AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

depuis quand c'est toi la bouée, quand c'est moi qui submerge ? (ben)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


just keep swimming
Milann Matisse
✩ messages : 83 ✩ avatar : zac efron
✩ crédits : lilousilver (avatar) tweek (icons)
★ âge : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Nov - 14:40

c'est pour ce genre de rencontres que tu avais mis le plus de distance entre trois-rivières et toi. parce qu'à ton départ, certains n'avaient pas compris, d'autre n'avaient pas accepté non plus. elle n'avait pas été la seule à te le reprocher, ce départ. et si certains s'étaient montrés plus cléments et avaient appris ton retour avec beaucoup d'enthousiasme, d'autre, tu en étais sûr, ne seraient pas rassurés de te savoir à nouveau en ville. dans une rupture, c'est souvent comme ça que ça se passe. les amis communs se retrouvent confrontés à un choix.. elle, ou lui ! t'avais préféré leur rendre la tâche plus simple en quittant le pays. te détester de loin, c'était plus facile que d'avoir à prétendre t'aimer encore. mais ton retour marquerait forcément des retrouvailles un peu tendues. comme aujourd'hui, quand ton chemin croise celui de benjamin. de tous, c'est sans doute le pire. le meilleur ami de jolene. il ne t'a jamais pardonné ta lâcheté, ne t'a jamais pardonné de lui avoir brisé le coeur et d'être parti. t'as jamais cherché le contact, t'as jamais voulu entretenir l'amitié que vous pouviez partager à l'époque où jo' et toi formiez un couple. de toute manière, c'était perdue d'avance. les amis que l'on rencontre grâce à sa moitié ne sont jamais de notre camps lorsque la rupture éclate. alors te retrouver face à lui, c'est te retrouver face à tout ce que tu redoutais. benjamin. tu lances, en t'arrêtant net, face à lui. tes yeux le jaugent, il fait pareil. il a sans doute suivi ton parcours, pas compliqué non plus puisque tu avais été l'un des premiers magiciens à obtenir une résidence à las vegas. mais aujourd'hui, t'es plus personne, finalement. t'es de retour à trois-rivières, la queue entre les jambes. tout ça pour une femme.. tout ça par amour ! c'est bidon, au fond. et te voilà, face au pire de tes ennemis.

_________________

puisque les fleurs n’arrêtent pas les balle que les pétales recouvrent nos chemins. le passé coule sur mon visage, mon enfance a glissé entre tes mains.


GROSSE ABSENCE DES LE 04.01.19 !!!
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Benjamin Lenoir
✩ messages : 315 ✩ avatar : Marlon Texeira
✩ crédits : @SWEET DISASTER & tumblr pour les gifs - astra code signature
★ âge : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 13:39

Trois-rivières était la ville dans laquelle tu avais grandi, dans laquelle tu tenais un haut poste au sein de l’entreprise familiale. Tu avais quelque peu exploré le monde, profitant du train de vie aisé que t’offraient ton nom et ta position sociale. Tu ne t’étais jamais senti aussi bien qu’ici, tu avais tes habitudes, tes amis dont la meilleure qui pouvait exister. Les années s’étaient écoulées sans que jamais le lien ne soit rompu. Aucune épreuve n’avait su venir mettre à mal ce que vous partagiez, même lorsqu’elle avait été en couple. Votre mode de vie était différent, toi tu n’avais jamais compris cette utilité futile de s’enliser dans une relation, alors que la liberté était si belle. Tu t’y complaisais, tu y avais toujours trouvé ton compte, jusqu’à présent. La donne avait quelque peu changé, tu avais été pris à ton propre jeu, les règles avaient été truquées. Tu étais sur la défensive, ne sachant plus réellement sur quel pied danser, et tu n’avais pas trouvé mieux que de te promener, comme pour te changer les idées. Tu ne tenais pas spécialement à rester dans une pièce, ton bureau ou autre, qui ne te laisseraient aucun répit, en tête avec tes pensées, avec tes sentiments partagés. Cela aurait sans nul doute dû être le début de quelque chose, mais vous ne saviez pas faire. trop différents , comme elle s’amusait à le dire. Mais toi, tu avais campé sur tes positions, bien que cela ne t’ait pas empêché de boire un verre avec cette jeune femme au comptoir. Le don juan refaisait-il son apparition ? Tu n’en savais foutre rien, et à présent, il avait fallu que tu te retrouves face à lui, face à Milann. Pour le coup, il t’avait clairement changé les idées. Tu le fixais, tu le jaugeais. Il en faisait de même. Un réel combat silencieux qui se menait. « Tiens, Ducon. Milann pardon. Ou pas pardon d’ailleurs » . À une lointaine époque, vous étiez amis, mais cela appartenait à l’ordre du passé, tout ça suite à sa rupture. Ton camp était choisi d’avance, cela avait été et cela serait toujours Jo, à la vie à la mort, comme une promesse d’enfant, comme un pacte de sang.

_________________
I watch the stars and setting suns As the years are passing by I never knew that hope was fatal Until I looked it in the eye And now I'm not sure I am able To reach the other side Casting out the light
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
Milann Matisse
✩ messages : 83 ✩ avatar : zac efron
✩ crédits : lilousilver (avatar) tweek (icons)
★ âge : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Nov - 9:22

dans une rupture, il y a toujours cet instant délicat où on se réparti les -amis- qu'on avait en commun. pour vous, ça avait été vite réglé puisque tu avais quitté la ville. du coup, tout le monde s'était sans doute mis dans la tête que tu étais le connard qui plantait sa dulcinée pour une carrière à l'étranger. tout le monde s'était sans doute rallié à sa cause, et tu t'en moquais éperdument. de là-bas, tu ne voyais plus personne, tu n'entendais plus personne. mais aujourd'hui, les choses ont encore changé. te revoilà.. en ville, à affronter ton passé et ton histoire. ces gens que tu détestais parfois et que tu détestes sans doute encore un peu. ces gens qui t'en veulent d'avoir brisé le coeur d'une femme que tu prétendais aimer. t'as gardé peu d'amis de cette période, asher est sans doute le dernier qu'il te reste d'ailleurs. alors t'es pas étonné, quand tu tombes sur benjamin, de son accueil froid et cynique. tiens, ducon. milann pardon. ou pas pardon d’ailleurs. tu souris à moitié, pas convaincu par sa répartie. tu le regardes sans vraiment t'attarder. t'as plus de temps à perdre pour ce genre de choses et pourtant, tu peux pas t'empêcher de lui répondre j'vois que ton humour n'a pas évolué d'un iota. tu glisses tes mains dans tes poches, sans le lâcher du regard c'est plutôt réconfortant de voir que tu restes le même imbécile que tu étais déjà à l'époque ben'. tu souris, à présent, plus décontracté. à tes yeux, il n'a que très peu de valeurs. il n'en avait pas plus à l'époque, c'était juste le meilleur ami de jo', rien de plus. et vous vous entendiez bien, certes, mais t'avais jamais estimé que votre amitié soit de celles qui survivent au temps.

_________________

puisque les fleurs n’arrêtent pas les balle que les pétales recouvrent nos chemins. le passé coule sur mon visage, mon enfance a glissé entre tes mains.


GROSSE ABSENCE DES LE 04.01.19 !!!
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Benjamin Lenoir
✩ messages : 315 ✩ avatar : Marlon Texeira
✩ crédits : @SWEET DISASTER & tumblr pour les gifs - astra code signature
★ âge : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Nov - 23:41

tu te considérais comme un ami fidèle, comme celui sur lequel on pouvait toujours compter. Sur ce plan-là, tu t’étais toujours montré irréprochable ou du moins avec une certaine personne. Jo. Il n’y avait eu qu’elle, elle cette sorte de jumelle que tu n’avais pas eue, celle que tu affectionnais tout particulièrement, que tu n’avais jamais cessé de soutenir dans n’importe quelle épreuve, les joies comme les tristesses, les mises en couple et les séparations. Quitte à choisir un camp lorsqu’il y avait eu séparation. Cela avait été comme une évidence, la soutenir elle plutôt qu’un homme qui n’avait été que de passage dans l’existence de celle qui avait été à tes cotés. un bien pour un mal, comme tu t’efforçais à le penser. Et tu te portais très bien de l’avoir vu disparaitre du paysage, enfin jusqu’à maintenant. Il te ramenait à l’époque où tu avais vu ta brune à terre, par sa faute. Alors évidemment que tu te montrais mauvais, cynique. Pour lui montrer qu’il ne comptait pas, pas plus qu’un pauvre lombric ou autre petite chose insignifiante. Tu te foutais pas mal de son avis, de ses commentaires, même si tu avais tout simplement envie de lui mettre ton poing dans sa figure de petit con – même si vous aviez le même âge. Tu serras les mâchoires, le dévisageant. Son sourire te faisait clairement sortir de tes gonds, et tu lui lanças un regard noir, en rétorquant « et toi, t’es toujours un pauvre merdeux. » . Tu avais serré les mâchoires, avant d’esquisser un léger sourire, en haussant le sourcil. « Oui, mais l’imbécile est resté dans la vie de Jo, contrairement à toi. tu te rappelles de Jo ? N’est ce pas ? Tu sais celle que tu as laissé derrière toi, comme un pauvre con que tu étais et que tu es toujours » . tu appuyais là où cela faisait mal, tu lui rappelais simplement ce à coté de quoi il était passé, par choix. Et là, ce n’était pas toi qui lui avais mis le moindre flingue sur la tête pour lui faire prendre cette décision. Alors Milann n’avait qu’à assumer ses actes pour de bon, et accepter ta réaction vive à son égard, encore aujourd’hui…

_________________
I watch the stars and setting suns As the years are passing by I never knew that hope was fatal Until I looked it in the eye And now I'm not sure I am able To reach the other side Casting out the light
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
Milann Matisse
✩ messages : 83 ✩ avatar : zac efron
✩ crédits : lilousilver (avatar) tweek (icons)
★ âge : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Déc - 9:25

il fait partie de ceux que tu aurais préféré ne jamais recroiser. au fond, tu lui en veux pas. il a pris parti, c'est normal. et puis, tu t'rappelles pas l'avoir un jour réellement apprécié. on fait tous des efforts quand on aime, on s'donne l'impression d'être sincère mais aussitôt l'histoire terminée, on s'rend rapidement compte que certaines affinités étaient surcotées. c'est votre cas. benjamin ne t'intéresse pas plus aujourd'hui qu'il pouvait t'intéresser hier. insipide, fade, sans saveurs et sans reliefs. il s'entête dans une guerre qui n'a pas lieu d'être. t'es pas ici pour lui chercher des noises, encore moins des problèmes. t'es pas ici pour déterrer la hache de guerre. tu veux rien d'lui, pas même sa considération. qu'il trace sa route et son chemin, qu'il dégage, tout bonnement. et toi, t’es toujours un pauvre merdeux. tu réponds rien tant l'niveau est bas. c'est l'école maternelle, à peine. t'insulter gratuitement, ça n'rime à rien. tu vas pas entrer dans c'jeu là, pas pour lui. oui, mais l’imbécile est resté dans la vie de jo, contrairement à toi. tu te rappelles de jo ? n’est ce pas ? tu sais celle que tu as laissé derrière toi, comme un pauvre con que tu étais et que tu es toujours. tu peux pas t'empêcher de sourire en l'observant. pourquoi se donner en spectacle ainsi ? t'es pas certain que jo apprécierait sa manière de la défendre. et pourquoi t'en parler ? à quoi ça rime ? tu arques un sourcil, tu frappes dans tes mains, tu applaudis. wouaw. tu t'arrêtes, sans cesser de sourire. t'es pas ici pour faire la guerre, pas ici pour l'emmerder non plus. j'suis ravi d'apprendre que tu es toujours son ami, vraiment. elle a beaucoup d'chance de t'avoir. un léger sarcasme et tu ajoutes j'suis pas venu ici pour entrer en guerre, lenoir. j'ai été invité au mariage de mon meilleur ami, c'est tout. qui se marie avec l'un des meilleurs amis de jo, évidemment. parce que faire simple, ça aurait été sans doute trop compliqué pour vous tous.

_________________

puisque les fleurs n’arrêtent pas les balle que les pétales recouvrent nos chemins. le passé coule sur mon visage, mon enfance a glissé entre tes mains.


GROSSE ABSENCE DES LE 04.01.19 !!!
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Benjamin Lenoir
✩ messages : 315 ✩ avatar : Marlon Texeira
✩ crédits : @SWEET DISASTER & tumblr pour les gifs - astra code signature
★ âge : 31
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Fév - 20:40

Ne jamais avoir à se retrouver en face de cet homme est un souhait que tu avais fait, parce qu’il te rappelait une autre époque ainsi que la relation que Milann avait eue avec Jo, ta meilleure amie. Autrefois, il avait été un ami, mais le temps était passé dessus, les rancœurs aussi. Celles qui t’amenaient à le détester, à le voir si loin de cette ville ainsi que de celle que tu considérais comme ta jumelle. Tu serais l’obstacle qui se présenterait toujours devant lui, pour lui rappeler inlassablement la connerie qu’il avait faite. Tu avais fait preuve d’une franchise poussée à son paroxysme, ça en était presque de la bêtise de le provoquer dans un conflit sans nom, une bataille d’ego ou autre chose de ce nom. Tu ne tenais pas à réfléchir des raisons qui te poussaient à se mettre en travers de son chemin. Et au final, tu réalisais que Milann aussi se la jouait puéril, à sa manière de réagir, à applaudir comme un abruti. Tu levas les yeux au ciel, te retenant de lui en coller une, juste pour le calmer. « C’est sûr qu’entre nous deux, il n’y a que moi sur lequel Jo a toujours pu se reposer, le roc qui est resté, celui qui n’est pas parti dans un autre pays » . À ton tour d’ironiser et de lui mettre le nez dans sa merde, dans ce qu’il avait perdu. Tu portas une main à ton cœur, et tu soufflas « oh comme je suis rassuré de connaitre tous les détails de ta vie, Matisse. Et tu comptes voler la mariée ou coucher avec la demoiselle d’honneur ? » . tu n’avais pas pu t’empêcher de lui balancer des vacheries, c’était plus fort que toi. Croisant les bras sur ton torse, tu le toisas du regard. « dis moi que tu n’as pas cherché à revoir Jo.. » . c’était ce qui te posait le plus de souci, que ta meilleure amie ne souffre à nouveau…

_________________
I watch the stars and setting suns As the years are passing by I never knew that hope was fatal Until I looked it in the eye And now I'm not sure I am able To reach the other side Casting out the light
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

depuis quand c'est toi la bouée, quand c'est moi qui submerge ? (ben)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Quand ça va pas.......ça va pas !!!!
» Marathon du beaujolais
» [Question d'actu] Quel alignement pour Seth Rollins à son retour ?
» l'arc:depuis quand?
» Bouée pour la pêche du silure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite.-