AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

last one
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Aoû - 17:40

en réalité, tu t'es seulement dit que ça serait bien de boire une bière avec tout le monde, mais au final, ils ont tous décommandé les uns après les autres. tous un truc à faire, en même temps. ça te semble évidemment louche, et un peu étrange, mais tant pis. au moins, il reste un type qui ne compte pas tourner la page, il en reste un qui accepte de sortir et c'est sulli. le petit nouveau, le petit dernier qui a enfin pris cette place que tu ne voulais plus. tu souris en t'installant au bar et tu commandes directement deux pintes. tu sais qu'il ne tardera ps à venir et au pire, ça te fera deux bières hein. tu t'installes et tu commences déjà à regarder les nanas qui traînent dans le coin. oui, tu as envie de les draguer, non, tu ne le feras pas parce que ça ne se fait pas. pas de suite. tu ne pourras pas donner suite parce que tu attends un ami. d'ailleurs le voir avec ses cheveux ondulés. tu lui fais signe, tu te montres et il ne tarde pas à arriver et s'installer. tu pousses la bière dans sa direction avec un petit sourire aux lèvres. et voilà le meilleur ! bon après moi, mais le meilleur quand même.  tu lances en riant un peu avant de venir frapper ta bière contre la sienne.  nous sommes les survivants, les autres ont tous quelque chose à faire. soi-disant hein. j'y crois moyen mais bon.  tu rajoutes.  ça va, la forme ?

_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Aoû - 19:22

il y a eu un message et puis une ribambelle d’autres, t’as pas trop compris, les gens d’accord et puis plus du tout, ça change si vite, tellement que t’es bien incapable d’en suivre le cours. toi t’as tenu à venir, tu le connais pas tellement bien simon, ça te donnera une occasion de et puis, t’as bien envie que les choses se passent bien avec lui. et clairement, t’es pas le genre de mecs à dire non à une bière vraiment pas… t’arrives sans trop prendre en compte l’heure, t’es pas tellement partisan du faux tenir un horaire et puis jamais en changer, tu tentes juste de pas arriver quatre heures en retard, il risquerait de mal le prendre. tu souris en arrivant, en l’observant, en le voyant te faire de grands signes comme s’il était possible de le manquer. il a y a un truc particulier dans le visage de simon, un petit truc qui fait qu’il ne ressemble pas aux autres, qui lui offre une certaine singularité que ton œil d’artiste ne peut qu’observer. « et voilà le meilleur ! bon après moi, mais le meilleur quand même. » tu ris doucement, tout comme lui, ambiance bonne enfant, ça te va parfaitement, tu demandes rien d’autres, ça te plait comme sensation et tu ne tardes pas à t’asseoir à ses côtés. « après ? je suis certain d’être devant. » que tu viens rajouter en boutade avant de t’emparer du verre devant toi. tu ne tardes pas à le faire claquer contre le sien avant d’en avaler de grosses gorgées. elle est bonne, il a de bons gouts simon… « nous sommes les survivants, les autres ont tous quelque chose à faire. soi-disant hein. j'y crois moyen mais bon. » qu’il vient te dire et tu te souviens de la ribambelle de messages. « des petites natures, pas comme nous. » que tu viens rajouter, dans le fond, ils ont surement de bonnes raisons, avec de jolies courbes hein… toi, t’as pas grand-chose à te mettre sous la dent, depuis un moment déjà… « ça va, la forme ?» qu’il finit par rajouter. « comme toujours et toi ? » que tu viens prononcer rapidement, comment ne pas aller bien ? l’attrait de la nouveauté sur tes traits, tout prend ses plus belles couleurs en ce moment…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Aoû - 15:18

t'es content de voir sulli, au moins tu n'es plus tout seul et en plus c'est le seul a avoir finalement accepté de sortir. les autres avaient tous quelque chose à faire en parallèle, ça te semble un peu louche mais les connaissant ils doivent être avec des nanas. c'est toujours comme ça. ce sont des dragueurs, mais tu sais que sulli aussi, ça se voit avec son oeil qui frétille et suit quelques donzelles ici et là, tu ne peux pas le nier, ça te fait rire toi. tu ne dragues pas tant que ça au final. tu fais glisser sa bière en face de lui tout en prenant le temps de le taquiner, évidemment. après ? je suis certain d’être devant. tu secoues la tête avant de lever les yeux au ciel. on va dire ça parce que je t'aime bien hein, mais abusons pas quand même. tu la taquines à ton tour avant de rire un peu par la suite. tu secoues la tête, finalement avant de hausser les épaules en critiquant légèrement les autres. c'est toujours bon enfant et c'est ce que tu apprécies, pas de prise de tête. des petites natures, pas comme nous. tu lèves ton pouce en buvant ta bière comme pour approuver ses mots, en même temps tu ne vas pas dire le contraire. tellement, j'aurai pas dis mieux ! tu dis en riant avant de prendre de ses nouvelles, à lui, comment il va surtout. comme toujours et toi ? tu hoches la tête. bah pareil, ça va aussi. rien de bien nouveau. tu cherches, un peu, tu réfléchis ce que tu peux trouver avant de reprendre. ah si faut que j'te raconte un truc ! c'est à propos d'une nana en plus, ça va t'intéresser. oui, tu le cherches lui et son attention, tu fais exprès, t'aimes ça.

_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Sep - 17:48

tu te sens bien en compagnie de simon. tu ne les connais pas encore très bien les gars de la bande, c’est pas que t’as pas envie de les connaitre, c’est simplement que l’occasion c’est pas encore présenté de mieux les connaitre. il y a juste teano que tu connais bien mieux. alors t’es content de te retrouver en compagnie de simon, il a l’air d’un bon gars avec qui tu pourras certainement bien te marrer… tu te détends presque immédiatement en sa compagnie. parce qu’il trouve le bon mot pour rire et que t’es toujours bien friand de tout cela. ça te plait bien, t’apprécies même grandement. tu souris doucement tout en laissant un peu aller ton ego, rien qu’un peu… « on va dire ça parce que je t'aime bien hein, mais abusons pas quand même. » tu ris doucement, il est vraiment adorable, tu ne trouves rien à redire, tu lèves les bras en l’air en signe de victoire avant de rire un peu plus fort, tu le sens bien que cette soirée te plaire tout simplement… tout est bon enfant, ça te va totalement, c’est le genre d’ambiance pas prise de tête que t’apprécies vraiment… comme de critiquer un peu les autres et leur non présence, ils doivent un peu les oreilles qui sifflent mais c’est pas une mauvaise chose, pas du tout même… « tellement, j'aurai pas dis mieux !» tu souris, c’est simple et en même temps tu ne vois pas quelle autre attitude adoptée face à lui clairement pas même… « bah pareil, ça va aussi. rien de bien nouveau. » tu prends de ces nouvelles, vous allez tous les deux bien, c’est une bonne chose. ça veut dire que le reste de votre soirée se déroulera bien. t’en es certain, ça a bien commencé, ça ne peut que bien continuer, c’est comme ça que tu vois les choses en tout cas, tout simplement… « ah si faut que j'te raconte un truc ! c'est à propos d'une nana en plus, ça va t'intéresser.» qu’il finit par te dire et tu bois une longue gorgée de ta bière avant de répondre. « je t’écoute, les histoires avec une nana ça me plait toujours… » t’apprécies bien de savoir et puis, si jamais elle peut aussi passer dans tes draps, tu dis pas non, jamais toi de toute façon…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep - 21:29

tu parles beaucoup et lui pas tant que ça. tu te doutes qu'il ne doit pas être du genre à parler, qu'il ne doit pas être du genre à se perdre. il ne sait pas quoi faire de plus. tu le regardes, et tu décides d'amorcer la conversation en lui parlant de nana. t'imagines que ça l'aidera à délier sa langue. c'est ce que tu crois, doucement. tu souris, un peu plus quand tu vois qu'il est intéressé, quand tu vois qu'il a envie d'en parler. je t’écoute, les histoires avec une nana ça me plait toujours… tu éclates de rire avant de prendre une bonne gorgée de ta bière. ça fait toujours du bien. tu aimes bien ce côté rafraîchissant avec des températures si fortes, ça fait toujours du bien. tu t'attardes un peu avant de rentrer dans le vif du sujet. c'est une nana où je travaille. c'est la fille en réalité de mon employé. le genre de famille fortunée et de petite princesse qui ne découle, tu vois ? tu commences par lui dire doucement. tu veux capter son attention alors tu y vas doucement. tu essaies de donner les principaux détails avant d'en dire plus. et la dernière fois quand je bossais, elle s'est glissée dans la piscine de la résidence, totalement nue. mais genre nue. et quand je suis revenu, elle est sortie, normale de la piscine. putain mec, j'te jure, c'était la fête dans mon pantalon alors que je n'avais pas le droit de faire quelque chose. tu lui racontes avant de lever les yeux au ciel. si tu avais pu faire quelque chose tu l'aurais fait, si tu avais pu découvrir son corps du bout des doigts, tu aurais pu, mais tu n'as pas pu. c'était interdit. le fruit interdit devant ton regard.

_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Oct - 18:02

t’es étrange, d’ici et d’ailleurs, un peu perdu sur ta planète… t’es dans cet entre-deux, toujours, l’artiste qui jamais ne se pose, toujours bien difficile à comprendre aussi. sauf que t’en restes pas moins un homme qui apprécie toujours les conversations qui descendent en dessous de la ceinture… parler de nana c’est le sujet sur lequel personne ne peut se tromper… c’est le petit plaisir qui reste longtemps… tu le regardes, il sourit en t’entendant parler de la sorte… t’es parfois un peu froid et distant comme la vie, comme cette non attache, ce besoin de ne jamais appartenir à trop pour ne pas faire de peine quand tu te casseras. t’es pas destiné à être sédentaire, pas tant que le monde n’aura pas accepté les capacités cachées dans tes mains. de l’or en barre… « c'est une nana où je travaille. c'est la fille en réalité de mon employé. le genre de famille fortunée et de petite princesse qui ne découle, tu vois ?» tu hoches la tête, t’imagines assez bien le tableau… t’as jamais fait partie de ce monde bon chic bon genre… t’aimerais juste qu’une de ces personnes te paye grassement pour ton art, pour tout ce que tu es capable de faire, tout simplement… pour la beauté de tes œuvres et tout ce qu’elles peuvent inspirées… « et la dernière fois quand je bossais, elle s'est glissée dans la piscine de la résidence, totalement nue. mais genre nue. et quand je suis revenu, elle est sortie, normale de la piscine. putain mec, j'te jure, c'était la fête dans mon pantalon alors que je n'avais pas le droit de faire quelque chose.» t’écoutes attentivement ce qu’il t’annonce et t’es à deux doigts de cracher ta bière. t’as envie de rire quand il dit la fin et c’est ce que tu finis par faire une fois que tu as réussi à avaler ta bière… « mec je crois que c’est tout ce qu’elle attendait, foutre une putain de fête dans ton pantalon… » parce que clairement, si elle se baigne nue devant lui c’est qu’elle veut le chauffer à mort non ? a moins qu’elle soit naturiste mais ça a pas l’air d’être le genre d’endroit où on se ballade nue normalement… « après si son père le sait pas, rien t’empêche d’y gouter un peu. enfin elle est majeure la princesse ? » parce que t’aimerais pas qu’il finisse en prison quand même… « mais soit elle veut te chauffer, soit elle a vraiment envie de finir dans un petit coin sombre avec toi… » parce que chauffer quelqu’un autant c’est carrément inhumain. « à ta place j’aurais sans doute pas résister à toucher le fruit défendu… » parce que t’aimes caresser les belles choses… parce que tu dis jamais non à une aphrodite sortant de l’eau…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Nov - 15:17

tu expliques rapidement tes péripéties avec la miss hamilton. tu te souviens parfaitement de la chaleur de l'endroit, tu te souviens de son corps se perdant dans l'eau de la piscine. tu te souviens facilement de la manière qu'elle a eu de sortir de l'eau en te dévoilant un corps sans faille. un corps dépassant la perfection. tu n'as pu que lorgner dessus sans oser dire un mot pour autant. elle était sublime. magnifique, à couper le souffler mais tu as tenu. tu as su te tenir en tout cas. mec je crois que c’est tout ce qu’elle attendait, foutre une putain de fête dans ton pantalon… tu éclates de rire en hochant la tête et en prenant une gorgée de ta bière. oui, c'est ce qu'elle attendait.. et crois moi elle a réussi. c'était le feu, la passion et le désir qui se sont perdus et qui ont mixé. après si son père le sait pas, rien t’empêche d’y gouter un peu. enfin elle est majeure la princesse ? tu hausses les épaules cette fois en fronçant un peu les sourcils. ouais.. enfin, oui elle est majeure, mais j'tiens pas mal à ce taff là. il rapporte. tu confirmes doucement. c'est ce qui importe après tout. tu gagnes ce qu'il faut en bossant pour la famille hamilton, t'as pas envie que ça change. mais soit elle veut te chauffer, soit elle a vraiment envie de finir dans un petit coin sombre avec toi… à ta place j’aurais sans doute pas résister à toucher le fruit défendu… tu souris franchement cette fois. attends, j'suis pas un mec facile moi. résister, c'est le meilleur moyen pour qu'elle en fasse encore plus.. et vue qu'elle a déjà mis la barre haut, vraiment haut, j'ai hâte de connaître la suite ! tu lui confirmes doucement. et toi, t'as quoi à me raconter alors ?



_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 15:21

parler meuf, c’est simple mais c’est toujours plaisant. le sujet qui jamais ne s’éloigne trop longtemps parce qu’elles prennent possession de vos vies, pour une heure ou parfois davantage… toi tu laisses l’éphémère devenir ta religion, la constance de ce désir de voyage, de ce besoin d’ailleurs qui viendra toujours tout compliquer, tout empêcher sur un long terme pas encore décider, pas encore nécessaire pour permettre à ton être d’exister. les propos de ton ami qui ne te laissent imaginer un belle scène et une belle emmerde aussi pour lui. parce qu’avoir une fille nue qui se la joue sirène, c’est pas mal du tout, ça doit même être un certain plaisir. tu le fais rire, t’es franc et tu ne risques pas de changer… « et crois moi elle a réussi. » tu ris, tu ne peux pas t’en empêcher parce que clairement t’imagine que ça doit pas être évident de faire comme si quand une jolie fille offre aussi facilement une belle vue sur sa personne… « soit fort mon vieux. » parce qu’il faut l’être pour pas lui sauter dessus dans la seconde, tu comprends, le contexte professionnel joue mais elle doit en avoir envie au moins un peu sinon elle agirait pas de la sorte pas vrai ? et puis tu sais qu’il a beaucoup de clients donc ça pourrait marcher, c’est pas grave non s’il en perd un ?  « ouais.. enfin, oui elle est majeure, mais j'tiens pas mal à ce taff là. il rapporte. » tu hoches la tête, l’argent le nœud de la guerre, celui qui t’oblige à travestir ton art, à accepter de peindre des bâtiments pour continuer à peindre de ton côté, à payer ce qui doit l’être… tu peux le comprendre. « et tu peux pas l’emmener ailleurs pour en profiter un peu ? » parce que ce que son père ne sait pas ne peut pas avoir d’influence sur son boulot pas vrai ? et puis il est certainement pas  contraint de lui avouer qu’il a baiser sa fille ? il peut le cacher et la gamine aurait peut-être pas trop envie d’en parler non plus… «attends, j'suis pas un mec facile moi. résister, c'est le meilleur moyen pour qu'elle en fasse encore plus.. et vue qu'elle a déjà mis la barre haut, vraiment haut, j'ai hâte de connaître la suite ! » tu ris encore une fois, clairement t’imagines le truc. tu bois une nouvelle gorgée de bière. « tu me raconteras. la prochaine fois elle risque de finir directement dans ton lit non ? je sais pas ce qu’on peut faire de plus que de se baigner nue… » mais elle doit être un minimum imaginative pas vrai ? « et toi, t'as quoi à me raconter alors ? » qu’il vient te dire sauf que toi, t’as rien d’aussi réjouissant. « j’ai pas de fille nue dans une piscine, j’ai même pas de piscine dans laquelle mettre une fille nue. » que tu viens dire pour le taquiner encore un peu… « je fais dans l’éphémère tu vois, ça dure jamais assez longtemps pour que ça soit intéressant… » parce que c’est ce que tu veux dans le fond. « mais j’ai sauvé une vie la semaine passée. » que tu commences à dire… « c’est une fille que j’avais croisé dans le quartier où je bosse pour le moment, elle a manqué de se casser la gueule et je l’ai aidé et je voulais la peindre, je veux toujours sauf que quand je l’ai retrouvée, elle s’est évanouie dans mes bras… » ça te fait toujours mal de penser à l’océan qui a failli disparaitre…c’est pas réjouissant, t’as un peu cassé l’ambiance sur ce coup…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 11:41

soit fort mon vieux. qu'il te lances tandis que tu ris un peu. tu ne peux pas faire autrement pour le coup. tu t'attardes doucement sur ton verre en hochant la tête. ouais faut que tu sois fort, ouais faut que tu te sortes de là d'une manière ou d'une autre. et tu peux pas l’emmener ailleurs pour en profiter un peu ? tu ne réfléchis pas longtemps avant de répondre pour le coup. la réponse tu l'as déjà. j'ai du mal, t'sais, à mélanger le taff et le reste. j'aime pas mal quand c'est bien défini, qu'il y a cette limite donc.. c'est pas dans mes plans pour l'instant. tu expliques. parce que tu bosses pour des gens et qu'en dehors, tu mens pas mal sur l'épargne que tu peux avoir de côté. tu me raconteras. la prochaine fois elle risque de finir directement dans ton lit non ? je sais pas ce qu’on peut faire de plus que de se baigner nue… tu hoches la tête. pas besoin de réponse, c'est bien le plan que t'as en tête. sauf que ça sera son lit. à elle. tu lui retournes la question, finalement tu prends de ses nouvelles. j’ai pas de fille nue dans une piscine, j’ai même pas de piscine dans laquelle mettre une fille nue. je fais dans l’éphémère tu vois, ça dure jamais assez longtemps pour que ça soit intéressant… mais j’ai sauvé une vie la semaine passée. c’est une fille que j’avais croisé dans le quartier où je bosse pour le moment, elle a manqué de se casser la gueule et je l’ai aidé et je voulais la peindre, je veux toujours sauf que quand je l’ai retrouvée, elle s’est évanouie dans mes bras… tu fronces les sourcils devant son récit un peu fou, un peu loufoque. ah ? tu veux juste la peindre.. ou.. plus ? tu lances en poussant légèrement son épaule pour rire et le taquiner. peindre et avoir une relation ça semble aller de pair chez sulli. et comment ça, évanouie ? trop bizarre, elle avait quoi ? t'es curieux évidemment !



_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Nov - 20:57

tu comprends pas comment il fait pour ne pas craquer, pour ne pas laisser ses mains se poser sur la beauté n’attendant que cela… cette facilité à se contenir t’étonne, t’impressionne tandis que les idées afflues pour l’aider, un peu, pour lui permettre de s’aventurer vers les territoires interdits, de profiter de l’offrande… « j'ai du mal, t'sais, à mélanger le taff et le reste. j'aime pas mal quand c'est bien défini, qu'il y a cette limite donc.. c'est pas dans mes plans pour l'instant. » qu’il t’avoue, qu’il t’explique et tu peux le comprendre, la vision moderne d’une vie réglée, des cases dans lesquelles tout mettre tout planquer pour mieux sourire, pour mieux avancer… une manière de faire que tu ne peux partager toi l’enfant du vents, des envies fugaces, de l’instant présent… « parfois il faut oublier les plans pour se laisser envahir par l’instant… » parce que c’est ton genre, ta manière d’agir, parce qu’il pourrait se laisser aller rien qu’un instant, profiter du moment, ne plus penser aux règles, aux circonstances, à tout ce qu’elles peuvent amener, tout ce qu’elles peuvent détruire, compliquer également… tu lui expliques ta vie, les filles qui ne sont que des passages et finalement elle, l’histoire étrange, l’inexplicable, la rencontre du moment, d’une feuille provoquant une série événements que rien ne peut plus arrêter… « ah ? tu veux juste la peindre.. ou.. plus ? » qu’il demande, le sourire qui vient rapidement… « je ne fixe jamais aucune barrière… l’idée est de faire ressortir en elle, les beautés qu’elle semble ne pas soupçonnées, la faire devenir muse d’un moment… » que tu laisses entendre, premièrement même si l’image de la beauté s’affiche rapidement. « mais elle n’est pas de celles qui s’effeuillent au premier coup de pinceaux, elle est le mystère qui refuse de se montrer, qui s’est évaporé dans la réalité d’un quotidien qui oublie de lui rappeler la beauté du regard océan… » que tu laisses entendre, rien qu’un peu, l’océan à porter de main et pourtant cet autre a tout gâché… « et comment ça, évanouie ? trop bizarre, elle avait quoi » tu hausses les épaules avant de répondre simplement « un cœur brisé dans un mariage sans avenir, dans la découverte d’un adultère, dans la déchirure de son cœur, dans ce tout qui peut détruire beaucoup de vies… » c’est compliqué et simple à la fois, c’est la vie et ses particularités…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 21:23

parfois il faut oublier les plans pour se laisser envahir par l’instant… il te lance, doucement. tu le regardes, tu hoches la tête. en gros, tu me pousses la dedans ? dans les bras de la nana ? tu relances, en riant un peu. tu attrapes ton verre, tu le termines d'une traite alors qu'il te parle de quelqu'un. tu ne sais pas qui c'est tu ne comprends pas trop. tout ce à quoi tu penses c'est à la même chose que lui avec jane. lui et cette nana. t'imagines qu'il va se glisser entre ses draps, sans hésiter. je ne fixe jamais aucune barrière… l’idée est de faire ressortir en elle, les beautés qu’elle semble ne pas soupçonnées, la faire devenir muse d’un moment… mais elle n’est pas de celles qui s’effeuillent au premier coup de pinceaux, elle est le mystère qui refuse de se montrer, qui s’est évaporé dans la réalité d’un quotidien qui oublie de lui rappeler la beauté du regard océan… tu fronces les sourcils. c'est bien le soucis de sulli ça, des fois tu comprends pas tout ce qu'il te raconte. tu saisis quelques sens, mais pas tout. parce qu'il parle parfois avoir des expressions que tu n'as pas le temps d'assimiler. tu ne fais pas d'effort, c'est vrai. en même temps, mais c'est comme ça. c'est quoi du coup.. un défi ? tu demandes alors qu'il t'avoue qu'elle s'est évanouie. tu demandes pourquoi, curieux au possible. un cœur brisé dans un mariage sans avenir, dans la découverte d’un adultère, dans la déchirure de son cœur, dans ce tout qui peut détruire beaucoup de vies… tu fais les gros yeux, t'es surpris. oh merde.. elle est mariée ? tu rajoutes. j'imagine qu'elle a trouvé une épaule sur laquelle pleurer maintenant. elle a de la chance de t'avoir. tu lui glisses. tu ne veux pas trop en faire mais tu comprends que ce ne soit pas simple ça.



_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Déc - 18:57

« en gros, tu me pousses la dedans ? dans les bras de la nana ?» qu’il vient te dire et tu ne peux t’empêcher de rire avec lui. est-ce que c’est ce que tu fais ? tu ne sais pas, tu ne sais plus… sans doute un peu et pas totalement en même temps. t’es pas du genre à obliger les gens, c’est pas tellement ton genre, t’aimes le moment, l’instant, te laisser porter tout simplement… « pas vraiment, je dis simplement que tout prévoir à l’avance c’est d’un fatigant, laisse toi porter par le moment et tu verras si tu te laisses tenter ou si tu résistes. » que t’annonce doucement avant de passer à cet autre sujet, un peu différent, un peu plus étrange également parce que clairement, elle est pas de celles que tu vas te faire comme ça, parce que c’est pas ce qu’elle cherche… t’as surtout envie de venir refixer des couleurs sur la noirceur de sa vie, lui faire observer la beauté du monde, dans toutes ses facettes, dans toute sa complexité pour que jamais au grand jamais elle ne puisse plus choisir la mort au lieu de la vie… « c'est quoi du coup.. un défi ?» qu’il demande et tu hoches la tête de droite à gauche. « pas vraiment, j’ai seulement envie qu’elle redécouvre sa beauté, qu’elle comprenne que derrière la noirceur se cache un ciel aux couleurs si vibrantes, si belles si profondes qu’elle y sera bien. je veux l’aider à lui faire reprendre confiance en ce corps qu’elle a laissé de côté dans un mariage perdu d’avance… » que tu laisses entends, ça le choque un peu qu’elle soit marier, il s’y attendait pas… « oh merde.. elle est mariée ?» qu’il sort et tu te contentes d’hausser les épaules… « je me formalise jamais de ça… » que t’annonces, t’es tellement pas le genre de type à te prendre la tête sur le statut d’une personne, bien au contraire… t’es tellement pas avec les étiquettes, t’aimes pas ça, t’aimerais jamais ça sans doute… «j'imagine qu'elle a trouvé une épaule sur laquelle pleurer maintenant. elle a de la chance de t'avoir. » tu hausses les épaules, tu sais pas si c’est une chance de t’avoir, t’es pas du genre à penser comme ça. « disons que je l’accompagne seulement dans le chemin de sa redécouverte… » t’as pas envie d’être un saint ou un sauveur, t’es seulement là sans trop comprendre pourquoi, avec joia, tu ne sais pas faire autrement tout simplement…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Déc - 12:40

pas vraiment, je dis simplement que tout prévoir à l’avance c’est d’un fatigant, laisse toi porter par le moment et tu verras si tu te laisses tenter ou si tu résistes. tu hausses les épaules, une fois, puis deux fois en terminant ta pinte, sagement. crois moi, avec elle, rien n'est prévu. tu annonces, simplement. parce que même si elle te provoque, t'es pas un homme si facile. tu ne tombes pas dans le premier panneau, quand même. de toute façon, le sujet change radicalement sur sa dulcinée, ou pas. ou t'en sais rien. il te parle de cette nana qui lui ait tombé dessus, clairement. pas vraiment, j’ai seulement envie qu’elle redécouvre sa beauté, qu’elle comprenne que derrière la noirceur se cache un ciel aux couleurs si vibrantes, si belles si profondes qu’elle y sera bien. je veux l’aider à lui faire reprendre confiance en ce corps qu’elle a laissé de côté dans un mariage perdu d’avance… tu fais de gros yeux. tu ne serais jamais habitué à sa façon de parler, à sulli. il est différent, des autres. il manie les mots avec une certaine adresse que tu ne comprends pas toujours. c'est un artiste en réalité. tu veux te la faire quoi ? tu essaies de trouver un raccourcie, de comprendre. mais elle est mariée, ça reste un problème, non ? je me formalise jamais de ça… il t'assure; ça te fait évidemment rire; il ne se formalise pas de grand chose, voilà tout surtout. disons que je l’accompagne seulement dans le chemin de sa redécouverte… tu ris un peu plus fort, cette fois. okay, ouais, tu vas la mettre dans ton lit, avoue. t'en as envie. tu rajoutes, mine de rien. même s'il parle avec ce genre de mots, il a des envies, t'en doutes pas et tout ce qu'il veut c'est la toucher, non ? enfin.. la "sauver" en usant de ton corps et de tes talents. c'est ça ? tu te moques, doucement, mais c'est amical, c'est gentil évidemment.




_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Déc - 13:47

la complexité des rapports humains qui venaient te frapper de pleins fouets… tu ne demandais rien, ça arrivais, tout simplement, ça venait devant toi et tu ne pouvais pas faire autrement que de t’y soumettre…  au moins rien qu’un peu. tu pouvais comprendre la position de ton ami. le fait qu’il ne pouvait pas se laisser aller et en même temps, tu ne comprenais pas qu’on se mette des barrières, la complexité d’une vie… « crois moi, avec elle, rien n'est prévu.» tu souris doucement, il fait le fort un peu simon, l’homme que rien ne pourra vraiment atteindre sentimentalement parlant et pourtant si tu devais peindre ton cœur, t’y mettrais tellement de couleurs, le genre d’hommes à aimer vraiment, à se contenter d’une femme pour le restant de ses jours sans en souffrir… « à l’inconnu. » que tu glisses tout en continuant de vider ton verre mais c’est sur tout que là la situation change, toi et joia, toi et tout ce que tu ne connais pas. t’es dans l’inconnu encore plus que jamais avec elle, avec sa manière de se comporter, avec ton impossibilité de la comprendre vraiment, de la comprendre totalement… elle est sur la corde raide alors tu refuses de trop en faire, de trop pousser et de finir par la perdre, ce n’est pas ce que tu veux, ce que tu désires pas du tout… «tu veux te la faire quoi ?  » qu’il vient dire et tu ris, tu ne peux t’en empêcher devant sa manière de dire les choses de les montrer également. « okay, ouais, tu vas la mettre dans ton lit, avoue. t'en as envie. » qu’il rajoute, semblant avoir très envie que tu fasses plus qu’ami-ami avec joia mais tu ne peux pas, pas totalement, pas maintenant, ; parce qu’elle te repousserait, parce que cela rendrait impossible de continuer à l’aider et c’est quelque chose que tu refuses tout simplement…  « enfin.. la "sauver" en usant de ton corps et de tes talents. c'est ça ? » qu’il finit de rajouter, persuadé d’avoir tout compris alors qu’il n’a qu’une parcelle simon, qu’un infime segment de la réalité. « même un aveugle réussirait à être ébloui par sa beauté. bien sûr que j’aurais envie de découvrir le septième ciel avec cet ange du paradis… » que tu glisses totalement honnête, c’est ainsi que tu es, tout simplement, tu ne changeras pas, tu ne changeras plus… « mais elle n’est pas de ces anges qui vous accueillent en tenue d’eve, elle est de celles très rares qui couvrent leur féminité au point de ne peut même plus prendre conscience qu’elle existe… » que tu glisses doucement…. « elle n’est pas de celles qui viennent se refugier dans tes draps pour oublier leur mal être, elle est de celles qui souffrent, qui préfèrent périr sous la torture de leur cœur plutôt que d’abandonner… elle est à reconstruire avant même d’imaginer pouvoir approcher les portes du septième ciel… » elle est unique joia, comme aucune autre, une peinture, rare, si rare qu’elle devrait t’être interdite…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Déc - 10:29

des fois, tu te dis que t'es juste dans un autre monde que sulli. c'est pas ta faute, ni la sienne d'ailleurs c'est juste que vous n'avez pas eu la même éducation. lui semble être dans un autre monde. un monde d'artiste, finalement tandis que t'es bien plus terre à terre. tu ne penses pas de la même façon. ou si. mais il enrobe tout de jolis mots que tu ne comprends pas toujours. c'est sulli. son styleet c'est pour ça que vous l'appréciez d'ailleurs. parce qu'il est unique. même un aveugle réussirait à être ébloui par sa beauté. bien sûr que j’aurais envie de découvrir le septième ciel avec cet ange du paradis… tu souris. voilà. encore une belle démonstration de ce qu'il fait. de ce qu'il représente le sulli. mais elle n’est pas de ces anges qui vous accueillent en tenue d’eve, elle est de celles très rares qui couvrent leur féminité au point de ne peut même plus prendre conscience qu’elle existe… elle n’est pas de celles qui viennent se refugier dans tes draps pour oublier leur mal être, elle est de celles qui souffrent, qui préfèrent périr sous la torture de leur cœur plutôt que d’abandonner… elle est à reconstruire avant même d’imaginer pouvoir approcher les portes du septième ciel… tu secoues la tête en buvant une longue gorgée. tu vois là, je comprends mieux pourquoi elles te tombent toutes dans les bras. si tu leur parles comme ça, c'est normal. t'imagines que juste là, j'ai envie de la voir ton ange. avec ce que tu m'as dit j'imagine direct la femme parfaite. fais gaffe que j'te la pique pas. tu lui lances, en riant un peu. c'est vraiment pas ton genre. pas après ce que tu as vécu à cause d'amal et ton frère d'ailleurs. du coup, c'est quoi le plan ? lui ouvrir les yeux, à elle et lui montrer ce qu'elle vaut ? tu proposes, doucement. c'est ce que tu comprends en tout cas.



_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Déc - 14:40

tu dis les chose, t’en dis trop, t’en as parfaitement conscience, parce qu’il doit pas tout comprendre mais parler de joia c’est un sujet sans jamais de fin, tu pourrais en dire des choses sur elle. tu pourrais en clamer des informations sur sa personne… tu pourrais ne jamais t’arrêter dans tu as vu de choses en elle, sur elle, tant tu pourrais continuer à le faire et t’en dis des choses à simon, des choses qu’il ne comprendra pas, pas comme il faut, pas comme il faudrait mais tu le fais tout de même, tu ne peux t’en empêcher… «tu vois là, je comprends mieux pourquoi elles te tombent toutes dans les bras. si tu leur parles comme ça, c'est normal. t'imagines que juste là, j'ai envie de la voir ton ange. avec ce que tu m'as dit j'imagine direct la femme parfaite. fais gaffe que j'te la pique pas. » tu souris doucement avant d’oser les épaules… « je parle pas comme ça, enfin pas devant elles et puis, les autres, elles ont pas toutes ces saveurs, il n’y a qu’un seul océan et il repose dans son regard… elle n’est pas parfaite mais ses imperfections ne font que renforcer la beauté de son être…» que tu commences à dire doucement… « tu sais, je suis pas ce genre d’hommes, qui n’aime qu’une personne, qui n’aime qu’une fois, j’aime la multitudes des amours, ce qui ne demande pas de s’attacher mais j’aime à fond à chaque fois, c’est une découverte de l’autre… » et en même temps, t’aimerais qu’il la touche ? pas vraiment, pas maintenant, pas tant qu’elle n’a pas réussi à reprendre des forces à comprendre la multitude de ses possibilités tout simplement… « du coup, c'est quoi le plan ? lui ouvrir les yeux, à elle et lui montrer ce qu'elle vaut ? » qu’il vient doucement et tu réponds en hochant la tête. « exactement, lui faire comprendre qu’elle est une femme avant d’être une épouse, que sa vie maintenant lui appartient, que ça ne changera plus jamais, qu’elle aura toujours le choix, qu’elle peut tout décider parce qu’elle est forte, tellement forte… » que tu finis par dire tout en buvant une gorgée et le regardant. « tu dois me trouver bizarre maintenant… » que tu glisses mais tu devais déjà l’être à ses yeux…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Déc - 21:27

sulli, c'est un être à part. ça, tu l'as toujours su. rien que par les mots qu'il emploie parfois, tu ne comprends pas tout. tu essaies hein, tu essaies de le suivre mais t'es définitivement pas dans le même monde que lui. non, il est trop loin pour toi. il vit, vadrouille et t'as l'impression que tu ne pourras jamais vraiment comprendre malgré tous les efforts que tu veux bien faire. c'est pas grave. tu l'aimes bien comme ça, dans son monde. je parle pas comme ça, enfin pas devant elles et puis, les autres, elles ont pas toutes ces saveurs, il n’y a qu’un seul océan et il repose dans son regard… elle n’est pas parfaite mais ses imperfections ne font que renforcer la beauté de son être… tu sais, je suis pas ce genre d’hommes, qui n’aime qu’une personne, qui n’aime qu’une fois, j’aime la multitudes des amours, ce qui ne demande pas de s’attacher mais j’aime à fond à chaque fois, c’est une découverte de l’autre… tu hoches la tête. tu comprends. une façon comme une autre d'être un coureur de jupons. d'aimer les femmes, ouais. une belle façon de le dire mais c'est juste un type qui promet rien et vit au jour le jour. tu ne sais pas faire toi. tu l'envies, beaucoup. je vois; tu aimes trop en fait, t'es un amoureux des femmes. tu constates, simplement alors qu'il reprend rapidement quand tu essaies de comprendre ce qu'il compte faire à sa nana aux yeux océans. exactement, lui faire comprendre qu’elle est une femme avant d’être une épouse, que sa vie maintenant lui appartient, que ça ne changera plus jamais, qu’elle aura toujours le choix, qu’elle peut tout décider parce qu’elle est forte, tellement forte… tu dois me trouver bizarre maintenant… tu hoches la tête. nan même pas, mais je me demande un peu. genre. si elle décide qu'elle a pas besoin de toi, tu ne vas même pas essayer de la draguer, quand elle ira mieux, tu la laisseras partir alors que t'en meurs d'envie ? t'es curieux, ce soir, simon.


_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 99 ✩ avatar : kevin stranart
✩ crédits : amor fati, astra, BELLA CIAO, SKATE VIBE.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Jan - 18:33

c’est étrange avec simon, parler de tout ça, de tout ce que tu ressens, de tout ce que tu ne dis pas souvent, pas toujours, jamais, presque jamais, tout ce qu’on ne te demande pas d’exprimer en d’autres occasions. c’est simple et compliqué à la fois, c’est toi, dans tes défauts et tes qualités, c’est toute ta personne et toute la sienne. ce mélange de vos deux personnalités dans une même conversation qui vient créer ce tout. tu lui racontes comment tu fonctionnes combien l’amour n’a pas la même vision pour toi, combien tout prend cette autre dimension et que tu ne veux pas en changer, que tu ne sais en changer…«  je vois; tu aimes trop en fait, t'es un amoureux des femmes. » qu’il glisse, qu’il comprend et tu souris doucement. « sans doute, un amoureux de la beauté, de la personnalité, des découvertes et des rencontres. » que tu rajoutes, c’est difficile de savoir avec exactitude, c’est pas souvent réfléchit, c’est toujours sur l’instant, sur le moment, le jour qui vient, la décision qui convient… « et toi ? tu préfères quel genre d’histoires ? » que tu glisses, sachant qu’il apprécie la fille de son patron mais il doit y avoir autre chose derrière, tu ne peux le résumé à une femme, à une sensation, à une décision… mais la conversation revient vers ta sirène, vers tes décisions envers elle mais rien n’est certain, tout n’est qu’avancement en fonction des décisions de la belle, de ce qu’elle offre, de ce qu’elle retient, de ce qu’elle veut… «  nan même pas, mais je me demande un peu. genre. si elle décide qu'elle a pas besoin de toi, tu ne vas même pas essayer de la draguer, quand elle ira mieux, tu la laisseras partir alors que t'en meurs d'envie ? »  qu’il glisse qu’il demande et tu hausses doucement les épaules. « sans doute. » parce que tu ne peux prévoir le futur où les réactions que tu auras. « il est inutile de vouloir retenir le jour, la nuit finira toujours par le suivre… » que tu glisses, tu n’arrêtes pas ce qui ne peut être arrêté même si le manque existera, ce manque de ta sirène…

_________________
i'm in love with the shape of you. last night you were in my room. and now my bed sheets smell like you. every day discovering something brand new. i'm in love with your body.

Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 153 ✩ avatar : alex pettyfer
✩ crédits : cliffs edge
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 10:17

sans doute, un amoureux de la beauté, de la personnalité, des découvertes et des rencontres. et toi ? tu préfères quel genre d’histoires ? ouais, c'est ce que tu as dis, mais moins poétiquement parlant. à croire que sulli est fait de belles phrases et de jolis mots. normal qu'il les fait toutes tomber. n'importe qui tomberait à ses genoux pour qu'il ne cesse jamais de parler de la sorte. t'en doutes pas en tout cas et lui il doit bien savoir y faire. tant mieux. il profite, il a raison, même si pour l'instant il ne profite pas de sa nana aux milles couleurs à raviver. putain. il déteint sur toi, ça y est. faut vraiment que tu arrêtes de traîner avec lui avant que ça ne te retombe dessus toi. aucun genre. ce qui vient. celle qui me ferait vivre, simplement. j'ai pas de style et j'ai pas de genre tu sais. puis faut dire que les histoires maintenant, c'est plus trop mon truc. ça fait un bail que j'ai pas touché une meuf. tu te rends compte en fronçant les sourcils. manque de temps, principalement et d'envie sûrement. t'as pas le temps pour les meufs, t'as pas le temps pour qu'elle s'accroche alors que ton coeur est froissé. faut juste du temps. faut croire que trois ans, c'est pas suffisamment long. sans doute. il est inutile de vouloir retenir le jour, la nuit finira toujours par le suivre… tu pinces tes lèvres. ouais. c'est censé. ouais. il a raison. ok. un point pour lui. bon, faudra que je suis ton histoire alors. j'espère quand même que tu la chopperas. parce qu'avec tout ce que tu dis, tu ne peux que lui faire du bien au lit. vue comment il en parle, t'es certain qu'il prendra soin d'elle. ça ne peut pas vraiment en être autrement.


_________________

Il faut que son corps tombe à terre pour qu’on voit la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

last one



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud.-