AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

don't worry (rowey)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Lun 11 Juin - 14:05

la journée qui touchait enfin à sa fin. tu rangeais tes affaires dans ton sac et tu sortais de la boutique. saluant rapidement tes collègues qui ne partaient de toute façon jamais dans la même direction que toi. et puis tu enfilais dans tes oreilles tes écouteurs. laissant la musique t'envahir. tu avais quelques minutes à marcher jusque chez toi. les mains dans les poches, tu ne prêtais pas attention aux passants. essayant de te rendre invisible. tu avais parfois peur qu'on te remarque. peur qu'on réalise ce qu'il t'es arrivé, juste en regardant tes yeux. c'était sans doute impossible, mais pourtant ça te hantait. tu t'imaginais presque qu'à chaque coin de rue t'attendait un pervers. prêt à te bondir dessus. c'est pourquoi tu marchais toujours très vite et tu ne prenais jamais le moindre détour pour rentrer chez toi. un nouveau coin de rue et te voilà dans le quartier de ste-marguerite. tout proche du tiens. tu relèves un peu les yeux alors que tu passes à côté du commissariat. le seul passage où tu as le sentiment d'être plus ou moins en sécurité. des tas de personnes pourraient t'aider là-dedans. tu le sais. t'avais cherché leur aide, à l'époque. tu étais venue les voir, prête à leur dire ce qu'il venait de t'arriver. prête à te confier et à porter plainte contre ce jeune homme. tu ne sais pas ce qu'il est devenu. après l'école, tu ne l'as plus jamais revu. il a quitté trois-rivières et parfois tu te demandes si d'autres filles ont subi la même chose que toi à cause de lui. peut-être que tu aurais dû témoigner. mais ce jour-là tu t'es ravisée. quelques pas et puis ton regard qui se lève sur le sien. un policier qui venait de sortir. un policier que tu ne pourras peut-être jamais oublié. tu te forces à sourire. bonjour. tu lances pour te montrer polie. retirant quand même tes écouteurs, au cas où il te répondrait.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 156 ✩ avatar : joel kinnaman
✩ crédits : terpsykore
★ âge : 39
Lun 11 Juin - 14:41

ton service qui se termine. t'as passé toute la nuit au commissariat a dressé une liste de toutes les personnes qui seraient utiles d'interroger de nouveau. il y a des noms qui sont arrivés bien trop facilement. jeremy.. alain.. alexis et devon, ou même cette chère vera... puis d'autres, t'as eu un peu plus de mal à les griffonner, dont celui de vanessa sans trop savoir pourquoi. tu ne veux pas trop te poser la question, tu secoues un peu ta tête et tu te sers un énième café. noir avec le plus de caféine possible parce qu'il faut que tu tiennes ta journée. t'imagines que beaucoup de personnes avec ce genre d'horaire iraient se coucher, mais t'es pas comme la plupart des gens. tu ne peux simplement pas rejoindre ton lit quand il se passe autant de choses à l'extérieur. t'iras sûrement faire un tour à la salle de sport, ou voir babi pour prendre abel. le besoin d'être occupé oui, mais utile surtout. tu termines ton café, rapidement, tu boucles ton dossier et tu le déposes sur le bureau de josh avant de sortir de là. un rapide tour par les vestiaires pour retirer l'uniforme et te voilà un civil comme un autre. ou presque. t'as quand même cette arme de service café là, sous ta chemise. tu sors une cigarette pile au moment où tu entends un bonjour. petite voix, douce même. tu tombes dans son regard; immédiatement t'es projeté en arrière. tu te souviens parfaitement de sa venue, comment elle est arrivée au commissariat. elle était là, ses grands yeux perdus et blessés. t'as eu peur de faire face à une nouvelle histoire, mais tu t'es armé pour. sauf qu'elle a tourné les talons, trop rapidement et t'as pas eu les moyens de la retenir. bonjour.. mademoiselle moreau, c'est ça ? comment allez-vous ? tu lui souffles, la cigarette entre les lèvres prête à être allumée.

_________________

☾ you thought you had me, did you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Lun 11 Juin - 14:54

t'avais rapidement changé d'avis ce jour-là. alors que tu te tenais dans le hall du commissariat. t'étais prête à faire ta déclaration. prête à tout révéler et à faire justice. les yeux remplis de larmes, les mains tremblantes. t'avais croisé un regard. son regard. celui de cet homme qui se tient à présent devant toi. et tu avais finalement fait demi-tour. tu avais abandonné. alors que tu étais si prêt du but. tu ne sais pas ce qui t'as fait changé d'avis. si c'est le regard inquiet de cet homme quand il t'as vue ? ton regard montrait-il à ce point que tu étais mal en point ce jour-là ? sans aucun doute. parce que cette fois-là, tu n'avais pas cherché à porter ton masque. tu n'avais pas cherché à faire croire que tu allais bien. tu étais venue, avec tes émotions telles qu'elles devaient être. et tu avais fuis. aujourd'hui, tu te demandes encore si tu aurais dû parler. et puis en même temps, tu ne sais pas si ça aurait servi à quelque chose. t'as trop souvent appris que les hommes dans le genre de celui qui a brisé ta vie s'en sortaient toujours. il était puissant, enfin sa famille l'était. il avait bien assez d'argent. bien plus que toi et ta maman. il aurait tout fait pour étouffer l'affaire et toi avec. [color=olive]bonjour.. mademoiselle moreau, c'est ça ? comment allez-vous ?/color] tu poses ton regard dans le sien. plus sûre de toi qu'à l'époque. t'as de la facilité à ne rien laisser paraître à présent. bien trop habituée à le faire, tu parviens même à lui lancer un charmant sourire. oui c'est ça. je vais très bien merci et vous ? tu demandes poliment. sans sourciller.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 156 ✩ avatar : joel kinnaman
✩ crédits : terpsykore
★ âge : 39
Lun 11 Juin - 22:50

est-ce qu'elle cache quelque chose, la miss moreau ? t'es certain que oui, encore une histoire d'instinct qui se matérialise ici et là. t'es certain qu'elle aurait dû parler ce jour là. t'es certain qu'elle n'était pas là par hasard et encore moins pour faire demi-tour. même si c'est ce qu'elle a fait. même si tu aurais voulu la rattraper tu n'en avais pas le droit. alors tu l'as juste regardé tourner les talons pour ne plus la revoir. tu avais bien vu la peur et le trouble dans son regard. ses yeux remplis de larmes. ça n'a plus rien à voir avec ça, maintenant. elle a changé, elle est droite, comme un i et t'aimerais y croire.. sauf qu'après l'avoir vu tel que la dernière fois, t'y arrives simplement pas. oui c'est ça. je vais très bien merci et vous ? tu hoches la tête. tu sais que c'est elle, t'aurais pas pu l'oublier, en réalité. elle a toujours été là, dans un coin de ta tête. tu lui souris, un peu en laissant la fumée de ta cigarette s'échapper. ça va aussi, je viens te terminer mon service, alors ça va toujours. tu lui assures, simplement. faire ami ? en quelques sortes, ou plutôt juste être sympa. ça aussi, c'est pas mal, des fois. ça fait du bien, tout ça. tu bosses dans quoi toi, d'ailleurs ? tu joues à quoi ? au flic ? non. même pas. t'es vraiment curieux. tu la vois étudiante, ou tout juste sortie des études. quel âge ? tu ne pourrais pas lui donner un âge. de la famille ? t'espères qu'elle n'est pas seule, après la façon dont tu l'as vu, t'espères sincèrement qu'elle est entourée de gens bien. t'aimerais penser qu'elle a de la famille, qu'elle a parlé, qu'elle a vidé son sac. une jeune fille qui débarque dans cet état, tu sais très bien à quoi ça ressemble, tu sais très bien ce que ça signifie. t'es pas dupe. t'es flic depuis des années. tu sais. et maintenant ?

_________________

☾ you thought you had me, did you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Mer 20 Juin - 9:38

t'as pas franchement envie de rester des heures à discuter avec dewey. t'es pas certaine de ce qu'il a pu voir ce fameux jour où tu l'as rencontré. t'es pas certaine de ce qu'il peut penser de tout ça aujourd'hui non plus d'ailleurs. parce que dans le fond t'as débarqué dans un poste de police les yeux remplis de larmes avant de finalement faire demi-tour. c'était louche comme comportement. ça l'avait forcément amené à se poser des questions. c'était il y a longtemps. quelques années déjà. mais il ne t'avait pas oubliée. signe pour toi que tu avais réussi à le marquer, bien plus que tu ne l'imaginais. il se posait donc forcément encore des questions aujourd'hui. t'avais pas envie qu'il t'en pose. t'avais pas envie de devoir expliquer ce qu'il t'es arrivé. tu ne le ferais pas de toute façon. souriante, tu portais parfaitement ton masque. comme toujours. le regard dans le sien, tu restais droite. ça va aussi, je viens de terminer mon service, alors ça va toujours. tu affiches un sourire poli, n'ajoutant absolument rien. tu cherches en fait à mettre fin à cette conversation, alors que de toute évidence lui semble vouloir en savoir plus à ton sujet. tu bosses dans quoi toi, d'ailleurs ? qu'il te demande et tu hausses les épaules. dans rien de bien passionnant, je suis vendeuse dans une boutique d'habits. tu lances, sur un ton banal. t'es pas forcément fière de ce que tu fais. t'as jamais eu le courage de poursuivre de longues études. t'as donc préféré t'arrêter là et te trouver un simple petit boulot. quelque chose qui te permettait de vivre, plus ou moins bien. c'était tout ce qu'il te fallait.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 156 ✩ avatar : joel kinnaman
✩ crédits : terpsykore
★ âge : 39
Jeu 21 Juin - 22:42

tu sais pas ce que tu cherches vraiment dans cette conversation si ce n'est qu'elle se livre un peu. tu n'as jamais oublié son visage quand elle est entrée dans le commissariat des années en arrière. tu n'as jamais oublié son regard, ses expressions et tu n'as encore moins oublié quand elle est partie en arrière, tu n'as pas oublié quand elle a tourné les talons et qu'elle a décidé qu'elle ne viendrait pas plus loin, qu'elle ne parlerait pas plus. elle a fermé la porte à tout ce que tu aurais pu lui apporter. tu pensais pouvoir l'aider mais elle n'a pas accepté de t'ouvrir la porte. elle a pris la fuite et quelque part elle était si jeune que tu n'as rien pu faire de plus pour la garder avec toi. maintenant, c'est différent, elle semble avoir mûrie, c'est vrai, elle a ce regard droit. elle te regarde dans les yeux comme si elle te mettait au défi de te rappeler ce moment terrible de sa vie.. parce qu'il était forcément terrible, ça se voit, ça se sent dans son regard. il y a eu quelque chose, et elle n'a pas pu aller le révéler. et maintenant ? est-ce qu'elle serait de nouveau prête à en parler? t'en as pas franchement l'impression, non, loin de là même. tu enchaînes la conversation, comme pour l'empêcher de s'en aller. t'as pas envie qu'elle rebrousse chemin une fois de plus. t'y vois là dedans, l'occasion de lui parler, l'occasion d'avoir quelque chose sans trop savoir quoi non plus. peut-être qu'il n'y a pas de solution au final.. seulement pour ça il faudrait que l'échec fasse parti de ton vocabulaire.. hors c'est loin d'être le cas. tu détestes échouer, ne pas savoir, ne pas trouver. c'est pas toi. dans rien de bien passionnant, je suis vendeuse dans une boutique d'habits. qu'elle t'annonce. tu hoches la tête, une fois. sans savoir pourquoi, tu t'attendais à autre chose, tu t'attendais à quelque chose de plus grand de plus fort. il y avait deux options en même temps. soit elle se relevait vraiment et montrait à la vie qu'elle était loin d'être abattue soit.. soit et bien, elle ne se battait pas tant que ça mais se contentait de survivre uniquement. y'a pas de métier peu passionnant tant qu'on aime ce qu'on fait. t'as de toute façon tout ce qui est relation avec le client qui doit pas être si mal. tu trouves les bons côtés, comme toujours. tu souris, un peu, la fumée qui s'échappe de ta cigarette, doucement. et sinon.. tu veux sûrement pas en parler, mais j'pense que c'est mon métier qui m'oblige à le faire.. depuis la dernière fois où je t'ai vu, ça semble aller mieux. ai-je tort ?

_________________

☾ you thought you had me, did you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Ven 29 Juin - 8:35

finalement, t'as le sentiment que ça te stresse plus qu'autre chose de te retrouver en face de lui. tu essayes de te montrer sympathique, de réponse à ses questions. de son côté il semble plus que décidé à te faire rester ici. à te faire parler. et tu te doutes qu'il va finir par venir sur le sujet. c'est ce qui te stresse. comme si tu redoutais le moment où ça arriverait. parce que ça allait forcément finir par arriver. il n'était pas venu t'adresser la parole pour rien. parce qu'il t'avait totalement vue ce jour-là. forcément qu'il avait compris que quelque chose clochait dans ta vie. que tu venais de vivre quelque chose de particulier. de grave, sans doute. c'était ce qu'il avait dû penser et il avait raison. mais aujourd'hui tu te creusais déjà la tête pour trouver une autre raison. quelque chose de banal. rien de bien grave. ton regard planté dans le sien, tu essayes de distinguer à quel moment la question viendra. pour le moment, tu parles de ton métier. rien de bien intéressant à tes yeux. t'es pas allée bien loin dans tes études. tu t'es contentée de trouver quelque chose pour simplement payer tes factures. t'es pas allée chercher plus loin. t'en avais sans doute pas le courage. tu voulais surtout quitter l'école au plus vite. de peur de recroiser dans les couloirs un type comme lui. comme ce connard qui a changé toute ta vie. qui a ruiné tes nuits. y'a pas de métier peu passionnant tant qu'on aime ce qu'on fait. t'as de toute façon tout ce qui est relation avec le client qui doit pas être si mal. tu hoches la tête doucement. t'aimes bien avoir du contact avec la clientèle. t'as toujours eu le contact facile de toute façon. oui.. c'est vrai que c'est agréable d'avoir de la clientèle. tu lances avec un mince sourire. tu continues de le regarder et puis t'as le sentiment de le sentir. de le voir arriver. le moment où il te posera la question qu'il ne faut pas. la question que tu redoutes le plus. la fumée qui s'échappe de ses lèvres, et puis finalement, la question. et sinon.. tu veux sûrement pas en parler, mais j'pense que c'est mon métier qui m'oblige à le faire.. depuis la dernière fois où je t'ai vu, ça semble aller mieux. ai-je tort ? tu baisses le regard, automatiquement. tu laisses le silence s'installer alors que tu ne sais pas quoi répondre. c'est peut-être finalement ta chance de dire la vérité à quelqu'un ? peut-être que tu en avais besoin. ça.. ça va mieux oui. c'était une histoire stupide de toute façon. tu marmonnes. pas très convaincante. forcément, puisque l'histoire était bien loin d'être stupide justement. c'était cette histoire qui faisait ton quotidien aujourd'hui, qui te troublait par moment. encore.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 156 ✩ avatar : joel kinnaman
✩ crédits : terpsykore
★ âge : 39
Sam 30 Juin - 10:56

tu fais la conversation, tu t'intéresses à elle. tu prends pas des infos, pour juste prendre des infos. non, de toute façon, ce n'est pas comme ça que tu fonctionnes, pas avec les victimes. clairement, elle est une victime la jeune romy. t'aimerais lui dire que ça va aller, qu'elle peut te parler, qu'elle peut se confier et que tu vas l'aider dans sa quête pour avoir un avenir plus beau, plus rassurant mais.. comment le lui dire sans qu'elle ne prenne la fuite ? t'as conscience que ça semble étrange, t'as conscience que ce n'est pas simple. déjà à l'époque, elle avait changé d'avis, déjà à l'époque, elle n'a pas eu assez confiance en la police de trois-rivières pour aller jusqu'au bout de sa démarche. t'as eu des doutes. t'as longtemps réfléchis à ce qui aurait pu lui arriver et la conclusion a toujours été la même. tu ne sais pas à quel point elle a été blessé, mais t'es certain qu'il s'agit d'un mec encore. un mec qui s'est cru tout permis. un mec qui est allé trop loin. des suppositions qui sont là et que dont tu ne peux rien faire tant qu'elle ne viendra pas te parler d'elle-même. tant qu'elle ne recommencera pas sa démarche. oui.. c'est vrai que c'est agréable d'avoir de la clientèle. tu hoches la tête. clientèle, ouais. t'imagines que ça ne doit pas être toujours simple non plus. surtout les clients pas contents. toi, on pourrait dire que c'est de la clientèle aussi, sauf qu'elle ne vous donne rien en échange et la plupart sont jamais contents. c'est normal. bureau des plaintes un peu. bref. tu arrives à entamer la conversation sur le sujet qui fait que vous vous connaissez, tous les deux. sa venue, autrefois, dans le commissariat et sa fuite précipitée avec des excuses balances à la volée. elle baisse le regard, t'as conscience que tu la gêne, t'as conscience que ce n'est sûrement pas son sujet de prédilection mais t'as besoin de t'en assurer. ça.. ça va mieux oui. c'était une histoire stupide de toute façon. elle te répond, presque sans attache. tu fronces un peu les sourcils, pas le moins convaincu du monde. une histoire stupide ? c'est comme ça qu'on arrive au commissariat avec le visage si pâle et des larmes qui ne cessent de couler ? tu t'en veux suffisamment pour ne pas avoir insisté, alors tu ne peux juste pas accepter. juste une histoire stupide. tu sais romy, tu n'as pas besoin de mentir constamment. des fois, faut juste relâcher la pression et parler. je sais pas ce qu'il s'est passé. j'ai des intuitions, tu t'en douteras. tout ce que je peux te dire, c'est qu'il n'est jamais trop tard pour parler. alors penses-y. tu lui demandes, juste. qu'elle y pense et qu'un jour, elle revienne au commissariat pour te parler.



_________________

☾ you thought you had me, did you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Ven 6 Juil - 9:08

tu ne voulais pas qu'il aborde le sujet. au fond de toi tu ne cessais de prier pour qu'il ne le fasse pas et te laisse simplement t'en aller. après une conversation toute simple. mais bien évidemment, tu ne t'en sortirais pas si facilement. il ne pouvait sans doute pas te laisser partir de cette façon-là. parce qu'il savait que tu cachais quelque chose. impossible de lui faire croire le contraire avec la tête que tu affichais ce jour-là, devant lui. tu décidais de faire mine qu'il ne s'agissait que d'une histoire stupide. une histoire sans importance. grand mensonge, bien sûr. mais tu espérais que ça lui suffirait pour passer à autre chose et te laisser repartir chez toi, sans rien dire de plus. pourtant, tu vois à son regard qu'il ne croit pas un seul instant à ce que tu lui racontes. tu ne pourras donc pas continuer à jouer cette carte-là. il va chercher la vérité, coûte que coûte. et tu ne sais pas si tu parviendras à mentir encore très longtemps. juste une histoire stupide. tu sais romy, tu n'as pas besoin de mentir constamment. des fois, faut juste relâcher la pression et parler. je sais pas ce qu'il s'est passé. j'ai des intuitions, tu t'en douteras. tout ce que je peux te dire, c'est qu'il n'est jamais trop tard pour parler. alors penses-y. tu te répètes ses mots dans la tête. tu dois y penser, romy. jamais trop tard ? toi tu penses le contraire. tu ne pourras jamais oublier ce jour-là. peu importe que tu finisses par en parler à quelqu'un ou non, les souvenirs resteront à jamais. impossible d'effacer le passé, impossible d'oublier. alors à quoi bon en parler si ça ne peut t'aider à oublier, franchement ? tu hausses un peu les épaules. malgré tout, ça devient difficile de continuer à mentir. je crois que ça ne vaut pas la peine que je vous raconte mon histoire. je préfère mentir, en fait. parce que je ne pense pas que ça m'aiderait vraiment, d'en parler. voilà toute la vérité. tu ne penses pas que ça t'aiderait du tout, en fait.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 156 ✩ avatar : joel kinnaman
✩ crédits : terpsykore
★ âge : 39
Sam 7 Juil - 14:37

dernière ligne droite pour obtenir une quelconque réponse à e qu'elle endure tous les jours. tu sais qu'elle te cache des choses, tu prends de plus en plus conscience que tu pouvais soutirer des informations avant qu'elle ne parte en courant. elle préférait fuir qu'affronter la réalité, ou en tout cas, sa réalité. maintenant, elle semble bel et bien bloquée avec toi et tu décides de foncer dans le tas. malgré tout ce qu'elle dégage, tu fonces dans le tas et t'attends sa réponse. peu importe ce qu'elle te sort d'ailleurs, tant qu'elle te parle ça représente tout ce qui compte non ? ça ne peut que lui faire du bien de se livrer. je crois que ça ne vaut pas la peine que je vous raconte mon histoire. je préfère mentir, en fait. parce que je ne pense pas que ça m'aiderait vraiment, d'en parler. tu hausses les épaules. tu veux comprendre sa façon de faire, mais rien, non, rien à faire. elle ne souhaite pas parler, ni même partager, alors t'imagines que ta mission ne peut pas aller plus loin. elle s'arrête là. tu pinces tes lèvres, tu laisses ta cigarette se consumer un peu plus vite encore. les mots peuvent s’essouffler, terriblement quand on les prononce, tu t'en rends compte. elle ne semble pas appartenir à toutes cette jeunesse influençable qui ne donne pas envie qu'on s'intéresse à elle. non. tout le contraire même. tu t'intéresses à elle, mais surtout à ce qui fait qu'elle ne cesse de reculer encore et encore quand toi, tu ne demandes qu'à avancer avec elle.très bien. je ne peux de toute façon pas te forcer à dire la vérité, donc j'imagine que tu peux rentrer chez toi mais sache que si jamais.. tu ressens le besoin de parler.. la porte restera ouverte. tu préfères qu'elle s'en rende compte maintenant. la vie normale ? personne ne la possède. pas même toi. tout le monde possède ses propres problèmes et il reste difficile de les vaincre; démons en tout genre qui se bagarrent sans cesse pour rendre une vie bien plus difficile que les autres. ça semble arriver à romy. dans tous les cas, tu sais que tu pouvais obtenir une vérité, même si tu sembles déjà la détenir, en parti.. elle ne souhaite juste pas l'assumer. compréhensible. tu tires une dernière fois sur ta cigarette avant de la laisser tomber au sol. quelques secondes après, tu l'écrases du bout du pied avant de retrouver son regard. j'te souhaite une bonne journée du coup. et surtout, n'hésite jamais. tu la préviens. non. parce qu'elle ne représente pas juste cette nana qui n'ose pas parler, mais sûrement tout une communauté qui n'ose pas. les forcer ne rimerait à rien, au contraire. ça représente déjà ce qui fait qu'elles ne veulent pas parler. douceur et patience, toujours.

_________________

☾ you thought you had me, did you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Jeu 12 Juil - 18:29

il cherche à savoir ton histoire, tu le sais. il veut comprendre ce qu'il se passait ce jour-là où tu débarquais dans les bureaux du commissariat, les larmes aux yeux. tu pouvais comprendre qu'il cherche aujourd'hui des réponses à tout ça. qu'il soit curieux de comprendre enfin ce qui te rendait si triste ce jour-là. mais tu n'arrives pas. tu campes sur tes positions, tu ne veux pas parler, tout simplement. il te dit que ça pourrait te faire du bien, mais tu n'y crois pas vraiment. bornée. tu restes persuadée que tu iras toujours mieux si tu gardes tout ça pour toi. tu le regardes, il capitule. il abandonne comme ça. reconnaissant sans doute quand il ne sert à rien d'insister. tu ne pensais pas qu'il reculerait si vite. tu ne sais plus comment le prendre. tu voulais sans doute qu'il insiste plus. tu voulais imaginer puisse se soucier de toi au point de ne pas baisser les bras, justement. très bien. je ne peux de toute façon pas te forcer à dire la vérité, donc j'imagine que tu peux rentrer chez toi mais sache que si jamais.. tu ressens le besoin de parler.. la porte restera ouverte. il ne pouvait pas te forcer, effectivement. mais pour le coup, il parvenait à te faire hésiter, à te pousser à te remettre en question. tu le regardes, les yeux grands ouverts. il va faire demi tour. continuer sa route. te laisser là, avec ce sentiment qu'il manque quelque chose à cette conversation. j'te souhaite une bonne journée du coup. et surtout, n'hésite jamais. tu souris, doucement. tu réponds, maladroitement. oui, bonne journée, merci. tu mélanges un peu tout. tu réponds beaucoup trop vite. tu le laisses tourner les talons en premier. puis tu fais de même. un pas, deux pas. tu t'arrêtes. tu soupires. tu joues quelques instants avec tes doigts. réfléchissant à toute vitesse. tu finis par te retourner. il ne se trouve pas très loin. à quelques pas tout juste de toi. attendez, je.. tu hésites. tu te grattes les doigts. tu n'aimes pas cette situation. ça te stresse. pour la première fois, tu envisages de raconter ton histoire. pour la toute première fois de ta vie. tu regardes autour de toi. tu fais un pas, puis deux, dans sa direction. on pourrait.. aller boire un café ? tu suggères. supposant là-derrière que tu allais lui raconter ce qu'il se passe. tu ne savais pas comment tu allais t'y prendre. pas du tout. mais tu voulais essayer. vraiment. il te perturbait dans un sens, vraiment. tu continues de le regarder droit dans les yeux, avec ce petit sourire en coin. gênée. mal à l'aise surtout. tu voulais parler, tu ne savais pas comment t'y prendre, voilà tout. avec un café, dans un endroit intime, ça pourrait aider ? tu l'espères. même si te retrouver seule avec un homme ne te rassure plus vraiment aujourd'hui.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 156 ✩ avatar : joel kinnaman
✩ crédits : terpsykore
★ âge : 39
Jeu 12 Juil - 19:41

tu abandonnes, parce que tu prends conscience que tu ne peux simplement pas l'obliger. comme la première fois, quand elle a décidé de suivre. déjà, tu ne pouvais pas la retenir. les choses n'ont pas changé, encore une fois, tu n'as pas les armes pour l'aider sauf si elle demande un peu d'aide, évidemment. oui, bonne journée, merci. qu'elle souffle, un peu avant que tu ne détournes les talons. tu n'as cessé de lui rappeler qu'elle pourrait revenir mais tu ne sais pas si c'était suffisant, si ça valait le coup; tu aurais mieux faire de faire un peu mieux.. t'en doutes pas non, mais à quel point ? la question qui vaut tout l'or du monde. et pourtant.. attendez, je.. tu entends, dans ton dons. effet immédiat, tu t'arrêtes, et tu te retournes doucement. tu la regardes alors qu'elle semble encore hésiter.. et pourtant elle fait les quelques pas qui vous sépare. elle se rapproche de toi, un peu sur la réserve mais elle reprend la parole malgré tout. on pourrait.. aller boire un café ? elle laisse entendre. tu as ce petit sourire qui se forme, celui du début de la victoire que tu voulais. elle accepte de te parler ? ou en tout cas, de boire un café pour te parler ensuite. tu hoches déjà la tête de haut en bas. évidemment oui. on peut aller boire un café, j'en connais un qui est très bien dans le coin si vous voulez. sauf si vous avez une préférence. tu rajoutes, peut-être qu'elle veut décider, qu'elle veut choisir. peut-être qu'elle a un endroit en tête. en tout cas, tu la laisses faire le choix, comme ce choix de te parler, de te rattraper. qu'elle décide tu seras là pour l'épauler quand le moment viendra, tu ne comptes pas reculer. surtout pas; tu ne comptes pas la laisser en plan non plus, loin de là, cette idée. tu veux juste l'aider et tu comptes bien le faire.

_________________

☾ you thought you had me, did you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 240 ✩ avatar : katherine langford
✩ crédits : the riddler (avatar) astra (sign)
★ âge : 23
Hier à 8:26

il a sans doute réussi à te retourner le cerveau. à te pousser à prendre les bonnes décisions. à faire la réflexion qu'il faut pour en venir à l'arrêter dans son élan et lui proposer d'aller boire un café. une étape après l'autre. c'est ce que tu te dis dans ta tête. tu ne veux rien précipiter. tu veux pouvoir lui parler, mais pour ça il va falloir du temps. il ne faut surtout pas qu'il te pose trop de questions. il faut qu'il te laisse exprimer ce que t'as sur le coeur, à ton rythme. t'as déjà fait un premier pas vers cette vérité que tu gardes cachée au fond de toi. tu te dis que c'est peut-être plus facile d'en parler avec lui. ce mec qui ne te connaît pas du tout. qui t'as juste vu le jour où il ne fallait pas. au plus bas de ton existence. alors peut-être que de commencer par lui, ça t'aidera. t'es pas encore sûre de toi. tu te montres hésitante. tu avances doucement et tu parles un peu timidement. lui semble plutôt content de te voir revenir à lui. évidemment oui. on peut aller boire un café, j'en connais un qui est très bien dans le coin si vous voulez. sauf si vous avez une préférence. tu poses ton regard sur le sien et te risque à sourire un petit peu. non, le votre sera parfait. tu annonces et puis tu le laisses prendre le chemin. il se fait en silence. toi tu prends le temps de réfléchir à ce que tu es entrain de faire. t'es pas encore convaincue que tu prends la bonne décision. vous arrivez dans le café en question, il pousse la porte et toi tu cherches une table à l'écart. tu ne veux surtout pas que quelqu'un vous entende. tu t'installes, tu poses ton regard dans le sien. c'est.. j'ai jamais parlé de ça. tu lances dans un soupir. les mains tremblantes.

_________________
the less you reveal, the more people can wonder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

don't worry (rowey)



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite.-