d'un naturel presque saisissant. elle n'ose pas penser aux rides qui strient légèrement ses yeux désormais... le temps aura eu raison de leur deux visages, à l'évidence. elle soupire, prête pour retrouver cet homme dont elle se languit depuis des années maintenant. elle en oublierait presque cette alliance à son doigt et cette torture d'avoir mis un enfant au monde, celle dont elles portent encore les marques sur son corps. son coeur s'emballe quand elle entend les coups frappés à la porte, elle en oublierait presque ses méfaits alexis... non contente de prendre son temps, elle avale un cachet rapidement pour l'aider à tenir, juste le temps de faire bonne figure. elle ouvre finalement, un sourire énorme sur les lèvres. alexis. elle avait oublié à quel point son nom plus plaisait sur ses lèvres. les choses n'ont rien changé. séduisant comme jamais, malgré les vingts années qui courent depuis les derniers moments passés ensemble... elle ne sait plus rien de sa vie désormais, comme il ignore probablement tout du futur qu'à vécu la petite alexis, qui n'avait d'yeux que pour lui au lycée. jeremy. elle lance dans un écho presque parfait. je t'en prie, entre. nous avons beaucoup de choses à rattraper. elle suppose, certaine d'avoir envie d'en savoir plus, à défaut d'être consciente de la raison qui l'emmène jusqu'ici, responsabilités mises au placard grâce aux cachets qui n'ont plus aucun autre effet que de calmer ses ardeurs face à la panique. tu veux boire quelque chose ? devon cache les bouteilles dans son bureau pour limiter les tentations des ados. elle lance avec une normalité qui pourrait lui faire froid dans le dos. comment peut-elle continuer à vivre comme ça ? comment arrive-t-elle encore à rester debout, en faisant comme si le sang ne coulait pas encore sur ses doigts ? aujourd'hui plus qu'hier encore...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mer 6 Juin - 9:28

quand tes yeux se posent dans les siens, c'est une montagne de souvenir qui surgit devant toi. tu te rappelles des longues heures à étudier sur les bancs d'une faculté qui ne t'avait apporté, au final, que son lot de problèmes. tu te souviens des longues nuits à refaire le monde, de la complicité que vous partagiez et de tous ces beaux moments que vous vous offriez. tu te rappelles également de sa sympathie mais aussi de son soutien, de ce qu'elle avait fait pour toi la nuit du meurtre et de tout le réconfort qu'elle avait su t'apporter quand tu avais appris la disparition de lory. véritable providence pour vous, puisque vanessa avait alors pu éloigner tous les soupçons. votre meurtre déguisé en fuite passionnelle. mais toi tu savais que lory n'était pas partie avec lui, tu savais qu'il n'avait jamais quitté trois-rivières. alors retrouver alexis, c'est aussi te ramener à cette fameuse nuit où tout a changé pour vous trois. où le destin s'est brisé et où des décisions ont dû être prises dans la foulée. tu ne regrettes rien, sinon d'avoir perdu contact avec une fille que tu estimais et appréciais sans doute trop. jeremy. sa voix qui te ramène des années en arrière, le sourire figé sur tes lèvres alors que tu hoches légèrement le visage. je t'en prie, entre. nous avons beaucoup de choses à rattraper. tu entres, sans la quitter du regard. tu es heureux de la retrouver, tu ne saurais dire le contraire. tout est resté intact, jusqu'à son parfum. et puis, elle ajoute tu veux boire quelque chose ? devon cache les bouteilles dans son bureau pour limiter les tentations des ados. et tout se brise en un seul instant. devon et elle ? tu n'y crois pas.. pas une seule seconde. et pourtant, c'est le cas, non ? ton regard est happé par une photo contre un mur. un couple heureux, un enfant même. alors c'est ça ? le présent ? devon et toi.. vous êtes.. mariés ? tu lui lances, à l'échappée, sans savoir très bien ce que ça te fait. retrouver une ancienne amie et découvrir qu'elle s'est maquée avec un ancien ami, ça devrait te réjouir ? alors pourquoi tu ressens cette pointe de jalousie dans la poitrine ? c'est.. c'est chouette. tu ajoutes, sans être vraiment convaincu par cette idée.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mer 6 Juin - 9:55

cette allégresse qu'elle ressent n'avait plus réellement été présente depuis longtemps. elle imagine qu'elle n'était que pour lui, à une époque où elle n'est plus réellement capable de se souvenir de grand chose. la faute aux cauchemars et aux médicaments probablement... ce moment, d'un corps sans vie, d'un homme qui vient à son secours, en revanche... ça reste, clair, trop net. elle soupire, essayant de faire fuiter ces souvenirs pour pouvoir profiter de cet instant auquel elle ne pensait plus depuis longtemps. rien d'autre n'aurait pu ramener jeremy en ville hein ? elle imagine... même pas elle. même si elle l'aurait espéré. elle si elle l'a espéré, pendant des années. son sourire lui a manqué, elle le savoure d'un regard qu'elle espère passablement neutre. prudente malgré tout avec tout ce qu'elle a réussi à construire autour d'elle. son mari, son fils... ils restent importants, malgré les sentiments qu'elle semble toujours éprouver pour cet amour de jeunesse. elle voit son regard s'égarer sur une photo étalant le bonheur d'une famille qui semble être celle qu'elle a fini par choisir, à défaut de pouvoir vivre la passion dont elle n'était pas capable de se séparer. devon et toi.. vous êtes.. mariés ? il demande, passablement perdu. elle imagine les choses dans sa tête, l'espoir d'une jalousie dont elle n'a pas envie de croire... la surprise, de ne pas avoir été invité au mariage, ou... celle de n'avoir pas réellement été au courant d'un quelconque rapprochement entre deux jeunes amis qui ne partageaient jusqu'alors rien de passionnel. elle l'aime devon, malgré tout. pas assez sans doute, pas comme il l'aime. mais elle sait lui donner la différence hein ? elle a appris à le faire. c'est.. c'est chouette. il commente, provoquant un sourire sur le visage d'alexis. elle tourne la tête vers la photo, à son tour, brûlant de joie face à l'hésitation qu'elle a su percevoir dans sa voix. elle spécule, trop sans doute. pas comme elle le devrait... oui... on est marié. on... bah on a même un fils.. jason, il a quatorze ans maintenant. elle ajoute, en montrant tirant une photo sur la tablette de la cheminée, un garçon, un peu plus grand que celui de l'ancienne photo de famille. il ressemble à devon, à bien des égards, malgré les touches certaines de ses traits sur son visage. un mélange parfait de deux personnes qui ne partageaient rien d'autre qu'un terrible secret à l'origine. un secret qui aura réussi à les rapprocher, à l'évidence. s'il ne rentre pas trop tard, tu pourras peut-être le voir. elle lance en regardant sa montre. son fils, parti à l'école depuis déjà plusieurs heures, elle aurait rêvé de faire sa vie avec lui, de mettre au monde ses enfants à lui, de... d'être sa femme, celle qui comptait le plus.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mer 6 Juin - 10:39

une photo parfaite pour une famille qui semble toute aussi parfaite. pas la tienne, mais la sienne. parce qu'à bien des égards, tu oublies souvent que leur vie a continué quand la tienne s'est arrêtée. il n'y a que vanessa, alain et toi qui avez fuit le pays. que vous qui avez commis un meurtre, pas les autres. et si tu supposes assez facilement que madeline a dû faire ses valises tout aussi rapidement que vous, tu ne pouvais imaginer que devon et alexis finiraient par se rapprocher. est-ce ainsi que ça se passe ? un groupe d'ami qui se dissout.. les deux derniers qui tentent d'y survivre, tout simplement ? se rapprochant, indéniablement. on se découvre sous un nouvel angle, on s'apprécie doucement et puis, on tombe amoureux. et des années plus tard, on affiche son bonheur sur les murs d'un appartement qu'on occupe ensemble. on reçoit d'anciens amis sans même avoir pris la peine de les avertir, parce qu'au fond.. tout est si normal pour eux ! tu la regardes, sans sourire, sans même faire preuve d'un minimum d'enthousiasme. tu ne lui reproches rien, sans doute. elle n'a fait que ce qu'elle avait à faire. des vies ont été épargnées cette nuit là, les leurs ! quant à vous trois.. oui... on est marié. on... bah on a même un fils.. jason, il a quatorze ans maintenant. tu hoches le visage légèrement de gauche à droite. un fils.. quatorze ans. dieu que le temps passe vite. ça remonte à si longtemps ? tu voudrais répliquer mais ta gorge est sèche. tu espérais quoi ? retrouver alexis comme tu la retrouvais toujours à l'époque ? fidèle au poste ? loyale, comme toujours ? s'il ne rentre pas trop tard, tu pourras peut-être le voir. tu te mords la lèvre. est-ce que t'as vraiment envie de ça ? et pourquoi ça t'apparaît comme un supplice ? cette jalousie vient du fait qu'elle est heureuse sans toi ou que leur vie ait eu la chance de s'épanouir quand les vôtres se sont éteintes cette fameuse nuit, en décembre ? tu recules d'un pas ou deux, tu sais pas vraiment. non.. non, je veux pas vous déranger, tu sais. tu lui dis, sans trop savoir où te situer dans le vie de couple, de famille. est-ce que tu as encore ta place à trois-rivières ? alain te dirait sans doute que oui, mais les photos sur le mur derrière toi te prouvent le contraire. je.. je ne savais pas tout ça.. je pensais.. je pensais que tu m'écrirais. une pointe de reproche et de déception dans la voix. parce qu'il fut un temps où tu avais été son ami, non ?

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mer 6 Juin - 10:59

elle ne réalise pas alexis. elle ne joue pas dans la même cour, creusant même même le tombeau d'une histoire qu'elle aurait aimé pouvoir vivre. elle est mariée alexis, la mère d'un enfant qu'elle aime avec passion. parce qu'elle ne regrette rien finalement... si ce n'est de n'avoir pu vivre sa propre passion au moment où elle mourrait d'amour pour un homme qui n'était pas capable de le voir, obnubilé par elle... celle dont elle a volé la vie, par folie. elle sourit en regardant le visage de son garçon, pas certaine de comprendre ce qu'elle dégage à ce moment-là. une femme en tout point heureuse, une vie épanouie, mariée à un homme dont elle était l'amie, une carrière impeccable, une enfant équilibré. il n'y a que les secrets, ceux qu'elle n'est pas capable de dévoiler, ceux qui auront finalement été le ciment d'un couple beau à l'image. non.. non, je veux pas vous déranger, tu sais. elle secoue la tête vivement. qu'est-ce qu'elle a mal fait ? elle pose la photo, tourne la tête vers lui. il a reculé. elle n'avais même pas remarqué. hors de question qu'il parte, elle a rêvé de ça tant de fois... le moment où réapparaîtrait dans sa vie... malgré tout ce qui aura pu les séparer pendant plus de quinze ans. je.. je ne savais pas tout ça.. je pensais.. je pensais que tu m'écrirais. elle perd le sourire alexis. coupable, en tant qu'amie, en tant que l'amante qu'elle aurait voulu être. est-ce qu'elle aurait dû l'attendre ? est-ce que ça aurait pu être une solution pour elle et son coeur meurtri par le secret et l'abandon ? elle imagine que sans devon, elle n'aurait jamais survécu tout ce temps, reconnaissante de tout ce qu'il aura fait pour elle, ces vingt dernières années. elle secoue la tête à nouveau. je... je suis désolée, je ne pensais pas que ça t'intéresserait. elle suppose. elle n'y a pas pensé une seconde, pour être honnête, elle ne voulait pas qu'ils reviennent, partager entre l'idée qu'elle devait protéger son secret, et celle de l'histoire passionnelle dont elle avait écrit toutes les pages les unes après les autres dans son esprit. elle s'éloigne, ou il le fait. elle ne veut pas. elle aimerait reprendre ses mots, cacher toutes les photos, faire disparaître la vie qu'elle a vécu en l'attendant. vous étiez tous partis. toi non plus tu n'as pas donné de nouvelles. elle lance alors, renvoyant la balle, malgré elle. une défense pitoyable, certaine qu'elle n'obtiendra finalement jamais mieux de ce qu'il reste entre eux. vingt ans passés, l'eau a coulé sous les ponts... et jeremy n'est peut-être plus le même... après tout. elle serre les lèvres, elle aimerait être capable de le retenir, de crier tout ce qu'elle tente de retenir dans son coeur depuis des années, mais alexis n'est pas encore prête à renoncer à tout ce qu'elle a construit pour se protéger...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mer 6 Juin - 13:31

tu as à peine prononcé ces mots que tu te sens noyé de ridicule. tu réclames des nouvelles que tu n'as jamais su donner. toi, tu es parti. sans jamais te retourner. exit les amitiés de l'université ou du lycée. tu avais tiré un trait sur trois-rivières avec tant de vigueur que tu en étais presque arrivé à exclure de ta mémoire tout ce qui se dressait avant tes vingt ans. la ville n'existait plus nul part, et rien ni personne ne pouvait te rattacher à cet endroit sinon les rares personnes à lire ton autobiographie sur le site d'informations le plus connu du web. alors lui dire que tu attendais d'elle qu'elle te prévienne pour tout ça, c'est farouchement égoïste et osé. n'en témoigne son visage qui vire au rouge. tu la blâmes d'une erreur que tu as trop longtemps commise. mettre cette vie aux oubliettes revenait à y balancer également alexis. bien sûr, elle t'avait manqué. mais pas au point de te convaincre de rester. tu avais refait ta vie. plus belle, il paraît. peau neuve, surtout ! oublier le meurtre et le sang, ne plus te souvenir de rien d'autre que de ce qui t'arrange. elle bégaie, mal à l'aise. je... je suis désolée, je ne pensais pas que ça t'intéresserait. à juste titre. tu n'as jamais témoigner le moindre intérêt pour tes anciens amis sinon alain. sans doute vanessa, de temps en temps. mais alexis, tu étais sorti de sa vie de manière si brutale et définitive.. tu ne dis rien, elle ajoute vous étiez tous partis. toi non plus tu n'as pas donné de nouvelles. le reproche est justifié, bien plus que celui que tu as asséné en premier. vous étiez tous partis.. ça te fait drôle. tous, sauf eux ! et comme il ne restait que devon et toi, tu t'es dit.. "pourquoi pas?" et tu as sauté sur l'occasion. jugement hâtif et méchant, paroles veines et cruelles. après tout, tu ne l'avais pas encore essayé, devon. toi non plus, tu penses. tu hausses les épaules, un peu plus méchant parce que piqué à vif dans ta propre histoire. je suppose que les félicitations sont de rigueur. tu dis en applaudissant doucement, de manière si cynique et ironique que le rouge te monte aux joues. tu as honte de te comporter ainsi, tu étais pourtant devenu adulte, non ?

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mer 6 Juin - 19:42

elle ne s'attendait pas à se retrouver ainsi acculée contre un mur. comme s'il avait trouvé exactement la seule chose qu'il aurait pu lui reprocher après toutes ces années de silence. la seule évidence qui saute aux yeux de la jeune femme réside pourtant dans la réciprocité de ce silence. elle n'a pas essayé de l'inviter, certes... mais elle est certaine de n'avoir pas entendu parler de lui ces vingt dernières années. c'est comme s'il était mort d'un coup... comme s'il n'avait laissé qu'un souvenir empreint d'un désir qui ne serait jamais assouvi. elle peine à comprendre, tentant de garder la tête haute face aux paroles déstabilisantes de son vieil ami. un homme dont elle aurait tout voulu, si seulement il avait su ouvrir les yeux quand il le fallait... et comme il ne restait que devon et toi, tu t'es dit.. "pourquoi pas?" et tu as sauté sur l'occasion. elle ouvre la bouche, mais rien n'en sort. elle est sans voix alexis. vide de mots face à des reproches qui n'ont aucune origine. qu'est-ce qu'il veut dire ? qu'elle s'est rabattu sur le seul qui restait parce qu'elle n'avait mieux à se mettre sous la dent ? elle se blesse alexis. si facilement. après tout, tu ne l'avais pas encore essayé, devon. un nouveau coup, porté si fort dans son coeur. elle n'en croit pas ses oreilles, surveillant son visage pour chercher l'humour douteux de l'homme en face d'elle. qu'est-ce qu'il se passe ? pourquoi se retrouve-t-elle ainsi, sur le banc des accusés, après avoir passé de si longues années à se protéger... je suppose que les félicitations sont de rigueur. elle regarde ses mains, une souffrance proche de la trahison. elle secoue la tête, elle n'en veut pas de ses félicitations, c'est trop tard maintenant. elles n'ont rien de sincères, en plus de ça... une chaleur méconnue se répand dans tout son corps. elle est certaine de lui en vouloir à présent. ce petit jeu ne lui plait pas. qu'est-ce qui lui arrive ? il s'attendait à quoi au juste ? qu'on le prévienne de tout sans attendre rien en retour. la prochaine fois, je m'assurerai de t'envoyer un faire part. elle lance, le visage fermé désormais. elle qui attendait ce moment avec impatience, se retrouve à marcher en direction de la porte pour l'ouvrir à nouveau et le congédier. réduire son couple et l'histoire qu'ils ont vécu ensemble à un 'pourquoi pas ?' la met hors d'elle. liés par des choses dont elle n'aurait jamais pensé être capable. elle ne le regarde plus dans les yeux, passablement déçue. il ne se rend pas compte jeremy. elle n'a eu d'yeux que pour lui pendant si longtemps... s'il était revenu pour saisir une chance, elle la lui aura donné sans même hésiter une seconde. elle a compris désormais. il n'y a que rancœur, une rancœur qu'elle ne comprend pas et qu'elle ne comprendra pas, vingt ans séparant l'homme qu'elle aimait et celui qui la frappe de mots aujourd'hui...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Jeu 7 Juin - 9:03

mots blessants, cinglants. tu ne les retiens pas, tu laisses ta peine s'exprimer parce qu'au fond, tu n'es plus que ça. tristesse et désolation, il paraît. un désert vide, aride. un soleil qui tape dans ton dos et qui menace de te brûler, te consumer. parce qu'elle a vécu sa vie sans soucis, qu'elle s'est mariée avec un naturel exquis et qu'elle a engendré la vie. qu'elle a pu être celle que tu n'aurais jamais pu espérer, autrefois. ta vie qui s'est arrêté quand le sang de cet homme s'est mis à couler sur ton visage, quand les yeux d'alain ont croisé les tiens et que le désespoir s'est dessiné sur le visage de vanessa. vos trois vies mortes en même temps que la sienne. et qu'est-ce que tu lui reproches à alexis ? d'être heureuse ? pourquoi ? sans doute parce que tu n'aurais jamais pu l'être. et peut-être également parce que la femme inaccessible au héros dans ton deuxième livre lui était entièrement dédiée. parce qu'il t'aura fallu du temps pour comprendre certaines choses dont on te faisait part à l'époque et du temps également pour réaliser que le bonheur aurait été une chose si simple si seulement tu avais su regarder la bonne personne. alors tu te montres méchant, agressif et puéril. comportement stupide, candide même. tu lui fais du mal, tu le sais pertinemment. tu la connais suffisamment pour savoir qu'elle est à fleur de pot. tu ne te doutes néanmoins pas de tout ce que cette union cache et de ce qui a pu les rapprocher. dans ta tête, tout est clair.. tu aurais dû être devon, personne d'autre. tu serais heureux aujourd'hui. la prochaine fois, je m'assurerai de t'envoyer un faire part. elle te lance en reculant. elle ouvre même la porte, prête à te fiche dehors. tu vas faire quoi à présent ? tu ne pensais pas que la situation virerait au drame, pas comme ça. tu te réjouissais pourtant de la voir. et ? ses photos sont des couteaux qu'on plante dans ta chair. témoins d'une vie heureuse, celle que tu n'as jamais eue. un meurtre, mais quatre victime. tu soupires, secoues le visage. tu lèves les deux mains, tu arrêtes ton manège. .. ex.. excuses-moi alexis. tu lui dis brusquement. changement radical dans la voix, dans le visage. tu te sens terriblement coupable, honteux même. tu t'approches d'elle, tu poses ta main sur la sienne, celle qui tient la poignée. me laisses pas partir, s'il te plait. comme une supplique, une simple demande. pression sur vos mains, tu fermes la porte derrière elle. je.. je ne voulais pas. tes yeux dans les siens, son souffle qui s'écrase contre ta poitrine. tu as toujours été plus grand qu'elle, tu n'as jamais su la protéger. tu aurais dû être tout pour elle mais tu n'as jamais été qu'un imbécile trop occupé à aimer un mirage. tu respires doucement, tu ne veux pas partir, pas maintenant, malgré toute cette colère qui brûle en toi.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Jeu 7 Juin - 9:59

blessée, elle refuse de le regarder dans les yeux, incapable d'accepter l'idée qu'il puisse la traiter comme elle vient de le faire. ça lui fait mal, plus qu'il ne l'imagine. elle a dû faire sans lui. elle a dû accepter de ne pas être la femme qu'il voulait et que leur chemin ne se croiserait plus jamais. elle a dû comprendre elle même qu'elle ne serait jamais personne dans sa vie. jusqu'à ce qu'il arrive à nouveau pour la juger et considérer qu'elle n'avait pas à vivre sa vie sans rien lui dire. de la jalousie ? elle n'ose même pas l'espérer alors qu'elle attend qu'il passe enfin la porte pour la laisser respirer de déception. elle n'est pas certaine qu'elle arrivera à s'en remettre ou même à effacer ces souvenirs pour ne garder que ceux qui faisaient de lui l'homme idéal à ses yeux. .. ex.. excuses-moi alexis. elle lève la tête, la tourne, homme différent qu'il affiche, comme réveillé d'une folie qu'il regrette tout à coup ? comment ? elle ne comprend rien, elle s'en fiche, jusqu'à ce qu'il s'approche et pose sa main sur la sienne comme un défi. elle connait les signes alexis, son coeur qui s'emballe, son souffle raccourcie, elle sait ce qu'il se passe quand le sang lui monte dans les joues. elle n'a pas envie que ça arrive comme ça. elle ne veut pas ressentir encore ces choses après avoir reçu tous ces reproches. me laisses pas partir, s'il te plait. il demande, une marionnette entre ses mains, elle n'oppose aucune résistance lorsqu'il ferme la porte, aucune. rien qui puisse retenir tous ces battements de coeur fous. elle lève les yeux, il l'impressionne presque... est-ce qu'il en a seulement conscience ? ça tremble dans ses veines. je.. je ne voulais pas. les lèvres sèches, elle redoute, elle retient, elle n'est plus capable. elle a attendu trop longtemps d'interpréter ses comportements envers elle. elle a attendu si longtemps d'avoir l'impression que c'était le moment, son moment. elle ne sait pas pourquoi maintenant, elle se fiche de tout, sans doute le médicament qui s'allie à l'adrénaline. elle pose brusquement ses mains sur son visage pour l'attirer à lui, enfin. mettant fin à des années de frustration en posant ses lèvres violemment sur les siennes. une folie, pure et simple. pas de conscience, pas de regrets, malgré toutes les photos de sa belle famille qui s'étalent sur les murs. alexis n'en a que faire, il n'y a que les émotions d'une gamine qui l'aimait assez fort pour faire le choix le plus inconscient de sa vie. tuer celle qui lui barrait la route pour finalement renoncer. trop tard. elle a fait son choix alexis, elle l'a fait depuis longtemps, et peut-être qu'il n'en a pas encore conscience mais... il ne lui manquait plus qu'une apparition pour mordre à l'hameçon. plus que ça pour foutre en l'air tout ce qu'elle a construit pendant vingt ans pour enfin satisfaire des fantasmes bien vivants dans son esprit.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Jeu 7 Juin - 10:51

c'est une supplique à laquelle tu ne saurais répondre. la situation inversée, tu la laisserais sans doute partir. tu n'as jamais été amoureux d'alexis, jamais au point de l'attendre ou la retenir. pourtant, aujourd'hui, tu peines à croire qu'elle puisse t'abandonner une nouvelle fois. pourquoi ? tu n'as jamais vraiment compris le sens de ce que vos amis pouvaient te dire quand ils sous-entendaient qu'elle pouvait s'intéresser à toi. à l'époque, tu n'avais jamais eu d'yeux que pour lory. ça a duré trop longtemps, même après sa disparition. elle a hanté tes rêves si longtemps. comment guérit-on un coeur qui n'a jamais été brisé ? comment ? une question en suspend dans ton esprit qui n'a jamais su trouver de réponse. alors aujourd'hui, quand on balance sous tes yeux le bonheur de tes amis, tu peines à ne pas l'envier, à ne pas les détester. tu voudrais le leur prendre, le leur voler. comme on a pu voler le tien à l'époque. la sentence était irrévocable, aucun retour en arrière possible. tu es mort cette nuit du vingt-trois décembre. alexis l'ignore, pourtant, elle te laisse mener la danse encore. est-ce du désir dans son regard ? est-ce du désir dans le tien ? vos corps sont si proches, vos visages également. et puis, elle brise la distance, attrape ton visage et font littéralement sur ta bouche. dans ce baiser, il y a tout ce qu'elle n'a jamais su te dire.. et tu l'entends, pour la première fois. ton coeur explose contre ta poitrine, ta respiration se coupe. tu es surpris d'abord et puis, ravi. tu réponds à son baiser par un autre. il ne veut pas dire la même chose, cependant. quand elle crie je t'aime, toi tu ne fais que répéter excuses-moi d'avoir pris tant de temps. les regrets, l'amertume et puis, une image qui traverse ton esprit et le contact que tu romps avec violence. tu as la tête qui tourne un instant, tu halètes légèrement, à bout de souffle. et puis, tes yeux se posent dans les siens. sto.. on.. on peut pas alexis. tu lui dis en sachant pertinemment le mal que ça va faire. quand tu lui demandais de ne pas te laisser partir, tu l'entendais pas de cette manière. avaient-ils tous raison ? était-elle amoureuse de toi ? et toi alors ? pourquoi tes muscles sont tendus, pourquoi ton coeur tremble dans ta poitrine ? tu.. tu es mariée. tu t'entends lui dire, à regret, encore. mariée, mais pas au bon. tes yeux qui cherchent les photos pour te rappeler que ce que vous venez de faire n'est pas bien alors que tu en crèves toujours d'envie..

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Jeu 7 Juin - 11:08

elle meurt d'amour alexis, elle s'imaginait quel goût il pourrait avoir, ces vingt, pire ! vingt-cinq dernières années. le souffle court, elle plonge plonge, plonge encore plus loin dans ce qu'elle est en train de faire. elle n'a pas peur, pour la première fois depuis des années. il lui donne l'impression qu'elle aurait dû le faire avant. pourquoi n'est-elle pas partie avec lui ? pourquoi a-t-elle passé tout ce temps à attendre, à le laisser ouvrir les yeux sur quelque chose qu'il n'aurait jamais remarqué, elle en profite, de chaque seconde, elle lui donne tout ce qu'elle voulait lui donner, tout ce qu'elle n'a jamais donné à personne. elle a mal alexis, mal au coeur. elle rêve qu'il lui rend son baiser, quand soudain, il semble le faire avec une ardeur dont elle ne croit pas au départ. elle est autre part, c'est sûr, ce n'est pas vrai... et pourtant... la chaleur est là, entre eux, elle monte, en elle. elle serait capable de tout lui donner si seulement il le voulait. elle serait capable de renoncer à tout si seulement il le lui demandait. la violence d'un amour non exprimé pendant vingt ans. elle souffre quand il la repousse, elle ne s'y attendait plus. la tête lui tourne, elle a les yeux dans les siens, la passion qui s'étale dans sa poitrine. elle pourrait presque grogner alexis tant elle a besoin de retrouver sa bouche, juste quelques secondes de plus, jusqu'à ce qu'elle décide qu'elle n'en veut plus... elle sait déjà que ça n'arriverait pas. trop accro, trop passionnée depuis des années. sto.. on.. on peut pas alexis. il dit pourtant. ils ne peuvent pas... ça résonne. comme l'impact des années sur leurs vies respectives... alexis est mariée, alexis a un fils, alexis a fait sa vie désormais. et lui dans tout ça ? il n'est qu'un lointain souvenir qu'elle aimerait retrouver. tu.. tu es mariée. une évidence qui clôt l'instant de passion qu'ils viennent de vivre. elle pourrait en hurler, en pleurer. elle est mariée hein ? c'est de sa faute... il n'était pas là ! c'est à cause de lui. parce qu'il n'était pas là lorsqu'il le fallait, il a quelques années de retard, trop pour penser à une place que devon occupe déjà depuis trop longtemps. elle secoue la tête, ce n'est pas une raison suffisante hein ? et alors ? elle souffle, ne regrettant pas un mot. elle n'aime pas devon comme elle devrait l'aimer. elle l'aime parce qu'il a toujours été là pour elle, elle l'aime parce qu'ils avaient besoin l'un de l'autre. et elle aura toujours besoin de lui, dans sa vie. pour autant. elle vient de goûter à une passion qui lui semblait jusque-là inconnue. elle n'a pas envie de renoncer, pas alors que ça vient seulement de commencer. elle soutient son regard alexis, un défi capable de tout renverser. ça ne lui fait pas peur. elle a la sensation qu'elle n'aura plus peur maintenant, poussée par les battements d'un coeur qui lui soufflent des choses qu'elle ne devrait pas apprivoiser, déjà... elle ne sait pas comment ce sera, lorsque la magie retombera et qu'elle devra continuer à être une femme, une mère, une meurtrière.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Lun 11 Juin - 13:47

par une force que tu n'expliques pas, tu te détaches d'elle, de ses lèvres et de son corps. tu ne veux pas de ça, pas maintenant. le désespoir parle pourtant pour vous. tu t'es laissé tromper par des souvenirs qui n'existent que dans vos mémoires. mais la réalité est là, frappante. vous n'avez jamais été ensemble et ne le serez sans doute jamais. elle est mariée, bien pire que ça, tu es un meurtrier qui risque de finir ses jours en taule. quel genre d'avenir peux-tu lui proposer aujourd'hui ? quelle folle aventure es-tu en mesure de lui soumettre ? de toute manière, tu n'as jamais cru qu'elle puisse t'aimer. jusqu'à cet instant précis où ses lèvres ont rencontré les tiennes. si seulement tu n'avais pas nourri d'obsession à l'égard de lory à l'époque. vos vies seraient sans doute tellement différentes. peut-être même serais-tu sur les photos qui encadrent cette pièce, peut-être même cet enfant serait le tien. tu ne le sauras sans doute jamais. ça frappe tes tempes, ça serre ton ventre. tu te recules, elle est aussi déstabilisée que toi. elle te regarde, ça dure une éternité. tu voudrais lui dire que tu regrettes mais rien ne sort de ta bouche. elle finit par dire et alors ? mettant à mal toutes les fausses théories auxquelles tu voulais croire. quand vanessa sous-entendait qu'elle était folle de toi et que tu lui disais en plaisantant ; bien sûr, alexis dotwell est dingue de moi. on est juste amis. mais aujourd'hui, tu comprends à ces deux mots que ça n'a jamais été le cas. elle t'aimait et.. toi tu n'as jamais su le voir. tu soupires, passes une main dans tes cheveux. tu prends sur toi mais au fond, tu as peut-être besoin de ça. du réconfort, non ? tu t'avances un peu je voulais juste.. être sûr que tu en étais consciente. tu lui dis avec un petite sourire en coin avant de venir capturer à nouveau son corps entre tes bras. quitte à sombrer, autant s’octroyer le droit d'être heureux. combien de temps ? un jour, deux jours ? une nuit ? si demain, tout éclate, au moins, tu aurais eu droit à cette sensation une fois dans ta vie. être là où tu devais être tout ce temps, embrasser la seule femme que tu n'aurais jamais dû embrasser. caressant la peau de la seule femme qui n'aura jamais été capable de t'aimer comme tu le mérites. et te perdre, juste te perdre.. parce que demain ne viendra plus jamais et que seul cet instant compte.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Lun 11 Juin - 15:22

à trente-six ans, alexis doute d'avoir quelque chose à regretter face à l'amant qu'elle aurait voulu connaître il y a des années de cela. elle doute d'avoir envie de subir de nouveau la souffrance de ne choisir sur la sécurité avant tout. elle n'est pas folle hein ? elle sait qu'il a partagé la passion, au moins quelques instants, avant qu'il ne la repousse, par acquis de conscience. elle n'a pas envie de le laisser penser encore qu'elle ne ressentait rien pour lui alors qu'elle est allée jusqu'à la pire folie pour le libérer de l'emprise tentatrice d'une autre. le coeur battant, elle réalise combien elle aurait dû se lancer plus tôt, elle se serait sans doute épargner des années à vivre des choses moyennes, toujours, dans le plus grand des ennuis. elle les aime, elle aime être sereine chez elle, près de son mari, près de son garçon. mais ce qu'elle vient de vivre contre lui, elle doute de ne pas avoir envie d'y goûter encore... il n'a pas le droit de le lui refuser hein ? elle ne le laissera pas faire. elle le refuse, en connaissance de cause, montrant par quelques mots qu'elle se fiche éperdument d'être mariée. elle se fiche de perdre tout si elle le gagne en retour. il semble gêné, pas très sûr de lui. est-ce qu'il hésite ? il n'y a aucune hésitation dans les gestes d'alexis, aucun non plus dans ses mots, ou dans ses yeux. elle est là, la triste vérité, celle de l'attente constante pendant des années. un pas et son coeur tressaute. elle a gagné n'est-ce pas ? je voulais juste.. être sûr que tu en étais consciente. sourire sur les lèvres, un coeur qui fond. elle est consciente de tout alexis, et plus encore de ce qu'il ravive en elle lorsqu'il la regarde de cette manière, elle ne respire plus, portant ses mains dans sa nuque, se laissant agréablement porter sur la pente la plus raide de sa vie. elle suffoque, implose, à l'intérieur. il ne réalise pas combien elle a attendu pour ça... elle aurait tué hein ? sombre ironie. elle l'attire contre elle si fort, si elle pouvait faire fusionner son corps contre le sien, là, tout de suite, dans l'entrée de son appartement luxueux, elle le ferait. elle oserait tout du moment qu'elle pourrait continuer de savourer cette odeur délicieuse. elle en a tant rêvé. elle s'accroche, à son cou, prouvant une fois de plus qu'elle n'abandonnera pas la partie pour une bague qui trône toujours fièrement à son annulaire gauche. à bout de souffle, elle se détache, juste le temps de réaliser. il est là, face à elle et cette fois, c'est lui qui lui donne de qu'elle veut. ça veut dire qu'il le veut aussi ? elle sourit, légèrement, tirant sur son bras pour le faire entrer un peu plus loin que l'entrée. elle traverse l'appartement, poussant la porte de sa chambre, elle s'accroche à sa ceinture, elle s'accroche à tout ce qu'elle sera capable de prendre entre ses mains. elle veut tout cette fois, tout ce qu'elle a manqué faute de courage, faute de s'appeler lory et d'être celle qu'il voulait quand elle l'aurait voulu.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mer 13 Juin - 11:52

il paraît que c'est comme ça, que c'est immuable. il paraît que tout est écrit quelque part. alors tes lèvres sur les siennes, ça n'étonnera sans doute personne. de toute manière, ils te l'avaient déjà tous bien fait comprendre à l'époque. alexis était amoureuse de toi, tu n'as jamais voulu les croire et pourtant, les faits sont là, non ? sinon, pourquoi se jetterait-elle à ton cou ? et pourquoi accepterait-elle de tromper allègrement son époux ? pour tes beaux yeux ? sans doute.. tu as du charme, mais pas à ce point là. l'attraction qui existe entre vous n'avait jamais été si forte. tu la ressens à présent. un seul baiser qui réveille dix ans d'absence et de silence. si seulement tu l'avais compris plus tôt, vous n'en seriez sans doute pas là. alors après lui avoir fait comprendre ton désir, voilà que tu fonds à nouveau sur elle. c'est comme trouver la dernière pièce d'un puzzle qu'on tente d'assembler depuis des années. alexis ne t'appartiendra sans doute jamais.. mais à cet instant précis, tu t'accordes une parenthèse. l'espoir fou de croire que vos vies auraient pu être différentes si seulement tu avais su lire dans ses yeux tout ce qu'elle n'avait jamais osé t'avouer. elle te tire par le bras, elle te regarde avec un brin de malice. et tu comprends, enfin ! il t'aura fallu le temps mais tu la laisses faire. tu la suis jusqu'à la chambre. peu importe le décor, peu importe le contexte. tu oublies tout, tu ne vois qu'elle. elle qui avait disparu depuis si longtemps de ton champs de vision. elle qui pourrait aujourd'hui se vanter de remplacer une obsession que tu nourris depuis une dizaine d'années. et si alexis avait été la seule femme que tu n'auras jamais aimée ? tu retiens ton souffle alors que tes lèvres plongent à nouveau sur les siennes. tu passes tes mains sous son haut, le soulève et le fait rapidement tomber à terre. tes doigts qui défont son jean alors que tu l'allonges sur le lit kingsize derrière vous. plus rien n'existe, plus rien n'a d'importance. tu aurais dû l'aimer depuis toujours, tu t'y prends avec du retard mais ton coeur bat si fort dans ta poitrine qu'il pourrait bien exploser au simple contact de tes mains sur sa peau chaude.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Dim 17 Juin - 17:17

un rêve, éveillé. elle peine à croire ce qu'il se passe alors que le temps s'arrête dans cette chambre si grande et si vide la plupart du temps. deux amoureux du dimanche, toujours de sortie, toujours particulièrement loin l'un de l'autre. deux carrières prenantes, deux personnes importantes qui n'auraient sans doute pas dû se retrouver ensemble. c'était facile, c'était mieux comme ça, parce qu'ils avaient ce truc, ce secret qui les lieraient jusqu'à la fin de leurs jours. et maintenant ? l'évidence s'efface, les autres reviennent et les convictions s'étouffent. c'est si rapide, si intense. imprévu, certainement pas prémédité, alexis n'en a que faire. des années déjà qu'elle se fait du mal, à étranger la jeune ado amoureuse en elle. celle qui aurait dû partir pour le chercher et le rejoindre, comme elle le voulait depuis le début. il lui a manqué, plus qu'il ne le pense. elle a toujours pensé que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure, cette attirance évidente qu'elle avait pour lui. elle n'était évidente que pour tous les autres. jamais pour lui... elle serait folle d'ignorer ce qu'il est en train de lui donner, toute cette passion qu'elle fait ressortir en elle aujourd'hui. elle lève les bras sans résistance, elle s'accroche à lui, jeune femme à nouveau, celle qui avait vingt ans, à peine et qui cherchait encore une manière de taire les sentiments évidents et sans doute éphémères qu'elle ressentait pour cet homme. éphémères... une erreur évidemment, en témoigne les battements de son coeur incessant lorsqu'il se rapproche d'elle, lorsqu'il pose ses mains sur elle, lorsqu'il la surplombe de son corps fort, et puissant. elle tire sur son t-shirt, elle n'a qu'un seul désir, celui de taire la frustration pour goûter enfin à la chaleur de sa peau. ses mains glisses, caressent, elle respire déjà fort, le souffle coupé par la passion. elle se réveille alexis, endormie depuis des années, endormie depuis l'instant où il est parti, ailleurs, on ne sait où. elle a dû faire un trait sur lui, elle n'aurait pas dû. alors elle rattrape alexis, elle a tous les âges tout à coup, toutes les belles choses qu'elle aurait pu ressentir ces dernières années. elle pose ses lèvres sur sa peau, toutes les surfaces qu'elle est capable d'atteindre sans être en manque. ça ne durera pas, elle en souffre déjà mais elle n'a pas envie d'y penser alexis, désireuse de vivre cette passion pour le restant de ses jours. celle-là même qu'elle aurait dû vivre jusque là alors que ses mains se débattent avec le bouton difficile de son jean délavé. elle a besoin de tout, sauf des vêtements qui les séparent encore...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mer 20 Juin - 7:59

tu n'as jamais cru en rien, toi. tu n'as jamais voulu croire qu'en ton instinct. et aujourd'hui, il te guide vers elle. trop tôt ? trop tard ? peu importe.. tu retrouves tes dix-huit ans, l'espace d'un court instant. tes lèvres sur elle et le monde tout autour disparaît, se métamorphose. il n'y a plus rien d'autre qui existe, plus rien d'autre qui ne t'importe. la prison, ton meurtre et tes secrets s'effacent, crèvent sur sa peau comme autant de morceaux de verre brisés. tu la soulèves jusqu'à la chambre, la fais tomber sur le lit et te jettes pratiquement sur elle. tu ne veux rien de plus que ce qu'elle peut t'offrir. pourtant, une voix te conseille de faire marche arrière. la raison sans doute qui essaie de te faire comprendre que ce que tu lui offres ce soir ne sera sans doute jamais suffisant pour elle. elle t'aime, tu en prends conscience à cet instant précis. elle t'a toujours aimé, ils te l'ont toujours dit. tu n'as jamais voulu les croire. elle était sans doute trop intelligente pour s'intéresser à toi, sans doute trop bien pour toi également.. ou alors, tu étais trop con pour penser qu'elle pouvait apprécier le garçon solitaire et discret que tu étais. souffle court, coupé. tes mains sur sa peau, tes lèvres sur sa bouche. ton t-shirt qui valse, ses mains sur ton jean. tu l'aides, t'en débarrasses trop rapidement. il n'y a pas de glamour, pas plus de tendresse. il n'y a que vos coeurs qui battent à l'unisson dans une course effrénée contre la montre. le temps qu'il vous reste et les méfaits accomplis. elle trompe son mari, tu trahis ton ami. peu importe.. tes mains défont son soutien gorge, tes lèvres gravitent sur ses clavicules avant de s'articuler sur ses seins. tu en profites, y goûtes. depuis le temps.. tu en rêvais sans doute, n'est-ce pas ? tu n'as plus de raison, plus de conscience. ton boxer trop étroit et sa peau charnue, sucrée. délicieux nectar dont tu te satisfais, oubliant jusqu'à ta culpabilité atroce. tes mains qui descendent jusqu'à son futal, le tissu qui glisse sur ses jambes et sa petite culotte que tu retires tout aussi vite. tu as envie d'elle, tu l'as sans doute toujours eue.. cette putain d'envie ! lory n'existe déjà plus, il n'y a qu'alexis. sa beauté fragile, sa beauté docile. tu remontes jusqu'à ses lèvres, tu l'embrasses juste après l'avoir fixée un instant de trop dans les yeux pour succomber et lui dire ça fait longtemps que j'attendais ça, lexis. c'est sans doute vrai, au fond.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Jeu 21 Juin - 23:14

les choses semblent aller si vite. pourtant, alexis ne pense qu'aux dix ans qu'elle aura attendu pour devenir cette femme qui s'effondre entre ses bras. elle regrette de n'avoir pas eu le courage de s'élancer avant jusqu'à son coeur. et s'il avait été capable de l'aimer finalement ? et si rien ne s'était passé comme prévu ? alexis est certaine que les choses auraient été bien différentes. elle aurait avoué son amour déraisonnable pour jeremy, il aurait quitté lory et ils seraient finalement partis ensembles vivre une vie paisible autre part, loin de cette ville trop tranquille et pleine de secrets. elle soupire, assure son emprise sur sa peau refusant de prendre le temps qu'il faut pour apprécier les quelques romantiques gestes qui pourraient l'étreindre par moment. elle ne veut qu'une seule chose, savourer l'union parfaite de deux corps qui auraient dû se rencontrer dix ans auparavant. dévêtue, elle se dandine sans honte sous son corps, aucune émotion transparaît sur son visage, seulement l'urgence et la passion qui la pousse à vouloir plus, tout le temps. elle s'accroche et s'emballe, contre ses lèvres, contre sa peau. rien ne pourrait lui faire plus de bien que le désir qui frétille dans le fond de son ventre, elle la sent, sa tentation, non loin de la sienne. elle aurait envie d'accélérer cette cadence folle, encore une fois, comme s'il ne venait pas d'apparaître il y a moins de vingt minutes à la porte de son appartement après dix ans d'un prodigieux silence. rien n'est clair, tout n'est que présent. elle pensera au reste plus tard, lorsque devon rentrera à la maison et que la lucidité lui rappellera que l'amour qu'il porte pour elle est sans doute plus fort que celui que lui donnera jamais jeremy, en témoigne ce secret qu'il porte sur ses épaules... malgré l'innocence de ses actes, il aurait pu la livrer à la police, si facilement... mais rien, rien ne s'allume dans la tête d'alexis quand jeremy pose ses mains sur elle, surtout pas la raison, elle a attendu ça tout sa vie, comme si son corps était certain que la libération arriverait un jour. alors quand il lui dit ça fait longtemps que j'attendais ça, lexis. utilisant des familiarités qu'elle ne laisse que peu de gens apprivoiser, elle tressaille, elle ferme les yeux forts et elle l'attire à elle, encore plus fort pour qu'il cesse de discuter une bonne fois pour toute. tais-toi, souffle court, imperceptible, elle se fiche pas mal de ce qu'il attendait. elle l'attendait depuis plus longtemps encore. elle refuse même de croire qu'il l'ait attendu un jour. elle aurait fait tout ça pour rien ? attendre, tuer et attendre encore... jamais... elle oublie, se laissant aller à une union gémissante et vrombissante, elle en perd pieds, si facilement, elle n'a pas l'impression d'être en faute alexis, comme si la présence de jeremy dans son corps n'était qu'une évidence rationnelle, comme si le fait de l'attendre depuis des années rendait son acte finalement... pardonnable. le désir s'ébranle, explose dans son bas ventre, elle veut vivre la passion dévorante qu'elle vivait dans chacun de ses rêves le mettant en scène... reculant difficilement devant la monté glaçante de son plaisir évident et nécessaire.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Mar 26 Juin - 10:49

tais-toi
et tu prends sur toi.
ses baisers incandescents,
tous ces plaisirs violents.
tu fermes les yeux,
tu embrasses sa bouche,
sa peau est douce,
le désir est belliqueux.
l'espérais-tu ?
le souhaitais-tu ?
l'as-tu seulement aimée ?
l'as-tu seulement désirée ?
les images se confondent,
la brune, la rousse, la blonde,
tout se mélange,
et tout te dérange.
ce que vous faites est mal,
la désillusion sera fatale,
son histoire, son mariage,
et tout ce que tu saccage.
mais trop tard, tu te cambres,
sa peau douce, ses cheveux d'ambre,
tes lèvres sur les siennes,
tes mains dans les siennes.
à l'unisson,
un cri,
à l'unisson,
une vie.
et ça s'étiole,
ça dégringole.
tu te laisses tomber
juste à ses côtés.
tu ne la regardes pas,
tu n'oses pas.
elle respire fort,
tu as déjà tort.
le mal est fait, immuable,
la désillusion sera totale.
et tristement,
tu te rhabilles déjà, lentement.
la tête ailleurs,
le coeur qui se meurt.
tu n'aurais sans doute jamais dû,
elle ne pourra sans doute jamais plus
te pardonner
de n'avoir jamais su l'aimer.
tu te retournes, tu l'observes.
ça.. ça va ?
et tout à coup, ce n'est plus toi
mais cette amitié que tu préserves.
c'était bon.
mais tu as l'air con.
enfin.. je veux dire.
mais c'est sans doute pire.
comme un instant,
qui se suspend,
tu reprends ta respiration,
je suis trop con.
voilà que tu murmures,
absolument plus sûr
d'avoir fait les bons choix
ou de n'être que le bouffon de son roi.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Ven 29 Juin - 9:37

alexis perd pied. adolescente à nouveau, jeune femme qui attendait des mots d'amour, folie sombre face à la jalousie. elle s'exprime alexis, elle ressent toutes les choses qu'elle n'a pas pu déployer toutes ces années, persuadée d'avoir finalement eu ce qu'elle devait avoir. pourtant alexis, elle exalte les sentiments refoulés d'une relation qui semble réelle. quelque chose qu'ils auraient pu vivre ensemble, s'il l'avait cru... s'il avait su accepter les signes qu'elle lui lançait, les mots de ses amis toujours plus insistant. elle plonge alexis, dans un plaisir qu'elle n'avait probablement jamais atteint tant la pression est grande. celle de l'amour qu'elle ressent pour lui, celle de l'attente toujours plus grande. elle souffle fort. elle ne réalise pas alors que son corps quitte le sien. elle regarde le plafond blanc, posant sa main sur son front. et devon ? c'est trop tard. et vide de regret. jeremy se lève, jeremy s'échappe déjà. quoi ? elle se redresse sur ses coudes, pour l'observer. lui, qui se rhabille, dans sa chambre de femme mariée. trop tard pour les scrupules. si seulement elle pouvait en avoir... jeremy était le seul homme pour lequel elle aurait finalement décidé de tromper son mari. c'était facile, et ça ressemblait à ce qu'elle voulait. ça.. ça va ? il demande, bizarre. presque trop gentil, un peu sur la réserve. elle ne comprend pas. pas après ça.. c'était bon. elle hoche la tête, elle est d'accord. enfin.. je veux dire... je suis trop con. l'homme torturé, plein de regrets. elle secoue la tête alexis. elle se redresse, posant ses genoux sur le matelas pour le retrouver. elle attrape sa main, l'attire à elle, peu lui importe à alexis, elle le voulait, elle l'a voulu si longtemps, si fort. elle va bien alexis, vivante, sans doute plus que ces dernières années, terrassée par la culpabilité du crime qu'elle a commis. aujourd'hui, alexis efface les quinze dernières années, cette nuit terrible. aujourd'hui alexis renaît, le temps de quelques heures sans doute, juste le temps de lui montrer combien elle aurait pu l'aimer s'il avait ouvert les yeux avant. l'avenir avec lui ? elle en doute... il n'est pas comme elle jeremy. il pose ses mains sur ses joues, attrape ses lèvres, encore, jamais rassasiée de la passion dévorante qui tire dans son ventre. elle ne regrette pas. elle ne regrettera jamais. arrête. ça va. elle souffle, plongeant ses yeux dans les siens. elle imagine que ce ne sera plus jamais comme avant. sans doute qu'il arrêtera de lui parler, ou seulement de la regarder, pour ne pas la trahir. elle n'est même pas certaine de vouloir se cacher alexis. peut-être qu'elle en parlera avec devon, avec honnêteté. peut-être qu'elle avouera ses pêchés, pour une fois. tu t'en vas déjà ? elle demande, presque peinée de devoir éclater la bulle maintenant. elle n'a pas honte, elle ne veut pas qu'il s'en veuille, encore moins qu'il puisse penser qu'il pourrait être responsable de ce qu'il pourrait se passer ensuite. elle assumera sa responsabilité, celle d'avoir aimé un homme si longtemps sans être capable de lui résister à la première occasion.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Jeu 12 Juil - 11:19

ça n'devrait pas se passer ainsi, ça n'devait surtout pas arriver. trop tard pour regretter, sentiment amère qui nait entre tes lèvres, qui dévore déjà ta poitrine. tu te rhabilles, rapidement, presque trop. venu ici pour lui voler un court instant de plaisir et quoi ? repartir ? comme un voleur ? tu la regardes, rapidement. tu parles sans savoir quoi dire, tes mots raisonnent faux, tes mots blessent un peu. tu ne vois plus la maîtresse mais l'amie. celle que tu pensais connaître, celle que tu croyais honnête et loyale. celle qui vient de trahir son propre mariage, celle qui vient d'admettre à demi-mots tout ce qu'ils s'évertuaient à te faire comprendre avant. elle t'aime, putain. et toi ? toi tu l'aimes aussi mais sans doute pas autant. pas comme ça. pas pour ça. ton destin tracé, la taule qui t'attend au bout du chemin. tu veux pas lui imposer cette vie-là et même.. tu ne veux pas qu'elle abandonne tout ce qu'elle possède juste pour tes yeux clairs. elle embrasse tes lèvres, se dresse un peu devant toi. superbement bien faite, harmonieusement dessinée. son goût sucré, tu sens ton coeur qui vacille. la simplicité pourrait devenir l'unique solution, non ? elle te demande si tu t'en vas.. tu restes là, planté comme un con. tu l'observes. tu voudrais rester, tu voudrais aussi partir. déchiré entre deux émotions fortes et contradictoires. tu soupires, une photo sur la commode te fait prendre conscience que ta présence ici marque la fin de quelque chose qui vous dépasse. tu grognes entre tes dents tout ça.. on.. tu la regardes, mais ton coeur craque à nouveau. tes mains enlacent sa taille, tu t'approches je ne devrais sans doute pas rester. tu murmures en embrassant ses épaules délicatement.

Spoiler:
 

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Sam 28 Juil - 21:58

un mariage déjà brisé, sans doute. rien ne semblait aller bien de toute façon dans cette histoire, basée dès le départ sur un secret terrible qui aura sûrement motivé cet union. alexis ne peut pas faire comme si cet instant ne comptait pas. elle a savourer l'amour du bout des doigts, celui qu'elle n'avait jusque-là jamais été capable d'atteindre. elle n'a pas envie que ça s'arrête de cette manière, de but en blanc, passablement laissée à l'abandon dans son lit trop grand et trop luxueux pour ce qu'elle est en réalité... une femme perdue, une femme pleine de désir pour un homme différent de celui qui lui aura donner la bague qui trône fièrement sur son doigts. elle a le coeur qui bat contre lui, elle ose s'approcher et faire la moue face à ce départ si précipité, après tout... il vient seulement d'arriver non ? elle ne veut pas qu'il s'en aille déjà... et avec lui toute cette passion qu'elle ne ressentira sûrement jamais encore... jeremy semble seulement avoir les pieds plus encré au sol qu'elle... déjà relativement revêtu face à la nudité assumée de la jeune femme accrochée à son cou. elle ne veut pas être de ces femmes qu'un instant... elle est plus que ça alexis non ? tout ça.. on.. qu'il dit en désignant le théâtre autour d'eux. est-ce que ça a seulement de l'importance quand elle arrive à renoncer aisément à tout ça, pour le moment ? elle n'est pas certaine... et elle comprend qu'il lutte difficilement lorsque ses bras retrouvent leur place autour d'elle. je ne devrais sans doute pas rester. elle soupire, contre lui, logée dans son cou, savourant ses lèvres sur sa peau. elle ferme les yeux pour encrer ce souvenir dans son esprit avant qu'il ne disparaisse pour de bon de sa réalité. reste, s'il te plait. elle souffle, avec supplication, presque... elle n'en a rien à faire de faire appel a sa pitié, elle en a besoin aujourd'hui. je veux que tu me racontes ce qu'il t'est arrivé. elle demande, intéressée par ces années de silence pendant lesquelles elle aura eu le temps de se marier et de fonder un foyer dans lequel elle vient de mettre un coup de pied énorme et terrible.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
trust, faith and pixie dust
✩ messages : 1045 ✩ avatar : charlie.
✩ crédits : midnight blues (avatar) electre (icons).
★ âge : 38
Jeu 9 Aoû - 15:00

les photos, les cadres, leur vie exposée explose dans le clair de tes iris. tu n'es pas chez toi, tu n'es pas chez vous, tu es chez eux. ça fait toute la différence. et tu te sens mal à l'aise, subitement. comme si tu venais de leur voler tout ce qu'il y avait de plus précieux. pourtant, tu ne regrettes rien. le corps d'alexis reste ancré à ton corps comme la plus parfaite des communions. tu aurais sans doute dû t'en rendre compte plus tôt pour vous éviter ces années d'errance.. on ne décide pas toujours de tout, sans doute. et te voilà, acteur insensé d'une liaison que tu réfutais pourtant autrefois. tu t'assieds, à bout de souffle. tu n'es pas prêt à partir, pas prêt à la quitter, plus maintenant. mais ici, ce n'est pas ta place, près d'elle non plus. elle a refait sa vie, et toi ? elle se love contre toi, elle accepte ta présence sans même chercher à s'en défaire. elle murmure reste, s'il te plait. et c'est sans nul doute ce qui te fait le plus mal. la savoir si malheureuse et avoir le moyen de tout réparer sans pour autant trouver le courage de le faire. "reste" qu'elle te supplie. pour la vie ? pour une nuit ? tu regardes autour de vous, tu n'es pas le mari qu'elle a épousé, tu n'es pas l'homme qu'elle a choisi mais si tu étais resté, l'aurait-elle fait ? je veux que tu me racontes ce qu'il t'est arrivé. tu souris, en caressant un peu plus son corps et l'étreignant d'avantage. j'ai erré alexis. tu avoues, tu confesses. sans jamais vraiment trouver à quel monde je pouvais appartenir. tu embrasses son épaule, tu souris. et ici.. j'ai l'impression d'être exactement là où je devrais être. tu murmures avec toi. comme une évidence. si seulement tu avais ouvert les yeux plus vite, plus tôt. tu te serais épargné toutes ces années de galère, vous auriez été heureux, tous les deux.

_________________

c'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

temps présents. (alemy)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Serveur de données hydrométriques en temps réel :
» les gendarmes et les voleurs de temps à Ambazac......
» mélange moteur 2 temps
» (Angers Cotra) Les bus de l'agglo sont suivis en temps réel
» Je bosses les memes muscles tout le temps ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Les îles majeures. :: St-Christophe.-