AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

almost a family (amal)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 355 ✩ avatar : charly jordan
✩ crédits : kane.
★ âge : 22
Ven 29 Juin - 13:12

revoir amal était pour toi une source de stress, mais aussi d’excitation. elle était l’une des rares personnes qui avaient côtoyé ta famille et que tu voyais encore. adolescente, elle avait même été ton modèle. tu voulais être comme elle. tu voulais d’une relation comme elle entretenait avec ton frère. tu les voyais déjà heureux. mariés. tu pensais qu’elle ferait partie de la famille pour toujours. mais ça n’était plus le cas aujourd’hui. même toi tu n’en faisais plus partie. c’était peut-être pour ça que tu te sentais aussi proche d’elle. que tu continuais à prendre de ses nouvelles, à la voir régulièrement. malgré ça tu espérais toujours qu’elle n’ait pas de nouvelles de ton frère. qu’il ne l’ait pas mis au courant de votre situation, et du pourquoi tu avais décidé de couper les ponts. tu savais bien que ça n’arriverait pas, lui et amal ne s’étant pas parlé depuis des années, mais il y avait toujours cette douce appréhension qui te prenait le ventre quand tu la revoyais. aujourd’hui, tu lui avais donné rendez-vous dans un café non loin de chez elle. ce n’était pas très original, mais au moins, vous auriez l’occasion de parler tranquillement. de prendre des nouvelles l’une de l’autre sans être dérangées par les cris des enfants qui couraient dans les parcs, tu avais pensé à emmener azelie l’espace d’un moment, mais ça t’avait semblé être une mauvaise idée. elle ne serait pas restée tranquille bien longtemps et tu n’aurais pas pu profiter d’amal autant que tu le souhaitais. un léger sourire étira tes lèvres quand tu la vis arriver, perchée sur ses hauts talons. elle dégageait depuis toujours une classe que tu n’avais jamais pu égaler. encore moins maintenant que tu n’avais plus le temps, ni les moyens de te faire passer en premier. je suis contente de te voir. tu te levas pour lui donner une brève accolade. pas trop longue, ni trop courte. une accolade qu’on donne aux membres de sa famille qu’on a pas vu depuis longtemps, et avec lesquels on se sait plus comment se comporter. ça fait un bail. c’est tout ce que tu trouvas à dire, ton sourire toujours aux lèvres. oui tu étais excitée, mais surtout stressée. stressée de penser que tu pourrais un jour perdre ce dernier bout de famille qu’il te restait.

_________________
she held the moon the way she held her own heart. as if it was the only light that could guide her through the darkest nights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 100 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : morrigan (avatar) astra (signature) tumblr (gif) VOCIVUS (icon)
★ âge : 26
Lun 9 Juil - 16:54

les masques ne fonctionnent pas pour toi aujourd’hui. pas comme d’habitude... aujourd’hui le chemin se trouve troublé presque totalement sinueux. revoir sheri consiste à te replonger à chaque fois dans un entrelacs de souvenirs, des bons mais généralement la marée de mauvais. de ceux qui continueront de te traumatiser tout le long de ta vie… étrangement, de toutes les personnes qui partageaient ou continuent de partager ton existence, sheri reste l’une des seules pour qui tu acceptes de te déplacer même quand l’envie s’en va. elle reste le dernier vestige d’une relation perdue d’avance avec son frère. un essai vers le droit chemin qui ne marcha nullement. clairement, difficile de comprendre, encore une mauvaise idée qui sur le moment pouvait sembler bonne. maintenant tu sais bien que non. que t’attacher à quelqu’un tu ne sais plus faire, la force te manque maintenant et la retrouver, tu ne veux pas. souffrir encore, détruire les petits restes de toi-même qui survivent encore. qu’elle te parle encore peut étonner, sans doute, que vous ne parlez jamais des sujets qui fâchent, de ton passé avec son frère, de sa famille. dans le fond, vous parlez de tout plutôt que de ce qui compte sauf de son enfant, sauf de cette partie qui te fait te retourner l’estomac. pour cela que tu la vois moins souvent… la brulure reprend de la vivacité quand tu vois une mère avec son enfant, un spectacle presque insupportable pour toi. le genre qui te donne la nausée tout en te mettant les larmes aux yeux. des pleurs que tu refuses de laisser sortir. trop de faiblesses, alors tu compenses tout cela par une accumulation de mauvais comportement. vraiment pas bon tout ça mais fallait bien que tu trouves une solution… pour pas te foutre en l’air, pas totalement… tu arrives finalement au lieu de rendez-vous impeccablement maquillée et coiffée, comme à ton habitude. tu arrives toujours à faire ton petit effet sans vraiment le chercher, une seconde nature chez toi… « je suis contente de te voir. »  qu’elle vient te dire le plus naturellement au monde. « moi aussi. » que tu réponds, une vérité restant pourtant un mensonge… parce que sa fille existe et que ça change tout. tu te rassures un peu en remarquant que sa fille ne l’accompagne pas. les choses resteront plus aisées pour toi comme ça…  ça te fait un drôle d’effet cette accolade, loin de tes habitudes surtout… «ça fait un bail. »  qu’elle t’énonce et tu ne peux qu’opiner du chef. oui, le temps entre vos deux visites se fait assez long. ta faute surement, toujours des excuses jusqu’à ce que tu les épuises toutes. tu souris tout en sachant bien que tu marches sur un fil, celui qui peut se briser si facilement, trop sans doute. calmement tu viens prendre place en face d’elle, attendant déjà avec impatience de boire un bon verre. pour te donner du courage, au moins rien qu’un peu… « oui, nos vies mouvementées n’aident pas toujours à se voir. »  que tu viens dire en douceur. la tienne surtout et ton besoin de survivre, de pas voir ce tableau parfait, celui que tu connaitrais aujourd’hui sans tes parents… « quoi de neuf ? » que tu finis par rajouter doucement.

_________________

 
danser sur des hits sales
Mon cerveau me tend des piège, me laisse croire que j'ai la solution. Mais au fond on est tous les mêmes, on s'fait du mal et on tourne en rond


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 355 ✩ avatar : charly jordan
✩ crédits : kane.
★ âge : 22
Mer 11 Juil - 16:03

tu n’avais jamais eu de sœur. même petite, tu implorais tes parents pour qu’ils t’en fassent une. pour qu’ils t’évitent de grandir toute seule avec des garçons. ils n’avaient jamais céder. ils ne voulaient sans doute pas avoir à assumer un enfant de plus, même s’ils avaient l’argent pour. t’étais certaine que tes frères auraient aussi eu plaisir à maltraiter une nouvelle petite sœur. alors quand simon t’avait parlé d’amal, tu n’avais pas pu t’empêcher de la considérer comme ta famille. comme cette sœur que tu n’aurais jamais. elle était belle, et intelligente. et tu voulais lui ressembler à tout prix. tu t’étais tellement accrochée à cette idée qu’elle resterait toujours avec vous, que même lorsque ton frère la quitta, tu ne pus t’empêcher de continuer à la voir. elle était importante pour toi amal. elle le devint encore plus quand tu tournas le dos à ta famille, après ces mensonges qu’ils n’avaient cessé de te raconter. même si c’était rare, la voir pour toi était comme une bouffée d’air. ça te rappelait que tu étais encore entourée de gens biens, alors que ceux qui t’avaient élevé n’en faisaient plus partie. assise dans un petit café que tu avais trouvé par hasard, tu l’attendais amal, le sourire aux lèvres. ça faisait des semaines que tu ne l’avais pas vu. tu ne disais rien, parce que tu savais que son travail était très prenant. tu savais aussi que tu avais une vie bien remplie. quand elle arriva, toujours aussi belle et classe qu’elle l’avait toujours été, tu ne pus t’empêcher de la serrer dans tes bras. tu n’étais pas aussi tactile avec elle d’habitude, pourtant tu avais besoin de ce contact pour sentir que vous étiez toujours connectée. que tu n’étais pas en train de la perdre elle aussi. moi aussi. tu t’écartas d’elle, sans pouvoir cacher la joie que tu avais de la revoir. elle était moins expressive amal, mais tu étais certaine qu’elle était tout aussi heureuse. tu repris ta place initiale, en attendant qu’un serveur vienne prendre votre commande. oui, nos vies mouvementées n’aident pas toujours à se voir. tu hochas la tête, ne pouvant qu’opiner à ça. quoi de neuf ? il ne se passait pas grand-chose dans ta vie. pas grand-chose d’intéressant en tout cas. tout ton univers tournait autour de ta fille, et des exploits qu’elle réalisait chaque jours. il tournait également autour des disputes avec milhan et de sa jalousie maladive. tu ne comprenais pas pourquoi d’ailleurs. tu regardas alors la brune, en te contentant juste de hausser les épaules. pas grand-chose tu sais. tu soufflas avec un léger sourire gêné. parle-moi de toi plutôt. parce que sa vie à elle était cent fois plus excitante que la tienne. remplis de choses diverses grandioses. tout le contraire de toi. amal n’avait pas à changer des couches, ni à préparer des biberons avant d’aller travailler. elle n’avait pas à s’acquitter de toutes ces tâches qui t’épuisaient alors que tu commençais à peine ta journée. amal était libre. libre de faire ce qu’elle voulait de sa vie, alors que tu n’aurais plus cette chance.

_________________
she held the moon the way she held her own heart. as if it was the only light that could guide her through the darkest nights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 100 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : morrigan (avatar) astra (signature) tumblr (gif) VOCIVUS (icon)
★ âge : 26
Sam 14 Juil - 22:32

tu n’as jamais réussi à comprendre la fascination de sheri envers toi. elle t’a toujours regardée avec tellement d’admiration. cela n’est pas vraiment désagréable, surtout à l’époque, surtout pour tenter de maintenir un semblant de relation avec simon. toutefois, cela était perdu d’avance. toi bien incapable de redevenir la gentille adolescente d’autrefois. c’est grâce à ce mec que tu as compris que le retour en arrière n’existerait jamais pour toi. tu ne t’attendais pas à continuer de côtoyer sa sœur. l’idée ne venait pas vraiment de toi. sheri n’avait pas envie de te lâcher et finalement, tu l’as appréciée pour elle-même et pas seulement comme la sœur de… tout a été simple un moment, avant qu’elle n’ait cet enfant. avant que ça ne devienne si difficile pour toi. elle ne pouvait pas comprendre, tu ne désires nullement qu’elle comprenne. ton propre fardeau, pas celui des autres. mais depuis lors, tu la fuis un petit peu. pour te protéger, pour ne pas succomber à cette douleur intérieure.  une petite heure à tenir, à la voir, à sourire, à tenter de faire comme si tout cela n’était pas si dur pour ton être… tu n’es pas tactile, pas dans ce genre de lieu, pas sans plus d’alcool dans les viennes mais pour elle tu tenterais de faire une fort, comme un peu trop souvent. oui, quand il s’agissait de sheri. malgré tout ce qu’elle pouvait te faire ressentir de mauvais, tu étais également attachée à elle, dans un sens étrange. tu es enfant unique, peut-être qu’elle avait réussi à agir sur toi au point que tu la vois comme une sœur. tu ne cherchais pas tellement à réfléchir, tu n’en avais pas envie, pas maintenant, pas avec tout ce qui empiétait déjà ta tête… « pas grand-chose tu sais. » tu avais déjà remarqué qu’elle agissait de la sorte sheri qu’elle se dénigrait, qu’elle te mettait sur un piédestal. qu’elle se persuadait que son existence n’avait pas de valeur face à la tienne mais toi, tu savais que ce n’était pas le cas. parce qu’elle possédait un élément qui te manquait cruellement. que tu ne pourrais malheureusement jamais récupérer, qui te restera toujours interdit, qui fera toujours en sorte qu’elle soit au-dessus de toi dans ton esprit… «« je suis sûr qu’il y a beaucoup à en dire… » que tu viens dire, espérant qu’elle ne passerait pas à l’autre sujet : toi… « parle-moi de toi plutôt. » aie, le sujet qui fâche, qui pique, qui farouche, le sujet que tu ne voulais pas aborder mais qi venait tout de même. tu ris, ce faut rire que personne ne sait différencier de ton vrai, sans doute parce que tu ne ris plus vraiment depuis un moment déjà. tu fais un léger signe de la main avant de continuer à parler «moi ? je n’ai pas une vie trépidante tu sais. le boulot, le boulot et encore le boulot. » le sexe, les sorties mauvaises, le besoin d’alcool et de drogue aussi. mais non sheri, elle ne connaissait pas ce visage de toi. tu n’étais pas la sage amal à ses yeux tout en restant loin de cet animal déchaîné que rien n’était en mesure d’arrêter.« je t’assure, je suis certaine que tu as une vie bien plus trépidante que la mienne. » oui elle en était certaine parce qu’un petit être la regardait tous les jours comme si elle était la personne la plus importante sur terre. rien qu’à cette pensée ton cœur se serra davantage…

_________________

 
danser sur des hits sales
Mon cerveau me tend des piège, me laisse croire que j'ai la solution. Mais au fond on est tous les mêmes, on s'fait du mal et on tourne en rond


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 355 ✩ avatar : charly jordan
✩ crédits : kane.
★ âge : 22
Hier à 9:43

ces sorties étaient une vraie bouffée d’air dans ton quotidien bien trop routinier. il fallait que tu t’occupes de ta fille, puis que tu ailles travailler. il y avait parfois quelques disputes avec milhan à propos de femmes ou de doudous perdus. tu étais heureuse oui, mais ta vie était triste face aux autres personnes de ton âge. tu avais l’impression de ne rien avoir eu le temps d’accomplir. tu avais l’impression que tu ne profitais pas assez des choses que les jeunes de ton âge faisaient. les boîtes, les bars. tu étais souvent trop fatiguée pour ça. pour sortir le soir. un café de temps en temps, c’était tout ce que tu t’accordais. et c’était avec amal aujourd’hui. amal que tu admirais plus que tout, et que tu ne voyais jamais assez à ton goût. tu comprenais pourtant. elle avait des obligations plus importantes que les tiennes. elle était plus importante que toi. je suis sûr qu’il y a beaucoup à en dire… tu haussas les épaules. à part ta fille et son père qui te prenait la tête de plus en plus souvent, tu ne voyais pas non. et tu parlais beaucoup trop de ça pour en parler avec elle. tu n’étais même pas sûre que ça l’intéresse vraiment. à la place, tu lui demandas de te parler de toi. de son boulot, de sa vie en générale. elle te faisait toujours rêver. elle te donnait toujours envie de reprendre tes études pour avoir plus, même si ce n’était pas possible pour le moment. moi ? je n’ai pas une vie trépidante tu sais. le boulot, le boulot et encore le boulot. tu souris. si elle aimait ce qu’elle faisait, ça pouvait être excitant oui. t’as des affaires importantes en ce moment ? tu lui demandas, sans cacher ta curiosité, alors qu’elle reprenait déjà. je t’assure, je suis certaine que tu as une vie bien plus trépidante que la mienne. tu secouas la tête cette fois, le sourire toujours aux lèvres. tu pouvais parier que non. tu pouvais parier que sa vie ne se résumait pas à ramasser des jouets derrière une enfant de presque deux ans qui retournait l’appartement sur son passage à chaque fois. j’ai vu dans un magazine que t’avais quelqu’un, paul je sais pas trop quoi ? tu n’avais pas retenu le nom de famille, même si de toute évidence, ça devait être quelqu’un d’important pour avoir sa photo dans ce genre de papiers. peut-être qu’elle voulait garder ça pour elle amal, mais ça n’avait l’air d’être un secret pour personne, alors tu ne voyais pourquoi tu n’aurais pas le droit de poser la question.

_________________
she held the moon the way she held her own heart. as if it was the only light that could guide her through the darkest nights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

almost a family (amal)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» IDR56's family in Gironde
» Kébé family . . .
» Rider Family
» Hase Pino vs Performer Family : le match des tandems mixtes !
» Essai du tandem Perfomer Family

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Les îles majeures. :: Caron.-