AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

left outside alone (babi)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Mer 13 Juin - 8:00

il paraît que.. tu ne devrais sans doute pas être là. tu t'en moques, tu es venu. tu as reçu un message, ça a tout changé. s'il est vrai que le père de ton neveu est cet imbécile de flic qui t'a mis sous les verrous et t'y as laissé pourrir, tu ne peux décidément pas laisser babi dans son sillage sans craindre le pire. tu ne sais pas trop ce que tu as contre lui, mais tu ne l'as jamais aimé. tu as pris ton courage à deux mains, tu es venu jusqu'ici. au pied de son immeuble, il y a une place de jeu. il fait beau et tu es persuadé de l'y trouver. ça manque pas, tu la vois, au loin. elle joue avec un gamin. c'est lui ? ton neveu ? dieu qu'il est beau.. et ça te fait mal. ça te ramène à tout ce que tu as manqué avec ton propre fils, mais également tout ce que tu as manqué avec ta famille. tu réprimes un sanglot, elle ne sera sans doute pas contente de te voir mais peu importe. tu grilles une clope, à quelque mètre. elle ne veut pas de toi dans la vie de son gosse, alors tu fais le choix de rester loin. elle finira par tourner la tête, par te voir et venir te trouver. en attendant, tu l'observes qui rigole et s'amuse. la vie continue, pour tout le monde. il n'y a que la tienne qui est en berne. et ça te bouffe, petit à petit. tu finiras par y laisser ta peau, non ? tu soupires, tu tires sur la nicotine. ça a le don de te rassurer. le gamin rigole aussi, il s'amuse. inconscient des dangers qui le guette. tu voudrais être sûr qu'ils sont à l'abri, mais tout autour de vous, tu as l'impression constante de caméras braquées sur vos existences.

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Mer 13 Juin - 9:14

rituel des dimanches après-midi ensoleillés, elle a mis ses lunettes sur son nez avant d'emmener abel jouer un peu en bas. elle aime passer ces moments avec lui. c'est comme si elle apprenait un peu plus à devenir mère en jouant et passant du temps avec lui. compliqué en semaine, elle travaille, il va à l'école... il n'y a que le dimanche où elle peut profiter de lui un peu plus que quelques heures entre les obligations et les besoins. elle sourit en le regardant faire depuis sa hauteur. elle s'est installée près de lui, jouant comme lui. elle lève les yeux de temps en temps babi, depuis qu'il est passé dans sa vie, une nouvelle fois. elle s'inquiète de ce qui pourrait leur arriver babi, elle s'inquiète que le passé qu'elle n'a pas choisi lui tombe dessus, sans qu'elle ne s'y attende. elle a peur de ne pas le voir arriver. peur que ça arrive n'importe quand, dans ce genre de moment d’apaisement. avant... ça l'apaisait. maintenant, elle attend. elle soupire, baissant les yeux sur son garçon, souriant, il a le droit de rester innocent lui hein ? il a le droit de continuer à être un petit garçon de presque cinq ans qui apprend encore à devenir quelqu'un de bien. il parle bien, il lui montre des choses qu'il a appris à l'école cette semaine. elle rigole parfois, parce qu'il la fait rire. petit clown haut comme trois pommes. elle tourne la tête, une seconde, la sensation d'être observée. c'est comme si elle l'avait vu, senti là, sur le côté. elle tressaille. elle attrape la main d'abel. c'est le moment de rentrer. malgré le soleil, malgré la joie, malgré le bonheur. elle avance vers lui, il est devant son immeuble. elle n'a pas le choix. elle le regarde, le fixe, le cœur battant, celui de la colère. elle soupire devant lui. je t'ai dit de m'oublier. elle lance, pas certaine qu'elle aurait dû même lui parler. elle n'a pas réussi à s'en empêcher babi. elle serre la main de son fils dans la sienne, elle n'a pas envie qu'il puisse lui parler, ni même le regarder... il est son oncle pourtant, après tout... peut-être qu'abel l'apprécierait. ça ne peut pas avoir de l'importance face au danger qu'il semble représenter.

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Mer 13 Juin - 13:51

tu fais de ton mieux pour rester à l'écart. tu ne penses pas qu'elle veuille de toi dans sa vie et tu ne comptes pas l'y obliger. mais le voir, ce petit gamin, ça te fait penser au tien. à tout ce que tu as manqué avec lui, à toutes ces années où tu t'es torturé à faire de ton mieux pour offrir à ta soeur la vie qu'elle méritait quand il y avait ce gosse qui réclamait un père.. qui te réclamait. ton coeur se serre quand ses yeux se posent dans les tiens. tu sais qu'elle ne va pas accueillir ta présence avec sérénité et gentillesse, tu vois même à son comportement qu'elle se sent attaquée. elle se lève, c'est rapide. tu pensais qu'elle viendrait te voir seule, mais non. le gamin la suit, lui tenant la main. tu ne voulais pas t'imposer à lui, pas comme ça, pas ici, pas aujourd'hui. mais ce message.. tu ne veux pas y croire et pourtant, à fur et à mesure qu'ils avancent vers toi, c'est comme si tu voyais l'ombre du flic qui se dessine derrière le gamin. serait-ce possible ? elle arrive à ta hauteur, son regard est assassin. elle te dépasse rapidement en lançant je t'ai dit de m'oublier. et tu accuses le coup du mieux que tu peux. tu ne t'es toujours pas relevé de votre précédent échange. tu soupires, tu te retournes, elle est juste là. elle n'a pas avancé d'avantage. veut-elle te parler ? tu ne crois pas, mais elle hésite à repartir. elle a peur que tu lui annonces une mauvaise nouvelle, sans doute. je sais pour dewey. tu lui dis, tout bas. pas certain que le gamin soit au courant, sinon, ils formeraient sûrement l'un de ces couples à qui tout réussit. méfies-toi de lui, je t'en supplie. sûrement pas la meilleure approche pour lui parler, d'autant plus qu'elle ne t'a jamais demandé ton avis et que ce n'est sans doute pas demain la veille qu'elle commencera à la faire.

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Dim 17 Juin - 12:56

babi redoute les mots qui vont sortir de sa bouche. la dernière fois, elle l'a entendu lui raconter l'histoire de sa naissancce sans qu'elle ne demande rien. pire... il a changé l'histoire de sa vie sans lui demander la permission, sans qu'elle ne s'y attende... elle en souffre encore babi. c'est bien pour cette raison qu'elle tient toujours la main d'abel dans la rue, pour cette raison aussi qu'elle ne le perd pas des yeux une seconde. qui sait ce qui pourrait arriver hein ? elle ne pourrait jamais s'y faire... elle n'arrivera jamais à avoir confiance en ce qu'il se passe autour d'elle, plus maintenant qu'il a évoquer le danger qui pourrait l'entourer à n'importe quel moment. elle l'observe, il semble porter le poids du monde sur ses épaules, elle déteste qu'il puisse se penser malheureux... pas alors qu'il n'a cessé de lui mentir sous couvert de la protéger... je sais pour dewey. il lâche sans qu'elle ne s'y attende. dewey ? qu'est-ce qu'il vient faire là-dedans ? elle ne comprend pas babi, surprise d'entendre ces mots sortir de sa bouche à lui. méfies-toi de lui, je t'en supplie. de plus en plus étrange comme échange. elle fronce des sourcils, assure sa présence en face de lui pour bien déterminer les accents sur son visage. est-ce qu'il est seulement sérieux ? la seule personne dont je me méfie, c'est toi. elle lance, sûre d'elle. plus très sûre de comprendre exactement où il veut en venir. d'où se connaissent-ils ? pourquoi lui parle-t-il de dewey après avoir chambouler sa vie de cette manière. tu sais quoi à propos de dewey ? qu'il est le père de mon fils ? félicitations. elle lance, comme une évidence. elle ne l'a jamais caché, lui non plus. ils l'ont fait ensemble cet enfant, et elle l'aimait comme jamais lorsqu'elle était avec lui. elle ne l'a jamais détesté d'ailleurs, séparée de lui parce que ce n'était plus pareil, sans doute aussi parce qu'il aimait plus son travail qu'elle, finalement... pas de fracas, pas de pleurs, c'était mieux comme ça.

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Lun 25 Juin - 8:26

il lui tient la main dans un geste de protection, de tendresse infinie. et toi, tu sens ton coeur qui se brise à nouveau. ce gamin, c'est ton neveu. celui que tu n'as jamais connu et que tu ne connaîtras jamais. il te regarde comme un étranger, il s'approche un peu plus de sa mère car il n'a pas confiance en toi.. peut-être même lui fais-tu peur. est-il en âge de comprendre vos similitudes ? remarque-t-il l'air de famille ? la peau légèrement foncée et les cheveux épais ? tu détournes tes yeux, te concentrant sur elle. tu ne veux pas qu'elle en vienne à craindre pour la vie de son gosse. tu n'as jamais voulu de mal à personne, tu n'as jamais voulu que la protéger. les protéger ! car ils sont deux.. tu le savais déjà, ce que tu ignorais, c'était la personne qui était à l'origine de cette naissance. un flic, par-dessus le marché, pourri et corrompu jusqu'à la moelle. dewey, un mec à qui tu ne fais pas suffisamment confiance pour l'estimer digne d'être un père. mais qui es-tu pour décider qui pourrait l'être ? après tout.. ne viens-tu pas d'apprendre que toi aussi ? toi aussi.. le plus gros échec que la terre n'aie jamais porté en son sein. père ? notion compliqué.. tu regardes à nouveau abel, tu souffres. tu n'auras jamais connu cette chance. si petit, si fragile. la seule personne dont je me méfie, c'est toi. coup au coeur, encore. babi n'en manque pas une. sur la défensive, toujours. tu ne la blâmes pas, tu voudrais simplement que votre guerre s'arrête. tu ne supportes plus de voir cette haine dans son regard et encore moins de l'entendre poindre dans sa voix. tu retiens ton souffle, elle ajoute tu sais quoi à propos de dewey ? qu'il est le père de mon fils ? félicitations. et tu sais pertinemment que cette discussion est vouée à l'échec. tu veux dire quoi ? que tu te méfies de lui ? que tu crois qu'il se sert d'elle pour te faire tomber ? après tout.. il ne te connaissait pas quand abel.. tu soupires, tu détournes tes yeux, tu les plonges dans ceux de ta soeur. parfaite étrangère. il sait tout, babi. tu lui confies, pour commencer. le cartel, notre histoire.. il voulait me faire croupir en prison, j'en suis sûr. pures spéculations.. mais tu as remarqué à son comportement qu'il ne tenait pas spécialement à ce que tu retrouves la liberté. sans le recours d'emily, peut-être serais-tu toujours derrière les barreaux. et s'il sait pour le cartel, peut-être babi est-elle en danger. tu marques une pause. s'il sait.. il représente un danger, babi. il pourrait leur dire, leur parler de toi.. pire encore, il pourrait vous faire du mal. t'en es convaincu. c'est sans doute l'instinct qui parle avant tout. mais tu ne l'aimes pas, tu ne le sens pas et tu ne le crois pas fiable.

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Jeu 28 Juin - 9:57

babi n'arrive pas à faire tomber la défense qu'elle développe chaque seconde un peu plus qu'elle passe à côté de son frère. il a apporté trop de folies dans sa vie, des vérités qu'elle n'était pas prête à entendre babi... elle lui en veut, parce que maintenant, il lui arrive d'avoir peur, alors qu'avant, elle vivait dans l'innocence la plus confortable. elle déteste avoir peur, elle déteste penser qu'il pourrait leur arrive arriver quelque chose, à elle et lui, son bébé. un petit garçon qui commence à grandir et qui regarde son oncle avec de grands yeux sans être capable de comprendre qui il est... comment arriverait-elle à l'élever dans la sérénité quand elle sait qu'il pourrait leur arriver n'importe quoi, n'importe quand... il sait tout, babi. il commence, comme s'il lui apportait encore une information incroyable. qu'est-ce qu'il sait dewey hein ? ce qu'elle lui a dit, probablement. le cartel, notre histoire.. il voulait me faire croupir en prison, j'en suis sûr. ah sûr... donc il ne sait pas réellement ? babi secoue la tête avec un sourire passablement moqueur, elle refuse de prendre part à ce qu'il est en train de lui dire. si elle commence à croire qu'elle ne doit pas faire confiance à dewey, qu'est-ce qu'elle fera ? elle n'a que lui pour se protéger babi, et elle n'a pas envie de croire jao quand il pense être capable de maintenir loin d'elle tout ce que sa famille de menteurs a apporté dans sa vie sans le bouloir... s'il sait.. il représente un danger, babi. il pourrait leur dire, leur parler de toi.. pire encore, il pourrait vous faire du mal. qu'il ajoute quand même, pour tenter de la convaincre sans doute. mais babi, elle continue de secouer la tête. ce n'est pas la peine de s'énerver hein ? pourtant, la colère monte encore. abel est là, il faut qu'elle trouve le contrôle, quelque part en elle, pour ne pas lui faire peur. elle serre quand même un peu plus sa main, pour se donner du courage. je lui ai tout dit jao... elle lui lance alors, la première vérité qu'elle est capable de lui donner elle, la seule chose dont il ne semble pas être au courant pour une fois. dewey n'est pas un danger... il ne nous ferait jamais de mal. elle est certaine de ça. certaine qu'il est le seul capable de risquer sa vie pour eux... même pour elle, une femme qu'il a aimé et qu'il a appris à apprécier autrement, pour le bien de leur enfant. c'est quoi ton problème avec lui ? pourquoi t'essayes de détruire tout ? elle demande alors qu'il se présente une fois de plus à elle pour la mettre en garde contre des choses qui ont trop d'importance dans sa vie. elle a besoin de dewey, babi... et elle a besoin d'avoir confiance en lui.

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Mar 17 Juil - 7:47

tu paniques, forcément. ton expérience avec dewey ne t'a laissé que des séquelles. il est dangereux, tu le sais, plus que jamais. tu sais également qu'il est au courant de tout te concernant. s'il a fait le choix de se taire, c'est sans doute pour mieux les servir ensuite. tu sais comment ça fonctionne, tu n'as pas oublié. il suffit de rien, trois fois rien, pour que ça dérape. une information donnée, juste comme ça et la mort frappe déjà à votre porte. alors quand tu as su qu'il était le père d'abel, tu n'as pas pu t'empêcher de te sentir menacé. tu la regardes, essayant de la convaincre que tu n'es pas dingue. elle respire doucement, babi. elle ne te croit plus. elle ne t'a jamais cru. et à juste titre, il faut croire. mais ton coeur se serre quand elle prend une voix parfaitement mesurée pour te dire je lui ai tout dit jao... comme s'il s'agissait là de la meilleure excuse qui soit. il sait tout depuis longtemps, elle n'a fait que se confier, que confirmer ce dont il devait sans doute déjà se douter. dewey n'est pas un danger... il ne nous ferait jamais de mal. tu voudrais lui crier que c'est faux. que dewey est capable du pire. tu l'as vu faire, en taule. il a fait son possible pour que la liberté te soit arrachée. il te considère comme une menace, alors dieu seul sait de quoi il est capable pour protéger babi. au fond, ce n'est pas tant pour eux que tu as peur. c'est quoi ton problème avec lui ? pourquoi t'essayes de détruire tout ? tu ravales ta salive. le coup de trop. un coup de poing dans le bide qui te coupe la respiration. tu restes muet, juste un instant. ton but n'est pas de l'emmerder et encore moins de pourrir son jardin d'eden. je.. je veux juste te protéger, babi. comme tu l'as toujours fait. parce que tu es son grand frère et que tu le seras sans doute pour toujours, qu'elle le veuille ou non.

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Sam 28 Juil - 23:21

ça ne ressemble pas à ce qu'elle s'imaginait. elle perd ses bonnes résolutions, pas certaine d'être capable de voir exactement de qu'il faudrait dans cet échange. elle était presque prête à discuter mais elle n'arrive pas à comprendre pourquoi il s'acharne encore contre sa vie, celle qu'elle a décidé de vivre tout près de dewey, qu'il soit encore l'homme qu'elle aime ou non... il restera le père de son fils jusqu'à la fin de ses jours et ça lui semble important aujourd'hui... alors elle se bat, pour lui, auprès de son frère, parce que rien de ce qu'il pourra dire ne lui fera changer d'avis... dewey est un homme important à ses yeux, exactement comme aurait pu l'être jao s'il ne l'avait pas gardé loin de tout ce qui semblait important dans leur vie de famille... tenue à l'écart de tout... sauf de ce qui la pèse déjà depuis qu'il a refait surface dans sa vie... je.. je veux juste te protéger, babi. il répète, encore... toujours... elle soupire, baissant la tête. une fois de plus. encore. et s'il disait vrai ? s'il essayait réellement de la protéger ? elle calme ses ardeurs, se baissant pour pouvoir prendre son fils entre ses bras. elle le lui présente, devant les yeux, sans réellement savoir si c'est une bonne chose. très bien. elle souffle. si tu veux vraiment me protéger, tu vas devoir avoir confiance en dewey toi aussi. elle lance, sûre d'elle. il ne connait rien de sa vie, quoiqu'il puisse y penser... elle n'a pas seulement été la gamine qu'elle était près d'eux... elle a ensuite été cette femme un peu trop jeune que dewey aimait et puis... la future maman d'un garçon chanceux et puis finalement... la femme accomplie qu'elle semble être aujourd'hui. il doit reprendre depuis le début. suis-moi. elle lance alors qu'elle reprend son chemin vers son appartement. elle accepte, enfin... elle le laisse entrer dans sa vie... parce qu'il semble qu'il sera mieux contrôlable près d'elle que loin... à faire ses conneries dans son coin sans qu'elle n'en sache rien.

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Mer 8 Aoû - 9:59

la situation dérape encore, t'échappe à nouveau. tu voudrais pouvoir lui faire comprendre qu'elle est plus importante pour toi que tous les secrets du monde, mais comment la convaincre quand tu n'as jamais fait que lui mentir. aujourd'hui, vous êtes les derniers héritiers d'une famille construite à partir de rien.. et ce que vous portez en vous s'éteindra en même temps que vous. tu lui as tout dit par soucis de sécurité, parce qu'il était sans doute temps qu'elle découvre qui elle était vraiment et qui vous étiez, vous, les hernandez. et si elle te déteste pour ça, tu ne la blâmes pas. tu voudrais simplement qu'elle comprenne que toutes tes décisions n'ont jamais été mues que par le désir de la protéger, elle. la prunelle de tes yeux, plus importante encore que tout l'or du monde. tu n'as pas mouillé dans ce cartel pour te rendre riche, jamais. tu l'as fait pour elle. très bien. elle semble se détendre. est-ce possible ? tu n'y crois pas, pas un seul instant et pourtant, elle poursuit. si tu veux vraiment me protéger, tu vas devoir avoir confiance en dewey toi aussi. tu la regardes sans comprendre.. te pardonne-t-elle ? t'ouvre-t-elle une porte ? c'est un espoir qui naît dans les cendres. un espoir qui se fraie un chemin jusqu'à ton coeur. tu souris à moitié d'accord. tu dis, à contre-coeur. même si tu ne feras sans doute jamais confiance à ce type, tu veux bien faire l'effort, pour elle. tu as l'impression que, doucement, elle se laisse approcher et ton coeur vacille. la fin d'un long combat ? peut-être.. suis-moi. elle te lance comme une ancre et tu t'accroches. tu ne dis rien mais tu suis son pas, tu marches derrière elle. elle t'emmène. où ? chez elle ? chez eux ? tu ne connais pas son histoire sinon à travers les articles que tu as pu lire en ligne. merde, t'offre-t-elle enfin la chance de la découvrir ? de renouer avec votre famille ?

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Jeu 9 Aoû - 11:51

elle ne peut pas imaginer une seconde que dewey puisse être un problème pour elle, il ne l'a jamais été, et jao va devoir se faire à l'idée avant qu'elle ne change d'avis et ne l'efface complètement de sa vie. il est trop tard de toute façon maintenant... ils sont tous en danger, elle va devoir l'accepter et se dire qu'il est sans doute mieux d'apprendre toutes les choses qu'elle doit savoir plutôt que de lui crier dessus et continuer à penser qu'il est responsable de tout alors que les premiers responsables semblent être leurs parents. d'accord. elle hoche la tête, c'est tout ce qu'elle voulait entendre, et elle ignore le sourire qui s'installe sur son visage qu'elle n'a pas envie de lui rendre. elle reprend sa route, il la suit. maintenant, ça va marcher comme ça... pour babi. elle refuse de ne pas être maître de ce qu'il se passe, sans être certaine qu'abel ne risque rien. elle veut qu'il l'écoute et qu'il lui fasse un peu confiance maintenant qu'il a foutu un coup de pied monumental dans sa vie. elle monte les marches de son immeuble, abel dans les bras. elle répond à quelques unes de ses questions sans vraiment faire attention à jao. elle ne le repose que devant la porte de l'appartement pour pouvoir l'ouvrir et le laisser vivre dans l'espace le plus sûr qu'elle lui connaisse, avec l'appartement de dewey. elle soupire, posant ses affaires dans un coin. elle le regarde un peu, passant rapidement derrière le comptoir de sa toute petite cuisine pour sortir deux verres et la citronnade qu'elle a préparé avant de partir ce matin. elle passe beaucoup de temps chez dewey en ce moment, elle n'a pas beaucoup de chose dans le frigo, il devra s'en contenter. j'ai pas beaucoup de souvenirs de toi. elle lance, en le regardant. une réflexion personnelle plus qu'une accusation. j'ai pas l'impression de te connaître non plus. elle avoue, c'est bien pour cette raison qu'elle a du mal à croire qu'il puisse avoir envie de la protéger... ils ne se connaissent pas... à quoi bon ?

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Mer 15 Aoû - 11:03

tu décides de franchir le pas, à ton tour. si elle veut bien faire un effort pour que ça fonctionne, tu dois en faire de même. lui faire confiance ? oui, dans les grandes lignes. tu te contenteras néanmoins de tenir dewey à l'oeil. de ton point de vue, il ne peut rien lui apporter de bon. c'est emily la gentille flic, la seule à qui ta soeur doit se confier et vers qui elle doit se retourner. tu supportes mal l'idée que ce connard soit au courant de tes affaires et de tes magouilles. tu as peur qu'il balance tout, qu'il s'en serve pour te faire chanter ou, pire, qu'il s'en serve pour éloigner un peu plus babi de toi. quoi qu'il en soit, tu décides de lui laisser le bénéfice du doute, pour ta soeur. pour gagner sa confiance et mériter une place tant convoitée dans son entourage et son existence. elle te demande de la suivre et tu t'exécutes. tu ne réalises pas très bien ce qu'il se passe mais au fond de toi, tu trépignes d'impatience. les choses changent doucement, tu en as bien l'impression. vous ne vous parlez pas plus durant le trajet mais tu sais parfaitement où elle t'emmène quand vous pénétrez un immeuble. chez elle ! ton coeur se serre.. merde, tu ne pensais pas que ça puisse arriver un jour et pourtant, elle tourne le verrou et te laisse entrer derrière elle. tu regardes tout autour de toi comme un gamin à disneyland. tu n'en reviens pas d'être chez elle, désormais. les murs, la décoration, l'ambiance cosy.. tu voudrais te pincer pour être sûr que tout est bien réel mais tu fais profil bas, te contentant de la suivre et d'accueillir ses propos avec un sourire tranquille. j'ai pas beaucoup de souvenirs de toi. j'ai pas l'impression de te connaître non plus. elle te dit, sans une once d'accusation ou d'agressivité dans la voix. tu hoches la tête en prenant le verre qu'elle te tend. je me suis très vite mis en retrait.. tu confesses. quand les parents m'ont expliqué leur situation, quand j'ai été en âge de comprendre.. j'ai pris de la distance avec toi. tu la regardes droit dans les yeux. au début, c'était de la jalousie.. pour toi, ils avaient décidé de changer de vie, de devenir meilleurs alors qu'à ma naissance, ils n'ont jamais cessé leur petit trafic.. et puis, petit à petit, c'est devenu différent. tu marques une pause, jaugeant son regard je ne te reprochais pas les changements, mais j'avais besoin de garder un oeil sur toi pour que nos parents ne retombent jamais plus dans leurs vieux schémas. tu dis, en souriant. j'aimais notre vie à brooklyn.. quand ils étaient encore là.

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Lun 20 Aoû - 0:29

elle est curieuse plus qu'autre chose maintenant babi. elle aimerait comprendre pourquoi elle ne semble pas connaître son frère alors qu'elle a passé beaucoup de temps à ses côtés. elle était toujours là, sans être là. une fille qu'on a mis à l'écart, exprès, elle l'a compris maintenant... sans l'accepter pour autant. je me suis très vite mis en retrait.. elle soupire, prête à l'écouter, arrêtant ce qu'elle est en train de faire pour se concentrer sur ce qu'il a à lui dire. quand les parents m'ont expliqué leur situation, quand j'ai été en âge de comprendre.. j'ai pris de la distance avec toi. elle hausse un sourcil, pas certaine que ça aurait été le choix qu'elle aurait fait dans le même cas. est-ce qu'elle peut juger pour autant ? n'ayant pas été dans la même situation ? elle ne peut s'en empêcher... au début, c'était de la jalousie.. pour toi, ils avaient décidé de changer de vie, de devenir meilleurs alors qu'à ma naissance, ils n'ont jamais cessé leur petit trafic.. et puis, petit à petit, c'est devenu différent. elle plisse les yeux, essayant de comprendre à mesure que le schéma se dessine devant ses yeux. je ne te reprochais pas les changements, mais j'avais besoin de garder un oeil sur toi pour que nos parents ne retombent jamais plus dans leurs vieux schémas. j'aimais notre vie à brooklyn.. quand ils étaient encore là. elle soupire en secouant la tête. elle aimerait pouvoir en dire autant mais... ce n'est pas le cas. pas à ce point-là en tout cas. je regrette jao, mais j'ai commencé à apprécier ma vie quand je suis partie... elle annonce. tôt, trop tôt sans doute. parce qu'elle avait besoin de s'échapper, parce qu'il semblait évident qu'elle n'avait pas sa place dans cette famille. elle lève les yeux au ciel, lui tournant le dos pour reprendre ce qu'elle était en train de faire, ranger quelques broutilles sur le plan de travail, de la vaisselle qu'elle a fait ce matin avant de partir. papa et maman ne sont plus là. elle lance, un constat qu'ils sont tous les deux capables de faire. elle se retourne pour le regarder dans les yeux, déterminée. tu prétends vouloir me protéger. et ils ne sont plus là. elle annonce, additionnant les faits les uns après les autres. maintenant c'est toi et moi. elle décide, se surprenant elle-même. si tu fais partie de ma vie jao, il faut que tu me dises tout et que tu me fasses confiance. elle prévient, maman sévère face à un frère qui n'aura jamais eu l'occasion de vraiment la connaître ces dernières années. je ne suis plus une enfant. et abel est plus important que n'importe quoi pour moi. s'il lui arrive quelque chose à cause de toi, je te promets que c'est moi qui te tuerait. alors maintenant, c'est lui que tu protégeras. et c'est moi que tu vas écouter pour qu'on se sorte de ces emmerdes. elle n'a pas envie de lui laisser le choix, ni même de l'écouter discuter, dewey est sur le coup et elle, elle lui fait confiance plus qu'à personne... il serait peut-être temps de la laisser prendre les choses en main, elle qui n'aura jamais eu son mot à dire dans toutes ces histoires.

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 369 ✩ avatar : pasqualino.
✩ crédits : juice. (avatar) & solosands / spring blooms (icons).
★ âge : 35
Ven 31 Aoû - 13:56

tu exposes les faits, tu parles avec une simplicité déconcertante. mais c'est en toi depuis si longtemps. cette jalousie que tu as pu ressentir quand tu as compris ce que tes parents étaient prêts à faire pour ta soeur mais qu'ils avaietn toujours refusé de faire pour toi. et puis, le besoin de la protéger, celui qui s'est montré plus fort que tout le reste finalement et qui n'a fait que te consummer toutes ces années. et te voilà, aujourd'hui, à la croisée des chemins. face à une soeur qui ne te comprend pas et qui ne te connait pas. face à une soeur qui ne veut sans doute pas de toi dans sa vie et qui refuse de t'ouvrir la porte, tout simplement. tout ça parce que tu as été trop préoccupé par son sort toutes ces années et que tu t'es sacrifié à sa place. tout ça parce que tu n'as jamais voulu qu'une chose ; sa protection. je regrette jao, mais j'ai commencé à apprécier ma vie quand je suis partie... si on pouvait compter les coups, tu serais sans doute déjà KO. elle te met coups sur coups, babi. sans prendre de gants, sans même essayer d'être gentille ou douce. non, elle se montre carrément hermétique à tes tentatives désespérées de renouer contact. elle n'a jamais été heureuse près de vous, pourtant, tu as veillé toute ta vie à ce qu'elle le soit. papa et maman ne sont plus là. elle se retourne à nouveau, te fixant droit dans les yeux. elle énumère un fait, rien de bien méchant, mais la blessure est là, au fond de toi. quand ils étaient responsables de vous, tu te sentais en sécurité. aujourd'hui, tu es plus seul que jamais. tu prétends vouloir me protéger. et ils ne sont plus là. tu ne comprends pas où elle veut en venir, tu restes muet. si tu fais partie de ma vie jao, il faut que tu me dises tout et que tu me fasses confiance. elle se montre sévère, presque stricte. tu l'écoutes, tu ne réponds toujours rien. lui faire confiance ? bien sûr.. presque pour tout, parce que tu sais déjà ce que ça implique. je ne suis plus une enfant. et abel est plus important que n'importe quoi pour moi. s'il lui arrive quelque chose à cause de toi, je te promets que c'est moi qui te tuerait. alors maintenant, c'est lui que tu protégeras. et c'est moi que tu vas écouter pour qu'on se sorte de ces emmerdes. tu arques un sourcil, en souriant à peine. tu sais déjà ce qu'elle va lancer sur la table. laisse moi deviner babi. tu lui dis, en te levant d'un coup, presque en colère. il faut que je me range du côté de ton ex, que je prenne le temps d'aller témoigner contre le cartel et eux se chargeront de ma protection. tu rigoles légèrement c'est ce qu'il t'a dit babi ? c'est ce qu'il t'a raconté ? tu arques un sourcil, visiblement affecté et peiné par son comportement. tu pensais enfin avoir trouvé une alliée.. mais tu viens pourtant te confronter à une ennemie.

_________________

quand tu es dans la lune, les idées en panne. je voudrais être brune comme une gitane. me glisser entre tes doigts, et puis me brûler, me consumer pour toi. n'être que fumée.. ☆ ❅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 488 ✩ avatar : ursula corbero.
✩ crédits : dandelion.
★ âge : 28
Mar 4 Sep - 10:03

t'as envie d'avoir l'air assurée. tu veux qu'il te laisse réfléchir pour vous maintenant. il t'a mené jusqu'à l'insécurité, c'est à toi de jouer maintenant, n'est pas ? mais t'imagines que c'est trop pour lui, l'idée même d'écouter sa petite soeur qu'on a mis de côté depuis le début de sa vie. celle qui a eu la chance de vivre sans toutes les erreurs de vos parents. tu ne les as sûrement pas souffert comme ton père mais... t'as pas été heureuse pour autant. jao ne semble pas d'accord avec ce que tu veux lui dire. il sourit, mais pas d'un sourire que tu attends. non... il est sceptique, déjà alors que tu fais des efforts, tu l'as invité chez toi, malgré tout... un prisonnier que tu n'avais plus vu depuis des années pour t'apporter finalement des nouvelles qui auront trop de poids sur tes épaules. tu soupires déjà, avec humeur, avant même que sa bouche ne s'ouvre. laisse moi deviner babi. il parle trop fort, ça ne te plait pas. parce qu'abel est dans même pièce que vous et que tu n'as pas envie qu'il lui fasse peur. il faut que je me range du côté de ton ex, que je prenne le temps d'aller témoigner contre le cartel et eux se chargeront de ma protection. c'est ce qu'il t'a dit babi ? c'est ce qu'il t'a raconté ? tu serres les dents. t'imagines que la confiance que tu attends de lui pour dewey, tu ne l'auras jamais. tu secoues la tête, posant tes deux mains sur la table. tu gardes ton calme, pour ton garçon qui joue calmement dans son coin. tu lui lances d'ailleurs un coup d'oeil avant de reporter ton attention sur jao. c'est pour lui que tu fais tout ça, hein ? qu'est-ce qu'il t'a fait jao ? c'est quoi ton problème ? c'est parce qu'il t'a mis en prison ? tu ne le méritais pas peut-être ? tu demandes, doutant, à voix basse. t'es pas certaine d'être capable de faire ça. je m'en fiche que tu te ranges de son côté, j'veux que t'arrêtes de faire des conneries qui pourraient nous mettre tous en danger ! c'est clair ça ? t'es sérieuse, les yeux dans les siens. tu secoues la tête en ricanant. tu ne pourrais pas mettre ton ego de côté deux minutes ? tu penses vraiment que tu vas être capable de t'en sortir tout seul ? t'as envie de te faire tuer, c'est ça ? tu ne comprends pas. t'aimerais qu'il t'explique, parce qu'au fond, tu t'inquiètes pour lui, et t'aimerais qu'il se range de ton côté, à défaut de se ranger de celui de dewey.

_________________
don't say you love me, unless you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

left outside alone (babi)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Empenneuse : laquelle choisir ?
» Etre gaucher au golf
» [Arrivée] Gladson Awako
» Vend holster marpat pour mp5k ou gbb
» PHOTOS / La left team vengée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Vers l'Est. :: Cap de la Madeleine.-