AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

waterproof.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 992 ✩ avatar : blanca suárez.
✩ crédits : loudsilence.
★ âge : 33
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juin - 22:15

rachel peste contre le monde depuis ce matin. rien ne va... on dirait bien que le sort s'acharne contre elle chaque instant comme si elle ne pouvait pas avoir un instant de répit dans toutes ces situations déjà bien fatigantes. elle n'imaginait pas une seconde qu'elle finirait par devenir l'un de ces femmes qui plaisent à vance, ni même qu'elle oserait accepter de s'engager auprès d'aaron pour être la femme qui élèverait un enfant avec. comment est-elle censée se débrouiller maintenant ? son sac s'est ouvert par terre, elle ne sait plus comment se faire entendre autrement qu'en hurlant et pestant contre le monde entier. elle ignore combien de temps elle sera encore capable de tenir toutes ces responsabilités, elle qui a passé tant de temps à faire attention à ne surtout pas se livrer à des batailles trop prenantes. elle avait toute la vie pour elle... parce qu'elle savait très bien qu'elle ne pourrait jamais avoir d'enfant, ni même qu'elle finirait réellement sa vie en aimait quelqu'un, fondant une famille par la même occasion. elle a eu du mal à l'accepter pour finalement se retrouver dans des pièges sans nom... elle soupire, tirant sur les affaires qu'elle plonge à nouveau dans son sac. elle n'avait pas vu l'homme en face d'elle, il l'a bousculé sans même lui dire pardon, elle est tombée à terre, avec son sac, égratignant son bras par la même occasion. elle déteste les gens, au moins autant qu'elle essaye de détester aaron depuis des jours. ce n'est pas si évident... elle pensait pour tant que ce serait d'une facilité affolante. elle se relève tant bien que mal, époussetant ses vêtements au passage. on la bouscule une seconde fois, moins durement. mais regardez où vous allez putain ! elle lance, presque trop agressive pour l'occasion. c'est l'accumulation, elle ne se rend même pas compte que c'est son amie qu'elle vient d'engueuler comme jamais elle ne l'aurait fait avec elle. surtout pas avec elle...

_________________
something must've gone wrong in my brain.
got your chemicals all in my veins,
feeling all the highs, feeling all the pain.
you intoxicate me. just like nicotine, heroin, morphine,
suddenly, i'm a fiend and you're all i need.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 443 ✩ avatar : Blanca Padilla
✩ crédits : avatar :balaclava ; sign : astoria , gif : vocivus , icons :vocivius
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Juin - 15:45

waterproof⊹ La matinée s’allongeait de plus en plus j’avais terminé depuis quelques jours déjà les planches des futurs contes pour enfant qui allaient être prochainement publiés. C’était d’une humeur presque un peu trop radieuse que je déambulais dans les rues de ma ville, un bubble tea à ma main et le sourire aux lèvres presque trop provocant. Cela faisait des semaines que je ne broyais pas de noir peut-être c’était tout simplement cette rencontre avec cet homme. Je ne savais pas mais pour la première fois de ma vie je ne me cachais pas derrière ce masque de tristesse. Je pensais avoir enfin comprit ce qu’était le mot bonheur, un mot que je n’aurais pourtant jamais pensé apprendre. Je m’aventurais dans une boutique afin de racheter un simple haut pour mes aquarelles car j’avais trop tâché le mien. Pas que travailler nue me dérangeais mais au vu des visites impromptues qui pointaient le bout de leur nez en ce moment il fallait être vigilante. J’avais enfin trouvé mon saint-graal un simple tee-shirt couleur vert d’eau, sans m’en rendre vraiment compte je poussais quelqu’un derrière moi. Au moment où j’allais prononcé des excuses une réflexion cinglante entacha cette magnifique journée. Cette voix je la reconnaissais, je me tournais pour en être sûre c’était elle Rachel. Cette amie, la seule d’ailleurs, que j’avais celle où j’avais compris ce que ça voulait dire donner pour les autres, celle qui était ma stabilité et mon futur. Je la tirais doucement vers moi pour qu’elle puisse me voir. « Eh. Doucement Rachel c’est moi, calme toi » lui disais-je tout en observant son bras égratigné sûrement dû à une secousse de ce genre. Je prenais mon amie dans les bras, elle ne parlait jamais de la sorte Rachel, je ne connaissais pas ce côté agressif mais la connaissant bien plus que d’autres cela devait être dû à une accumulation de beaucoup trop de choses. La serrant un peu plus dans mes bras, j’espérais qu’elle ressentirait un peu de douceur sur ces maux, délicatement je caressais ces cheveux avant de lui murmurais doucement « Viens, on s’en va ». Je reposais mon haut et je nous emmenais vers la sortie, la voir de la sorte était comme un pincement au cœur. Une fois dehors je passais mes doigts sous son menton pour le relever avant de lui dire dans un sourire. « Non, Non Rachel tu ne me fais pas cette tête-là. Tu veux qu’on prenne un café ? » lui proposais-je. Sachant que ce n’était pas mes bras, ni mon sourire qui l’aiderait, il fallait qu’elle se libère comme moi il fut un temps, quand elle m’avait ramassée à la petite cuillère après cet organe qu’on m’avait volé. Après cette vie qu’on m’avait brisé, je ne supporterais de la voir se briser à son tour. Le monde ne pouvait pas contenir autant de douleur dans un si beau visage, celui de ma meilleure amie, celui que je voyais à chaque fois que j’avais peur de resombrer car pour elle, je ferais tout.


©️Grey WIND.

_________________
viens je t’emmène
Il avait suffit d'une fraction de seconde pour tomber amoureuse. Il avait suffit d'entendre le son de ta voix pour vouloir entendre que cette mélodie. Il a suffit d'un baiser pour se taire en se disant tout.
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 992 ✩ avatar : blanca suárez.
✩ crédits : loudsilence.
★ âge : 33
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Juin - 20:16

elle pense une seconde être invisible rachel, comme toutes les émotions qu'elle porte dans son coeur mais qu'elle cache derrière des faux semblants toujours plus imposants. jeune femme indépendante, passablement sûre d'elle. et si tout ça n'était que comédie ? rachel le sait... peu s'en rendent réellement compte. excédée, elle ne pense pas une seconde à regarder la personne qui se tient maintenant en face d'elle et qui ose la tirer pour qu'elle puisse la regarder. eh. doucement rachel c’est moi, calme toi. rachel n'a pas le temps de dire un mot que baz est déjà en train de la serrer dans ses bras. baz. elle souffle dans un soupir de soulagement certain. trop honnête pour passer pour autre chose que ce que c'est réellement. émotions trop fortes ? elle pourrait se mettre à pleurer là, maintenant, si le public n'était pas si imposant dans ce centre commercial. le coeur trop lourd, rachel avait sans doute besoin d'une baz, là, tout de suite, pour la sortir de ses trépas les plus sombres. elle qui se balade depuis une heure avec des sacs remplis de vêtements d'enfant. un an qu'il a. il ne rentre pas dans du un an ! à croire que cet enfant est plus grand que tout le monde l'aurait pensé... viens, on s’en va. elle lance en examinant le corps meurtri de rachel.. honteuse, rachel ne trouve rien d'autre à faire que de suivre, comme une enfant. c'est bien ce qu'elle est baz non ? une grande soeur un peu plus jeune qui sait toujours mieux parler que personne. c'est comme ça que rachel le ressent en tout cas lorsqu'elle lui attrape le menton comme le ferait une maman avec son enfant. elle grimace rachel, elle n'a pas dix ans. elle a déjà bien vécu et elle trouve toujours injuste de se retrouver dans cette position en face de son amie. la seule qui saurait lui parler comme elle le fait toujours. non, non rachel tu ne me fais pas cette tête-là. tu veux qu’on prenne un café ? elle se dégage de son emprise et soupire longuement pour montrer son mécontentement. ça ne changera sans doute pas grand chose, baz la connaît trop bien pour la laisser tranquille maintenant qu'elle s'est donnée en spectacle devant tout le monde. elle est loin d'être ce genre de personne habituellement, après tout, subissant dans le plus strict secret. d'accord. mais arrête de faire ça. elle lance avec humeur en tournant des talons pour trouver le premier café à proximité et s'y engouffrer pour poser ses sacs pleins de conneries pour bébé sur une banquette et poser ses fesses à côté. elle n'est pas de très bonne humeur rachel, et elle n'est pas certaine que ça s'arrange avec le temps... elle tourne le coude pour pouvoir voir les conséquences de sa maladresse. elle s'en sort pas trop mal, même si elle aurait bien besoin d'un peu de désinfectant, sait-on jamais. je veux un latte froid. elle demande au serveur avant même qu'il ait dit quoique ce soit, pas un bonjour, pas une politesse, il ne manquerait plus que ça.

_________________
something must've gone wrong in my brain.
got your chemicals all in my veins,
feeling all the highs, feeling all the pain.
you intoxicate me. just like nicotine, heroin, morphine,
suddenly, i'm a fiend and you're all i need.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 443 ✩ avatar : Blanca Padilla
✩ crédits : avatar :balaclava ; sign : astoria , gif : vocivus , icons :vocivius
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Juil - 16:17

waterproof⊹  Il y avait quelque chose de fascinant dans le comportement humain quelque chose qui s’immiscer sans que nous même nous pouvions l’apercevoir. Comme un miroir nos émotions se transposaient sur l’autre la femme enfant que j’étais devenait cette femme adulte en un claquement de doigt comme s’il y avait deux faces dans un miroir. J’étais pourtant toujours cette femme celle qui rêvait d’un monde en couleur voguer sur les vagues d’un océan en pleine tempête. N’ayant pourtant jamais peur de combattre toutes les vagues immersives qui laisser échapper notre bonheur nous laissant l’eau monter jusqu’à notre tête. Et pourtant quand je voyais Rachel dans cet état ce n’était plus la femme enfant qui dominait comme si la nuit elle et moi avions changés de corps. Comme si j’avais pris sa place un instant m’embourbant de tous ces problèmes dans sa vie en devant cette femme mature dans ce corps. Et qu’elle avait pris le rôle de l’enfant celui qui marquait une moue sur son visage fragile, celui qui avait les yeux brillants d’une leur fanée. Ce changement de comportement comme pour la bercer, comme pour que dans mes bras elle puisse de nouveau s’émerveiller. Être pour une fois celle sur laquelle elle pouvait pleurer ressentir tout ce que ça pouvait faire d’être un enfant le temps d’un instant. Mes doigts sur son menton sont tremblant elle le voyait dans mon regard que la seule chose que je voulais c’était de ne plus la voir triste comme maintenant. Elle avait dans ces bons jours ce sourire qui allait droit vers vote cœur, ce rire qui cristallisés toutes les pensées néfastes qui prenaient trop de place. Face à son refus je détachais mes doigts de son contact tout en l’observant avec douceur. Aujourd’hui je faisais face à la tempête Rachel celle qui préférait envoyer des orages dans ses yeux, qui se laissait emporter dans une vicieuse torpeur. Un petit rire sortait de mes lèvres face à ce comportement, Rachel ne me blesserait jamais ces mots pouvaient être des couteaux pour les autres mais pour moi plus elle se laisser allez plus je pouvais m’accorder avec elle. « Promis j’ai jamais été très forte pour jouer le rôle de mère » lui disais-dans un clin d’œil tourné vers elle. Rachel marche vite, comme si elle prenait la fuite. La fuite immédiate face aux soucis dans cette putain de vie prenant les problèmes à la va-vite. Laissant la noirceur maquiller son visage oppressant toutes les couleurs qui essayait de briller. Je m’installais face à elle lorgnant sur les sacs abordant des accessoires pour bébé. Rachel m’avait expliqué la situation de ses amis décédés tragiquement et dont elle avait décidé d’adopter cet enfant, l’en empêcher n’était pas la chose à faire elle devait faire ce qu’il fallait pour cet être à peine né. Ça lui faisait du mal et elle le traduisait dans son comportement être une future mère alors qu’elle ne l’avait jamais pu avec Tom c’était comme la scier en deux. Lui montrer une réalité qu’elle n’aurait jamais pu avoir mais qu’elle devait y faire face et se remémorer toutes ces années où ils avaient été deux. Un soupir s’échappait de mes lèvres face à son attitude il fallait qu’elle s’extirpe ai plus vite de ces fantômes du passé bien trop lourd à porter. « La même chose s’il vous plait » demandais-je au serveur remarquant que les yeux de mon ami s’arrêtait sur ses blessures superficielles.  Ma langue passait doucement sur mes lèvres comme pour me donner du courage pour m’adresser à elle. « Comment ça se passe avec le petit ? Tu ne veux pas que je vienne chez toi une semaine pour te laisser souffler ? » proposais-je redoutant intimement un refus car rachel avait ce besoin de se montrer la plus forte celle capable de tout surmonter. « Enfin je ne te forces pas mais tu sais comme je peux être une super allié dans ces moments-là » sortant de mon sac le dernier livre que j’avais illustrer que j’avais gardé car pour la première fois j’avais finalement été éditer par une grande maison pour moi c’était un grand pas. « Surprise » je lui disait espérant qu’elle puisse rapidement faire le rapprochement en voyant la maison d’édition ma seule envie était de la sortir de cette mauvaise emprise.


©️Grey WIND.

_________________
viens je t’emmène
Il avait suffit d'une fraction de seconde pour tomber amoureuse. Il avait suffit d'entendre le son de ta voix pour vouloir entendre que cette mélodie. Il a suffit d'un baiser pour se taire en se disant tout.
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 992 ✩ avatar : blanca suárez.
✩ crédits : loudsilence.
★ âge : 33
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Aoû - 14:59

elle boude rachel, ça se voit. elle n'a pas envie de faire des efforts. elle sait trop bien ce que ça donne lorsqu'elle est autrement. et ça finit toujours par faite mal hein ? elle est énervée. elle n'a pas envie de subir encore et pourtant... elle a bien l'impression que c'est ce qu'elle va faire jusqu'à la fin de sa vie désormais... subir... la même chose s’il vous plait. qu'elle dit avec la politesse dont rachel n'a pas su faire preuve. ça fait longtemps qu'elle est aigrie comme ça ? elle ne se souvient plus... probablement parce qu'elle n'a pas envie de s'avouer ce qu'elle est devenue par la force du temps et des troubles semés dans sa vie. elle n'était pas comme ça rachel avant... jeune femme sûre d'elle et réfléchie, il avait fallu quelques tourment pour lui faire oublier la personne censée qu'elle était... certainement aussi la raison par la même occasion, en même temps que cette capacité naturellement que toutes les femmes ont sauf elle. il lui semblait en tout cas... quand elle regardait autour d'elle, elle était bien la seule touchée par ce mal, la seule pourtant désireuse comme jamais d'en jour ressentir les émotions qu'on développe à ce moment de sa vie. trop tard pour les regrets... elle a déjà trente-deux ans rachel... et la certitude que ça n'arrivera jamais... comment ça se passe avec le petit ? tu ne veux pas que je vienne chez toi une semaine pour te laisser souffler ? elle secoue la tête rachel, certainement pas. c'est l'enfer mais.. il y a aaron hein ? c'est lui qui est censé s'occuper de jake quand c'est trop compliqué pour rachel, et inversement. sauf que rachel, de mauvaise foi, n'arrivait pas à comprendre les moments où aaron était seul avec l'enfant, aveugle à ce qu'il se passe lorsqu'elle n'est pas là. enfin je ne te forces pas mais tu sais comme je peux être une super allié dans ces moments-là. rachel grogne alors que le serveur leur apporte leur café, enfin... il était temps. pas un merci pour l'occasion seulement un : ça ira. à l'attention de baz qui semble être perdue au fond de son sac à main. rachel s'en fiche, elle commence déjà à avaler quelques gorgées de son café froid. il est bon, mais elle refuse de sourire malgré le bien que ça lui fait... surprise. elle dit alors que rachel est encore passablement dans son monde. égoïste, elle regarde le livre sans comprendre ce qu'il se passe. si tu penses que tes histoires pour enfants vont m'aider à être la mère du mois, tu te trompes. elle lui assène sans se rendre compte que c'est deux fois plus important et certainement cinq fois moins centré sur elle. elle n'a pas l'habitude rachel, trop portée sur sa personne ces derniers temps.

_________________
something must've gone wrong in my brain.
got your chemicals all in my veins,
feeling all the highs, feeling all the pain.
you intoxicate me. just like nicotine, heroin, morphine,
suddenly, i'm a fiend and you're all i need.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 443 ✩ avatar : Blanca Padilla
✩ crédits : avatar :balaclava ; sign : astoria , gif : vocivus , icons :vocivius
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 15:58

waterproof⊹  Rachel était le genre d’amie qui avait besoin d’être peut-être un peu plus bousculée. Ces derniers temps la métamorphose avait été flagrante elle n’était plus comme avant mais qui avant pouvait lui en vouloir ? Qui pouvait juger ce qu’elle avait vécu ? Qui pouvait lui jeter la pierre pas moi en tout cas. Pourtant malgré quelques efforts elle se refermée de plus en plus comme si chaque mot la poussait davantage dans sa carapace pour ne qu’elle puisse plus en sortir. Rachel était bien plus forte qu’elle ne le pensait, elle n’était pas ce genre de femmes qui se plaignait malgré les moments difficiles qui se complaisait des attentions des autres. Elle en avait besoin sans le savoir pouvoir lâcher prise juste un peu, pouvoir sortir tout ce qui brûlait ces entrailles les plus profondes. Naturellement je lui proposais de la soulager mais son retour ne fait pas celui que j’attendais je soupirais essayant de changer de tactique. Peut-être qu’en concentrant le sujet sur moi elle pouvait faire le vide et moins être préoccupée. Alors que les cafés étaient servis je souriais au serveur sans tenir compte de l’attitude de Rachel. Les mains un peu maladroite je lui sortais le fameux sésame dans un sourire non dissimulée. Replaçant une mèche de mes cheveux tout en buvant une gorgée de mon café je manquais de le recracher face à a sa réaction. Il ne servait plus à rien de la ménager malgré patiente depuis un moment c’était peut-être la phrase de trop. Je posais brutalement la main sur le livre tout en la fixant du regard . « Stop Rachel, tout ne tourne pas autour de toi, alors je suis consciente que tu vis pas la meilleure période de ta vie mais c’est pas pour autant que tu dois être désagréable avec tout ceux qui t’entourent d'autant plus quand ils te tendent la main tu les rejettes ». Je soufflais un peu lui montrant la couverture du livre où je passais mon doigt sur mon nom inscrit tout en lui disant « Tu crois que je suis assez conne pour croire qu’un livre te rendra en mère exemplaire ? Si je t’ai montré ce livre c’est que je viens de signer aux Editions Lenoir un contrat pour illustrer leur contes pour enfants mais après tout ce n’est pas si important que ça. Tu préfères qu’on parle du café qu’on vient d’avoir ? Il a pas été servit avec une minute de retard ? ». Etant consciente de la dureté de mes mots je ne comptais pas lâcher l’affaire me remettant contre mon siège je terminais mon café avec un peu d’aigreur fallait l’avouer.

©️Grey WIND.

_________________
viens je t’emmène
Il avait suffit d'une fraction de seconde pour tomber amoureuse. Il avait suffit d'entendre le son de ta voix pour vouloir entendre que cette mélodie. Il a suffit d'un baiser pour se taire en se disant tout.
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 992 ✩ avatar : blanca suárez.
✩ crédits : loudsilence.
★ âge : 33
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Sep - 10:11

t'es méchante, tu ne t'en rends pas compte. tu vas finir par te mettre tout le monde a dos... finalement. et ce serait franchement débile que tu te retrouves toute seule alors que t'as toujours été particulièrement entourée mais tu sabotes tout, parce que ça ne va pas et que t'aimerais parfois que tout le monde soit en train de t'écouter, de comprendre ce que tu vis, de te donner des conseils, chaque instant. mais le monde ne tourne pas autour de toi... et tu ne comprends pas tout de suite ce qu'il se passe quand elle pose sa main sur son livre avec cet air sur le visage. qu'est-ce qu'elle fout encore ? stop rachel, tout ne tourne pas autour de toi, alors je suis consciente que tu vis pas la meilleure période de ta vie mais c’est pas pour autant que tu dois être désagréable avec tout ceux qui t’entourent d'autant plus quand ils te tendent la main tu les rejettes. tu ne souris plus rachel. tu ne sais pas ce qu'il se passe, et t'es pas sûre d'avoir envie de comprendre. parce que ça ne va pas te plaire. tu baisses les yeux sur sa couverture, sur son nom inscrit dessus. et tu comprends dès lors que tu es allée trop loin... malgré ton orgueil toujours plus grand. tu crois que je suis assez conne pour croire qu’un livre te rendra en mère exemplaire ? si je t’ai montré ce livre c’est que je viens de signer aux éditions lenoir un contrat pour illustrer leur contes pour enfants mais après tout ce n’est pas si important que ça. tu préfères qu’on parle du café qu’on vient d’avoir ? il a pas été servit avec une minute de retard ? tu serres les dents. tu regrettes, t'es horrible. tu t'en rends bien compte. et tu gardes le silence, l'espace de quelques secondes. le temps d'essayer d'être un peu moins... nombriliste. désolée. tu souffles. pas certaine que tu seras capable de le redire une nouvelle fois... il ne manquerait plus que ça... je... c'est super baz... tu dois être vraiment contente. tu continues en attrapant une nouvelle fois le livre pour pouvoir te concentrer sur ce qu'il y a d'important dans cette situation. elle te change les idées avec ça. tu devrais t'en rendre bien compte. tu devrais même lui demander un exemplaire pour que ce soit le premier livre préféré de jake. tu t'en veux, sans savoir comment le montrer, alors tu ouvres le livre pour feuilleter les pages.

_________________
something must've gone wrong in my brain.
got your chemicals all in my veins,
feeling all the highs, feeling all the pain.
you intoxicate me. just like nicotine, heroin, morphine,
suddenly, i'm a fiend and you're all i need.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 443 ✩ avatar : Blanca Padilla
✩ crédits : avatar :balaclava ; sign : astoria , gif : vocivus , icons :vocivius
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Nov - 15:57

waterproof⊹ Elle était le synonyme de ce que pouvait être l’amitié. Chacune à tour de rôle relever la pente de l’autre. Elle avait su être là quand j’étais moi-même arrivée à un point de non-retour. C’était peut-être ça l’amitié tendre une main et se relever puis prendre celle de l’autre pour la relever à son tour. Nos différences étaient notre complémentarité, elle était ou du moins devait être responsable à la suite du drame qu’elle avait connu. Peu de personne aurait tout mit de côté pour pouvoir s’occuper d’un enfant qui n’était pas le vôtre. En un claquement de doigt, le destin avait basculé avec lui tous les rêves de Rachel, tout ce qu’elle voulait être et devenir. Rachel se refermait petit à petit persuadée que personne ne pouvait la comprendre, que personne ne pouvait l’aider. Pourtant elle avait le droit elle aussi au bonheur, elle avait le droit elle aussi à vivre sa vie un peu du moins. Elle était dans cette spirale infernale où tout s’embrumait autour d’elle, ce cercle vicieux où elle s’entraînait abîmant toutes ses ailes ne pouvant plus voler juste rester plus bas que terre. Elle était désagréable avec les autres pour contrer sa propre colère, cette rage finalement au fond d’elle qu’elle n’arrivait plus à exprimer, qu’elle ne pouvait plus contrôler. Il lui fallait un électrochoc, mes mots étaient devenus plus dur et face à son éclat dans les yeux je me sentais aussitôt coupable. « Je n’aurais pas du te dire ça comme ça Rachel on oublie tout ça ». lui disais-je la laissant un instant feuilleter le livre, oui j’étais heureuse d’avoir pu enfin avoir eu la chance de ma vie. Celle de lier ma passion à un travail qui me correspondait en tout points. Pourtant après ce silence je posais ma main sur la sienne. « Tu sais ce livre…il n’est pas anodin il raconte votre histoire. Jake, Aaron et toi. Jake c’est le petit garçon qui n’arrive pas à dormir la nuit qui a peur du noir. Jusqu’à ce qu’une bonne fée accompagnée d’un grand ours lui montre qu’il ne devrait pas avoir peur.. ». Je marquais une pause tout en continuant « Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi fort que toi Rachel et je voulais dans ce livre te montrer toute l’estime que j’ai pour toi.. si tu regardes la fin du livre il t’est dédié ». Un simple mot : à toi Rachel ma plus fidèle amie. J’espérais au fond que ce livre elle le garde pour elle, qu’elle et sa famille un peu bizarre comprennent que maintenant à trois ils peuvent tout surmonter. « Et cette petite histoire est devenu en quelques semaines l’un des contes les plus vendus des éditions Lenoir. Tous les parents se reconnaissent dans ce conte, car tu as peur de ne pas être assez, tu as peur que tout s’écroule mais tu n’es pas seule, tu ne le seras jamais. »

©️Grey WIND.

_________________
viens je t’emmène
Il avait suffit d'une fraction de seconde pour tomber amoureuse. Il avait suffit d'entendre le son de ta voix pour vouloir entendre que cette mélodie. Il a suffit d'un baiser pour se taire en se disant tout.
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 992 ✩ avatar : blanca suárez.
✩ crédits : loudsilence.
★ âge : 33
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 22:52

tu t'en veux tellement. tu sais que tu es nombriliste mais.. baz est une des seules amies qu'il te reste après tout ce que tu as vécu depuis ton divorce. tu ne peux pas te la mettre à dos, elle aussi. et tu regrettes de ne pas savoir être un peu moins... sa mauvaise humeur, lorsque tu la vois. tu glisses tes doigts sur la poignée de ta tasse, honteuse. tu n'oses même plus la regarder tant t'as l'impression qu'elle vient de t'engueuler comme aurait pu le faire ta mère, si seulement t'avais encore des contacts avec elle. je n’aurais pas du te dire ça comme ça rachel on oublie tout ça. tu hoches un peu la tête, glissant tes doigts sur l'album qui semble être important pour elle. t'aurais dû t'en rendre compte dès le départ, son nom gravé sur la couverture. tu sais ce livre…il n’est pas anodin il raconte votre histoire. jake, aaron et toi. jake c’est le petit garçon qui n’arrive pas à dormir la nuit qui a peur du noir. jusqu’à ce qu’une bonne fée accompagnée d’un grand ours lui montre qu’il ne devrait pas avoir peur.. tu laisses les pages défiler et t'es tentée, une seconde, de lui dire de se taire tant l'émotion est grande. comment peut-elle faire ça ? toi... tu passes ton temps à être égoïste et elle... elle s'inspire de ta vie pour t'aider. tu ne comprends pas. tu n'es pas sûre que ce soit nécessaire de comprendre. je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi fort que toi rachel et je voulais dans ce livre te montrer toute l’estime que j’ai pour toi.. si tu regardes la fin du livre il t’est dédié. tu tournes, jusqu'à la dernière page. tu portes ta main à ta bouche. tu ne vas pas être capable de te retenir longtemps. tes faiblesses, elles sont là. t'es pas forte, tu passes ton temps à chialer, ces derniers temps. et cette petite histoire est devenue en quelques semaines l’un des contes les plus vendus des éditions lenoir. tous les parents se reconnaissent dans ce conte, car tu as peur de ne pas être assez, tu as peur que tout s’écroule mais tu n’es pas seule, tu ne le seras jamais. c'est trop, un sanglot s'échappe. t'es pas sûre d'avoir un jour été si touchée. tu ne savais rien de ce qu'elle faisait. ou tu ne l'as pas assez écouté. t'en sais rien. tu refermes le livre et tu regardes cette couverture. un livre dédié à ton histoire. à votre histoire, à tous les trois. à cette famille déconstruite que tu ne sais pas gérer. t'es forte, qu'elle pense.. et pourtant.. tu continues d'avoir peur et de ne pas savoir comment t'en sortir. je ne sais pas quoi dire. tu souffles, enfin, du bout des lèvres, réprimant des sursauts dans ta voix. t'aimes avoir le contrôle de ta personne. tu doutes d'avoir un jour eu l'audace de te laisser aller de cette manière devant elle mais.. c'est naturel, c'est de sa faute, elle a touché ton coeur, si fort, si facilement. tu attrapes sa main de l'autre côté de la table, pour la serrer dans la tienne. merci. tu ajoutes, c'est tout ce que tu trouves à dire en réalité. tu ne vois pas ce qui pourrait être plus approprié pour ce qu'elle vient de te dire, de faire. t'as envie de garder cette oeuvre, pour te souvenir, toujours, que tu auras pu inspiré quelqu'un, dans ta vie. tu ne sais pas vraiment si un jour jake se reconnaîtra dans cette histoire mais.. tu la lui liras, souvent, pour qu'il la connaisse...

_________________
something must've gone wrong in my brain.
got your chemicals all in my veins,
feeling all the highs, feeling all the pain.
you intoxicate me. just like nicotine, heroin, morphine,
suddenly, i'm a fiend and you're all i need.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

waterproof.



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» moteur waterproof pour colvert
» Tapis waterproof hydro turf
» CatExpe nucleaire: ça y est ! (enfin, depuis un petit peu plus d'1 mois...)
» LCD BacPac (sujet officiel)
» Perche Gopro 3, laquelle choisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Baie jolie.-