AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

remember i told you.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 273 ✩ avatar : zara.
✩ crédits : solune.
★ âge : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Aoû - 12:19

elle se regarde dans le miroir avec une moue. ça fait une heure qu'elle est dans sa chambre à sortir tous les vêtements de son placard pour pouvoir trouver une tenue à mettre ce soir. vahé zonant sur son lit depuis au moins autant de temps. elles sortent de soir non ? mais ça ne semble stresser que pilar aujourd'hui. il faut dire que ça fait longtemps qu'elle n'a pas obtenu les faveurs d'une personne et ça commence à lui manquer. elle semble être capable de les séduire jusqu'à un certain point. elle soupire en jetant une énième robe à terre. tu veux pas m'aider ? elle demande, un ton désagréable pour accompagner ses mots. ça marche tout le temps comme ça avec pilar. elle lui lance un regard noir en plus de ça, jugeant son inattention avec beaucoup de mépris. elle ne demande pas grand chose après tout... seulement qu'elle arrête de rêver un peu pour lui donner un coup de main. on est pas tous foutu comme la brune et même si pilar n'a pas envie d'avoir cette jalousie toujours plus grande à l'égard de son amie, elle l'envie pour tout ce qu'elle n'a pas. des cheveux bruns passablement domptables en prime. elle soupire en s'engouffrant dans son placard. elle n'aura jamais ce qu'elle voudrait pour ce soir et elle finira probablement par remettre la faute sur vahé puisqu'elle lui a été complètement inutile depuis le début. elle secoue la tête, levant les yeux au ciel en se plantant devant la penderie. il y a trop de choses ici, pour une seule personne mais ce n'est jamais assez pour pilar... elle profite bien trop de l'argent de sa famille, incapable de réaliser qu'elle n'aurait même pas les moyens de se payer la moitié de ce qu'il y a ici si son père ne faisait pas des chèques derrière pour lui faire plaisir...

_________________
she said she can't feel her face, right now i can't feel my heart
for your feelings there's no place, but you knew that from the start
you and i were made of glass, we'd never last.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 236 ✩ avatar : taylor.
✩ crédits : @self
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Aoû - 5:27

étendue sur le lit de pilar, tu regardais les dernières tendance instagram. ça faisait des heures qu’elle essayait de multiples tenues, sans se soucier des conseils que tu avais pu lui donner concernant sa morphologie. elle prétendait savoir mieux que toi ce qui lui allait, alors que c’était ton quotidien d’aider des femmes à s’habiller. au bout d’un moment, tu avais cessé de faire des efforts. tu te contentais maintenant de jeter un coup d’oeil quand elle te le demandait, avant de lui donner un avis positif. ta tenue à toi était déjà toute trouvée. une robe dorée, courte. ça t’avait pris dix minutes. tu avais mis la barre très haute, et tu savais que la seule raison pour laquelle pilar se montrait aussi exigeante était qu’elle voulait être plus jolie que toi. t’avais pris l’habitude. tu veux pas m'aider ? tu secouas la tête face à son air autoritaire et son regard noir. la blonde pouvait se montrer vraiment peste quand elle le voulait, mais tu avais l’habitude de ce genre de fille. la plupart de tes anciennes amies de washington lui ressemblait. la plupart de tes clientes aussi. je t’ai déjà dit de mettre la rouge. tu soufflas, sur le même ton. pas question de te laisser atteindre par ses caprices. écoute-moi au lieu de râler. c’était sans doute la frustration de ne pas avoir eu d’hommes entre ses jambes depuis trop longtemps qui la rendait aussi irritable. tu avais le même problème, pourtant tu n’en faisais pas tout un drame. tu savais que celui que tu voulais vraiment méritait la peine d’attendre. tu savais aussi qu’aucun autre ne serait plus jamais à la hauteur alors ça ne valait même pas la peine d’essayer. robe rouge, louboutin noir, et accessoires dorés. je te l’ai déjà dit. mais tu le répétais, au cas où elle changerait d’avis. au cas où elle déciderait que cette tenue serait la bonne. tu t’en fichais qu’elle soit plus belle que toi ou pas. tu t’en fichais qu’elle soit conne la plupart du temps. la seule raison pour laquelle tu la fréquentais était parce qu’elle te rappelait ta vie d’avant. une vie que tu avais dû abandonner pour conserver ta liberté.

_________________

ta bouche, ta haine, ta peau, tes peines, tes lèvres, nos rêves, ton odeur, tes peurs, ton eau, tes os, ton sang, mes seins, nos reins, cent fois, nous deux, fois cent. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 273 ✩ avatar : zara.
✩ crédits : solune.
★ âge : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Sep - 12:19

ta patience semble déjà atteindre sa limite. tu ne te rends pas compte une seconde de l'image que tu renvoies depuis des heures déjà à te contempler dans le miroir. rien ne fonctionne comme tu l'aimerais, parce que vahé semble toujours tout mieux faire que toi et tu n'aimes pas ça. par moment, t'aimerais être aussi brune, foutue comme elle. il n'y a bien qu'elle qui te donne ce genre d'insécurité d'ailleurs. ce n'est pas de ta faute, tu pars avec un handicap dans la vie, celui de ne pas réellement savoir d'où te vient tes gênes. tu soupires en faisant la moue à ton reflet dans le miroir. je t’ai déjà dit de mettre la rouge. écoute-moi au lieu de râler. elle emploie les grands mots, comme toi, une bataille d'ego qui fait rage, souvent, entre vous. tu veux gagner. ça marche tout le temps de cette manière et t'aimes pas tellement qu'elle puisse avoir raison d'ailleurs... pourquoi tu demandes son avis alors ? ça t'énerve. robe rouge, louboutin noir, et accessoires dorés. je te l’ai déjà dit. tu soupires, tu souffles même, en attrapant ta robe rouge pour la passer. tu n'as plus le temps de toute façon, t'as pris un demi millénaire à essayer de lui donner tord mais ça ne marche pas. tu l'enfiles devant elle, peu importe, elle a déjà vu tes sous vêtements un demi milliard de fois aujourd'hui. tu glisses tes pieds dans tes escarpins hors de prix et tu n'oublies pas de prendre quelques bijoux dorés exactement comme elle l'a dit. t'as même pas envie de la regarder, manquerait plus qu'elle arbore cet air de victoire sur le visage. tu secoues la tête, tu glisses ton téléphone dans ta robe et t'es prête. cinq minutes au plus, pour les trois autres heures à dévaliser ton placard trop rempli. bon tu viens ? tu lui dis avec humeur alors qu'elle se prélasse encore dans ton lit. t'es pas de bonne humeur pilar, tu ne devrais sans doute même pas sortir. une chose est sûre, tu l'abandonneras sans doute en arrivant à cette soirée.

_________________
she said she can't feel her face, right now i can't feel my heart
for your feelings there's no place, but you knew that from the start
you and i were made of glass, we'd never last.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 236 ✩ avatar : taylor.
✩ crédits : @self
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Sep - 13:49

c’était une personne détestable pilar. tu l’avais compris dès la première fois où vous étiez sorties toutes les deux. elle voulait être sur le devant de la scène. toujours. elle voulait être le centre d’attention du monde entier, alors que son caractère suffisait à lui faire de l’ombre. tu ne savais pas vraiment pourquoi tu avais tenu à devenir amie avec elle. probablement parce qu’elle représentait ce dernier lien que tu pouvais entretenir avec le milieu que tu avais choisi de fuir. un milieu qui te manquait parfois, même si tu ne voulais pas l’assumer. allongée sur son lit, tu essayais de ne pas perdre patience face à ses centaines d’essayage, alors que tu lui avais la combinaison parfaite dès que le début. elle ne voulait pas te donner raison. elle voulait se débrouiller toute seule. soit. tu la laissais faire. tu la laissais perdre son temps. ce qu’elle te reprocherait sûrement par la suite, mais tu avais l’habitude. au bout d’un moment, tu la vis enfiler la robe rouge que tu lui avais conseillé. un petit sourire se dessina sur tes lèvres, mais tu ne le gardas pas trop longtemps. elle avait finalement finis par se rendre à l’évidence. une fois que ce fut le gars, il ne lui fallut que quelques secondes pour être prête. bon tu viens ? tu te levas en soupirant, pas certaine de vouloir la suivre tout à coup. la soirée serait sans doute longue, à condition que vous la passiez ensemble. il ne vous fallut pas longtemps pour arriver à la soirée où vous auriez dû être depuis quelques heures déjà. vous l’auriez sans doute été si elle t’avait écouté depuis le début. tu veux un truc à boire ? tu demandas, sans une once de bonne humeur, plus pour t’éclipser que pour lui rendre service. un verre ou deux ne seraient sans doute pas de trop pour toi non plus.

_________________

ta bouche, ta haine, ta peau, tes peines, tes lèvres, nos rêves, ton odeur, tes peurs, ton eau, tes os, ton sang, mes seins, nos reins, cent fois, nous deux, fois cent. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 273 ✩ avatar : zara.
✩ crédits : solune.
★ âge : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Oct - 18:56

t'es pas certaine que tu aies envie de sortir ce soir. tu vois bien qu'elle fait la gueule et ça te met de mauvaise humeur. tu sais très bien qu'elle a un problème avec toi, la plupart du temps. et tu n'as pas envie de faire des efforts pour faire attention à ce que tu fais. peu t'importe de toute façon, tu vas arriver à cette soirée et tu l'abandonneras, comme tu le fais tout le temps. d'ailleurs, vous arrivez déjà et c'est tant mieux, t'aimes pas beaucoup la gueule qu'elle tire aujourd'hui et t'as pas envie de lui faire croire que ça te touche plus que ça... d'ailleurs, t'es déjà en train de chercher des yeux une proie pour animer la soirée que tu n'as plus envie de passer avec vahé. il faut croire que ce n'est pas tellement ta copine finalement. et t'es certaine qu'elle pense la même chose plus souvent que tu ne le fais. tu veux un truc à boire ? elle demande, sur un ton qui ne te plait pas. tu tournes la tête vers elle pour lui lancer un regard noir. pourquoi elle était chez toi au juste ? sans doute parce que tu l'as invité. pourquoi tu l'as fait déjà ? conneries. encore... tu secoues la tête. fais ce que tu veux, moi j'ai autre chose à faire. tu lances en t'éloignant pour justement aller directement au bar pour te faire offrir un verre par le premier connard qui passe par là. tout semble être plus intéressant qu'elle, sans doute parce que t'as été touchée dans ton estime et tu n'aimes pas beaucoup qu'elle ait pu avoir raison et penser une seconde que tu lui as faire perdre son temps. son temps serait-il franchement si précieux ? t'en doutes plus que tout alors que tu lances un sourire à ton prochain amant, sans doute.

_________________
she said she can't feel her face, right now i can't feel my heart
for your feelings there's no place, but you knew that from the start
you and i were made of glass, we'd never last.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 236 ✩ avatar : taylor.
✩ crédits : @self
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Nov - 11:05

tu n’avais aucune raison d’être amie avec cette fille, excepté le fait de vouloir conserver une part de ta vie d’avant. c’était exactement le genre de personne avec laquelle tu aurais sympathisé, du moins en apparence. tu n’avais jamais eu de véritables amis, ceux à qui confier tes problèmes. tout n’était que faux-semblant. les générations futures se devaient de montrer qu’elles s’entendaient aussi bien que leurs parents avant elles. c’était dans l’ordre des choses. c’était comme ça qu’était fait le milieu dans lequel tu avais grandi. mais en te libérant des liens qui te retenaient encore là-bas, tu avais eu de plus en plus de mal à faire semblant. à t’intéresser aux gens qui n’en valaient pas la peine. pilar était la dernière rescapée du tri que tu avais opéré dans ta vie. elle ne tarderait pas à rejoindre les autres aux oubliettes vu la tournure que prenaient les évènements de ce soir. à peine arrivée, elle semblait déjà en avoir assez de ta présence. ça ne te faisait ni chaud ni froid en vérité, puisque tu ressentais exactement la même chose. tu étais juste plus douée pour lui donner l’illusion que tu t’intéressais à elle. fais ce que tu veux, moi j'ai autre chose à faire. tu haussas les épaules, avant de tourner les talons dans l’autre direction, attirant sur toi quelques regards intéressés auxquels tu ne prêtas pas plus attention que cela. ça glissait sur toi autant que l’eau qui ne cessait ne tomber du ciel ces derniers temps. un temps pluvieux auquel il fallait s’attendre en plein automne. tu te dirigeas vers une autre salle, pour être certaine de ne pas recroiser la blonde. au contraire, tu rencontras même des gens que tu appréciais réellement. finalement, cette soirée ne serait pas gâchée. tu t’installas avec eux, profitant ainsi des bouteilles qu’ils avaient commandé. tu avais beau leur dire que tu pouvais aller te chercher à boire, ils avaient insisté pour te faire plaisir. autant de sympathie était étrange après pilar, mais tu finirais probablement par oublier que tu étais arrivée avec elle. c’était même certain.

_________________

ta bouche, ta haine, ta peau, tes peines, tes lèvres, nos rêves, ton odeur, tes peurs, ton eau, tes os, ton sang, mes seins, nos reins, cent fois, nous deux, fois cent. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 273 ✩ avatar : zara.
✩ crédits : solune.
★ âge : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 17:35

t'es fâchée et ça se voit sur son visage. tu sais que tu vas pouvoir te changer les idées maintenant et que tu n'auras pas l'occasion de recroiser cette sale brune, à moins d'avoir vraiment très peu de chance. tu secoues la tête, tu n'en reviens pas de cette audace... elle est censée être ton amie non ? t'as un peu de mal à comprendre ce que veut dire ce mot, de manière générale, parce que tu n'en as pas vraiment... des amis. c'est un fait. alors quand tu t'installes au bar et que tu demandes un verre, tu sens bien que ça ne va pas se passer comme tu le voudrais. parce que t'as été méchante et qu'au fond, très profondément, tu t'en veux un peu. tu avales ta tequila d'un trait. ça te fait du bien, sur le coup mais ça ne dure pas assez longtemps, pour le coup. alors t'en prends un deuxième et tu te lances dans une conquête de tes limites, en les enchaînant, les uns après les autres. certains semblent offerts, t'as perdu le compte, t'as lancé des sourires pour remercier, t'es même allée te coller à un gars en espérant sincèrement que ça te suffira pour sortir de cet endroit et prendre du bon temps mais... il ne sent pas bon et ça te dérange alors tu t'éloignes, pour la chercher. tu ne marches pas tellement droit... t'es pas très bien. tu la repères, elle est dans un fauteuil, entourée. tu ne te laisses pas reculer pour autant et t'avances avec détermination alors que le monde tourne autour de toi. t'es même pas arrivée jusqu'à elle qu'un haut le coeur énorme menace de te faire tomber. tu rends la moitié de ce que tu viens de boire sur le sol, à ses pieds, provoquant un dégoût général. tu n'aurais pas dû, mais tu te sens seule et t'as bien l'impression que ça ne s'arrange pas des masses avec ton caractère terrible et ta façon toujours plus discutable de t'occuper de tes amitiés.

_________________
she said she can't feel her face, right now i can't feel my heart
for your feelings there's no place, but you knew that from the start
you and i were made of glass, we'd never last.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 236 ✩ avatar : taylor.
✩ crédits : @self
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Nov - 9:37

c’était sans doute mieux que tu sois débarrassée de pilar. au moins, tu pourrais passer une bonne soirée. sans elle. sans son caractère qui ne te plaisait pas forcément. elle se pensait tellement au-dessus de tout le monde qu’elle oubliait parfois les bonnes manières. abandonner une amie en plein milieu d’une fête ? ça ne se faisait pas. heureusement pour elle, tu savais t’amuser par toi-même. ce soir pourtant, tu n’eus pas à le faire. tu trouvais quelques connaissances qui ne pourraient être que de meilleure compagnie que la blonde. tu t’efforças même de ne pas penser à elle. elle devait probablement être avec un homme en ce moment-même, à battre de ses longs cils jusqu’à qu’il accepte de lui offrir toutes les boissons qu’elle désirait. tu faisais ça aussi, une époque. plus maintenant. plus depuis ugo finalement. tu ne le faisais plus par respect pour lui, mais parce que les autres hommes te semblaient bien fades. bien trop faciles à apprivoiser. ça ne t’intéressait pas. plus du tout. au lieu de regarder ceux qui t’entouraient, tu te concentras sur tes nouveaux amis. tu discutas, de tout et de rien. autant que la musique vous permettait de le faire. et puis tu la vis, la blonde qui t’avait lâchement abandonné. tu la vis tituber jusqu’à toi. elle n’avait pas fière allure comme ça pilar. encore moins quand elle vomis, juste à tes pieds. tu soupiras, avant de te lever. elle ne méritait pas franchement que tu l’aides. il y a quelques années, tu ne l’aurais même pas regardé. tu te serais contenter de l’ignorer avec mépris. mais tu avais changé. tu valais mieux que ça. mieux que son comportement puéril. chut, ça va aller. tu lui soufflas, en passant un bras autour de sa taille pour la conduire jusqu’aux toilettes. il valait mieux qu’elle rende tout ce qu’elle ici, plutôt que dans le taxi qu’elle prendrait pour rentrer chez elle. tu savais d’expérience que c’était une meilleure solution pour tout le monde. pas la peine de me remercier. tu soufflas, en souriant doucement. tu ne pouvais pas ne pas te faire le plaisir de la charrier, au moins un peu.

_________________

ta bouche, ta haine, ta peau, tes peines, tes lèvres, nos rêves, ton odeur, tes peurs, ton eau, tes os, ton sang, mes seins, nos reins, cent fois, nous deux, fois cent. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 273 ✩ avatar : zara.
✩ crédits : solune.
★ âge : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 4:44

t'es pas bien. c'est arrivé d'un coup. sans doute parce que t'as pas mangé, que t'as beaucoup bu et que tu t'es levée d'un coup. quelle idée putain, t'aurais pas dû faire ça. tu le sais pourtant, c'est pas la première fois que ça t'arrive. tu ne pensais pas retomber sur vahé mais t'imagines que c'est une chance, parmi tout ce que tu aurais pu vivre. t'es vraiment pas bien... et t'imagines que ça n'ira pas avant plusieurs jours. t'as été prise de troubles si rapidement que t'arrives pas vraiment à tenir sur tes jambes. c'est une aubaine qu'elle se lève pour te secourir alors que tu t'es comporté comme une merde avec elle, il y a quelques heures. chut, ça va aller. elle dit, comme si t'étais une gamine qui avait besoin d'être rassurée. tu sais que ça va aller. ça ne va pas aller pendant un certain temps, t'imagines. elle prend la route avec toi, celle des toilettes. et tu sens bien que ça va être long, que tu vas sûrement passer un bout de la nuit là-dedans. pas la peine de me remercier. t'avais pas l'intention de le faire, fort heureusement. tu ne te sens vraiment pas bien, et quand t'arrives aux toilettes, tu vomis encore, dans la cuvette d'un toilette. tu t'effondres à côté. t'as la tête qui tourne même là. c'est arrivé si vite, c'est pas comme d'habitude. tu sens que ça ne va pas. tu tentes de te relever, au moins pour ouvrir la porte des toilettes que tu occupes mais tu n'as pas la force. tu restes là quelques secondes, tu sens que ça ne va pas. tu fermes les yeux. mauvaise idée. tu sombres pilar. tu ne luttes pas. c'est pas comme si tu t'endormais. c'est le blackout, le noir, d'un coup. tu t'effondres. tu voulais prouver quoi hein ? que t'es la fille la plus stupide de la terre. t'as gagné maintenant.

_________________
she said she can't feel her face, right now i can't feel my heart
for your feelings there's no place, but you knew that from the start
you and i were made of glass, we'd never last.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 236 ✩ avatar : taylor.
✩ crédits : @self
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 14:43

t’avais aucune raison de l’aider pilar. elle était détestable. et irrespectueuse. jalouse certainement, en plus de ça. mais si tu ne voyais pas pourquoi. elle était parfaite. physiquement parlant. pour le caractère, il faudrait certainement revoir quelques détails.. malgré tout, elle te fit de la peine. t’étais pas assez méchante pour la laisser là, s’humilier au milieu de tous ces gens. tu l’aidas donc. tu la conduisis jusqu’aux toilettes, avec la ferme intention de la ramener chez elle une fois que les nausées auraient diminué. t’avais l’impression de t’occuper d’une enfant, mais t’avais ça tellement de fois par le passé, que ça ne te dérangeait même plus. tu serais peut-être une bonne mère, si t’étais capable de gérer ce genre de crise sans paniquer. t’y avais jamais vraiment pensé. tu t’étais toujours dit que tu n’aurais pas d’enfants, par peur de ne pas savoir l’aimer. comme tes parents ne t’avaient pas aimé. c’était pas le moment de réfléchir à tout ça. tu l’entendais plus pilar. t’aurais sans doute dû t’en inquiéter plus vite. sans attendre une seconde de plus, tu frappas à la porte des toilettes où elle était enfermée. tu frappas, plusieurs coups. sans réponse. pilar ? tu crias une première fois, en espérant que le son de ta voix suffisent à la réveiller. elle avait sûrement dû s’endormir. oui, ça devait être ça. pilar ! tu crias encore, plus fort que la première fort. toujours pas de réponse. à contre-cœur, tu décidas d’aller chercher quelqu’un. un videur. n’importe qui. finalement, tu gérais peut-être pas tant que ça. ça te peinait. un peu. il ouvrit la porte. sans que tu saches comment. mais tu la vis, la blonde, allongée sur le sol. elle bougeait plus. t’avais peur soudain. peur que ce soit plus grave que de simplement s’endormir. tu demandas au type de t’aider à la porter, pour la mettre dans un taxi. sans savoir si tu devais la conduire à l’hôpital. tu choisis de pas le faire. c’était sûrement stupide comme décision. mais tu la pris quand même. le taxi vous emmena rapidement jusqu’à chez toi. t’avais aucune idée de comment tu arriverais à la faire monter les escaliers. par chance, le chauffeur te proposa de t’aider. sûrement à cause de cette robe trop courte. sûrement parce qu’il espérait avoir une chance de passer un peu de temps en ta compagnie. mais tu lui fermas la porte au nez, dès qu’il allongea pilar dans ton lit. tu sortis le nécessaire. de l’eau. un gant froid, que tu posas sur son front. tu commençais à paniquer, rien qu’un peu. l’hôpital aurait sans doute était une meilleure décision..

_________________

ta bouche, ta haine, ta peau, tes peines, tes lèvres, nos rêves, ton odeur, tes peurs, ton eau, tes os, ton sang, mes seins, nos reins, cent fois, nous deux, fois cent. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 273 ✩ avatar : zara.
✩ crédits : solune.
★ âge : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Déc - 19:11

le noir complet. tu ne ressens rien. strictement rien. si ce n'est le vide. il n'y a pas de rêve. pas de cauchemar. rien. sans doute parce que t'es ivre pilar. ouais. plus que jamais. tu ne sens pas qu'on te porte, encore moins que tu bouges. t'es perdu dans les limbes sombres de ton esprit. peut-être que c'est un rappel à l'ordre de ton corps. une manière de te rappeler qu'il faut que tu arrêtes tes excès. tu ne sais pas. t'as conscience de rien de toute façon... même pas que vahé t'aide... alors que tu la traites comme de la merde, en général. tu ne vois pas le temps qui passe non plus.. et l'inquiétude sur son visage. pourtant, tu respires encore hein ? ça devrait lui suffire... ça suffit pour toi.. parce que tu finis par t'éveiller. du moins dans ta tête. tu sens quelque chose d'humide sur ton visage, sans être capable d'ouvrir les yeux. tu grimaces. t'as mal. t'es tombée ? tu ne te souviens plus. t'as vomi. t'as encore envie de vomir. ohlala. pourquoi ça tangue alors que tu sembles allongée. tu portes ta main sur ta tête. tu dégages la merde mouillée sur ton visage. tu vas pas bien. non. t'es vraiment pas bien. t'ouvres les yeux. tu sais pas où t'es. tu te redresses, tu ne la vois même pas. non... toi, tu cherches seulement les toilettes. et d'instinct, on dirait. tu les trouves. sans doute parce que t'es déjà venue ici, et que ton inconscient t'as guidé jusque là. ton estomac, déjà vide, se vide à nouveau dans les toilettes. t'as jamais été aussi mal de ta vie pilar. putain... t'as bu combien de verres ? t'arrives pas à te souvenir... les larmes sont là. t'es pas triste, t'arrives juste pas à les contrôler, parce que t'as mal, parce que ça vient avec tout le reste. c'est pas comme ça que t'avais prévu de finir la soirée. tu voulais un corps, pour pouvoir y fondre le tien. t'as bu, ou t'as avalé un cachet. t'as oublié. ce serait bien ton genre pour le coup...

_________________
she said she can't feel her face, right now i can't feel my heart
for your feelings there's no place, but you knew that from the start
you and i were made of glass, we'd never last.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 236 ✩ avatar : taylor.
✩ crédits : @self
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 7:55

tu l'avais ramené chez toi. t'aurais peut-être pas dû. l'hôpital aurait sans doute été une meilleure solution. le docteur lui aurait fait une perfusion pour l'hydrater. et il se serait occupé d'elle à son réveil. t'y pensais pas à ça. à son réveil. elle allait te crier dessus. elle allait t'en vouloir, de l'avoir ramener. sûrement. mais il était hors de question que tu la laisses là-bas, où n'importe qui pouvait profiter d'elle. vous n'étiez peut-être pas de vraies amies, mais tu faisais pas aux autres ce que t'aimerais pas qu'on te fasse. c'était un principe de base. même quand t'étais face à elle. qui méritait que tu l'aides pas parfois. mais tu l'avais fait. et maintenant elle commençait à revenir à elle. suffisamment pour se précipiter aux toilettes, après avoir balancer le gant par terre. contente de te voir revenir pilar. vraiment. tu te levas, avant de la suivre. t'attrapas ses cheveux, pour ne pas qu'il lui tombe sur le visage. mais tu ne dis rien. tu te contentas de l'aider, pour qu'elle n'ait rien à te répondre. rien à te renvoyer dans la face. t'avais pas la force de te battre contre son sarcasme. toi aussi t'étais fatiguée. toi aussi t'avais bu. alors tu te contentas de lui tenir les cheveux. jusqu'à ce qu'elle finisse par sortir la tête de la cuvette pour s'asseoir sur le côté. tu tiras la chasse immédiatement. et tu lui donnas le verre d'eau que t'avais apporté avec toi, au cas où. ça va ? tu finis par dire. tu t'attendais au pire. tu t'attendais à une réponse bien envoyée destinée à te faire du mal. à te faire comprendre qu'elle avait pas changé de comportement pour autant. tu te doutais que c'était pas le cas. elle changerait jamais pilar.

_________________

ta bouche, ta haine, ta peau, tes peines, tes lèvres, nos rêves, ton odeur, tes peurs, ton eau, tes os, ton sang, mes seins, nos reins, cent fois, nous deux, fois cent. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

remember i told you.



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» POINTER: PÉRE CH.A.IT.REMEMBER DU GOUYRE, VICECHAMPION D'EUROPE GQ
» A réserver chiots Pointer, pére CH. REMEMBER DU GOUAYRE
» Extreme Rising Tribute to November to Remember du 17/11/2012
» Remember,Récit "expédition Carp'River"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Les îles majeures. :: Caron.-