AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

finally reunited (gabriel)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 355 ✩ avatar : charly jordan
✩ crédits : kane.
★ âge : 22
Mar 3 Juil - 18:38

tu n’y croyais pas. même pas du tout. tu refusais de le faire. tant de temps à croire qu’il était mort, et il était de retour. gabriel était sûrement l’une des personnes que tu préférais au monde, l’annonce de sa disparition t’avait anéantie. l’annonce de son retour t’avait mis dans un état encore plus lamentable. mélange de soulagement et de joie qui t’avait obligé à vider beaucoup de boîtes de mouchoirs. milhan n’avait pas compris les explications que tu avais tenté de lui donner entre deux sanglots. tu n’avais même pas pu le voir tout de suite gabriel. il fallait qu’il se repose. il fallait qu’il souffle un peu. tu n’avais pas pu le voir avant aujourd’hui. tes mains étaient moites. ton cœur battait un peu plus fort que d’habitude. ça te faisait tout bizarre de te dire que tu allais revoir ton cousin après tout ce temps. qu’il avait survécu alors que tout le monde le pensait disparu à jamais. tu eus un petit pincement au cœur pour sarah. tu savais que ça avait été difficile pour elle. tu savais que ça le serait encore plus maintenant qu’elle était mariée à gaël. la porte s’ouvrit. toutes tes peurs s’envolèrent. celle de ne pas le reconnaître. celle qu’il ait perdu la mémoire et ne te reconnaisse pas. tu te jetas dans ses bras, les yeux humides. je croyais que je te reverrais jamais. tu soufflas, la tête calée contre son torse. gabriel faisait partie de la seule famille qu’il te restait. la seule famille que tu acceptais encore de voir. tu étais heureuse de ne pas l’avoir perdu pour toujours. tu te décalas de lui, le sourire aux lèvres. t’étais certaine d’avoir les yeux rouges. les joues aussi, sûrement. mais tu t’en fichais. tout ce qui importait, c’était de le revoir. de pouvoir le serrer dans tes bras. j’arrive pas à croire que tu sois vraiment là. vous aviez tellement de choses à rattraper. tellement de choses dont il devait être au courant. tu n’étais pas même pas sûre qu’il savait pour azelie. tu étais heureuse, vraiment. plus qu’il ne pourrait jamais l’imaginer.

_________________
she held the moon the way she held her own heart. as if it was the only light that could guide her through the darkest nights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 145 ✩ avatar : mon bébé.
✩ crédits : self.
★ âge : 28
Mer 4 Juil - 23:56

gabriel rentre de courses les bras chargés. sa mère en profite bien trop mais il n'ose pas la contrarier. sans doute parce qu'il a mis deux ans et demi de plus à rentrer à la maison, par simple ambition. aujourd'hui, gabriel devait faire les courses pour le dîner de ce soir et préparer ce fameux dîner... lui qui n'avait pas mis les pieds dans une cuisine comme celle de ses parents depuis des années... il semblerait que les choses ne prenne pas une très bonne augure. elle comptait pourtant sur lui... et gabriel n'avait pas envie de décevoir cette partie de la famille qui venait dîner ce soir. ce serait une surprise, à l'évidence. il faut dire que gabriel n'avait pas dit à grand monde qu'il rentrait... il était alors loin de se douter que la langue de sa mère elle... n'était pas si liée que ça. ça aurait sans doute dû lui effleurer l'esprit avant de croire réellement qu'il ferait son effet ce soir... d'autant plus que lorsqu'il rentre à la maison, la porte est ouverte... gabriel fronce les sourcils. il a fermé la porte avant de partir et il est presque certain qu'il n'a pas vu la voiture de ses parents dans la rue. il pousse la porte avec prudence, sans être sûr de faire le bon choix. il devrait sans doute appeler les flics avant de se lancer tout seul dans ce mystère. une bombe blonde l'empêche de respirer une seconde de plus. les sacs dans ses mains tombent autour de lui pour réceptionner sa cousine. merde... celle-là, il ne l'avait pas vu venir. je croyais que je te reverrais jamais. jamais ? elle abuse un peu non ? il partait pour six mois, il a toujours prévenu sa famille quand il prolongeait la mission. trois ans... c'est long certes mais finalement pas si terrible que ça. il le pensait du moins, avant qu'il ne se rende compte que sarah avait fini par vivre plus de choses qu'il ne le pensait... sans lui... à l'évidence. j’arrive pas à croire que tu sois vraiment là. gabriel rigole un peu en rattrapant les sacs de courses pour les poser sur le comptoir de la cuisine. et moi donc... je pensais que tu ne venais que ce soir ! il s'exclame en répétant les mots de sa mère. était-ce finalement celle-là, la surprise ? il semblerait que sa mère soit plus forte que lui à ce jeu... il soupire en s'approchant à nouveau de la petite tête blonde. tu t'appelles comment déjà ? il plaisante, elle qui semble prendre son retour comme celui d'un héros de guerre qui aurait pu disparaître dans les airs avant de réapparaître miraculeusement. t'étais grande comme ça la dernière fois que je t'ai vu non ? il demande en glissant sa main, droite à mi chemin de son avant bras, abusant fortement des proportions.

_________________
let me be your man, so i can love you
and if you let me be your man then i'll take care of you, you
for the rest of my life, for the rest of yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 355 ✩ avatar : charly jordan
✩ crédits : kane.
★ âge : 22
Jeu 5 Juil - 13:13

le dîner en famille n’avait lieu que le soir, mais toi, tu ne pouvais pas être plus patiente. ta tante t’avait recommandée de ne pas venir le jour où elle t’avait appris le retour de gabriel. tu l’avais écoutée. mais tu ne pouvais plus attendre plus longtemps. tu ne pouvais pas rester à tourner en rond chez toi en attendant ce fameux dîner avec la seule famille que tu acceptais encore de voir. ils ne savaient pas pourquoi tu ne voulais plus parler à tes frères, ni à tes parents. personne ne le savait, et tu ne voulais pas non plus le dire. tu t’étais rapprochée de ce bout de la famille. de ton oncle, et ta tante. et maintenant que gabriel était de retour, tu savais que tu passerais encore plus de temps avec eux. avec lui. impatiente comme tout, tu te jetas dans ses bras, sans faire attention au fait qu’il puisse te réceptionner ou non. tu avais tendance à être un peu trop enthousiaste face à une bonne nouvelle. tu venais encore de le prouver. gabriel semblait un peu déstabilisé face à ça. la dernière fois que tu l’avais vu, tu n’étais pas si joyeuse. tu n’étais pas si heureuse non. mais les choses avaient bien changé depuis son départ. tu avais bien changé. et moi donc... je pensais que tu ne venais que ce soir ! tu t'appelles comment déjà ? tu rigolas doucement en le suivant à la cuisine, pour l’aider à ranger le contenu de ses sacs. très drôle, très drôle. tu n’arrivais pas à te défaire de ton sourire, parce que tu étais contente de le retrouver ton cousin. tu étais contente qu’il soit revenu entier. tu ne savais pas en détail ce qui s’était passé. pourquoi il était resté autant de temps là-bas, mais tu supposais que c’était pour une bonne raison. pour toi, il était un héros, même s’il n’avait rien fait de particulier là-bas. t'étais grande comme ça la dernière fois que je t'ai vu non ? tu levas les yeux au ciel en rigolant. tu refusais de croire qu’il enchaînait ce genre de blagues comme un oncle qui approchait de la retraite, ce qui te fit rire de plus belle. tu aurais pu lui dire que c’était presque la taille de ta fille, mais tu n’étais pas sûre que ta tante lui ait parlé de tout ce qui t’étais arrivé durant ton départ. et moi je me souvenais plus que tu parlais comme un vieil oncle un peu chiant. tu te contentas de lui répondre avec un clin d’œil. vous aviez tout le temps de rattraper le temps perdu, tu n’étais pas obligée de lui balancer toutes les informations d’un coup. c’est toi qui nous fait à manger ce soir ? tu connaissais déjà la réponse à cette question. ta tante refusait toujours que qui que ce soit touche à sa cuisine. tu avais déjà tenté de l’aider, à tes risques et périls, et ça ne s’était pas bien fini. elle t’avait bannie de la cuisine en te menaçant avec une louche. mais elle pouvait certainement faire un effort pour son fils prodigue.

_________________
she held the moon the way she held her own heart. as if it was the only light that could guide her through the darkest nights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

finally reunited (gabriel)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Tour du monde VPH - terres et océans de Jean-Gabriel Chelala
» [National] Agrandissement du Stade Gabriel Montpied
» Gabriel Dumont
» Photo ride-report St-Gabriel de Brandon/Pourvoirie Repos 26-01-2013
» Gabriel Girard #38

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Les îles majeures. :: Caron.-