AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

killing my softly.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mar 12 Juin - 15:25

alexis tourne en rond depuis des heures, le téléphone posé sur le comptoir de la cuisine. elle le regarde toutes les cinq minutes, comme s'il allait finir par exploser. elle ne comprend pas comment ça a pu arriver. elle savait que ce serait le début des problèmes, au moment où elle a reçu le mail de réunion des anciens élèves. elle va finir en prison et elle n'est pas capable de supporter l'idée de porter une tenue orange... elle attrape sa boite de cachet pour en prendre deux d'un coup sans eau. elle a besoin de se calmer, elle a besoin de faire la part des choses et se poser deux minutes avant de paniquer pour un rien. pourtant devon l'a dit hein ? c'est sûrement à propos de cette nuit. le moment où elle a pris une vie alors qu'elle aurait dû continuer à faire comme elle avait toujours fait... l'envier, rester loin, et la maudire pour avoir eu tout ce qu'elle voulait. son coeur se détend une seconde, elle sent les médicaments faire effet sur son corps. elle comprend maintenant, elle sait... elle se sent mieux presque immédiatement, versant du vin rouge dans son verre à pied en cristal pour se poser sur le tissu clair du canapé. ça va aller hein ? il saura quoi faire... comme il l'a su lorsqu'elle a dépassé les bornes de son impact sur la vie. elle soupire, elle ferme les yeux une seconde, posant son verre sur la table basse, à peine touché. les somnifères sont puissants, pris à forte dose... elle sombre déjà, elle en avait probablement besoin.. elle sait déjà que ce sera un sommeil sans vague, elle ne rêve pas avec les somnifères, elle ne cauchemarde pas surtout. sereine elle se laisse glisser contre les coussins doux de son canapé, le butin d'une vie de famille épanouie. et si elle avait fait les choses de travers ? peu importe maintenant, elle n'est plus là. elle aura tout le temps de s'inquiéter lorsqu'il rentrera à la maison...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Mar 12 Juin - 16:47


killing my softly..
Le téléphone avait sonné, le message s’était affiché et Devon avait compris, compris que l’étau se refermait sur lui, cette vérité qu’il avait cachée pendant ces longues années. Il avait déglutit, avait été à la limite de se servir un verre de la bouteille précieusement rangée au fond de son bureau. Ce vice dont il ne pouvait se passer, parce que c’était son seul remède, la seule chose qui lui faisait du bien. Et encore, c’était un secret. Sa vie, au fond, ne se résumait plus qu’à cela, à avoir des cadavres enfouis dans des placards enfermés à double tour. Mais une personne semblait visiblement déterminée à les ouvrir et à révéler la vérité au grand jour, venant détruire tout ce qu’ils s’étaient efforcés de taire. Le brun avait soupiré, se demandant jusqu’à quand les apparences seraient tenues. Après tout, c’était comme la politique, faire semblant, sourire, garder certains passages sous clef et ne montrer au public que ce qu’on voulait bien lui montrer. Refermant son dossier, il s’était empressé de se saisir de sa veste, avait fait un pas vers sa cachette avant de se raviser. Après tout, il avait promis à Alexis de rentrer rapidement, et noyer ses chagrins dans l’immédiat n’était pas envisageable. Il jeta un dernier regard sur son téléphone avant de le ranger dans la poche intérieure de la veste de son costume trois pièces, le costume qui rendait impeccable son image. L’extérieur si parfait alors que l’intérieur était un vaste désert, un champ de bataille sans nom et sans fin. il avait pris le chemin de chez lui, se demandant dans quel état il risquait de trouver sa femme, celle qu’il avait épousée et avec laquelle il avait eu un fils. Une famille modèle en apparence, une famille parfaite mais qui ne ressemblait pas à celle dans laquelle il avait grandi, et ça, il en avait parfaitement conscience mais point qu’il se refusait clairement d’expliquer. S’étant garé, il avait fini par entrer dans sa maison, le pas quelque peu lourd. aucun bruit, ce qui l’inquiéta légèrement. « Alexis… chérie » , appela-t-il, alors qu’il pénétrait dans le salon. Son regard se porta sur elle, sur le canapé, et en quelques enjambées, il la rejoignit, la secouant légèrement. « hey, je suis rentré » , murmura-t-il, l’inquiétude se témoignant dans sa voix, un sentiment ravivé par le message reçu quelques instants plus tôt. qui le lui révèle en premier. toi, ou moi ? . à qui devait-il révéler la vérité qu’il cachait ? Alexis, Vanessa, une autre personne ? il n’en savait rien, et pour le moment, il n’avait qu’une seule envie : un verre, mais cela devrait attendre sa discussion avec sa femme…
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mer 13 Juin - 10:03

sommeil sans vague. elle apprécie. ça lui fait du bien, tellement de bien. et pourtant, quand elle ouvrira, le cauchemar reprendra, celui de la vie qu'elle a décidé de vivre en posant l'oreiller sur le visage de cette fille qui ne méritait sans doute pas de mourir. elle le regrette, tous les instants de sa vie... c'est trop tard maintenant. elle n'entend pas devon rentrer, elle ne l'entend pas non plus s'approcher, perdue trop profondément dans un songe qui réparera son corps plus que son esprit. les médicaments l'aident... elle ne dormirait pas sinon, elle n'aurait plus dormi depuis cette nuit là. si facile de s'en procurer quand on travaille au quotidien autour de la médecine... elle sent une main sur son épaule, elle revient de loin, lentement. hey, je suis rentré. elle entend, de trop loin pour qu'elle s'y accroche. ça va venir, elle va finir par reconnaître cette voix qu'elle connaît pourtant plus que les autres. il est son quotidien après tout, celui qu'elle a choisi, malgré lui probablement... elle n'aurait sans doute pas dû l'appeler hein ? elle n'aurait pas dû le rendre complice de ses horreurs. elle ouvre les paupières, reprenant conscience de la vie qui l'entoure. elle tombe sur les épaules fortes de son mari, elle sourit un peu, elle a oublié le message qu'elle a reçu tout à l'heure... il finira par revenir, pour la frapper une seconde fois là où ça fait le plus mal. elle s'approche, posant un baiser sur sa joue. tu rentres tôt. elle commente, oubliant que c'est elle qui le lui a demandé. l'impact des médicaments sur son cerveau. elle le connait par coeur mais... elle continue, parce qu'il n'y a que ça qui la calme quand elle souffre de ses souvenirs. elle glisse sa main sur son bras. ça va ? t'as mangé ? elle demande, parfaite petite ménagère qui pense aux besoins de son mari. hypocrite probablement, celle qui aura aimé un autre homme de tout son coeur toute sa vie malgré tout. elle se redresse pour se lever, pas certaine que sa tête soit réellement celle des jours positifs. qu'est-ce qu'il se passe ? ses yeux tombent sur son téléphone sur le comptoir. oh. ça revient. elle lève les yeux vers lui, changeant de couleur, instantanément, complices, tous les deux. elle se sent en sécurité, quand elle est près de lui, elle sait qu'il saura les sauver, il a su, pendant toutes ces années, non ?

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Mar 19 Juin - 14:21


killing my softly..
Cette sensation de lâcher prise, de ne plus rien contrôler était quelque chose qui ne plaisait pas du tout à Devon. Cela faisait des années que c’était ainsi, qu’il s’efforçait de tout mettre en œuvre afin que rien ne vienne bouleverser le petit univers idyllique qu’il avait construit avec Alexis et leur fils. Une famille parfaite, qui renvoyait l’image d’une famille unie qui n’avait rien à cacher. Du moins en apparence. Mais en réalité, certains cadavres se cachaient dans les placards et pas que. Il avait trouvé un moyen pour échapper à un passé assombri par un seul instant, un seul moment qu’il avait dissimulé par amour, par culpabilité. Parce que lui aussi avait un secret, un secret bien gardé qu’il ne comptait pas mettre sous les feux des projecteurs. Evidemment qu’il redoutait la prison, que c’était pour cette raison qu’il avait ce poste si important, afin d’avoir une main mise sur l’enquête ou du moins avoir connaissance des différents éléments de ce fichu dossier. Le brun avait soupiré, parce qu’Alexis était touchée à son tour, qu’elle avait reçu un message. Tout était déterré, en même temps que ce maudit sac d’argent. Combien de temps faudrait-il pour que le reste ne refasse surface ? Des heures, des jours, des semaines, des mois tout au plus. Sans oublier cet inspecteur qui arrivait de New-York. Cette idée lui donnait un peu plus envie de boire, seulement, il ne pouvait pas à l’heure actuelle. Alexis avait besoin de lui, et le bon mari allait rentrer chez lui, tenir son rôle et essayer de les sauver… une nouvelle fois. une fois rentré chez lui, chez eux, le silence qui régnait en ces lieux l’avait inquiété, le poussant à chercher son épouse. Cette dernière, allongée sur le canapé, s’éveilla après qu’il l’ait légèrement secouée. Devon la trouvait si fragile, si paisible en son sommeil que cela lui fit se poser des questions quant à ce calme, cette quiétude qui pouvait être sienne, alors que lui avait trouvé refuge dans l’alcool pour se sentir mieux. Le baiser sur sa joue le fit sourire, un geste anodin, de tendresse, la seule tendresse qu’ils semblaient capable d’avoir l’un envers l’autre. Il ne broncha pas, se contentant de lui effleurer la joue du bout des doigts. « oui… la voix de la raison sans doute » , rétorqua-t-il, sans lui rappeler que c’était elle qui le lui avait demandé. Finissant par l’embrasser sur le front, il avait haussé les épaules machinalement. Ce n’était pas de nourriture dont il avait faim. « oui enfin pas trop. J’ai grignoté un truc, mais toi, tu as mangé ou pas ? la journée a dû être difficile, et le message n’a rien arrangé » . il se recula d’un pas, en se frottant la nuque. « autant te prévenir, j’en ai reçu un aussi… » . il soupira, sachant qu’ils étaient traqués, mais aux yeux de Devon, il était hors de question de se laisser attraper aussi aisément, non, il allait lutter pour lui, pour eux…  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Jeu 21 Juin - 20:17

douce maladie qui s'infiltre en elle depuis des jours. l'inquiétude, la terreur, l'horreur même. s'il n'y avait pas toutes ces drogues médicinales qui l'empêchaient de faire des cauchemars, sans doute qu'elle n'arriverait plus à en dormir... alexis angoisse, elle pense à toutes ces choses qu'elle a faites, ces choses pour lesquelles elle aurait dû payer... au contraire, elle aura finalement battu vent et marrées pour devenir le docteur alexis dotwell, la femme de devon simpson, l'adjoint au maire. deux personnalités importantes au sein d'une même famille. on en voyait pas des millions dans la politique de trois-rivières. sans doute parce qu'ils sont encore les seuls à cacher un bagage lourd et pesant... oui… la voix de la raison sans doute. il énonce d'une voix calme. alexis se demande encore comme il a pu la suivre, comme ça, sans broncher... il devait l'aimer... l'amour oui, capable de toutes ces folies. elle en souffre encore alexis, alors qu'elle repense à la souillure de ces draps, pas si vieille. un jour, il comprendra sans doute. peut-être qu'il le sait même déjà, elle qui aura porté le parfum d'un autre homme, le temps de quelques heures. couple détruit déjà, probablement, elle se voile la face alexis, rien ne sera plus jamais comme avant. il s'éloigne, pas pour ces raisons, la quiétude de son visage disparaît, remplacée par celle d'une menace plus lourde encore. oui enfin pas trop. j’ai grignoté un truc, mais toi, tu as mangé ou pas ? la journée a dû être difficile, et le message n’a rien arrangé. autant te prévenir, j’en ai reçu un aussi… elle baisse les yeux. non, elle n'a rien mangé depuis ce matin, elle n'a rien pu avaler alexis, trop angoissée par les quelques messages reçu à l'occasion, elle tressaille, lui aussi en a reçu... et si on lui disait avant qu'elle n'est été capable de le faire ? et si son secret s'ébruitait avant même qu'elle n'ose y penser. une femme de politicien trompeuse, ça ferait probablement les choux blancs de la presse. qu'est-ce que tu as reçu toi ? elle demande alors, s'approchant de lui, prenant sa main pour la serrer dans la sienne. contact nécessaire, un besoin vicéral. elle plonge ses yeux dans les siens. toi et moi, on est ensemble là-dedans. elle rappelle, toujours... besoin de se rassurer aussi ? de lui rappeler qu'elle a besoin de lui ? sans doute, elle ne peut pas envisager l'idée qu'elle l'abandonne, elle n'y arriverait pas... elle en souffrirait beaucoup trop. peut-être que ça l'aiderait lui... peut-être que s'il avouerait tout, il ne risquerait même pas la prison. elle est trop égoïste alexis, elle ne veut pas qu'il l'abandonne à son destin... jamais. elle veut tout savoir, elle veut pouvoir survivre, avec lui... coûte que coûte... exactement comme ils ont commencé à la faire, dix ans plus tôt, avant de se marier, avant de donner la vie...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Dim 24 Juin - 18:55


killing my softly..
Devon était comme lassé, lassé de ce qu'il se devait de conserver à tout prix, sachant pertinemment que sa vie s'apparentait à un chateau de cartes qui pouvait s'écrouler à n'importe quel instant. tout était trop instable, trop basé sur des sables mouvants, sur une surface faussée dès le début. le pire dans tout cela était qu'il en avait conscience et qu'il se persuadait encore que tout irait bien. les apparats de la politique et tout ce qui s'y rapportait. un beau leurre en somme, sans oublier que son épouse comptait sur lui, attendait énormément de lui et se reposait sur le sang-froid dont il avait toujours fait preuve. mais ce n'était qu'une illusion, un masque renforcé par la quantité d'alcool qu'il ingurgitait dans le plus grand des secrets, à l'abri des regards indiscrets. son vice caché s'était vu être encore plus intense depuis que l'histoire enfouie avait vu un nouvel élément rouvrir cette enquête qui aurait dû être enseveli à tout jamais, comme le corps de Lory. Alors, la découverte de ce fichu sac venait tout ruiner, même s'il n'avait rien dévoilà à quiconque de ce qu'il savait et de ce qu'il avait fait, enfin jusqu'à présent. le message qu'il avait reçu de manière anonyme s'apparentait clairement à une épée de Damoclès au-dessus de sa tête, et il devrait se confier sur ce détail afin de ne pas passer pour un menteur aux yeux d'une personne. toutefois, le politicien s'interrogeait sur l'identité de la personne à qui le maitre chanteur voulait faire allusion. son esprit était clairement en ébullition, pas un seul instant grisé par la consommation d'alcool. non, il se devait de rester sobre pour parler avec Alexis de ce sujet important qui régentait leur existence. il avait retrouvé son épouse endormie sur le canapé, et il n'avait posé aucune question, surtout qu'elle ne semblait nullement se rappeler que c'était elle qui lui avait expressément demandé de rentrer à la maison, un foyer qui n'était pas synonyme de passion, d'amour fou, non c'était juste de la tendresse et une habitude rassurante, c'était ce qui les unissait, juste cela, même si le couple se voilait la face et maintenait les apparences. Devon avait fini par se montrer attentif à elle, comme le parfait époux, lui demandant si elle s'était alimentée, avant de confesser qu'il avait reçu un message également. il lui devait la vérité, une vérité cruelle et tellement nécessaire pour continuer à se serrer les coudes et traverser cette épreuve, ensemble, pour le meilleur et pour le pire. un serment qui prenait tellement de sens à ce moment là. le contact de la main d'Alexis dans la sienne lui donna une force nécessaire pour continuer, pour lui dire la vérité. les yeux bleus de Devon se portèrent sur elle, sur la fragilité frappante qui l'habitait, et il soupira fortement. comment trouver les mots? il n'en savait fichtre rien, voilà pourquoi il se saisit de son téléphone et lui montra le texte reçu plus tôt je sais ce que tu lui caches. la question est ; qui le lui révèle en premier. toi, ou moi ?. Le message soulèverait des questions, et elle devait connaitre la vérité, même dix ans après. parce qu'elle avait mentionné ce qui les liait, et il serra sa main un peu plus, avant de l'attirer contre lui pour l'embrasser sur le front. " oui, toi et moi" . des mots qui devraient le réchauffer, le faire sourire même s'il savait au plus profond de lui que sans toute cette histoire, ils n'auraient surement pas fini ensemble, mariés avec un fils. non. mais à quoi bon refaire le monde avec des si, car là, il y avait quelque chose de plus urgent à résoudre. l'incitant à rejoindre le canapé, il s'était assis le premier et avait enfoui son visage dans ses mains. " cette preuve, ce maudit sac, j'en connaissais l'existence, Alexis. je te dois la vérité, parce que je sens que c'est à toi à qui cet individu veut tout dévoiler. et que depuis le départ, c'est toi et moi dans le même bateau. et que j'ai juste l'impression de nous saborder." . il releva la tête, se frottant la barbe. " je ne suis pas celui que tu crois, et elle.... Lory l'a appris... elle me l'a appris... et..." . Les mots n'arrivent pas à sortir, et ses yeux se portèrent au sol, comme honteux. après tout, c'était la première fois qu'il en parlait, la première personne à laquelle il compte confesser ses origines...  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Jeu 28 Juin - 21:38

elle a tout le temps peur alexis... la peur qu'on la découvre et qu'elle ne puisse jamais retrouver cette liberté dont elle jouit depuis des années. perdre devon, perdre son fils... elle ne s'en remettrait jamais. alors elle se laisse emporter dans le confort d'une présence soulageante depuis des années. celle de son mari, celui qui lui aura donné la possibilité de vivre une vie pleine de bonheur malgré tout ce qu'elle avait fait pour pouvoir atteindre un autre homme... elle l'observe faire, tirant son téléphone pour lui montrer les quelques mots qu'il a reçu lui aussi. quelqu'un sait n'est-ce pas ? on sait pour elle... pour le corps caché dans les mots du gymnase, pour toute cette mascarade qu'ils vivent depuis des années. et puis... elle lit, laissant ses yeux glisser sur les mots lentement. je sais ce que tu lui caches. la question est ; qui le lui révèle en premier. toi, ou moi ? elle redresse la tête alexis, les sourcils froncés, incapable de comprendre ce qu'il se passe là, tout de suite... lui cacher quoi ? elle avait l'impression qu'ils se disaient tout, depuis cette nuit terrible dont ils ont été complices depuis le départ... il serre sa main devon, il cherche quelque chose en elle qu'il ne trouve sans doute pas... oui, toi et moi. il répète, comme s'il espérait que ça compte encore lorsqu'il lui aurait dit la vérité qu'il lui cache. depuis combien de temps ? pourquoi ? il y a tant de question qui traînent dans son esprit qu'elle voudrait crier pour qu'il aille plus vite en confession. elle s'installe à côté de lui, posant sa main sur sa cuisse, par habitude, inquiète de son attitude... cette preuve, ce maudit sac, j'en connaissais l'existence, alexis. je te dois la vérité, parce que je sens que c'est à toi à qui cet individu veut tout dévoiler. et que depuis le départ, c'est toi et moi dans le même bateau. et que j'ai juste l'impression de nous saborder. je ne suis pas celui que tu crois, et elle.... lory l'a appris... elle me l'a appris... et... elle ne comprend pas alexis, tout lui semble être flou alors que lory s'interpose encore entre elle et le reste de sa vie. elle retire sa main de sa cuisse dans un geste de protection. il n'est pas celui qu'elle croit, qu'est-ce qu'il veut dire par là ? elle redoute alexis, et elle attend une suite qui ne vient pas... alors elle passe une main dans ses cheveux pour les repousser derrière son oreille. qu'est-ce qui se passe devon ? qu'est-ce que tu veux me dire ? qu'a appris lory de si important ? elle demande, presque agacée de se rendre compte que c'est une affaire aussi longue que leur histoire, qu'il lui ment probablement depuis trop longtemps et qu'elle aurait dû s'en rendre compte avant. parle, bon sang ! elle s'énerve finalement en se levant pour pouvoir détendre ses muscles sur la corde raide. elle n'aime pas cette hésitation, ce suspens, elle a besoin de savoir.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Lun 2 Juil - 11:12


killing my softly..
La menace planait au-dessus de la tête de Devon comme autrefois. Sauf que là, il ne connaissait pas le nom ou le visage de la personne qui le tenait et lui faisait vivre un enfer. Là, il se devait d’agir, non pas comme il avait pu le faire par le passé. De toute manière, il en avait assez de ces ombres, de ces mensonges, de cette crainte incessante que tout ne ressorte et ne détruise le cocon bien douillet qu’ils s’étaient efforcés de construire. Un parfait portrait qui reflétait le bonheur ou du moins comme tout le monde l’imaginait. Seulement, là, il avait dû faire face à ses responsabilités, face à Alexis dont les peurs étaient bel et bien présentes. Le brun s’était empressé de lui révéler l’arriver d’un message et n’avait pu que le lui montrer. C’était le moment, le fameux instant où les barrières tombaient et la lumière se faisait sur ce qu’il avait toujours caché. Il avait tenté de trouver les bons mots, mais cela ne venait pas, les secondes s’égrenaient et il n’y arrivait tout bonnement pas. le brun se rendait bel et bien compte de la torture qu’il infligeait à son épouse, mais c’était bien malgré lui. Comment pourrait-il déballer en quelques minutes ce qui l’anéantissait depuis plus de dix ans déjà ? la réaction ne mit pas longtemps à arriver. La main de sa femme se détourne de lui, quitte sa cuisse et il ne put que soupirer. La seule chose à faire. Il finit par relever le regard vers elle, alors que ses mots le heurtèrent, le firent grimacer. La colère la gagnait, et elle avait haussé le ton, au point qu’il s’en était levé du canapé, et il avait commencé à marcher, la seule solution pour l’apaiser, le calmer et surtout le faire réfléchir quant à la bombe qu’il était sur le point de lâcher. Il n’était pas le seul concerné dans cette affaire, mais cela lui était bien égal à l’heure actuelle. Devon passa une main sur sa nuque, et il la regarda, la dévisagea. « Parce que tu crois que c’est facile à dire peut-être ? » . il avait haussé le ton sans vraiment s’en rendre compte. Cependant, il avait pris conscience de ce qu’il avait fait et s’était radouci. Il fit quelques pas supplémentaires. « Lory a foutu la merde dans nos vies, et elle continue de nous hanter alors qu’elle n’est plus là. Elle la théâtrale, qui voulait toujours mener son petit monde à la baguette, de déterrer les secrets les plus enfouis. » . il frotta son visage, sentant le moment fatidique arriver. « cette garce est venue me voir, un immense sourire collé sur les lèvres. Je la vois encore venir vers moi, avec cette maudite photo qu’elle m’a mise sous le nez. Elle était fière, fière de briser le Simpson, fière de briser la famille que j’avais toujours aimée, parce qu’au final, je ne faisais pas partie de leur famille. » . Sa voix se tut et il ferma le poing. « Je ne suis pas un Simpson, j’ai été adopté, et elle nous a fait chanter, ma mère biologique et moi. Et ce sac contient l’argent qu’elle nous a réclamé. Elle était le mal incarné, elle t’a brisée, et moi j’ai.. j’ai perdu la confiance en ma famille, je me suis éloigné de Vanessa, et j’ai menti à tout le monde, y compris à Madeline et surtout à toi… » . le nom de son ancienne petite amie lui avait échappé, et il serra les mâchoires, attendant qu’elle ne réagisse. Il n’avait qu’une seule envie, se servir un verre, rire, faire comme si tout n’était qu’une farce ou un cauchemar duquel ils pourraient se réveiller, tous…  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mar 3 Juil - 14:38

elle se sent stupide alexis, parce qu'elle était censée tout savoir alors qu'elle se trouve complètement perdue face à son mari, celui qui semble avoir des secrets pour elle aujourd'hui. depuis bien longtemps même... elle qui pensait qu'ils savaient tout l'un de l'autre... il faut croire qu'elle était la seule à être honnête... du moins, jusqu'à ce que tout commence réellement à s'effondrer... parce que tu crois que c’est facile à dire peut-être ? il demande, il s'énerve, en faisant les cent pas devant elle, dans l'appartement. elle ne le supporte pas. elle n'aime pas ça. ça semble dur, ça semble grave. et ça ne lui ressemble pas. qu'est-ce qu'il pouvait bien lui cacher à ce point terrible ? lory a foutu la merde dans nos vies, et elle continue de nous hanter alors qu’elle n’est plus là. elle la théâtrale, qui voulait toujours mener son petit monde à la baguette, de déterrer les secrets les plus enfouis. elle ne comprend pas. elle connait tous ces mots, elle les a souvent penser alors... quel est le problème hein ? qu'est-ce qu'il pouvait bien ajouter à tout ça ? quelque chose de nouveau, d'inédit pour alexis. cette garce est venue me voir, un immense sourire collé sur les lèvres. je la vois encore venir vers moi, avec cette maudite photo qu’elle m’a mise sous le nez. elle était fière, fière de briser le simpson, fière de briser la famille que j’avais toujours aimée, parce qu’au final, je ne faisais pas partie de leur famille. je ne suis pas un simpson, j’ai été adopté, et elle nous a fait chanter, ma mère biologique et moi. et ce sac contient l’argent qu’elle nous a réclamé. elle était le mal incarné, elle t’a brisée, et moi j’ai.. j’ai perdu la confiance en ma famille, je me suis éloigné de vanessa, et j’ai menti à tout le monde, y compris à madeline et surtout à toi… elle baisse les yeux alexis. il lui a menti. pour quoi ? pour une vulgaire histoire d'adoption ? ne partageaient-ils pas plus que ça franchement ? après cette complicité... après avoir passé des années à essayer de cacher un secret terrible. elle secoue la tête, sans être capable de comprendre tous les détails. le sac alors... c'était ça. l'argent, il était pour lory. il a été retrouvé ? où est-il ? elle redoute tout, ils ont un mobile maintenant... devon en a un, en tout cas. je suis désolée devon. elle dit d'une voix calme, pour la difficulté d'avoir dû faire face à son adoption de cette manière... lory était détestable, un fait qu'elle ne reniera jamais. tu la connais ? tu sais d'où tu viens ? qui d'autre est au courant ? elle demande, certaine que quelqu'un a fini par le savoir, d'une manière ou d'une autre... pour leur faire peur. certainement pas pour les bonnes raisons, à l'évidence...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Mer 4 Juil - 23:23


killing my softly..
Devon se sent rongé par la culpabilité, ce sentiment étrange, fort qui le rongeait depuis si longtemps, les dévorait depuis des années. Et puis il avait fallu que ce maudit message n’arrive, ne lui mette un peu plus de pression. Le poids sur ses épaules était trop lourd. le mariage était censé être le contrat demandant à ce qu’il n’y ait aucun secret, la base. Sauf que leur relation était différente, qu’il ne suffisait pas de mettre une bague à l’annulaire pour se jurer un amour éternel. C’était une preuve d’affection et la promesse de toujours se protéger mutuellement, surtout après le terrible secret qui les liait à tout jamais, du moins jusqu’à ce que le secret ne soit déterré, aussi bien au sens propre qu’au sens figuré. Chaque mot avait été pesé, la vérité avait été déballée, tout sur son adoption, sur cet odieux chantage dont il avait été la victime par Lory. Il l’avait tant haïe, détestée d’avoir détruit son univers, d’avoir détruit son univers en le rabaissant plus bas que terre, en le faisant se sentir comme une sous-merde, un enfant non souhaité puis recueilli dans un foyer aimant. A présent, Alexis connaissait tout de lui, enfin pas tout à fait, vu qu’il n’avait pas mentionné le nom de la femme qui l’avait mis au monde ou un autre détail. Non, il avait attendu la réaction de son épouse, qui n’avait pas tardé à arriver. Il l’avait alors vu secouer la tête, avant qu’elle ne prononce les mots qui reflétaient ce qu’il n’avait jamais voulu voir dans ses yeux, ou dans ceux des personnes qu’il aimait. La pitié, ce n’était pas pour lui, la vie lui avait appris à se comporter comme un lion, un loup, qui se devait de garder la tête haute pour protéger leurs arrières. Devon haussa les épaules, en murmurant « tu n’y es pour rien, c’est sa faute à elle… » . pas la faute de sa mère biologique, mais bel et bien Lory. Cette dernière leur avait mené la vie dure, avait tout détruit autour d’elle, au point qu’elle avait obtenu ce qu’elle avait toujours cherché. Alexis avait posé les questions auxquelles il s’attendait, et il avait croisé les bras sur son torse, en hochant la tête. Cette fois-ci, il savait qu’il n’était pas le seul concerné, et il ne savait pas s’il pouvait tout lui révéler. il laissa échapper un soupir, avant de se mordiller la lèvre. En son for intérieur se livrait une bataille réelle, un combat duquel il ne ressortait pas entier depuis des années déjà. « oui, je connais ma mère biologique, je sais aussi un autre élément, un détail qui a toute son importance. Sauf que je ne suis pas le seul concerné dans cette histoire. Je te fais confiance, Alexis… mais ce que tu as à savoir est que celle qui m’a mis au monde est un personnage important de la ville… et qu’une part d’ombre subsiste encore sur mon histoire personnelle, que je dois retrouver quelqu’un.. » . il fit la moue, se doutant que sa femme ne lâcherait pas l’affaire, et il poursuivit dans la foulée « personne d’autre n’est au courant… pas même Vanessa… on a toujours fait très attention… » . ce message sous-entendait que quelqu’un connaissait la vérité. Ce visage qui restait sans nom ? peut-être, mais la menace était réelle…  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

☽☽ peu importe comment mais communiquer un peu de / l'irrésistible immortel invincible inconditionnel intégralement réel pluri-émotionnel multispirituel tout-fidèle éternel amour que j'ai pour toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Sam 28 Juil - 21:28

démunie face à l'information, alexis n'était pas sûre de savoir quoi ressentir. tout n'était que folies en ce moment... comme si l'annonce de la rénovation de ce bâtiment de malheur ne suffisait pas dans leur vie jusque-là parfaitement rangée. alexis s'était cru hors de danger, jusque-là mais... tout semblait partir à vau-l'eau depuis quelque temps et elle n'était pas sûre de savoir survivre à la vague qui s'annonçait depuis déjà trop longtemps à ses yeux... tu n’y es pour rien, c’est sa faute à elle… il assure d'une voix lasse, posée. elle sait exactement de qui il veut parler, et elle n'est pas sûre d'avoir envie de penser à elle aujourd'hui. c'est de sa faute n'est-ce pas ? tout ce qui leur arrive en ce moment... le retour de ces messages... la folie de ces retrouvailles improbables ces derniers jours. alexis n'était pas prête, elle n'avait pas envie de faire face à tout cela maintenant... ni même jamais d'ailleurs... pas quand jason et devon semblait être la famille la plus stable et facile autour d'elle... aujourd'hui, plus rien ne semble aller dans le bon sens... même pas ce mariage bancal et passablement effrité par ses décisions... elle a besoin de plus pourtant alexis, pour se sentir en sécurité, près de lui... lui qui semble finalement avoir des secrets pour elle, après tout ce temps et toutes ces épreuves partagées. oui, je connais ma mère biologique, je sais aussi un autre élément, un détail qui a toute son importance. sauf que je ne suis pas le seul concerné dans cette histoire. je te fais confiance, alexis… mais ce que tu as à savoir est que celle qui m’a mis au monde est un personnage important de la ville… et qu’une part d’ombre subsiste encore sur mon histoire personnelle, que je dois retrouver quelqu’un.. elle fronce les sourcils alexis, pas certaine d'être à l'aise avec l'idée qu'il fasse autant de secret. personne d’autre n’est au courant… pas même vanessa… on a toujours fait très attention… elle secoue la tête, elle n'a pas envie d'être exclue. pas de cette manière, elle refuse. alors elle s'approche, elle prend la place qu'elle aurait dû avoir depuis le début. je veux tout savoir... c'est qui on ? qui est-elle ? ta mère biologique ? de quoi tu parles ? qui d'autre est concerné ? elle va vite, elle veut comprendre tout, parce qu'elle a l'impression qu'il lui échappe et qu'il sait des choses qu'elle devrait savoir pour pouvoir s'endormir avec un peu plus de sérénité la nuit... peut-être même que c'est une de ces personnes... leur maître chanteur...

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Lun 6 Aoû - 18:12


killing my softly..
Devon se sentait comme une proie devant des phares d’automobile, ou sous les feux de la lampe d’un inspecteur. Parce que c’était ce qui risquait d’arriver dans très peu de temps, surtout si la vérité éclatait au grand jour. Une vérité pas très belle à voir, et qu’ils avaient réussi à dissimuler pendant tout ce temps. et pourtant, à présent, quelqu’un avait découvert le pot aux roses, visiblement prêt à en découdre et à mettre sous les feux de la rampe les protagonistes de cet énorme mensonge. L’adjoint au maire avait su se faire une place au soleil, ou du moins stratégique en ayant un regard plus ou moins discret sur les différents éléments d’enquête, et avait même réussi à cacher une partie de sa propre histoire à sa complice, à son épouse. Et là, les messages reçus lui avaient mis une pression supplémentaire, parce qu’Alexis en avait reçu à son tour, laissant entrevoir l’étau qui se refermait inexorablement sur eux deux. Ils se devaient une confiance mutuelle, et pour cela, il avait révélé une part de son histoire, à savoir qu’il avait été adopté. C’était sans nul doute sa plus grande blessure, celle que Lory lui avait craché à la figure pour réclamer de l’argent à sa mère biologique, une pression et un chantage qui montrait bien que la jeune femme se moquait éperdument des conséquences de ses actes. Elle avait toujours été ainsi, une poupée angélique qui cachait au fond une garce sans foi ni loi ni aucune pitié pour ceux qui l’entouraient. Toute la bande avait pu en faire les frais, du moins à son humble avis. Toutefois, aujourd’hui, la garce n’était plus, et lui avait une famille, un fils à qui il mentait. Et cela n’était pas juste. Non, cela ne l’était pas, et la réaction de sa femme était des plus justifiées. Il comprenait qu’elle puisse secouer la tête et lui demander davantage sur ses secrets les plus enfouis. il savait qu’il allait devoir parler, même si cela portait préjudice à sa mère, celle qui l’avait mis au monde. Devon avait pris une profonde inspiration, s’était frotté la nuque et essayé de trouver les mots adéquats. Un détail bien compliqué en soi, pour le coup. « on désigne ma mère biologique et moi. parce qu’il a fallu que j’aille la voir après la bombe que Lory avait lâchée. Pour savoir si c’était vrai, si ce n’était pas une énième manipulation de sa part. elle en aurait bien été capable » , marmonna-t-il, avant de reporter son regard sur Alexis. « ma mère biologique n’est autre que Vera. Et tu m’en demandes énormément, tu en as conscience ? » . il avait fait un pas vers elle, ses yeux azurs cherchant ceux de celle qui partageait sa vie. « quelqu’un d’autre est concerné. Je ne connais pas son identité, rien, et le portrait que j’ai de cette personne ne m’aidera pas à la retrouver. Je suis dans le néant complet… » . le brun se frotta la nuque, avant de changer de sujet « d’ailleurs, en parlant de quelqu’un d’autre, j’ai reçu un message de Jérémy, qui m’a félicité… » . un autre point qui avait eu le don de venir le titiller quelque peu…   
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

☽☽ peu importe comment mais communiquer un peu de / l'irrésistible immortel invincible inconditionnel intégralement réel pluri-émotionnel multispirituel tout-fidèle éternel amour que j'ai pour toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
to infinity and beyond
✩ messages : 504 ✩ avatar : kelley.
✩ crédits : cosmic light.
★ âge : 36
Mar 7 Aoû - 22:01

alexis est incapable de se contenter des quelques mots qu'il lui donne sans grands détails. ça fait des années qu'ils vivent ensemble unis dans le plus grand des secrets. celui de leur vie, enfin... jusqu'à ce qu'alexis se rende compte que son mari semblait avoir plus de secrets qu'elle ne le pensait. la confiance s'étiole, en quelques secondes seulement, les actes de tromperie n'aidant pas à la rédemption. elle le regarde avec dureté, mécontente d'avoir été dupée pendant des années. si elle avait su... elle aurait probablement pu se battre contre les conséquences de ces messages. au lieu de ça, elle se retrouve démunie en face de lui, dans l'attente des réponses qui pourront l'aider à mieux comprendre ce qu'il se passe depuis le début dans sa tête. et si finalement, la mort de lory lui avait profité plus qu'elle ne le pensait ? ça voudrait dire qu'il l'avait été par égoïsme ? elle ne préfère pas y penser alexis et pourtant... ça effleure son esprit plus d'une fois dans les longues minutes qui la sépare des réponses qu'elle demande, à juste titre. on désigne ma mère biologique et moi. parce qu’il a fallu que j’aille la voir après la bombe que lory avait lâchée. pour savoir si c’était vrai, si ce n’était pas une énième manipulation de sa part. elle en aurait bien été capable. alexis hoche la tête. elle le sait bien. la manipulation... une experte de choix dans cet art... ma mère biologique n’est autre que vera. et tu m’en demandes énormément, tu en as conscience ? vera... elle retient son souffle une seconde, fronçant les sourcils au passage. la doyenne ? réellement ? elle ne remarque pas qu'il s'approche, ça la frappe seulement lorsqu'elle reporte son attention sur lui. quelqu’un d’autre est concerné. je ne connais pas son identité, rien, et le portrait que j’ai de cette personne ne m’aidera pas à la retrouver. je suis dans le néant complet… du flou trop grand encore, elle ne comprend pas, elle n'est pas certaine d'avoir envie de comprendre. d’ailleurs, en parlant de quelqu’un d’autre, j’ai reçu un message de jeremy, qui m’a félicité… son coeur se serre à l'évocation de jeremy mais elle l'ignore. vera est ta mère... elle dit, comme pour encaisser l'information. ça ne change pas grand chose à l'existence qu'ils vivent juste là... elle est surprise alexis. un secret bien gardé pendant si longtemps pour si peut. de quel portrait tu me parles devon ? explique-moi, je t'en prie ! elle s'exclame, parlant un peu plus fort alors que jason dort probablement dans sa chambre. j'arrive pas à croire que tu me caches des choses. elle lui dit, ahurie, pas certaine de pouvoir l'accepter... quoiqu'il puisse en dire aujourd'hui pour se défendre.

_________________
stress is cruel, fame's a lie but you're special,
on every level, success is cool, and money is fine
but you're special, another level.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 157 ✩ avatar : jamie dornan
✩ crédits : @pūnisher & tumblr
★ âge : 39
Dim 12 Aoû - 23:57


killing my softly..
La vérité se devait d’être dévoilée, Devon avait pris cette grande décision. En vérité, il l’avait surtout fait en raison des menaces qui étaient arrivées sur son téléphone, et qu’Alexis méritait quand même de l’apprendre de sa propre bouche que de celle d’un inconnu, d’un corbeau qui avait décidé de se jouer d’eux et de les menacer. Le brun s’en voulait, parce que pendant toutes ces années, il n’avait jamais été question de la haine féroce qu’il avait éprouvée à l’égard de Lory, du mobile qui aurait pu le pousser à la tuer lui-même. Et c’était sans doute ce à quoi songeait Alexis, alors qu’il révélait un à un ce qu’il avait appris des années auparavant, à savoir qu’il avait été adopté. Il avait pesé le pour et le contre de révéler l’identité de sa mère biologique, Alexis devenant alors le complice de ce secret pesant. Et encore, ce n’était rien par rapport à ce qu’ils avaient enfoui, à ce qu’ils gardaient soigneusement caché, un cadavre qui avait empoisonné leur vie malgré cette famille en apparence parfaite. En réalité, il y avait de trop grandes fissures dans ce contrat de mariage auquel il n’avait jamais pourtant porté aucun coup de canif. Non, il se contentait juste de la tromper avec une bouteille d’alcool, ce qui était déjà pas mal. il avait parlé, continué son discours, en expliquant le chantage dont il avait été victime, dont ils avaient été victimes, puis en révélant l’identité de celle qui l’avait mis au monde. Devon avait enchainé à une vitesse folle, et il n’avait pu que soulever le dernier point qui l’ennuyait, le retour de Jérémy qui signifiait énormément, et à coup sûr des problèmes dans leur couple. Les félicitations pour leur mariage étaient fausses, il en avait pertinemment conscience. Alexis avait éludé le sujet, ce qui le confortait dans son idée qu’elle en savait bien plus à son égard qu’elle ne voulait bien le dire. Mais il ne voulait pas y porter attention, du moins pas de suite. Ce sujet se réglerait plus tard. Parce qu’elle avait pris la parole et qu’il avait acquiescé d’un hochement de tête, en baissant furtivement le regard. Et puis, la brune avait posé la question quant au portrait dont il avait parlé. Il haussa les épaules, déglutissant. Les pièces du puzzle se devaient d’être assemblées, que peut-être que deux cerveaux leur permettraient d’éclaircir le mystère, du moins si elle voulait toujours se tenir à ses cotés. « Calme-toi, je t’en prie. Sur la photo que Lory m’a montrée, Vera portait deux bébés sur son ventre, ce qui signifie que j’ai un frère ou une sœur… » . sa voix s’était tue en un murmure, réalisant un peu plus ce que cela signifiait. Vanessa et lui n’étaient peut-être pas du même sang, mais elle était davantage une sœur que cette autre personne avec laquelle il partageait le même ADN. Devon finit par s’approcher d’elle, et planta son regard dans le sien, un léger sourire aux lèvres. « parce que toi, tu ne me caches pas des choses ? cela n’avait aucune once d’importance. Parce que je suis un Simpson, malgré la distance que j’ai mise avec Vanessa. Alors, je sais ce que tu dois penser. Que tu ne peux pas avoir confiance en moi, que je ne suis qu’un sale con égoïste… » . il mit une main sur la hanche d’Alexis, et l’attira à lui afin de lui murmurer à l’oreille « tu as connaissance des éléments que j’ai en ma possession. Mais j’ai l’impression que je ne suis pas le seul à trainer mes casseroles, si tu me permets l’expression » . il soupira, se disant que cette histoire pourrait être la dernière, à savoir celle qui allait tester la force de leur union, une union dont la passion semblait partie…  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

☽☽ peu importe comment mais communiquer un peu de / l'irrésistible immortel invincible inconditionnel intégralement réel pluri-émotionnel multispirituel tout-fidèle éternel amour que j'ai pour toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

killing my softly.



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Les îles majeures. :: St-Christophe.-