AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

bluejeans (novune)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
just keep swimming
✩ messages : 92 ✩ avatar : brynja jonbjarnardotti
✩ crédits : avatar : schizophrenic , icons : solosand , kawaiinekoj ; texte : interstellar
★ âge : 18
Mar 10 Juil - 17:27

bluejeans⊹ Elle était là. Elle était accoudée à ce bar avec toute cette nonchalance qui lui était propre. Elle savait pourtant le pouvoir qu’elle avait, que tous les regards se tournaient vers elle quand elle approchait. Tel un soleil bien trop ardent qui au lieu d’aveugler rendait la vue sur sa beauté. Comme si elle possédait en elle quelques poussières d’étoiles pour la rendre filante et inaccessible. A sa distance il n’y avait plus jamais assez d’oxygène pour les autres elle avalaient les âmes comme du petit pain. Elle, elle était cette femme qu’on devinait dans les épopées grecques, la divinité d’Aphrodite tout droit descendue des cieux pour nous rendre nous les autres femmes plus fades. Comme si une petite sorcière dans son coin avait assemblé tous les ingrédients nécessaire pour créer cette créature. Une créature qui pouvait faire rougir aussi bien les hommes que les femmes. Une sylphide qui dans son passage nous attaquait de vents de marrées sans qu’on puisse avoir le temps d’entrer dans une bouée de sauvetage. Je ne connaissais pas la mécanique des cœurs mais celle des corps. Elle avait assemblé comme si c’était un jeu d’enfants toutes les tentations que je n’avais pu encore imaginé. Comme si dans son sein elle renfermait tout ce que personne n’osait touché. Une beauté stratosphérique qui avait brûlé les alentours dans son passage encore plus fort qu’une supernova. De ses yeux à ses lèvres on pouvait y lire le contour du Paradis. Ce jardin d’Eden où l’on rêvait de la voir nue et courir nos mains sur ce corps presque hypnotisant. Hypnotique dans sa gestuelle quand elle laissait sa main descendre le long de sa nuque pour mettre sa longueur d’été en arrière laissant le parfum des roses embaumer toute la pièce. L’incarnation de la femme n’avait pas plus belle définition que cette femme, personne ne pouvait l’invité. Elle aurait pu être la muse de ces artistes solitaires cherchant cette inspiration qu’elle aurait donner dans ce sourire apparentant à la lumière. Comme si une aura recouvrait son corps pour nous pousser à elle sans jamais avoir l’envie de repartir. Toujours ce même sentiment, toujours la même braise qui brûlait entre mes cuisses quand je la voyais. Si le mot désir devait avoir une incarnation il pouvait prendre exemple sur elle, comme une experte elle m’avait apprit la vie. Pourtant si jeune elle n’avait pas flanchée, elle m’avait fait goûté au septième ciel avec cette envie immédiate d’y retourner chaque nuit que dieu fasse. Elle se levait comme pour prendre la fuite et moi je le regardais en secret. Cela faisait peut-être une ou deux semaines que j’avais pas pu explorer son grain de peau, pourtant l’envie de l’avoir à moi était toujours aussi vive. Comme une flamme qui ne veut jamais s’éteindre, comme si elle provoquait toujours cet incendie. Elle était accompagnée mais mes yeux pouvaient la quitter le verre entre les mains j’aspirais dans ma paille cet alcool comme pour raviver cette envie. Elle ne me voyait pas trop occupée autour de ces chasseurs pourtant en une fraction de seconde ce fut le contact. L’électricité dans l’air, nos yeux qui se rencontraient se disant toutes ces choses qu’on ne pouvait pas dévoiler à haute voix. Pinçant ma lèvre quand nos visages se retrouvait à la même hauteur refrénant toutes mes envies je m’octroyais pourtant l’audace de lui murmurer à son oreille. « Moi qui pensait être de meilleure compagnie que tous ces hommes ». La jalousie ne naissait pas, mais l’envie si.

©️Grey WIND.

_________________
peau sur le bitume
Je veux faire l'amour sur cette plage au vent salé et comme au premier jour nos corps entrelacés. Ici le cri de la nuit a l'abri des aurores me chantaient l'insomnie pour oublier ton corps .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 112 ✩ avatar : elsa hosk.
✩ crédits : amor fati + anaëlle.
★ âge : 28
Mar 10 Juil - 22:55

Makel a encore quitté la maison en début de soirée. C'est normal qu'il ne passe pas tout son temps libre avec elle, c'est vrai... Mais elle aimerait bien. Il lui manque tant... Même quand il est là, pas si loin. La crainte de le perdre, due à ses erreurs à elle, à son absence à lui. Sûrement pas au manque d'amour qu'ils ont l'un envers l'autre. June, elle s'ennuie, alors elle sort. Un bon bar. Elle envoie un sms groupé, invitant des amis à la rejoindre pour ne pas avoir trop cette impression de solitude. Elle la déteste, la solitude. Elle a besoin de bruit, de gens autour. Elle arrive, en taxi. On la dépose, on sait qui elle est, généralement. La petite-amie de Makel Spikes. Joueur accompli. Ça commence souvent comme ça... En plus de ça, elle est active sur les réseaux sociaux, et ne manque jamais l'occasion de poster une photo de lui ou elle. Les mentions j'aime décollent dans les secondes à venir, c'est toujours le cas. Ce soir, elle s'amuse. Elle rit, elle oublie qu'il n'est pas là. Pas avec elle en tout cas. Ça devient maladif, cette envie... Ce besoin d'être avec lui sans arrêt. Elle est là, appuyée sur le comptoir, nonchalante. Elle est là, l'air heureux malgré tout. Sauver les apparence avant tout le reste... On s'approche d'elle sans qu'elle n'entende. Ce n'est qu'au moment où une voix féminine se fait entendre dans le creux de son oreille, qu'elle la reconnaît. La Nova. Pas si innocente que ça, malgré son jeune âge. Tel un mentor, elle lui a tout appris, June. Le sexe avec une femme, comme faire... Des travaux pratiques, souvent en l'absence de Makel. Et elle sait, la blonde, l'influence qu'elle a sur elle. Elle sourit, se tourne. « Dis que je t'ai manqué, ma belle... » souffle-t-elle en venant passer sa main sur sa hanche. Oh non, elle ne pense pas qu'elle soit jalouse. Parce qu'il n'y a rien d'exclusif, elle le sait aussi bien qu'elle Nova. Elle sait que ce n'est que le désir qui parle, parce qu'elles sont pareilles. Elle se revoit en elle parfois, en plus jeune... Du temps où elle ne se posait pas, avant que Makel sache finalement la convaincre qu'ils devaient essayer. Elle aurait regretté de ne pas l'avoir fait, la blonde. Les moments avec lui ont été les plus beaux de toute sa vie, et encore aujourd'hui, il suffit de voir de quelle manière ils se retrouvent après plusieurs semaines sans pouvoir se toucher. « Je t'offre ton prochain verre ? » propose-t-elle. Elle s'en fiche, June. Elle a de l'argent. Un peu du sien, un peu celui de Makel. June, ce n'est pas l'opportuniste qu'on croit, non. Elle aime son petit-ami avant tout... Les autres ne sont qu'un passe temps. Elle ne sait pas où ça va mener ce soir, avec la jeune femme... Elle n'en sait rien. Elle se laisse porter, et elle verra bien. Elle n'est pas du genre à prévoir. 

_________________
l'équilibre
Alors calmement tout explose Il y aura l'avant et l'après Comme une dose d'adrénaline sulfureusement injectée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

bluejeans (novune)



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite.-