AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

don't fall (mila)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Mar 3 Juil - 17:05

t’étais fière de toi. fière de ta carrière professionnelle. fière d’avoir encore remporté l’un des contrats en faisait gagner plusieurs millions à ton patron. tu aurais pu fêter cette victoire avec des amis, ou même avec ta famille, mais c’est toute seule que tu décidas de le faire. un bar, et un martini, c’est tout ce dont tu avais besoin pour apprécier réellement la journée. la piscine de ton voisin avait également été une idée tentante, mais tu t’étais dit que tu pourrais toujours y faire un saut en rentrant. tu étais attablée au bar, les yeux noyés dans le liquide qui dansait dans ton verre, quand quelqu’un te poussa bouscula légèrement. la plupart des gens se seraient contentés de ne rien dire, mais pas toi. tu n’avais pas peur de dire ce que tu pensais, même si c’était déplacé. alors tu te retournas. tu te retournas pour apercevoir une crinière blonde étrangement familière. tu levas les yeux au ciel. évidemment que c’était elle. il n’y avait que quand tu ne voulais pas croiser quelqu’un que ça arrivait. mila lemieux, qui d’autre. tu avais déjà bossé avec son père sur une affaire. un homme.. intéressant, que tu n’aurais pas voulu avoir pour géniteur. trop de contraintes, trop de faux semblants. ce n’était pas une environnement sain pour élever des enfants. mila en était la preuve. tu pourrais t’excuser princesse, même si je suis pas sûre qu’on t’ait appris à le faire. elle se retourna à son tour sur tes mots, et tu vis dans son regard qu’elle n’était absolument plus consciente de ses gestes depuis un bon moment, et que tes excuses passeraient sûrement à la trappe. son regard était vitreux, presque vide. tu ne savais pas combien de verres elle avait pu engloutir depuis le début de la soirée, mais elle n’en était pas à son premier, c’était certain. tu devrais ralentir un peu, pas sûr que papa apprécierait de te voir dans cet état. tu lui soufflas avec un clin d’œil, avant de te retourner pour savourer ton verre. pas question de faire du babysitting ce soir. tu étais là pour toi. pas pour t’occuper d’une princesse dont le père exauçait tous les caprices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Mer 4 Juil - 0:55

Un rendez-vous. Rien de sérieux, un mec d'Internet, un futur plan d'un soir... Elle le sait bien. Elle est volage, Mila. Elle profite de sa beauté qui les envoûte tous autant les uns que les autres. Elle ne se pose pas, jamais. Mais le type, il est lourd, il est insistant... Il a bu autant qu'elle, mais est dans un état bien pire. Et capable de quoi, hein ? Ça lui rappelle de sales souvenirs. Cette nuit-là. Ce corps qu'ils ont fait disparaître, avec la promesse silencieuse de ne plus jamais en parler. Elle tient à cette règle-là, vraiment. Elle échappe au type, dans le bar bondé. Elle va jusqu'au bar, comme si la présence des autres clients et du barman pouvait la protéger un peu. Parce que ce soir, il ne sera pas là pour la sauver de quoi que ce soit. De toute façon, elle le jetterait. Têtue comme elle, obsédée par l'argent des autres et leur apparence. Au moins tout autant qu'elle l'est de sa propre image. Elle rentre dans quelqu'un... Dans une fille qu'elle connaît, qu'elle snobe autant que les autres alors qu'elle n'est sûrement pas une ratée. C'est comme ça, elle n'est pas juste, Mila. « Tu peux crever la bouche ouverte. » lance-t-elle avec un grand sourire, hypocrite, quand elle se prend prend une remarque. S'excuser ? Jamais de la vie. On lui a appris la politesse en société, oui, sauf qu'elle en a fait ce qu'elle en a voulu, qu'elle part du principe qu'elle n'a de compte à rendre à personne. Mais son regard, il est vide. Sa silhouette, gracieuse... Elle est chancelante. Comme si en plus de l'alcool, on avait mis autre chose dans son verre. Elle ne sait pas trop, elle n'est pas assez lucide pour aller mener l'enquête ou menacer ce type. Que son père apprécie ou pas de la voir saoule, c'est le cadet des soucis. Sa famille ne sait pas, pour son anorexie. Ils ont été si obsédés par leur image qu'ils ne faisaient même pas attention à Mila qui maigrissait à vitesse grand V. « Va lui dire si tu veux. » répond-elle, je-m'en-foutiste. Et elle lui tape dans le dos, comme on fait à un vieil ami. « C'est triste de boire seule hein. Allez une bouteille de champagne. » lance-t-elle au barman en claquant des doigts. Y a rien à fêter, pourtant.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Mer 4 Juil - 19:51

mila. c’était bien la dernière personne que tu voulais voir à ta petite célébration solitaire. tu voulais être seule. ne pas croiser une personne que tu connaissais et qui t’embrigaderait sûrement pour une nuit de folie. ce n’était pas ce dont tu avais besoin. tu étais bien trop fatiguée après ta journée. c’était éreintant d’être adulte. éreintant d’être sérieuse tout le temps. tu regrettais parfois, de ne plus être adolescente. de ne plus être cette rebelle dont la seule préoccupation était de savoir comme inquiéter sa famille une fois de plus. ou de savoir à quelle soirée elle allait se rendre, et avec quel garçon. c’était une époque dont tu avais dû te sortir bien trop vite. un homme marié, un bébé, et tu embarquais dans un avion pour paris afin d’éviter un scandale à ta famille. d’éviter aussi qu’on te force à avorter. partir était sans doute la meilleure décision que tu avais prise de toute ta vie. tu peux crever la bouche ouverte. la blonde éméchée te ramena sur terre avec cette remarquer tout droit sortie de la bouche de son arrière-grand-père. tu te mis à rire devant son air hypocrite et déconfis. ce soir, elle ne ressemblait en rien à la fille bien élevée que tu avais déjà pu côtoyer. elle te faisait presque de la.. peine. oui, de la peine. tu voyais bien le regard des hommes sur ses longues jambes, ou sur son décolleté qui avait tendance à trop paraître quand elle faisait des mouvements brusques. même si elle ne méritait en aucun cas ta pitié, tu voulais faire une exception pour la soirée. alors, sans rien répondre, tu haussas juste les épaules avant de te retourner. il n’était pas question que tu te donnes en spectacle simplement pour fermer le clapet d’une fille qui ne pourrait pas se défendre convenablement. ce n’était pas le genre d’affrontements dont tu raffolais. et tu n’avais pas non plus la patience de le faire. va lui dire si tu veux. elle te tapa dans une dos, une fois de plus. mais ce n’était pas fait exprès. c’était bien volontaire au contraire. ce simple geste suffit à te hérisser un peu plus. tu te passas une main sur le visage, et le barman te lança un sourire compatissant. il t’en faudrait sûrement plus que ça pour arriver à supporter cette fille. c'est triste de boire seule hein. allez une bouteille de champagne. cette fois-ci, tu levas les yeux au ciel. alors que le barman lui, souriait de toutes ses dents, visiblement ravi par l’état de la blonde en face de lui. je bois pas avec toi. tu répondis, comme si c’était une évidence. ce n’était pas ton amie, ça ne le serait jamais. vous veniez de monde trop différents, et tu n’aimais pas les filles pourries gâtées. tant de choses qui faisaient que tu ne pouvais la supporter. trouve toi un pauvre mec pour te ramener et lâche-moi. t’étais cruelle. sans doute un peu trop. t’avais été à sa place un jour, il t’arrivait encore de l’être.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Mer 4 Juil - 20:16

C'est la fête de trop. C'est ce qu'elle devrait se dire à chaque fois qu'elle sort. C'est trop souvent. L'alcool qui coule à flot, pas beaucoup de nourriture pour l'absorber... Sa santé en prend sûrement un coup. Cette tendance à se détruire, elle l'a depuis trop longtemps. Comme pour attirer l'attention alors qu'elle l'a déjà. Les verres qui s'enchaînent, Mila a perdu le compte. Elle bouscule quelqu'un sans se soucier de si ça fait mal ou de si ça gêne. Elle n'est pas du genre à se soucier des autres, ou alors, seulement de ceux qu'elle aime... Et encore. Elle a bien trop d'obsessions. Son corps, les hommes... Ses secrets aussi. Alors, quand Dafné lui fait remarquer qu'elle pourrait s'excuser, elle lui dit tout de suite que ça n'arrivera pas. Elle n'est pas polie, Mila. Ni reine, ni princesse, Mila en a pourtant l'attitude, à croire que tout lui est dû, que tout le monde doit s'écraser. C'est la même qu'elle a avec tout le monde, et chacun le tolère plus ou moins. Elle se fout de l'avis de ses parents, surtout quand elle est dans cet état. Elle se fiche de tout, fait tout et n'importe quoi. Et puis, elle est prête à boire encore plus. Ça va mal finir, c'est certain. Et encore, elle n'a fait que boire... Du moins, c'est ce qu'elle croit. Mais Dafné ne veut pas boire avec elle. Mila ne comprend pas ce qu'elle lui a fait. Juste pour une bousculade, qui, qui plus est, a fait plus de peur que de mal ? Par contre, Mila est encore assez lucide pour commander de la qualité. Les goûts de luxe, encore et toujours. « Fais pas ta pétasse Dafné. » lance-t-elle en lui donnant un coup de coude. Et puis, elle lui dit de se trouver quelqu'un pour la ramener. En l’occurrence, elle était censée avoir quelqu'un pour la soirée, même pour la nuit à venir, mais elle s'est éclipsée. Il lui faisait peur, et elle a préféré éviter de se retrouver de nouveau avec du sang sur les mains, plus ou moins directement. « Ta vie doit être si chiante... » marmonne-t-elle. Elle s'installe quand même, juste à côté, et non sans difficulté. Les hauts talons et l'alcool ne sont décidément pas compatibles. « Tu peux pas dire non à du Dom Perignon quand même ? » lance-t-elle. Elle n'accepte pas qu'on lui dise non, c'est comme ça. Elle insiste, remuant la bouteille devant elle avant de s'en servir une coupe. Elle en fiche partout, si bien qu'une cascade de champagne tombe du comptoir. « Je suis venue avec lui là, mais il a vraiment trop bu. » lance-t-elle. L'hôpital qui se fout de la charité, vu comment elle est imbibée, même incapable de se servir un verre.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Jeu 5 Juil - 18:37

elle ne te quittait pas mila. elle ne semblait pas vouloir te laisser passer ta soirée seule et tranquille, comme tu pouvais l’avoir espérer au début. ça ne te dérangeait pas d’être en solitaire. tu préférais ça à être mal accompagnée. ce que tu étais maintenant par la faute de cette blonde dont tu détestais le frère encore plus qu’elle. cette famille était trop prétentieuse, à croire que leur argent pouvait combler les cases manquantes de leur cerveau. tu ne leur en voulais pas la plupart du temps, mais ce soir, mila t’agaçait au plus haut point. l’alcool semblait la rendre encore plus pétasse. tu ne pensais pas qu’elle pouvait l’être encore plus qu’elle ne l’était déjà, mais il fallait croire que si. et ce soir, tu semblais être sa victime numéro un, à défaut de se trouver un homme à coller. tu voulais bien la jeter dans les bras du premier venu si ça pouvait te libérer de son emprise alcoolisée. tu n’avais définitivement pas la patience de la supporter. fais pas ta pétasse dafné. tu rigolas, avant de te toucher la poitrine comme si elle venait de te toucher en plein cœur. les insultes de ce genre ne te faisaient rien, encore moins sortis de la bouche d’une fille comme elle. tu avais appris à t’armer contre les mauvaises langues. aie, ça fait mal. elle ne semblait pas t’entendre mila. elle vivait sa soirée sans se soucier de ce que tu pouvais lui dire, ou faire. comme si tu n’étais qu’une fenêtre d’une lumière dans l’obscurité de son alcoolémie. c’était désespérant. ta vie doit être si chiante... tu ne répondis pas, encore une fois. tu ne voyais pas ce que tu pouvais lui dire sans perdre la patience exemplaire dont tu faisais preuve jusqu’à présent. tu peux pas dire non à du dom perignon quand même ? elle en rajoutait encore. elle rajoutait une couche à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche. tu ne savais pas comment elle pouvait se supporter elle-même au quotidien. et dieu sait qu’elle avait dû apprendre à le faire à force de se regarder dans le miroir en demandant qui était la plus belle. elle n’avait rien d’une blanche-neige pourtant, ni la virginité, ni le talent certain pour le ménage. aucun prince charmant ne viendrait la sauver sur un cheval blanc. surtout pas s’il la voyait dans cet état, il ne penserait qu’à lui retirer sa petite culotte. va pour un dom perignon. même si tu ne la supportais pas, tu ne pouvais pas non plus refuser un verre gratuit. un verre aussi bon qui plus est. tu ne pouvais pas lui reprocher de ne pas avoir bon goût. tu te décalas légèrement quand elle entrepris de vous servir, par peur de prendre une douche avant même de rentrer chez toi. tu soupiras en la regardant. quel gâchis. je suis venue avec lui là, mais il a vraiment trop bu. ce qui voulait dire que tu devrais te la coltiner encore le temps de déguster ta coupe de champagne. ouais.. je comprends qu’il faille boire pour coucher avec toi. tu ne pus pas t’empêcher de lui faire ce petit commentaire. c’était plus fort que toi. tu devrais faire gaffe quand même. t’étais devenue un brin plus sérieuse, avant de tremper tes lèvres dans le liquide pétillant. tu savais que c’était rapide d’attirer le regard du mauvais garçon. si rapide, et si difficile de s’en sortir.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Ven 6 Juil - 14:11

Mila, elle a beau prétendre, agir comme une princesse capricieuse, elle n'aime pas la solitude. Elle n'aime pas le silence non plus. C'est peut-être pour ça qu'elle sort autant, qu'elle colle aussi ceux qui ne le veulent pas. Comme Dafné par exemple. Pour ne rien arranger, Mila est saoule, titube, bouscule. Plutôt que de s'énerver sur elle, la brune rit de son état. Comme les autres, elle ne sait pas pourquoi Mila se détruit. Tout le monde s'en fout de toute façon, juste parce qu'elle n'est pas agréable, on ne va pas au-delà de l'image de princesse capricieuse qu'elle donne. Et puis elle sourit en l'entendant dire que ça fait mal. De toute façon, la blonde n'en fait qu'à sa tête. Elle a quand même commandé du champagne, tant pis si elle le boit seule. Enfin... Si seulement ce qu'elle sert ne finit pas totalement à côté. Y en a une bonne partie qui descend en cascade du comptoir. Les pauvres se mettraient sûrement en dessous pour y boire comme à une fontaine, mais pour elle... ça s'achète tous les jours. Tout est simple, tout vient dès qu'elle claque ses jolis doigts les uns contre les autres. Dafné accepte, et Mila sourit encore, « Ah je me disais bien que tu te ferais pas prier pour boire un petit coup de champagne. C'est de l'or liquide ça. » explique-t-elle avec un air presque professionnel. L'alcool, ça la connaît, entre les soirées et l'héritage familial. Et puis elle reprend la parole, lui parle de son rendez-vous. Un homme bizarre, qui ne lui plaît pas tant... Même qu'elle ne veut pas coucher avec lui. Saoule ou pas. Elle est déterminée à ce qu'il ne pose pas ses mains sur elle. Elle se souvient, malgré l'alcool, de cette nuit-là... Comment ça a tourné. Le type n'avait pas eu le temps de la toucher, mais l'instant d'après il était mort. Elle dit à sa compagne de comptoir qu'il avait trop bu, alors qu'elle-même est dans un piètre état. « Tu rigoles ? Ils se bousculent au portillon. Regarde ça. » lance-t-elle, se tenant très droite pour mettre sa poitrine en valeur. Elle sait bien qu'ils n'ont pas besoin d'être ivres pour coucher avec une fille comme elle. Ils la regardent tous avec des yeux de prédateurs, qu'elle porte quelque chose qui la couvre ou pas. Elle les fait rêver, mais il suffit qu'ils entendent combien elle est prétentieuse pour savoir que ça ne peut pas aller plus loin. Ou certains tentent d'en profiter, parce que ça se voit qu'elle est riche, de manière presque dégoûtante tellement elle a d'argent. Et puis elle rit, et elle boit. Elle pourrait presque boire au goulot tant elle a du mal à se tenir dans cette situation. Finalement, Dafné semble lui donner un conseil, et Mila la regarde. Ça ne leur ressemble pas. « Pourquoi ? » demande-t-elle. Pourquoi elle dit ça, pourquoi à elle comme si elle tentait de la protéger... Elle sait qu'elle a raison au fond. Elle a vécu quelque chose de grave, même si elle fait le pitre, ou celle pour qui tout roule.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Sam 7 Juil - 13:02

après le boulot, tu n’avais qu’une idée, te détendre avec un bon verre de vin, ou quelque chose de plus fort selon la journée que tu venais de passer. bien sûr, la tornade blonde que tu supportais à peine d’habitude s’assurait du contraire. ce fut avec une délicatesse absolument mesurée qu’elle s’invita dans son espace vital. dédaigneuse au possible, tu la rembarras sur le champ, lui faisant comprendre qu’elle ne faisait pas partie de la liste privilégiée de personne pouvait boire avec toi. évidemment, elle se contentas de te lancer quelques insultes bien choisies avant de s’asseoir -non sans difficulté- sur le tabouret près du tien, prête à sa nouvelle amie du champagne le plus cher qu’elle pouvait trouver. feignant un sourire, tu acceptas quand même d’honorer cette attention dont elle faisait preuve si généreusement. gagnante de ce petit échange de mots bien placés, elle te fit remarquer que tu ne te faisais pas prier pour du champagne, tu pensas immédiatement que tu n’étais pas aussi stupide, sans pour autant lui confier ta pensée. habile de tes mots, mais également attentive à ce qui vous entourait, tu lui fis remarquer à ton tour que les hommes attendaient simplement qu’elle s’enivre pour tenter leur chance. ironiquement -ou pas d’ailleurs, impossible de savoir avec tout l’alcool qu’elle dû engloutir avec de te prendre dans son viseur-, elle démentis ta thèse. je pense que c’est plus pour ton corps qu’ils se bousculent, pas de quoi se vanter, sans ça tu ne serais pas aussi intéressante. ko la princesse, du moins tu l’espérais. le champagne paraissait toujours meilleur accompagné de silence pour le déguster. mais, comme pour te donner tort toi-même, tu lui conseillas de faire attention avec les hommes. nombre d’entre eux cachaient bien leurs jeux, leurs envies les plus profondes. on ne savait jamais de quoi ils pouvaient être capables avec un peu d’alcool dans le sang. perchée sur son tabouret, elle te regarda bizarrement la blonde. quelle idée lui passe encore par la tête, elle devait se demander. rabat-joie, sans doute, tu te contentas de hausser les épaules. sans savoir pourquoi tu lui disais ça elle, et maintenant, tu lui répondis, d’un ton neutre. t’es jolie, les jolies filles doivent faire attention. ultérieurement, tu lui aurais probablement conseiller d’aller se faire mettre par tous les pauvres types qui croisaient son chemin, mais elle venait de payer une bouteille de champagne, tu pouvais au moins faire preuve d’une once de gentillesse envers elle. vite, tu finis ta coupe, avant de t’en resservir une autre, pas question de gâcher quelque chose d’aussi bon. wikipédia même le disait. xénophile dans l’âme, tu trempas à nouveau tes lèvres dans le liquide pétillant, avant de lâcher un soupir de plaisir. y’en avait qui ne connaissait pas le goût que pouvait avoir cet or liquide, mais toi, une femme que tu ne supportais pas venait de payer une pleine bouteille juste parce qu’elle le pouvait. zen, reste zen, tu te soufflas à toi-même. il fallait que tu prennes sur toi, ce qui te semblait bien moins difficile que tu ne l’avais d’abord cru. bourrée, mila n’était peut-être pas de si mauvaise compagnie.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Sam 7 Juil - 20:12

Dafné n'aime pas Mila, c'est une évidence... Mais il en faut plus, pour arrêter la blonde déjà sérieusement éméchée. Rien ne lui fait peur, si ce n'est son rendez-vous qui devenait bien trop étrange. Comme quoi elle avait un minimum de lucidité pour savoir lui échapper, malgré l'alcool qui coule dans ses veines. Du champagne, cher, qui coule littéralement à flots du comptoir. Non, elle n'a pas fini. La soirée commence à peine, sauf qu'elle ne sait déjà plus servir des coupes sans en mettre partout. Elle sait qu'elle a raison, que Dafné appréciera ce délicieux Dom Perignon. Ceux qui n'aiment pas ça n'ont définitivement aucun goût. Sa nuit de folie ne prend finalement pas la tournure qu'elle espérait. Pauvre Mila, à croire qu'elle ne fait que tirer les mauvais numéros ces derniers temps. La brune la cherche, lui disant que sans son corps, elle n'aurait rien. Bien sûr, c'est ce que tout le monde pense... Et pourquoi la contredirait-elle ? Elle ne veut pas qu'elle connaisse ses faiblesses... Il lui faudra plus d'alcool pour ça. « Jalouse. Juste parce que t'as pas le même... » lance-t-elle seulement. Elle sait qu'elle est enviée, jalousée des autres femmes. Dafné ne fait sûrement pas exception, même si elle est loin d'être moche, objectivement. La brune a un style différent de celui de Mila, c'est tout. Et puis, sans qu'elle ne s'y attende, Dafné la met en garde. Contre quoi ? Contre qui ? Contre ceux qu'elle fréquente, les hommes... Elle en a été victime, une fois. Une fois de trop, et pourtant... Il faut croire que ça ne lui a pas suffit pourtant. La brune, elle dit autre chose, comme quoi c'est une jolie fille et qu'elle doit être d'autant plus prudente. Elle a raison, Dafné. Elle a beau ne pas être la meilleure amie, même pas une amie d'ailleurs... Mila devrait retenir, ne plus sortir ou coucher avec n'importe qui. Elle fait n'importe quoi. « Pour que je sois pas vendue à des proxénètes russes ? » demande-t-elle en plaisantant. Elle rit. Un rire alcoolisé. Et elle boit. D'un coup, comme si elle était devenue une autre personne, elle prend un visage sérieux. Trop sérieux pour elle. Cette nuit-là qui lui revient, le sang, le corps qui brûle, devenant poussière. Le visage de son sauveur. « On t'a fait du mal ? » qu'elle demande finalement, avec une certaine innocence. Comme si elle ne savait pas ce que c'était... Un peu plus, et il ne faisait pas que glisser une main sous sa jupe, le cadavre. Il l'aurait salie comme il a sali son amie Romy. Y a pourtant tous ces souvenirs qui s'en vont pas, les cauchemars et les nuits où elle se réveille en nage. La vérité, elle éclatera... Un jour ou l'autre.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Dim 8 Juil - 21:19

tu avais beau la repousser, elle s’accrochait mila. elle ne voulait pas s’éloigner de toi. elle ne voulait pas te laisser tranquille. elle avait même eu le culot de te prendre par les sentiments en commandant cette bouteille de champagne qu’elle savait que tu ne pourrais pas refuser. seuls les imbéciles l’auraient fait, et tu n’en faisais absolument pas partie. encore moins quand tu n’avais rien à payer. tu la supportais déjà un peu plus d’un coup. même si demain, les hostilités repartiraient de plus belle. votre relation se basait sur ça. un échange perpétuel de commentaires plus ou moins obscènes à propos de l’autre. jalouse. juste parce que t'as pas le même... tu levas les yeux au ciel. toi, jalouse ? jamais de la vie. tu la trouvais beaucoup trop mince mila. le stéréotype même de la poupée faisant attention au moindre gramme qu’elle engloutissait, tout ça pour pouvoir boire une bouteille de champagne après. quelle ironie. tu préférais largement ton train de vie rempli de plaisirs coupables au milieu de la nuit. tu ne prenais jamais de poids. tu n’avais aucune raison de te priver. les hommes préfèrent les formes tu sais. ton frère avait l’air d’apprécier les miennes la dernière fois. tu ne savais pas pourquoi tu remettais cette vieille histoire sur le tapis. mais les mots avaient franchi tes lèvres avant que tu les ravales. l’alcool sans doute. ou l’impression d’avoir une longueur d’avance sur la blonde. t’en savais rien. pour que je sois pas vendue à des proxénètes russes ? elle te demanda juste avant de se mettre à rire. tu ne voyais pas ce qu’il y avait de drôle à ça. ça arrivait à des femmes. des femmes que vous auriez pu connaître un jour. tu ne répondis pas. pourtant, elle repris un air sérieux presque sur le champ. tu avais du mal à la suivre mila. tu avais du mal à suivre ses réflexions. on t'a fait du mal ? tu ne t’attendais pas à ce qu’elle te pose ce genre de questions aussi directement. ce sujet semblait tabou pour tout le monde, mais elle, elle te demandait alors que vous n’aviez aucune complicité ou d’amitié. tu la trouvais bizarre, la mila éméchée. non, jamais. j’ai toujours essayé de faire attention. tes propos n’avaient rien de vrai, mais elle n’avait pas besoin de le savoir la blonde. pas besoin de savoir qu’un homme marié t’avait mise enceinte avant de vouloir te forcer à abandonner le bébé. on ne t’avait jamais fait de mal physiquement, mais tu gardais certaines cicatrices morales. il y avait des choses qu’on ne devait pas vivre dans une vie, des choses que toi, tu avais vécu. et toi ? tu te risquas à poser la question, sans savoir si tu voulais vraiment connaître la réponse. tu ne l’avais pas non plus posée par politesse. au fond, tu voulais peut-être juste savoir si son histoire correspondait à l’image que tu te faisais d’elle. après tout, tu ne la connaissais qu’en surface.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Dim 8 Juil - 23:42

Mila ivre, elle était sûrement plus attachante que sobre. Et d'un côté, elle avait besoin de compagnie. D'une compagnie inoffensive, rassurante. Celle de Dafné était donc parfaite pour ça. Elles ont beau ne pas être les meilleures amies du monde, elle se doute que la brune ne lui fera pas de mal comme son rendez-vous aurait pu lui en faire. À croire qu'elle ne tombe que sur des tordus ces derniers temps. C'est sûrement aussi pour ça, qu'elle ne croit pas en l'amour. Quand elle voit combien les hommes sont monstrueux. Elle fait comme eux alors, elle joue et les jette. Donnant donnant. Dafné n'est sûrement pas la plus sympathique, mais Mila lui rend bien. D'ailleurs, à cause de ça, elle fait une découverte... Elle et Paul. Dans le même lit ou Dieu sait où. Elle grimace comme une enfant qui imaginerait ses parents, en plein acte. « Mon frère est con. Il t'a sûrement traitée comme de la merde non ? » demande-t-elle naturellement, pas surprise pour un sou. C'est surtout ça qu'elle retient, et pas sa première remarque. L'alcool lui fait oublier ce qu'elle entend presque immédiatement, réduit considérablement son temps de réaction et ses réactions possibles. Et puis elle se marre, Mila. D'un sujet pas si amusant que ça. L'alcool qui monte et puis... Qui redescend brutalement pour poser une question on ne peut plus sérieuse à Dafné. Si elle la met en garde, c'est qu'elle a eu des problèmes ? Elle suppose. Elle a beau lui dire que non, Mila la regarde avec un air étrange. « Comment tu fais ? » qu'elle lui demande. Comment est-ce qu'elle fait attention à elle, Dafné ? Ça pourrait bien être utile à Mila, dans une autre situation comme celle de ce soir... Ou alors, comme celle de cette nuit-là. Parce qu'il n'y aura pas toujours un héros pour venir à sa rescousse. Puis la brune, elle lui retourne la question. Mila, elle secoue la tête mécaniquement. Ne jamais dire qu'on lui fait du mal, c'est la règle d'or. Ou qu'on a failli lui en faire... C'est son secret. Quitte à mentir, à prétendre sans arrêt que tout va bien, qu'elle a la vie parfaite. Loin de là. On a beau l'idéaliser, elle connaît les merdes, la blonde. « J'ai envie de vomir. » lance-t-elle en se levant, la tête qui tourne. Elle ne va pas y arriver toute seule... Elle ne peut pas faire ça là, entre deux tabourets de comptoir. Elle se retient, plus pour longtemps. Elle a le regard perdu, ses membres qui tremblent un peu. Il a sûrement mis quelque chose dans son verre, ce connard. D'habitude, l'alcool ne part pas aussi vite. Elle ne comprend pas. Ou c'est peut-être parce qu'elle n'a pas mangé aussi. Ça lui retourne l'estomac. Peut-être aussi qu'elle pense à cette nuit-là...

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Lun 9 Juil - 12:06

tu voyais pas quoi lui dire à la blonde. tu ne savais pas comment lui faire la conversation en te montrait un minimum polie. elle avait cessé de t’insulter. toi aussi. maintenant il vous restait quoi ? parler de champagne ? vous auriez épuisé le sujet au bout d’une dizaine de minutes. parler de vos amants respectifs ? tu n’avais pas vraiment envie de savoir ce qu’il se passait de son côté. l’aperçu que tu avais ce soir te suffisait déjà amplement. elle avait beau avoir un joli visage, et un beau corps -quoi que trop maigre-, savoir ce qu’elle en faisait ne figuraient pas dans tes priorités de la soirée. elle avait du succès, tu l’avais compris. elle ignorait pourtant que tu avais été à sa place un jour, juste avant de te faire engrosser par un homme marié qui n’avait nullement l’intention de t’aider avec le bébé. ça vous changeait une histoire comme ça. la nouvelle dafné avait pris les rênes de ta vie. elle t’avait rendue plus sérieuse, même si elle se laissait parfois dominer par l’ancienne qui voulait se laisser aller à quelques folies. mon frère est con. il t'a sûrement traitée comme de la merde non ? tu rigolas légèrement. tu ne pouvais pas plus adhérer à ce qu’elle disait. son frère avait tout d’un connard sans cœur oui, mais tu n’avais pas pu t’empêcher de l’aimer un peu à une époque. une époque lointaine. en fait non, mais on se ressemblait trop pour que ça marche vraiment, je crois. t’avais toujours pensé qu’il t’avait un peu aimé lui aussi, même si tu n’en avais jamais eu confirmation de sa part. tu te rappelais encore les efforts que tu avais dû déployé pour pénétrer sa carapace. tu avais réussi durant quelques secondes. juste avant qu’il ne s’énerve et te dise de dégager. du paul tout craché. comment tu fais ? elle te demanda mila, ce qui te fis revenir sur la terre ferme, t’arrachant au souvenir de ce corps musclé penché sur le tien. tu haussas les épaules. il n’y avait pas de moyen particulier de faire attention. juste, ne pas boire dans le verre d’inconnus, surveiller le sien. ne pas boire de trop, même si tu avais toujours eu du mal à respecter ça. il n’y avait pas de recette miracle. je sais pas moi, je fais juste gaffe. ou alors j’ai quelqu’un pour me surveiller. mila n’avait sans doute pas penser à ça ce soir. tu ne l’avais vu avec personne d’autre qu’avec ces hommes qui ne pensaient qu’à la mettre dans leur lit. pas le meilleur moyen de rester en sécurité à ton avis. quand tu lui demandas si on lui avait déjà fait du mal à elle, tu le vis virer au blanc. ça n’annonçait rien de bon. j'ai envie de vomir. tu sautas de ton tabouret à la vitesse de l’éclair. pas sur moi ok ? sinon je vais faire du shopping avec ta carte. tu la prévins avant de passer un bras dans son dos pour l’emmener jusqu’aux toilettes. il y avait longtemps que tu n’avais pas eu à t’occuper de quelqu’un comme ça. ça ne te manquait pas. tu plaças sa tête au-dessus de la cuvette, restant près d’elle pour lui tenir les cheveux. même si tu ne la portais pas dans ton cœur, tu ne pouvais pas l’abandonner dans un moment comme ça. solidarité féminine ou pitié, t’en savais rien.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Lun 9 Juil - 15:03

Mila n'aurait pas cru qu'elle aurait pu lier la moindre affinité avec Dafné, lui parler sans lui cracher des insultes parce que c'est plus simple que de discuter normalement. À croire que c'est l'alcool qui la détend, capable de passer du rire aux larmes quand elle a trop bu. Elle ne s'attendait pas non plus à entendre dire qu'il y avait eu quelque chose entre Paul et la brune. En soi... ça ne devrait pas la surprendre, Paul a bien dû sauter la moitié de Trois-Rivières si ce n'est les trois quarts. Elle sait qu'il se comporte avec lui comme elle le fait avec les garçons. Des coups d'un soir, et rien de plus. Dafné lui dit qu'il ne l'a pas mal traitée, mais Mila n'y croit pas vraiment. Ce n'est pas le Paul qu'elle connaît. Elle le connaît seulement sous son jour arrogant et rien d'autre. « Genre vous sortiez ensemble ? Enfin tu sais... C'est mieux pour toi, il aurait été foutu de te tromper avec la femme de ménage... » S'il ne l'avait pas déjà fait. Il n'est pas fiable... Comme Mila, il croit bien trop souvent que tout lui est dû, ne fait pas attention aux sentiments des autres... Ne les considère pas à un seul instant. Elle a beau ne pas être la plus tendre avec Mila, Dafné semble être de ces filles qui ont souffert mais qui gardent la tête haute, qui savent se protéger aussi. Puisque c'est le conseil qu'elle donne à la blonde, qui cherche à en savoir plus. Elle lui explique un peu. Ça n'a pas l'air d'être incroyable ce qu'elle fait. Et faire elle-même attention, Mila ne sait pas faire. Y a toujours un moment où elle déraille. Puis, les gens ne la protègent pas, ils rôdent, pour son argent surtout, quand ce n'est pas pour son corps. « Ça marche ? T'as jamais de problèmes ? » demande-t-elle ensuite. Et finalement, Dafné lui retourne la question. La blonde a à peine le temps de secouer la tête, de prétendre qu'on ne lui a jamais de mal... Que déjà, elle a envie de vomir. Le trop plein d'alcool, sans manger. La brune saute tout de suite de son tabouret, sûrement l'automatisme que déclenche ce mot. Mila se retient, tant bien que mal. N'arrive même pas à lui répondre tellement elle se sent mal. Dafné l'accompagne jusqu'aux toilettes, malgré tout. Comme si quelque chose s'était créé ce soir. Et presque comme une véritable amie, c'est elle qui lui tient les cheveux. Ça ne vient pas, ça gargouille dans son ventre. Alors elle se force, dans un geste d'horreur, trop expert pour ça. Ça marche, immédiatement. Parce qu'elle sait comment faire... Beaucoup trop. C'est comme ça, elle se dit qu'elle ne guérira jamais vraiment, malgré son combat. « Ne le répète pas... » demande-t-elle doucement, persuadée que Dafné a deviné où est le problème chez elle. Son secret, révélé à quelqu'un qu'elle n'apprécie pas en temps normal. Et peut-être que ça, ça lui donnera un peu de gratitude. Pour les hommes, Mila n'est que cette fille au corps parfait. Tous se mettent des œillères pour ne pas voir où est le véritable problème.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Mar 10 Juil - 13:32

tu n’étais pas aussi coincée que mila devait sûrement le penser. tu avais eu une période, où tu faisais n’importe quoi. où tu couchais avec n’importe qui. même des hommes mariés. tu t’amusais comme une folle, sans te soucier des conséquences. sans te soucier des retombées que ça pourrait avoir sur les autres, ou même sur toi. personne ne pouvait te contrôler. personne ne pouvait te dompter. tu étais libre. libre de faire tout ce que tu voulais. cette époque était maintenant révolue. tu avais grandi, tu t’étais assagie. mais tu ne pouvais pas t’empêcher de repensé au passé en souriant. t’avais quand même fait pas mal de conneries. assez pour toute une vie sans doute. genre vous sortiez ensemble ? enfin tu sais... c'est mieux pour toi, il aurait été foutu de te tromper avec la femme de ménage... elle te relança sur paul, et tu haussas les épaules. tu ne savais pas vraiment ce qu’il s’était passé entre vous, mis à part que ça avait été bon le temps que ça avait duré. tu ne t’étais jamais attendue à ce qu’il te passe la bague au doigt, ou quoi que ce soit de ce genre. vous étiez pareils à l’époque. allergiques à l’engagement. allergiques aux histoires sérieuses. il ne semblait pas avoir changé d’après sa petite sœur. c’était surtout physique. tu soufflas en rigolant légèrement. et je l’aurais sûrement trompé avec le jardinier. vous auriez été à égalité. heureusement pour vous deux sûrement, la chose que vous aviez n’avait pas évolué jusque là. tu n’aurais jamais pu avoir confiance en lui, et c’était sûrement pour ça que tu ne le supportais plus maintenant. parce que tu n’avais été qu’un nom sur la liste qu'il devait tenir et qui devait être longue de plusieurs mètres. ça marche ? t'as jamais de problèmes ? la conversation avait soudain pris un ton sérieux quand tu lui avais dit de se méfier. même si tu ne la portais pas dans ton petit cœur, tu ne voulais quand même pas qu’il lui arrive quelque chose. elle avait bu, ça pouvait aller très vite si elle ne faisait pas attention. j’en ai eu, mais comme toutes les femmes je crois. une main aux fesses, un homme un peu trop tactile dans le métro parisien, tu avais eu le droit à ton lot de problèmes. tu avais appris à gérer. à surmonter ça pour aller de l’avant. c’était la meilleure chose à faire selon toi. la soirée prit un tournant encore plus différent quand mila se plaignit d’avoir envie de vomir. il ne manquait plus que ça. il ne manquait plus que tu sois obligée de t’occuper d’elle. tu la conduisis aux toilettes. tu faisais preuve de beaucoup de patience avec elle. trop sans doute, pour une personne qui ne l’aimait pas. tu la vis se faire vomir elle-même. tu ne dis rien. ça t’était déjà arrivé. si ça pouvait la soulager, tu n’allais pas lui faire la morale là-dessus. de toute façon, elle ne t’aurait certainement pas écouter. ne le répète pas... tu levas les yeux au ciel. comme si j’avais envie qu’on apprenne que je t’ai accompagné aux toilettes. ce n’était certainement pas la chose que tu allais crier sur tous les toits. juste une soirée que tu garderais pour toi. une soirée que tu classerais dans celles qui craignaient le plus. ça va mieux ? ce n’était pas ton rôle de t’occuper d’elle. vous n’étiez pas amies. vous n’étiez rien à vrai dire. mais tu ne pouvais pas non plus la laisser toute seule ici avec tous ces hommes qui rôdaient dehors avec la seule idée de lui sauter dessus. tu savais qu’il ne leur faudrait qu’une occasion. une ouverture. tu ne comptais pas le leur laisser.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Mar 10 Juil - 17:00

Plus le temps passait, plus Mila réalisait que Dafné n'était pas celle qu'elle imaginait. Au point qu'il y ait eu quelque chose avec Paul. Rien de sérieux, c'est certain. Elle connaît son frère, il est comme elle... Il ne se pose jamais, tromperait sa copine à tours de bras comme il le fait probablement déjà avec Amal. Et d'un côté, Mila sait que Paul n'aurait pas été correct avec Dafné. Il n'a pas été élevé pour l'être. Le sale gosse en chef, dont elle suit les pas en réalité... C'est peut-être pour ça qu'elle le comprend aussi bien, qu'elle devine ses réactions avec autant de facilité. « C'est vrai que les Lemieux sont pas moches, même s'ils sont pas cons. » lance-t-elle comme ça, comme si c'était normal de voir sa famille ainsi. Dafné reprend, disant qu'elle l'aurait trompé en retour. De toute façon, aux yeux de Mila, les couples finissent toujours comme ça. Elle se doute que sa mère est cocue fois mille, que son père n'est sûrement pas fidèle et que c'est peut-être même un gêne. Comme si c'était normal. Sûrement pas, mais c'est ainsi chez eux, ça ne changera pas. Elle ne s'attendait quand même pas à entendre Dafné lui donner des conseils. Parce qu'elles ne sont pas amies, rien de cela. Elle aussi, elle se met à lui poser des questions. Sobre, elle aurait continué ces joutes verbales qui ne riment pas à grand chose finalement. La brune lui dit avoir eu des problèmes, mais ça ne semble pas relever du drame non plus... Etrangement, ça rassure Mila. Parce qu'elle, elle sait ce que c'est, les vrais problèmes. Cette nuit-là ne cesse de la poursuivre, quoi qu'elle fasse. Même quand elle se met la tête à l'envers, ça ne suffit pas. « Tant que c'est pas grave... » souffle Mila, beaucoup plus calme. Quand elles en viennent à elle, elle a une soudaine envie de vomir, peine bien à se retenir... Et finalement, Dafné l'accompagne aux toilettes, comme si elle refusait de la laisser dans cette galère toute seule. Pourtant, elle ne lui doit rien. Une fois au-dessus de la cuvette, Mila se force. Comme elle sait si bien le faire. Un geste trop automatique. Elle se sent démasquée alors qu'elle n'est sûrement pas la seule à le faire, pour des raisons différentes cependant. Dafné n'a pas l'air de comprendre de quoi elle parle, et c'est tant mieux. Elle ne veut pas que ça se sache... Qu'on utilise ce fléau contre elle. On lui a dit qu'on ne guérissait jamais vraiment, et la preuve. Au moindre coup dur, y a cette tentation de replonger, de reprendre le contrôle de sa vie en martyrisant son corps. Il est beau, on ne voit rien... Mais ça ne veut rien dire. Ces mois passés dans un lit de clinique privée parce qu'elle était trop faible. Elle a souffert, la blonde, malgré ses grands airs. C'est juste plus simple de prétendre, parce qu'elle a l'habitude de le faire. Elle sourit vaguement, Mila, avant qu'elle ne lui demande si ça va mieux. Elle hausse les épaules, se redresse doucement. Elle a toujours le ventre qui gargouille un peu, mais c'est sûrement la faim plus que l'alcool désormais. « Bof... Je veux rentrer. Je peux venir chez toi ? Je peux pas rentrer chez moi... » dit-elle sans trop donner de détails. Elle ne veut pas inquiéter Romy qui a bien assez à faire de son côté. Comme quoi Mila n'est pas si mauvaise, parfois... Quoi que meilleure avec ses amis qu'avec sa famille.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Mer 11 Juil - 17:37

tu lui parlais. tu lui parlais vraiment à mila. sans insultes, sans critiques. c’était une conversation normale, si on ne tenait pas compte de son degré d’alcoolémie. une conversation où tu avais même pu placer que tu avais couché avec son frère, il y a longtemps. tu gardas pour toi à quel point tu avais pu l’aimer et à quel point tu le détestais maintenant d’être comme il était. t’étais certaine que mila aurait compris. elle aussi détestais son frère. elle avait l’air en tout cas. tu n’avais jamais vraiment compris cette famille et leurs relations. tu préférais ne pas le faire. c'est vrai que les lemieux sont pas moches, même s'ils sont pas cons. tu te contentas de rigoler doucement. elle n’avait pas tord. les lemieux étaient loin d’être moches, mais ceux que tu connaissais manquaient d’un organe vital, le cœur. mila était de ceux-là, même si tu en avais de moins en moins l’impression quand elle te parlait. tu aurais certainement pu l’apprécier si vous aviez commencé du bon pied. ce n’était pas le cas. et cette soirée n’était qu’une trêve dans le mépris mutuel que vous ressentiez l’un pour l’autre. tant que c'est pas grave... elle devenait bizarre mila. elle parlait bizarrement. comme si elle ne connaissait que trop bien le sujet. comme si elle avait vécu quelque chose de grave. c’était peut-être le cas. la plupart des victimes n’en parlaient pas après tout. toi-même tu ne parlais pas de tes problèmes. personne ne les écoutait de toute façon. tu n’eus pas le temps de lui poser plus de questions. avec la blonde, tu te précipitas aux toilettes pour qu’elle vomisse. tu n’avais plus l’habitude de t’occuper de ce genre de choses, mais il fallait croire que tu n’avais pas perdu la main depuis l’adolescence. même si c’était souvent à toi qu’il fallait tenir les cheveux. bof... je veux rentrer. je peux venir chez toi ? je peux pas rentrer chez moi... tu haussas les sourcils, plus que surprise par sa demander. venir chez toi ? et puis quoi encore. tu voulais bien t’occuper d’elle quelques minutes, mais tu n’étais pas non plus un organisme de charité. quoi ? tu lanças juste. je sais pas si c’est une bonne idée.. ce n’en était définitivement pas une bonne. et demain serait sûrement compliqué de te réveiller pour la mettre dehors une fois qu’elle serait redevenue exécrable. on peut te trouver un truc à manger et je te ramène chez toi après, t’en dis quoi ? c’était la meilleur solution que tu avais trouvé pour qu’elle évite d’envahir ton espace personnel. tu t’occuperais d’elle jusqu’à ce qu’elle soit en lieu sûr, seule, et puis tu rentrerais chez toi pour passer une bonne nuit. tu te réveillerais le lendemain heureuse d’avoir fait une bonne action, mais en te promettant de ne plus jamais faire copine-copine avec la blonde. tout ça te semblait être un excellent programme, alors tu tendis la main à mila pour qu’elle se relève. c’était ça ou rien.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Mer 11 Juil - 23:36

Ce genre de comportement, ce n'était pas habituel entre elles. Sobre, Mila n'aurait certainement pas sympathisé avec Dafné. Non... Elles sont trop différentes, et la brune n'a jamais supporté son côté princesse. En même temps, Mila c'est la gamine qu'on a élevée dans cette idée. Elle n'y est pas pour grand chose au fond, elle ne fait que appliquer. Et des années plus tard, elle est encore dans ce monde-là. Mais, elle se rend compte que son frère est con, que c'est un goujat avec les filles autant qu'elle une garce avec les garçons. C'est comme ça. Mila, elle a aussi ce côté plus sombre d'un coup. Personne ne le sait, ça... Il n'y a que Peter. Ce type qui lui a sauvé la mise, mais qu'elle snobe, qu'elle rejette pour trop de raisons différentes. Et finalement, elle a envie de vomir. Elle connaît ça, sauf que d'habitude, c'est elle qui se force à le faire. Pour être la plus belle, la plus désirable. La jolie princesse à qui on ne demande que ça. À quoi bon se soucier des sentiments de Mila, n'est-ce pas ? Après tout... Elle n'a pas de cœur. C'est ce que tout le monde se dit, alors pourquoi les contredire de toute façon ? Ils sont tous si sûrs de la connaître. Elle est si mal en point qu'elle demande à Dafné si elle peut venir chez elle. « Je vois pas pourquoi. » répond-elle tout de suite, quand la brune doute que ce soit une bonne idée. Presque trop innocente, Mila, ce soir. Et Dafné, sans le savoir, elle fait appel à ce qu'elle n'aime pas. Elle n'aime pas manger, non. Elle n'en éprouve pas le plaisir. « Je veux pas manger... » souffle-t-elle en agitant la tête. Non, jamais. Même si elle a faim, elle ne peut pas. Elle n'a pas envie... Jamais. Elle se force parfois, mais surtout ces derniers temps, ça ne donne rien. Elle chute, et personne ne la voit tomber. Elle pense encore à Romy. À Romy à qui on a fait du mal... Elle a des soucis, dont même Mila n'ose pas lui parler en tant que meilleure amie. Elle a trop de choses en tête, et elle ne veut pas en rajouter une couche. Ni en rentrant saoule, ni en retombant malade chaque jour un peu plus. Elle se relève quand même en saisissant la main que Dafné lui tend. « S'il-te-plaît, je peux pas rentrer... Romy va s'inquiéter, elle peut pas me voir comme ça. Faut pas lui dire. Tu diras rien ? » demande-t-elle. Elle veut que Dafné lui en fasse la promesse. Mila a si peur, pour elle-même, pour Romy, pour tout. Y a toutes ces menaces qui planent sur elle, elle ne sait plus où donner de la tête. Mais ce soir, Dafné est une alliée, et Mila croit en elle comme jamais. Elle s'y accroche désespérément.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Jeu 12 Juil - 15:55

assise par terre, à côté des toilettes, elle paraissait si fragile mila. elle n’avait plus rien de la princesse que tu détestais. elle n’avait plus rien de la gamine pourrie gâtée qui avait toujours eu ce qu’elle voulait. elle avait juste l’air.. normale. aussi normale que toi. adieu l’argent. adieu les privilèges. tout ça ne comptait pas finalement. on finissait tous au même endroit. on passait par les mêmes épreuves, mais si pour certains, le chemin avait plus d’obstacles. même si tu la détestais la plupart du temps la blonde, tu ne pouvais pas le faire en ce moment. pas alors qu’elle semblait avoir tant besoin d’aide. elle te faisait de la peine. tu voulais l’aider, tout en gardant tes distance. il ne manquerait plus que tu t’attaches à elle ! ça n’allait pas arriver. demain, vous recommenceriez à vous disputer, et tout irait pour le mieux. je vois pas pourquoi. pourquoi ? tu pouvais lui donner des tas de raisons qui justifierait cette mauvaise idée. la première, tu ne voulais pas qu’elle vienne chez toi. tu ne voulais pas avoir à te lever pendant la nuit pour t’occuper d’elle. tu n’avais rien d’une mère. encore moins de la sienne. parce que. tu soufflas juste. tu voulais bien l’aider pour n’importer quoi d’autre, mais elle ne dormirait pas ce soir chez toi. ni ce soir, ni jamais d’ailleurs. elle n’avait pas le droit d’envahir ton petit paradis. je veux pas manger... tu haussas les épaules. ça lui aurait certainement fait du bien d’avaler quelque chose de solide, mais tu n’allais pas la forcer si elle n’en avait pas envie. un verre d’eau peut-être ? tu demandas quand même, en lui tendant la main pour qu’elle se relève. tu n’arriverais pas à t’en débarrasser avant un moment. autant continuer à te montrer sympa. tu pourrais lui rappeler à chaque fois que tu la verrais si elle ne s’en souvenait pas. s'il-te-plaît, je peux pas rentrer... romy va s'inquiéter, elle peut pas me voir comme ça. faut pas lui dire. tu diras rien ? tu soupiras. tu avais toujours eu le chic pour t’embarquer dans des histoires pas possibles. tu semblais toujours l’avoir apparemment. tu hochas la tête malgré tout. tu n’avais jamais rencontré cette romy de toute façon. tu ne risquais pas d’aller lui parler si tu ne le connaissais pas. t’as pas un autre endroit où dormir ? d’autres amis ? ça t’étonnait déjà qu’elle en ait. tu allais de surprise en surprise ce soir. la soirée que tu avais prévu avait tourner au fiasco quand mila avait fait son entrée. maintenant tu te retrouvais à t’occuper d’elle comme si vous vous appréciez réellement. pas du tout en réalité. tu voulais bien mettre ça sur le compte de la solidarité féminine. t’occuper d’elle pour qu’il ne lui arrive rien et que tu puisses avoir bonne conscience en te couchant. allez, on y va. tu soufflas juste en passant un bras derrière son dos pour qu’elle s’appuie sur toi. la soirée n’avait pas l’air d’être finie. pas avant un bout de temps.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Ven 13 Juil - 0:09

Mila n'a rien de la belle Mila Lemieux ce soir. Non, elle se sent mal, comme jamais. La maladie qui revient, cette manie qu'elle a de se mettre dans de sales états en s'enlisant dans des problèmes un peu plus importants encore. Dafné l'aide, comme elle peut. Elle est là, elle ne la laisse pas tomber parce qu'elle se sent mal, même si Mila n'a jamais été la plus sympathique avec elle. Bien au contraire... Elle lui en aura dit, des vacheries gratuitement. À croire que la brune n'est pas si rancunière que ça. Ivre, elle ne comprend pas pourquoi elle ne veut pas d'elle, chez elle. Elle se contente de soupirer quand elle lui répond, trop facilement. Sobre, elle saurait très bien qu'elle n'a rien à faire chez Dafné, alors que d'habitude, elles ne savent même pas se parler. En tout cas, Mila refuse de manger. Ça recommence. La brune ne peut pas savoir, que c'est aussi comme ça d'habitude... Que ce n'est pas seulement parce qu'elle a trop bu et qu'elle craint de tout renvoyer une nouvelle fois. C'est bien différent de ce qu'elle peut s'imaginer. À la place, elle lui propose de l'eau, et elle acquiesce. « De l'eau d'accord. » ça pourra chasser un peu le goût, déjà. Ça, et toutes les astuces qu'elle connaît si bien. Elle reprend, disant à Dafné qu'elle ne peut pas rentrer. Elle a beau ne pas connaître Romy, Mila lui explique quand même qu'elle ne veut pas que cette dernière sache. Pas que Mila connaît les problèmes de son amie, bien qu'elle ne le dise pas. Elle ne veut pas lui en ajouter d'autres, lui donner du souci inutile. Surtout pas... Elle hoche la tête, signe qu'elle ne dira rien à Romy. La blonde la croit, avant de s'entendre demander si elle peut dormir ailleurs, chez d'autres amis. Il n'y en a toujours que deux, Romy et... « Joao. Il va m'aider. » dit-elle avec conviction. Il l'aide tout le temps, même s'il doit souvent la secouer pour ça, la remettre sur le droit chemin. Elle a terriblement besoin qu'on la cadre, Mila. Elle ne sait pas le faire toute seule, alors elle déraille encore et encore. Elle l'aide à marcher, parce qu'elle n'a plus de forces dans les jambes. Elle boit, elle ne mange pas... Elle se rend malade. S'il n'y avait eu que l'alcool, elle aurait peut-être pu tenir debout, mais c'est impossible. Elle s'appuie sur elle, essaye de ne pas trop le faire non plus. Elle pèse sans doute plus lourd qu'elle ne le devrait. Elle y pense à chaque fois. Elle tente de faire des efforts, comme elle peut. Elles retrouvent l'extérieur, et l'air frais lui fait déjà du bien. Elle ne dit rien, pendant quelques minutes, et puis elle regarde la brune. « Merci, Dafné. » souffle-t-elle. À croire que l'alcool la rend polie, presque tendre. Elle a fait beaucoup pour elle, sans forcément s'en rendre compte. Toujours parce qu'elle ne connaît pas assez Mila pour savoir ce que ça représente à ses yeux.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 150 ✩ avatar : georgia fowler
✩ crédits : @havana
★ âge : 26
Lun 16 Juil - 13:17

elle te faisait de la peine mila. elle te faisait de la peine à se comporter de la sorte. elle avait l’air tellement fragile dans cet état que pour une fois, tu étais prête à l’aider. tu n’étais pas méchante au point de vouloir qu’il lui arrive quelque chose. elle ne le méritait pas, malgré tout ce qu’elle avait pu te dire. elle ne méritait pas qu’on lui fasse du mal. personne ne le méritait en réalité selon toi. mais certains hommes ne semblaient pas avoir de morale, ni même de respect pour le sexe opposé. c’est sans doute pour ça que tu n’avais pas quitté mila d’une semaine. parce que tu savais à quel point les hommes pouvaient être cruels quand ils le voulaient. tu l’aidas à se relever, une fois que le pire était passé. tu espérais qu’elle se sentait vraiment mieux, et qu’elle ne vomirait pas sur tes nouvelles chaussures. mais bon, c’était un risque que tu étais prête à prendre. de l'eau d'accord. tu hochas la tête. c’était déjà ça. au moins, ça lui permettrait de se rafraîchir un peu, et de faire passer ses hauts le cœur. au moins jusqu’à ce que tu l’aies ramené chez elle, ou peu importe l’endroit où elle voulait aller ce soir, tant que ce n’était pas chez toi. joao. il va m'aider. joao ? tu ne savais pas qui c’était, mais tu n’étais pas sûre qu’aller dormir chez un homme était la meilleure idée du monde. est-ce qu’il profiterait d’elle une fois que tu serais partie ? t’es sûre ? elle semblait l’être, parce qu’appuyée sur toi, elle se dirigeait déjà vers la porte des toilettes pour sortir d’ici. tu la suivis. tu la supportas jusqu’à ce que vous regagniez l’air libre. tu la lâchas quelques instants, le temps de héler un taxi pour rejoindre ce fameux joao. si mila lui faisait confiance, alors tu pouvais peut-être un peu te détendre à cette idée. merci, dafné. tu tournas la tête vers elle, l’air surpris. tu ne l’avais jamais entendu remercier qui que ce soit. tu te sentais presque flattée. flattée que mila se comporte comme ça avec toi, parce que ça ne devait pas arriver souvent. je t’en prie. tu soufflas avec un léger sourire quand un taxi s’arrêta devant vous. tu pris la main de la blonde pour monter à l’intérieur. c’est quoi l’adresse du gars ? tu demandas pour la donner au chauffeur. t’espérais vraiment qu’elle savait ce qu’elle faisait mila. t’espérais que ce gars n’était pas un de ceux qui voulait profiter des femmes à n’importe quel prix. tu lui ferais payer amèrement sinon.

_________________
a couples of times in your life, it happens like that. you meet a stranger, and all you know is that you need to know everything about them. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 189 ✩ avatar : romee strijd.
✩ crédits : morrigan + anaëlle.
★ âge : 23
Hier à 12:52

Princesse tombée de haut, c'est un peu l'image qu'elle donne ce soir. Elle était pourtant déterminée à s'amuser, à rentrer avec un homme, mais l'amusement n'avait été que de courte durée. Elle est dans un sale état... Mais elle n'est pas seule, parce que Dafné a eu la gentillesse d'être présente même si elles sont bien loin d'être les meilleures amies du monde. Sûrement pas... Et pourtant, Mila se sent déjà différente, avec elle. Elle lui est reconnaissante, ne le dit pas tout de suite. En tout cas, elle refuse d'avaler quoi que ce soit à part de l'eau. La brune en prend note, et puis parce qu'elle ne veut sûrement pas d'elle chez elle, elle lui demande si elle peut dormir ailleurs. Elle pense tout de suite à Joao, parce qu'il sait tout, et qu'il fait attention à elle à la manière d'un frère. Il représente beaucoup pour elle, et Dafné semble surprise qu'elle veuille aller chez un homme, lui demandant alors si elle est sûre. « Je suis sûre. C'est mon ami. » affirme-t-elle, pour que la brune comprenne qu'il n'y a rien de plus. Il n'y aura jamais rien de plus. Il est beau pourtant, jeune, et riche. Mais non, il en sait beaucoup trop sur elle... Finalement, une fois à l'extérieur, Mila remercie Dafné. Elle ne devait pas s'y attendre, à celle-là. C'est un mot qui ne fait pas partie du vocabulaire de Mila, parce qu'elle estime que tout le monde est à son service. C'est dans cette idée qu'on l'a élevée, alors c'est bien difficile pour elle de ne plus penser ainsi. La brune n'a sûrement pas compris la moitié de ses problèmes, mais elle était là. Elle la voit sourire, et Mila fait de même. Elle se contente de ça, ne veut pas non plus en faire des caisses. Le taxi arrive enfin, et son amie d'un soir l'entraîne à l'intérieur. Elle s'installe, alors que Dafné lui demande l'adresse. « Cap de la Madeleine. » répond-elle, pour elle comme pour le chauffeur, avant de donner les directives à celui-ci. Combien de fois s'est-elle réfugiée chez lui ? Elle connaît l'adresse et les chemins sur le bout des doigts. Elle s'appuie sur la banquette, ouvre la fenêtre pour avoir toujours un peu d'air frais. C'est plus agréable maintenant que la voiture roule. « Je comprends pas pourquoi t'es restée. » dit-elle à Dafné, au bout de quelques minutes. Parce que personne ne reste pour Mila, jamais. Le taxi roule encore, une bonne dizaine de minutes, jusqu'à temps qu'elles arrivent devant la villa des Nuñez.

_________________
save myself
And all the ones that love me, they just left me on the shelf, no farewell So before I save someone else, I’ve got to save myself
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

don't fall (mila)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Catching Monster Muskie in Fall
» M'Boutou Fall à l'essai
» Victas fire fall FC
» Hello aride in the fall
» La vie en Bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite.-