AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet
after loving you.
Répondre au sujet


dream is a wish your heart makes
Fabio Herrerias
✩ messages : 322 ✩ avatar : kevin.
✩ crédits : self.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Oct - 22:39

le chemin du retour n'est pas si long. ton patron est au courant, faut dire qu'on t'a trouvé ce travail à ta sortie de prison. tu sais qu'il te garde à l'oeil mais... il commence à se détendre de plus en plus face à toi, parce qu'il se fait sans doute à l'idée que tu n'es pas totalement le genre de garçon dont on doit se méfier. parce que t'as pas passé tant de temps que ça en prison et aussi parce que finalement... tes raisons paraissaient un peu plus légitimes qu'on ne le pense. tu soupires lorsque tu tournes au croisement de quelques pâtés de maison de chez toi. il ne te reste pas tant de temps mais... t'imagines que tu seras rentré bien avant, parce que t'as tout calculé comme il le fallait. de la musique attire ton attention pourtant, en face de toi, sur la place. t'avances lentement, les mains dans le fond de tes poches. tu souris un peu en te demandant si tu serais là, toi aussi, si t'avais continuer à danser comme tu le faisait à l'époque. ta tête commence à s'animer, d'avant en arrière. tu tapes du pied sans t'en rendre compte. c'est comme ça que tu aimes la vie, n'est-ce pas ? tu préfères ce genre de chose qu'un spectacle plein de chorégraphies préconçues. tu les regardes faire, au rythme d'un son que tu ne connais pas mais qui t'inspires de la même façon. t'aimerais te joindre à eux mais... ce n'est pas comme ça que ça marche hein ? parce que t'as pas envie que tout le monde puisse voir ce qui orne ta cheville... ni même qu'on puisse s'intéresser à toi. tu soupires, tu te retournes, t'avais pas prévu de tomber nez-à-nez avec elle. quoi ? ça fait des années, sans doute... t'es sans voix, les yeux fixés dans les siens. voilà quelque chose que tu n'avais pas prévu... tu te souviens des deux adolescents que vous étiez, des gamins qui dansaient ensemble. t'étais amoureux d'elle, à l'évidence. est-ce que tu l'es toujours ? tu refuses, n'en déplaise aux battements irréguliers de ton coeur depuis que tu as posé à nouveau tes yeux sur son visage angélique.

_________________
quelque chose d’étrange se passe autour de toi,
je cours dans tous les sens pour tomber dans tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
Bastien Laroche
✩ messages : 87 ✩ avatar : mitchell wick
✩ crédits : marie
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 20:23

la valse des membres, l’agitation du corps… tu ne pouvais t’empêcher d’observer la scène, de te délecter de chaque mouvement proposé à ton regard. depuis combien de temps te laissais-tu entrainer dans la danse ? aucune idée, tu ne pouvais détacher ton regard des artistes en train de performer, la, en pleine rue… tu avais même déposer ton sac de courses au sol… pas grand-chose, ta sœur qui t’avait envoyé chercher quelques petites choses pour ambre… t’étais heureuse qu’elle te demande pas des couches, ça aurait été compliqué à porter….. tu aimais te déplacer à pied depuis l’accident, depuis que tu avais failli perdre l’usage définitif de cette parcelle de ton être. maintenant tu faisais tout ton possible pour te déplacer sur tes deux jambes, t’en fais parfois trop, surement mais cela ne t’empêche pas de vouloir continuer tout simplement… le regard qui tourne vers la droite, l’espace d’un instant, ton regard qui croise le sien et les doutes qui surgissent, nombreux, puissant, emportant tout sur leur passage. « fabio ? » que tu prononces sans vraiment y croire… est-ce vraiment cet adolescent que tu as connu ? tu as l’impression de le reconnaître, en partie en tout cas, un peu mais pas totalement… presque dix ans, tu te sens idiote… ça ne doit certainement pas être lui… et en même temps est-ce que l’adolescente amoureuse serait vraiment capable d’oublier son regard ténébreux ? le confondre avec un autre ? t’en doutes fortement tout en ne sachant que faire… le passé est un élément dangereux…
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Fabio Herrerias
✩ messages : 322 ✩ avatar : kevin.
✩ crédits : self.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Oct - 22:36

ça dure pas longtemps. juste une fraction de seconde. assez de temps pour te permettre de perdre pieds. tu n'avais pas prévu qu'elle se trouve devant toi. tu n'avais pas prévu non plus qu'elle te fasse replonger dans des souvenirs qui semblent avoir appartenu à une autre vie. t'es tellement plus le même. t'étais un gamin lorsque vous vous êtes perdu de vue. elle ne pourrait jamais croire que tu as fini par te retrouver en prison, à forte de temps... et par ne plus jamais danser, comme vous le faisiez ensemble avant. tu soupires, bloqué. tu n'es pas certain que rester planté là soit la meilleure idée qui soit mais tu n'as plus tellement conscience de ton système nerveux actuellement et... elle semble s'en rendre compte. fabio ? elle demande. elle t'a reconnu ? ça semble tellement... improbable ! t'en reviens pas. alors tu gardes le silence, comme si le monde était réellement sur pause et qu'elle n'allait pas finir par te prendre pour un demeuré, ou un attardé mental. les choses ont changé, tu n'es plus ce gosse qui aurait été capable de lui promettre un monde face à un chagrin. t'as promis une tonne de choses à cette fille hein ? comme le fait d'être ce gars pour elle, si jamais personne n'arrivait finalement... tu ne pourrais plus lier ta vie à la sienne. plus maintenant... elle mérite tellement mieux mary... un homme qui pourrait lui décrocher la lune sans avoir peur de se faire tomber dessus par les flics à la tombée de la nuit.. hm... désolé.. je.. je ne m'attendais pas à.. à te voir. tu souffles, un peu bégayant. tu passes une main dans tes cheveux, complètement déstabilisé. mary. tu ajoutes dans un murmure, pour lui montrer que tu te souviens, que tu n'as pas oublié et que tu risques bien de finir chamboulé par cette rencontre hasardeuse qui n'aurait jamais dû arriver.

_________________
quelque chose d’étrange se passe autour de toi,
je cours dans tous les sens pour tomber dans tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
Bastien Laroche
✩ messages : 87 ✩ avatar : mitchell wick
✩ crédits : marie
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 16:31

le spectacle plaisant n’est rien comparé aux retrouvailles. c’est étrange, t’as l’impression d’être une autre, là devant lui… que la femme qu’il a connu à l’époque n’existe plus… t’étais jeune, si jeune… amoureuse sans doute un peu trop… mais ce n’était pas le bon moment, pas le bon timing. il avait des projets, toi aussi et puis, tu ne voulais pas détruire ce qu’il y avait entre vous… t’avais pas envie de trop souffrir dans l’histoire. des millions de raisons, des millions de choses qui ont fait que la fille de l’époque n’a rien dit… maintenant, tu n’es plus cette belle jeune femme poussée par le désir de voyager, de découvrir le monde entier. celle qui pensait que tout était possible… les choses changent, les choses se transforment… rien ne sera jamais plus comme avant… parce que ton accident à changer la donne… il a transformé ta vision du monde, ta vision des choses… t’es plus aussi innocente, aussi aventurière… tu te demandes s’il le voit, la différence en toi… s’il la ressent aussi, cette autre aura, un peu bissée, un peu cassée, en reconstruction, différente tout simplement. toi, tu ne vois pas tout, tu aperçois un peu cette différence… cette partie de lui qui n’existait pas avant et surtout combien il a bien vieilli… une mine un peu plus sombre peut-être mais personne ne peut être heureux à jamais pas vrai ? il y a parfois des moments où les choses se compliquent… « hm... désolé.. je.. je ne m'attendais pas à.. à te voir.» tu souris doucement, tu ris même un peu devant son petit air surpris… t’as pas l’habitude de le voir bégayé, c’est pas tellement ciment il est habituellement mais tu mets cela sur le compte de la surprise… « mary» qu’il rajoute et tu ris, tu n’arrives pas à t’en empêcher. ce n’est nullement de la moquerie c’est simplement cette attitude, cette manière de dire ton prénom comme s’il revenait vraiment de loin… « c’est bien tu te rappelles mon prénom…» tu le taquines pour détendre l’atmosphère, pour qu’il se sente bien, un peu mieux, t’as l’impression de lui faire peur un peu… « ça fait longtemps. presque dix ans non ? » une autre époque, un autre monde. toi avec tes paquets de couches auxquels tu ne penses plus. toi avec cette bague au doigt que tu ne vois même plus. et lui, les souvenirs d’une autre époque. « c’est bizarre non ? de se retrouver comme ça ? » tu ris, encore un peu, sans doute un peu surprise, ta manière à toi de faire face…
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Fabio Herrerias
✩ messages : 322 ✩ avatar : kevin.
✩ crédits : self.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 16:53

elle ne réalise sans doute pas que ça résonne comme une éternité pour lui... c'était... des années avant la prison, des années avant que tu ne tombes finalement, comme un con. t'étais bien quand t'étais près d'elle, parce qu'elle te faisait devenir un bon garçon, malgré tout... parce que t'avais une vie pourrie et que tu devais faire les choses bien pour ton frère mais que malgré tout, quelque part, elle contre-balançait cette vie en étant là, avec son sourire et ses rires. ce qu'elle t'offre encore aujourd'hui, sans s'en rendre compte... se pourrait-il que tu l'aimes encore fabio ? t'as pas envie d'y croire... ce ne serait pas bien pour elle, parce que t'es un mauvais garçon, parce qu'elle pourrait avoir toutes les peines du monde à se rendre compte que t'es plus le même. t'as pas envie que sa vision de toi change. tu te rends compte que danser te manque, avec elle, c'était... comme de la passion, directement dans le coeur. t'as plus danser depuis longtemps... parce que t'avais le temps, parce que t'es parti en prison. t'aurais pas pu continuer... à quoi bon hein ? t'as jamais vraiment bien gagné ta vie grâce à ça, toujours à faire des petits boulots merdiques pour pouvoir sauver ta peau et celle de ton frère au lieu de faire ce qui te passionnait le plus au monde... c’est bien tu te rappelles mon prénom… tu souris un peu, passant une main dans tes cheveux, gêné. elle te prend pour un débile, c'est bon... ça fait longtemps. presque dix ans non ? c’est bizarre non ? de se retrouver comme ça ? tu ne peux pas dire le contraire, c'est bizarre, presque irréel. et puis, tu réalises encore que vous n'êtes plus du même monde, tous les deux. toi, t'as ce bracelet à la cheville qui te ramène rapidement à la réalité et elle... elle, elle pétille, elle est belle et elle est sûrement bien plus heureuse que tu n'aurais pu la rendre malgré toute ta bonne volonté. ouais... c'est... inattendu. tu lances, cherchant tes mots. t'es plus hésitant qu'avant, t'es plus... différent, c'est certain. l'eau a coulé sous les ponts. t'as vécu bien d'autres choses et t'as pas envie qu'elle le sache, jamais.. pour entretenir ton image dans son esprit. t'as l'air d'aller bien. tu lances, comme une banalité terrifiante. tu n'as rien de plus à lui dire... t'as l'impression qu'elle pourrait lire en toi comme dans un livre ouvert et tu n'en as pas envie.

_________________
quelque chose d’étrange se passe autour de toi,
je cours dans tous les sens pour tomber dans tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
Bastien Laroche
✩ messages : 87 ✩ avatar : mitchell wick
✩ crédits : marie
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Nov - 9:58

tu souris, tu n’arrives pas à t’en empêcher, parce qu’il s’agit de fabio et de cet océan de souvenirs que tu partages avec lui… des bons pour la plupart, le plus douloureux est sans doute son départ mais il est normal… le besoin d’offrir une meilleure vie à son frère… il a toujours été si courageux fabio, c’est ce qui te faisait craqué à l’époque, ce courage à tout épreuve, ne jamais laisser personne l’abattre, toujours combattre même quand le combat semble perdu d’avance… tu te demandes ce qui a changé chez lui, t’espères qu’il a gardé cette nature qui lui allait si bien, qui lui correspondait tout simplement. tu l’observes en douceur même si tu ne peux t’empêcher de le taquiner un peu… t’as l’impression d’être un fantôme tant la surprise semble le clouer sur place… il réalise à peine que tu es là, juste devant lui, en train de lui parler… ton prénom qu’il prononce comme pour se persuader lui-même de la vérité… tu ne comprends pas totalement mais ça ne te dérange pas pour autant. ça te fait sourire, tout simplement, ça te met de bonne humeur, ça te fait un bien fou… le temps a passé, c’est fou, tu connaissais l’adolescent, tu ne sais rien de l’homme qui se trouve devant toi et pourtant tu es confiance… ça ne change pas malgré les années, c’est comme ça, si facile, comme le vélo, ça ne s’oublie pas… « ouais... c'est... inattendu.» les mots qu’ils cherchent encore comme si tu le mettais mal à l’aise… tu n’as pas envie de cela, vraiment pas… parce que ça n’a jamais été bizarre entre vous mais c’était une toute autre époque… tu n’étais pas la même non plus mais là, en lui parlant, t’as l’impression de retrouver cette fille pleine de confiance, celle qui te fait parfois défaut… « je te fais si peur ? » que tu demandes doucement pour lui faire comprendre qu’il n’a pas besoin d’être mal à l’aise, que tu es toujours toi et que ça ne changera jamais… que les années ne peuvent pas transformer ce qui a pu exister et pourtant si… « t'as l'air d'aller bien.» t’as cette sensation de déranger…un petit peu, que tu tombes pas forcément au bon moment… « ça va oui… » parce que tu n’as pas envie qu’il sache ce passé, parce que tu ne veux pas qu’il découvre combien la demoiselle aventureuse s’est rangée, qu’elle n’est même plus capable de quitter le pays… t’as envie de garder cette image de force douce, d’inarrêtable et pas celle que tu es aujourd’hui… tu ne penses même pas à parler de la bague que tu as autour du doigt comme si t’avais totalement oublié qu’il existait ton fiancé… t’aimerais bien lui poser milles et une questions mais t’as l’impression de le déranger un peu… « toi aussi ça a l’air d’aller… » que tu réponds, questionnant pourtant ce regard différent de celui que tu connais … « je vais te laisser, j’ai pas envie de te déranger… » que tu lâches un peu à contrecœur mais t’as pas envie d’être un poids… parce qu’il a sa vie et que tu n’y a peut-être plus ta place, pas après dix ans…
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Fabio Herrerias
✩ messages : 322 ✩ avatar : kevin.
✩ crédits : self.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 14:44

ça revient rapidement, tous ces moments passés à danser l'un avec l'autre. vous étiez des enfants. c'était... il y a presque dix ans. t'arrives pas à réaliser alors que le temps s'est écoulé si rapidement. t'as arrêté de danser. t'as plus si souvent été le même. tu devais t'occuper de flo et puis... t'es allé trop loin. tu vas toujours trop loin lorsqu'il s'agit de sauver ton frère. elle le sait mary. parce qu'elle t'a vu tout abandonné pour être un bonne personne, pour lui. tu sais que tu n'es pas une bonne personne aujourd'hui. t'aurais voulu faire mieux... mais c'est trop tard maintenant, t'as tout fichu par terre. parce que tu voulais tout contrôler sans aide et que t'avais sûrement besoin d'aide. je te fais si peur ? elle demande. tu te sens stupide, alors t'essayes de reprendre un peu le dessus. tu ne réponds pas, questionnant à la place. t'as l'impression que tout va bien. elle a l'air rayonnante. plus que toi, en tout cas. t'oserais jamais lui dire ce que tu es devenu. dire que t'étais amoureux d'elle, à une époque. jamais elle tu n'oserais l'approcher. tu brises tout ce que tu touches fabio... tu finis toujours par tout casser, bien malgré toi... ça va oui… t'as pas l'impression que ce soit si vrai pourtant... tu marches sur des oeufs. t'es pas toi-même et t'as pas l'impression d'être réglo. quand vous étiez amis, vous partagiez tout. pourquoi t'arrives pas à être pareil ? sans doute parce que tu vas avoir vingt-sept ans, et que l'ancien toi aurait aimé, plus que tout, lui dire combien tu l'aimais, combien t'attendait ces dix années pour le lui montrer, comme personne ne l'a jamais fait. c'est trop tard maintenant, t'es plus qu'une merde. toi aussi ça a l’air d’aller… ton coeur se serre, si elle savait seulement... je vais te laisser, j’ai pas envie de te déranger… elle dit rapidement. tu ne t'y attends pas. est-ce que tu donnes l'impression d'être dérangé ? tu ne sais pas ce qu'il se passe et tu devrais sans doute la laisser partir mais tu parles trop vite, tu laisses ton coeur parler pour toi, avant que ton cerveau ait le temps de réfléchir. non... je... tu me déranges pas mary... tu souffles. tu passes une main sur ta tête. c'est juste que... je ne m'attendais pas à te voir, je pensais que tu serais quelque part, loin, en europe ou... j'sais pas... tu souffles en souriant un peu. elle avait plein de rêves. elle aurait pu entrer dans un ballet, devenir une étoile, ça ne t'aurait pas étonné en réalité... parce qu'elle avait tout pour le faire, plus que toi, plus que n'importe qui autour de vous. ça te manque de danser avec elle. ça te manque de danser, tout court.

_________________
quelque chose d’étrange se passe autour de toi,
je cours dans tous les sens pour tomber dans tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
Bastien Laroche
✩ messages : 87 ✩ avatar : mitchell wick
✩ crédits : marie
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Nov - 19:41

c’est compliqué, c’est le passé qui se mélange au présent, c’est difficile de savoir comment se comporter avec lui. il est mal à l’aise, encore plus que toi, tu ne pensais pas cela possible… mais tu le vois bien, il ne te regarde plus comme avant, il ne se comporte plus comme avant, comme s’il ne connaissait plus la nouvelle toi mais c’est un peu le cas… vous n’avez de l’autre qu’une vision faussée, fondée sur les espoirs et les rêves d’une personne que vous étiez à 17 ans, maintenant tout est différent et il est bien compliquée de savoir si la réalité et la fiction se rejoignent ou au contraire si tout a été différent… ça va, tu vas bien et en même temps, t’es plus cette aventurière qu’il connaissait, qu’il appréciait, t’es cet autre, dont il ne sait plus quoi penser. qu’il regarde étrangement… tu pourrais lui dire à fabio que t’as perdu cette partie de toi, tu pourrais et en même temps, t’as pas envie de froisser cette belle image, qu’il te voit comme celle qui a souffert, celle qui a peur des voyages maintenant… t’aimes l’image idéale que tu pouvais apporté à l’époque, bien loin de cette nouvelle vérité… et puis, t’as cette sensation de le déranger, que dans le fond, il a autre chose à faire que de te parler, c’est surement le cas… tu rentres dans sa vie, comme ça, après tant d’années…  « non... je... tu me déranges pas mary... »  tu souris doucement, comme une idiote mais ça vient naturellement, c’est doux et simple c’est cette sensation étrange, le rappel de ce que vous aviez été… longtemps… une éternité… « c'est juste que... je ne m'attendais pas à te voir, je pensais que tu serais quelque part, loin, en europe ou... j'sais pas... » tu baisses les yeux, qu’un instant, t’espères qu’il l’a pas remarqué, t’as pas envie qu’il sache ce qui a changé, que tu n’es plus cette fille qui peut tout quitter sur un coup de tête. qui ne laisse rien ni personne l’arrêter… t’es devenue cette autre…  « je comprends….» que tu commences ton regard se perdant dans le sien…  « je m’attendais pas à te retrouver ici non plus… » parce que tu l’imaginais en train de danser partout dans le monde, ne jamais s’arrêter… mais tout comme toi, il n’était pas dans cette vision idéalisée, rêvée d’un homme que tu avais tant aimé…  « j’ai voyagé, un moment… je suis venue rendre visite à ma sœur, elle a eu un enfant. » tu viens lui montrer les couches dans un petit rire, t’en dis beaucoup mais tu dis pas le principal, que maintenant tu ne danses plus que dans tes cours pour des enfants, que tu as cette sensation de ne pas toujours avoir la maitrise de ton corps… tu dis pas non plus que t’es fiancée et pourtant le gros diamant à ton doigt que tu montres davantage en même temps que les couches devraient le mettre sur la voie… tu dis les bons côtés, les mauvais, ça vaut pas la peine pas vrai ?  « je t’imaginais à la tête d’une compagnie de danse, dans les clips d’une grande star… » que tu avoues finalement, vous êtes pas vraiment où l’autre vous attendait sans réellement savoir ce qui a conduit l’autre à ne pas réaliser le chemin qui lui tendait pourtant les bras…
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Fabio Herrerias
✩ messages : 322 ✩ avatar : kevin.
✩ crédits : self.
★ âge : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 22:00

tu pensais souvent à elle, quand t'étais en prison... parce qu'elle est, et restera sûrement, ton seul regret... tu ne sais pas très bien ce qu'il s'est passé dans ta vie pour que tu arrêtes de traîner avec elle. t'avais sûrement des choses à faire, plus importante que danser, et aimer. parce que tu l'aimais. tu l'aimes toujours, probablement. tu soupires alors que le temps s'égare entre vous. ça ne marche plus tellement comme avant. et c'est normal. t'as perdu un morceau de ta vie entre les quatre murs de ta cellule et elle ? elle, elle est devenue quelqu'un d'autre, quelqu'un que tu ne connais pas et que tu ne connaîtras sans doute pas... je comprends… tu hoches la tête, même si toi tu ne comprends pas ce qu'elle comprend... je m’attendais pas à te retrouver ici non plus… ah. ouais.. non, sans doute pas. et pourtant, t'as pas vraiment donné l'impression de te laisser guider par la voix de la danse. t'avais même fini par trouver un boulot alimentaire qui te plaisait bien, pour le coup... aujourd'hui, t'as même plus le droit à ça... tu te contentes de servir des verres derrière un comptoir... c'est triste... t'as plus fait un pas de danse sérieux depuis des années maintenant... j’ai voyagé, un moment… je suis venue rendre visite à ma sœur, elle a eu un enfant. ah c'est pour ça alors. tu souris un peu, tu ne fais pas attention aux détails... un tord sans doute. t'es attiré par son visage. elle est belle, elle t'a manqué. tellement... si elle savait mary... je t’imaginais à la tête d’une compagnie de danse, dans les clips d’une grande star… à ton tour de rire et de passer une main dans tes cheveux. t'es visiblement pas en train de danser pour des grandes stars. t'aurais pu finir par devenir le partenaire de cellule d'un rappeur, si t'avais pas obtenu un sursit... tu soupires. ouais... non, je fais rien de tout ça... tu avoues, un peu honteux pour le coup. ton téléphone s'anime comme un fou dans ta poche. tu baisses la tête et tu le tires en même temps. tu sais qui c'est, et t'as honte, même si elle ne le voit pas... tu relèves le regard vers elle. j'suis désolé, faut que j'y aille mais... enfin... c'était cool. tu lances alors que tu t'éloignes déjà. tu ne voudrais pas qu'elle t'entende parler avec ton agent probatoire...

_________________
quelque chose d’étrange se passe autour de toi,
je cours dans tous les sens pour tomber dans tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

after loving you.



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: PUP V11 :: rp terminés-