AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet
not the fire
Répondre au sujet


Invité
Invité
avatar

Lun 5 Nov - 15:00

t'allumes la console sans prendre garde et tu commences à jouer calmement. au début. mais tu t'énerves vite. t'en profite que la maison familiale soit vite pour jouer. c'est pas ta faute si tu joues contre des tricheurs.. ou alors si la connexion est merdique ici. faut dire que vivre sur des îles, c'est pas franchement cool pour l'urbanisation des lignes internet. mais tu vas pas te plaindre, t'aurais aussi pu rentrer chez toi dans ton appartement. petit appartement. pour le commun des mortels, il est grand, pour toi, il est petit parce que t'as toujours vécu dans cette grande villa faut dire. donc bref. tu joues, tu perds et tu gueules un peu quand finalement tu entends des talons derrière toi; tu te dis simplement que c'est une de tes soeurs, ou ta mère. non, ta mère elle doit bosser. tu ne prends pas la peine de te retourner, tes soeurs savent que t'es un peu con quand tu joues. mais encore une fois, c'est pas ta faute, c'est eux là, derrière l'écran qui sont nuls avec toi. ils peuvent pas faire attention à ce qu'il faut. aucun sens du jeu et ça t'énerve. putain de merde, t'as vu ! et tu te retournes pour croiser la peau matte d'amal. rien à voir avec tes soeurs. tu prends peur. elle t'a vu t'énervé, tu sais que c'est pas très classe dans la mondanité et amal elle est classe. en même temps c'est la nana de paul. fallait quelqu'un à la hauteur du grand paul hein ? oh merde. bordel. pardon. j'veux dire. je m'excuse. désolé. je.. enfin, j'ai perdu quoi. tu essaies de dire. tu as dû la choquer hein, elle qui est toujours bien habillée et tirée à quatre épingles. tu te demandes si elle est aussi coincée que ta mère. tu pinces tes lèvres, tu vas arrêter de parler, pour l'instant t'en as déjà trop fait. euh.. paul est pas là, j'crois. tu dis, en te grattant le haut du crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 5 Nov - 18:34

tu n’apprécies pas de venir ici mais tu en es bel et bien contrainte, parfois… parce que tu es avec paul, parce que les lemieux c’est devenu ta belle-famille même si tu n’es encore que la petite copine… c’est plus fort que le reste… t’as cette place de future belle fille qui te colle à la peau sans rien avoir dit, sans rien avoir promis… parce que tu dures dans le temps même si ce n’est que par mensonge… même si rien de vrai ne restera jamais… un jour, vous vous séparerez et il trouvera une nouvelle blonde à mettre à son bras… mais là, tu ramènes surtout un livre que madame lemieux a tenu à te passer pour réclamer que tu le lui rendes quelques jours plus tard. t’imagines que c’est surtout pour te voir, pour te parler de mariage, pour tenter de t’avoir une fois encore… t’es surprise qu’elle ne soit pas présente quand tu arrives, t’as de la chance… tu te pensais seule amal sauf que t’entends du bruit, t’avances, tu devrais pas mais t’es curieuse, c’est un de tes nombreux défauts/qualités… tu le vois en train de jouer, le petit dernier, il est mignon à se concentrer comme un fou, à se laisser aller à ce moment de pur bonheur, de pure jeunesse… t’en as été privé toi, t’as grandis trop vite, t’as pas connu cette période… tu ne fais aucun bruit, tu le regardes s’amuser, se mettre à râler quand il perd… « putain de merde, t'as vu ! » qu’il lance avant de changer de tête en te voyant… tu souris doucement parce qu’il se sent pris en faut comme s’il venait de faire une immense connerie, tu ne vois pas trop ce qu’l doit se reprocher, vraiment pas… « oh merde. bordel. pardon. j'veux dire. je m'excuse. désolé. je.. enfin, j'ai perdu quoi. » tu ris, tu n’arrives pas à t’en empêcher devant cette attitude de petit garçon pris en faute… t’as l’air si vielle ? ou alors c’est ton statut de future madame paul lemieux qui le rend petit soldat. t’en sais rien, ça t’amuses un peu. « t’en fais pas, ça m’arrive aussi de juré. et je suis bien plus virulente quand je perds. ça sera notre petit secret,. » tu lui envoies un petit clin d’œil avant de venir doucement lui ébouriffer un peu les cheveux. «  euh.. paul est pas là, j'crois. » tu souris doucement avant de rapidement répondre. « je sais, je vais rapporter un livre à ta maman. » tu devrais t’en aller, le laisser mais tu regardes ce qu’il fait et ça t’intrigue un peu. « tu jouais à quoi ? » que tu finis par demander, c’est étonnant te connaissant mais t’es de bonne humeur aujourd’hui… un peu de jeunesse pour enlever celle que tu as perdue…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 5 Nov - 19:01

tu n'étais pas prêt à tomber sur amal el-sayed, future madame paul lemieux. un truc du genre. tu sais que ça craint qu'elle t'ait vue comme ça, tu sais que tu pourrais avoir des problèmes si jamais elle le disait à ta mère par exemple. parce que ta mère c'est le genre de personne à porter un col trop serré et limite à allumer un cierge si un de ses enfants ose dire un léger gros mot. là, t'es dépassé. tu t'excuses, enfin tu t'emmêles surtout et elle, elle se met à rire. sérieux ? elle n'est pas indignée ? mais tu pensais.. qu'elle était coincée amal. faut forcément le double de ta mère pour être le future madame lemieux non ? alors tu la regardes faire, s'approcher. t’en fais pas, ça m’arrive aussi de juré. et je suis bien plus virulente quand je perds. ça sera notre petit secret. tu hausses tes sourcils en la regardant encore et tu souris quand elle te lance un clin d'oeil. d'un seul coup, elle a l'air bien plus sympa, bien plus ouverte. elle vient ébouriffer tes cheveux et c'est un geste qui te surprend. y'en a pas beaucoup qui te font ça, en tout cas pas chez les lemieux. ah ouais ? je t'ai pas choquée du coup ? tu demandes quand même pour chercher à la comprendre avant de lui avouer que son paul n'est pas là, ce qui n'est pas si étonnant. il doit bosser non ? je sais, je vais rapporter un livre à ta maman. elle t'annonce et tu hausses les épaules. ça t'intéresse pas tant que ça, ta mère doit lire des trucs.. vraiment pas intéressant. tu jouais à quoi ? elle rajoute, et tu souris un peu plus en retrouvant l'écran mis sur pause. ça c'est un jeu sur console, un jeu d'aventure. il y a des quêtes que des personnages nous donnent et de fil en aiguille on fait mille choses dedans. on découvre un monde. tu expliques, passionné avant de lui faire une place. viens s'tu veux, ma mère devrait pas tarder j'pense, tu lui rendras le livre comme ça. tu proposes en te reconcentrant sur l'écran géant. tu l'as lu. tu demandes, avant de rajouter. le livre.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 12 Nov - 9:48

t’as l’impression qu’il te prend pour sa mère, l’espace d’un instant et ça ne te plait pas tellement, ;tu n’as que quelques années en plus de lui, tu n’es pas si vieille quand même… oui, tu es une adulte mais ce n’est pas pour autant que tu ne sais pas t’amuser un peu… ça te fait rire… cette attitude… cette manière de te voir comme une adulte qui e sait en aucun cas rire, qui n’arrive jamais à rire… tu es froide, c’est une certitude mais cela ne veut pas dire pour autant que tu ne jures jamais… t’es pas une princesse, pas ce genre de princesse, tu ne le seras jamais.. t’es détendue, avec lui en tout cas… il te met à l’aise noé à se comporter si simplement, si différemment de son grand frère dont tu n’as plus du tout envie d’entendre parler pour le moment. ça t’amuse de garder secret ses mauvaises habitudes, cette manie de jurer… tu sais pas trop pourquoi tu viens lui ébouriffer les cheveux, ça vient comme ça… tu ne réfléchis pas vraiment… « ah ouais ? je t'ai pas choquée du coup ?»   tu te mets à rire à nouveau… t’es incapable de ne pas rire quand il vient dire des choses pareilles… « me choquer ? »  que tu répètes tant ça te semble fou qu’il prononce des choses pareilles… « si je devais me choquer pour si, j’aurais attrapé des rides à force d’ouvrir ma bouche en cul de poule pour montrer mon état outré. »  que tu viens répondre… s’il savait ta vie, tout ce que tu as pu traverser, même au boulot t’entends des mots bien plus dégelasses que ce qu’il vient de prononcer… « tu m’imaginais si précieuse ? »  que tu viens demander, t’essayes de comprendre l’image qu’il a de toi, elle est sacrement drôle pour le coup… tu finis par te concentrer un peu sur le jeu, t’as bien envie de savoir ce qu’il faisait…« ça c'est un jeu sur console, un jeu d'aventure. il y a des quêtes que des personnages nous donnent et de fil en aiguille on fait mille choses dedans. on découvre un monde.»   tu hoches la tête tout en ne perdant pas une miette de son jeu. « et t’es déjà arrivé loin dans le jeu ? »  que tu demandes… t’as jamais trop joué aux jeux vidéo, c’était pas ce qu’on faisait chez toi mais t’as toujours aimé piquer les consoles des mecs de ta vie ou même d’une nuit, jouer à ce que toi tu ne possédais pas… tu finis par lui expliquer la raison de ta venue… le livre que tu as déjà déposé sur la table et toi qui devrais t’en aller mais en même temps, t’as bien envie de découvrir un peu mieux le petit noé… « viens s'tu veux, ma mère devrait pas tarder j'pense, tu lui rendras le livre comme ça.»   tu souris doucement avant de t’installer à côté de lui. tu souris doucement… « c’est une bonne idée. »  que tu réponds assez vite tout en regardant l’écran… sacré télévision pour jouer aux jeux vidéos. ça te fait sourire doucement. « tu l'as lu. le livre. »  tu le vois concentrer mais il tente tout de même de faire un peu la conversation. « pas vraiment… je l’ai à peine feuilleter mais elle m’a laissé trop peu de temps et avec mon boulot j’ai pas trop le temps de lire… ni l’envie après le travail. »  que tu commences à dire avant de te rapprocher un peu de lui pour venir jusqu’à son oreille. « mais tu lui diras pas hein ? »  et puis rien que pour le voir sursauter tu déposes un baiser tout doux, tout innocent sur sa joue avant de reprendre tes distances…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Dim 18 Nov - 12:26

sa main dans tes cheveux, elle te décoiffe, ou presque. tu sais qu'ils font un peu ce qu'ils veulent tes cheveux. t’en fais pas, ça m’arrive aussi de juré. et je suis bien plus virulente quand je perds. ça sera notre petit secret. tu la regardes, oh merde. tu pensais pas. elle te plaît, bien plus. tu pensais qu'elle était coincée. genre. vraiment. complètement. tu l'as toujours évité, pour l'coup. tu pensais que c'était le double de ta mère pas du tout en fait. putain, t'es trop content. tu souris, comme un con, comme un gamin le matin de noël. une nouvelle découverte. mais ça veut dire quoi ça.. elle est comme ça avec paul aussi ? il sait qu'elle est pas si coincée ? et lui alors, qui toujours tout trop bien. y'a un truc étrange mais t'iras pas chercher c'est leurs affaires. tu veux pas savoir. tu m’imaginais si précieuse ? elle reprend, en t'observant. tu hoches la tête, honnête. grave. genre, vraiment. j'pensais que t'étais comme la grande madame lemieux. j'veux dire. elle t'aime bien. et elle apprécie que les gens comme elle. tu avoues, doucement en haussant les épaules. tu finis par lui parler de ton jeu de lui expliquer un peu. t'aimes bien ce genre de jeu, t'aimes bien être dans ton monde même si ta mère préfère nettement que tu fasses du sport à la place. et t’es déjà arrivé loin dans le jeu ? elle demande, intéressée. tu souris cette fois, fier. ouais pas mal, mais je veux pas avancer trop vite, alors je fais pas mal de quêtes annexes, genre.. on n'a pas besoin de les faire pour terminer le jeu. si tu veux y'a une histoire principale mais y'en a mille annexes. t'aimes bien parler avec elle, finalement. ça te plaît. tu changes doucement de regard sur elle. tu lui proposes de rester, ta mère devrait pas trop tarder. c’est une bonne idée. elle confirme. tu poses des questions sur le livre, t'as pas envie qu'elle s'ennuie. tu veux qu'elle reste à côté de toi. pas vraiment… je l’ai à peine feuilleter mais elle m’a laissé trop peu de temps et avec mon boulot j’ai pas trop le temps de lire… ni l’envie après le travail. elle confie, d'abord. elle s'approche. mais tu lui diras pas hein ? elle glisse à ton oreille, doucement. avant de déposer ses lèvres sur ta joue. tu détournes ton regard. t'en oublies ton jeu. complètement. moi ? j'suis pas une balance. tu lui confirmes en souriant. ok. tu devrais pas. non. tu devrais pas la regarder comme ça. c'est la nana de ton frère. tu sais qu'il te tuerait, facilement. trop. tu fais même pas le poids. et t'as même pas besoin de m'amadouer avec des baisers, mais si tu veux continuer, vas-y je dis pas non. tu retiens pas, l'air de rien, tu souris un peu plus encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Dim 25 Nov - 14:46

tu sais pas trop pourquoi tu le décoiffes, c’est l’envie du moment et puis, ça te fait rire qu’il te prenne pour une petite précieuse, qu’il se trompe tellement sur toi… après c’est vrai que tu sais comment être autre, comment être celle que les parents apprécient, comment faire en sorte de te mouvoir en ce qu’on attend de toi plutôt que celle que tu es vraiment à l’intérieur… celle que tu resteras à jamais l’énigme, la vérité que personne n’approche, personne à part olivia et peut-être que même elle ne connait pas toutes les facettes, n’a pas conscience de toute cette souffrance qui continue de vivre à l’intérieur de ton être..   tu ris quand il hoche de la tête alors que tu lui demande s’il t’imaginais si précieuse. ça te fait rire tout doucement… «grave. genre, vraiment. j'pensais que t'étais comme la grande madame lemieux. j'veux dire. elle t'aime bien. et elle apprécie que les gens comme elle. » qu’il rajoute ce qui te fait rire encore un peu plus tandis que tu viens t’installer pas loin de lui dans le canapé… « le truc c’est ce bien se comporter devant les gens qui faut… devant ta maman je ne me permettrait jamais un gros mot mais toi c’est autre chose. » que tu lâches dans un petit clin d’œil… « et puis ta maman m’adore parce que je fais de son fils un homme respectable… » tu connais le passé de paul et même en tant que vraie petite amie tu connaitrais son passé, sa réputation… avec noé tu mélanges, une partie de ta propre personnalité avec assez de faut pour qu’il ne se doute de rien… la conversation se poursuit sur son jeu, t’as envie de savoir, t’y joues rarement, ça te rappelle une certaine innocence qui fait du bien… «ouais pas mal, mais je veux pas avancer trop vite, alors je fais pas mal de quêtes annexes, genre.. on n'a pas besoin de les faire pour terminer le jeu. si tu veux y'a une histoire principale mais y'en a mille annexes.  » il t’explique, il est à fond dans le truc, tu le vois, tu le remarques bien vite d’ailleurs. ça te fait sourire de voir comment il peut se passionner pour quelque chose qui n’a rien de réel… mais fuir la réalité c’est ce que tu tout le monde fait, de manière différente, celle qui convient le mieux pour suivre et la sienne n’est pas très néfaste… « c’est bien de prendre son temps parfois. » que tu dis tout doucement tout en le regardant faire. « tu m’apprendrais à y jouer ? » que tu demandes finalement  quitte à attendre sa mère, autant s’amuser un peu non ? tu finis par lui avouer  que tu n’as pas tellement eu le temps de lire le livre avant de venir contre son oreille et de déposer un petit baiser. c’est totalement innocent et doux, c’est juste parce qu’il est si mignon, si adorable, t’as envie de lui ébouriffer les cheveux et d’être un peu «moi ? j'suis pas une balance. »  tu ris, ça te fait franchement rire cette manière de sourire et d’affirmer ça comme ça, c’est vraiment mignon. « dommage, je comptais sur toi pour me révéler tous les petits secrets de paul. » que tu lâches pour le taquiner avant de rire à nouveau… c’est rare de te faire rire de la sorte mais noé, il y arrive avec sa fraicheur, cette drôle d’innocence qu’il dégage, si plaisante…  « et t'as même pas besoin de m'amadouer avec des baisers, mais si tu veux continuer, vas-y je dis pas non» qu’il rajoute et ça te surprend un peu, il sourit et toi, tu sais pas trop, tu te demandes si c’est vraiment innocent et en même temps, tu ne fais rien de mal pas vrai. « ah oui ? t’aimes bien les bisous alors ? » que tu rajoutes pour le taquiner un peu, tout en te rapprochant pourtant de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 26 Nov - 21:39

évidemment tu es surpris de ce comportement, parce que tu l'imaginais vraiment pas comme ça. tu pensais qu'elle était précieuse ouais. tu pensais qu'elle prenait soin des mots qu'elle peut souffler, parce qu'elle veut bien faire. mais en réalité non. enfin si. mais elle n'a pas un balai dans le cul comme tu pouvais le penser. t'as eu peur qu'elle soit offusquer, mais non. elle rit. de toi. de tes mots. de ton comportement. toi, ça te fait rire aussi. finalement, tu l'aimes bien. même beaucoup. tu as envie de continuer de parler avec elle. le truc c’est ce bien se comporter devant les gens qui faut… devant ta maman je ne me permettrait jamais un gros mot mais toi c’est autre chose. et puis ta maman m’adore parce que je fais de son fils un homme respectable… tu hausses les épaules. tu ne sais pas quoi ajouter à ça. elle a sûrement raison. ouais. on a été élevé pour ça, les lemieux, être respectable. tu annonces, comme ça. tu sais que tu as été élevé pour ça. tu sais pas quoi ajouter de plus. tu lui parles alors des choses que tu connais et tu commences par ton jeu. tu es passionné. parce que t'aimes bien. ton monde. autre part. parce que c'est simple d'après toi. parce que tu peux rater et juste recommencer sans trop te poser de question. c’est bien de prendre son temps parfois. tu m’apprendrais à y jouer ? elle finit par dire. tu hoches un peu la tête, un instant concentré avant de revenir dans son regard. si tu veux. tiens, prends la manette si tu veux. tu lui racontes, simplement. ça ne te gêne pas de passer ta manette, surtout pas à amal. tu l'aimes bien finalement. elle est bien plus sympa que paul pour le coup. dommage, je comptais sur toi pour me révéler tous les petits secrets de paul. tu fronces un peu les sourcils avant de secouer la tête de droite à gauche. franchement, j'pense que tu le connais bien mieux que moi. c'est toi qui doit me dire des secrets sur lui plutôt ! tu rajoutes avant qu'elle ne glisse ses lèvres contre ta joue. merde. pourquoi elle fait ça ? c'est la copine de paul. elle est pourtant sexy. trop. tu le vois. maintenant. tu devrais pas. elle se rapproche en plus, comme si elle te cherchait. ah oui ? t’aimes bien les bisous alors ? tu hoches la tête, tu lui mets la manette entre les mains cette fois. les bisous c'est pour les gamins. moi, j'aime les baisers. les lèvres pulpeuses. bref, tiens, joue. tu rajoutes, mine de rien. faut que tu fasses redescendre la pression là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Mar 4 Déc - 20:02

t’es simple et douce avec noé parce qu’il te fait penser à l’adolescente que tu étais autrefois, à cette simplicité qu’on peut ressentir à cette époque… il te fait passer ça, tellement de choses. tu souris doucement, tu lui expliques ce que tu fais, comment tu es, une image bien différente de celle qu’il avait en tête, ta réalité pourtant… tu viens lui dire ce que tu fais parfois, faire semblant pour que ça passe, pour que tout passe… « ouais. on a été élevé pour ça, les lemieux, être respectable» qu’il vient te dire doucement, comme un fatalité comme si c’était une pression qui ne lui plaisait pas vraiment dans le fond, t’en sais rien, c’est un peu étrange ça manière de le dire, ça cache des choses mais c’est pas tellement à toi de les découvrir pas vrai…[color=#cc0000] « et est-ce que tu l’es ? » que tu ne peux t’empêcher de demander avant que vous ne vous reconcentrez sur son jeu, ça te fait envie. tu souris vraiment quand il accepte de te laisser jouer au moins un peu. « si tu veux. tiens, prends la manette si tu veux.» qu’il te dit gentiment et ça part du cœur. «c’est gentil. » que tu lui dis sauf que finalement tu l’attrapes pas de suite parce qu’il se remet à parler et que ça te donne envie de continuer et que t’en viens à lui demander des petits secrets su paul, sauf qu’il a pas l’air d’accord, pas totalement en tout cas tu sais pas trop, il y a quelque chose d’étrange… « franchement, j'pense que tu le connais bien mieux que moi. c'est toi qui doit me dire des secrets sur lui plutôt ! » qu’il vient te dire, tu t’y attendais pas à celle-là, vraiment pas et en même temps tu trouves cela triste… il est lié à personne paul et tu sais pas tellement ce que tu pourrais dire sur lui. et puis t’as cette idée qui vient. « parfois il lui arrive de ronfler si fort qu’il fait trembler tout mon appartement. » t’exagères un peu mais c’est tout ce que tu peux lui dire, tout ce qui le mettra pas mal à l’aise… parce que ce que tu connais le mieux de paul c’est tout ce qui est lié au sexe et à ce qu’il préfère… le seul domaine où vous communiquez vraiment… c’est gentil quand tu viens l’embrasser, au départ en tout cas… c’est juste un léger baiser avant qu’il ne te passe la manette mais ça devient tout autre chose même si tu peux pas vraiment t’y aventurer… quel dommage que ça soit son frère, t’en aurais bien profiter un peu… « les bisous c'est pour les gamins. moi, j'aime les baisers. les lèvres pulpeuses. bref, tiens, joue.» qu’il vient te dire tandis que tu te mets à jouer, que tu t’entes au moins… « tu m’aides ? » que tu viens vite dire avant de rajouter. « t’as raison, désolé de t’avoir traité comme un gamin, t’es un homme, à ton âge on ne se contente plus de bisous tout doux… » que tu rajoutes sans penser à mal sur ce coup, tu peux pas gâcher ta couverture… tu remarques juste noé différemment…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Mer 5 Déc - 21:29

les lemieux sont connus pour être respectables. en public en tout cas. tu as été éduqué sur cette ligne directrice, ou conductrice. tu ne sais plus bien la différence et au fond, tu t'en fiches pas mal. toi, t'es pas là pour sourire et faire de jolies choses. tout ça, tu le laisses aux autres. genre à paul, déjà. puis aux filles, parce qu'elles sont jolies et quand elles sourient ça semble calmer tout le monde. toi, t'es un mec. un mec lemieux qui n'a pas d'avenir dans la famille. l'entreprise familiale en tout cas. alors tu te permets des largesse. tu te permets de vivre comme un autre n'aurait pas pu. tu vis sans regarder derrière toi. en privé en tout cas. t'imagines bien que ta mère ferait une crise cardiaque de te savoir avec des femmes bien plus âgée que toi. d'ailleurs, ça pourrait être drôle de le dire, un jour, juste pour voir sa tête. enfin bon. et est-ce que tu l’es ? tu la regardes, tu hausses les épaules. toi ? pas vraiment. officiellement seulement. pour ce qui reste de l'officieux, pas certain que tu puisses le découvrir. t'es trop proche des lemieux pour que j'te livre mes secrets, désolé. tu lui avoues, mine de rien. non, tu vas pas lui dire tes attirances, comme ce qui se passe avec elle. elle t'attire. tu évites. tu fais ce que tu peux. parce qu'elle est la nana de paul, déjà, ça se fait pas. t'es pas un petit con. quand même pas. alors tu souffles un coup et tu penses à autre chose. genre.. t'en sais rien. ton jeu par exemple ? tu vas pas non plus aller lui raconter la fois où t'as voulu acheter de al drogue et que tu t'es fait courser par des dealers dans les rues. t'es pas un mec badass, c'est certain, mais t'as ton charme quand même hein ? t'espères. tu demandes des secrets, sur paul, tu essaies même si tu sais que tu n'en feras rien. si ce n'est lui couper l'herbe sous le pied la prochaine fois qu'il viendra t'insulter. une habitude chez le blond. parfois il lui arrive de ronfler si fort qu’il fait trembler tout mon appartement. tu ris, un peu avant de hausser les épaules, encore. ronfler ? sérieux. t'as pas mieux ? c'est maigre quand même. tu dis, sur un ton assez désinvolte qui montre que tu ne veux pas vraiment savoir. ses affaires. pas les tiennes, comme d'habitude. c'est mieux comme ça. quand elle dépose ses lèvres sur ta joue, tu trembles un peu. faut pas qu'elle fasse ça. tu lui assures que les bisous, t'en veux pas. toi non. t'es pas branché là dessus. justement, t'aimes pas les étudiantes trop coincées qui n'attendent que ça. l'amour. toi, t'aimes les femmes expérimentées qui n'ont pas peur de parler de ce qu'elles veulent, vraiment. et pas des regards en coin ou des œillades. non des mots. tu tends la manette à amal, pour le coup. tu m’aides ? tu hoches la tête. bien sûr, tu verras c'est pas compliqué. tu l'informes. t’as raison, désolé de t’avoir traité comme un gamin, t’es un homme, à ton âge on ne se contente plus de bisous tout doux… tu souris. nan, à mon âge, c'est plus vraiment ça. ça ressemble plus à ce qu'on fait à ton âge aussi, d'ailleurs, t'as quel âge amal ? et tu joues, et tu provoques, parce que tu sais que les femmes peuvent être sensibles là dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Mer 12 Déc - 11:02

Tu sais pas trop à quel jeu tu joues. Tu ne cherches pas à savoir dans le fond, tu te laisses entrainer, c’est toujours comme ça avec toi amal, c’est toujours pire, ça ne va jamais mieux malheureusement… tu l’observes, tu attends, tu sais pas trop pourquoi tu lui parles de la sorte en fait, parce que tu te sens un peu plus libérée en compagnie de noé, tu sais pas, il dégage de la fraicheur, de l’annonce en même temps, un tout qui te donne envie d’être plus gentille, étrangement… « officiellement seulement. pour ce qui reste de l'officieux, pas certain que tu puisses le découvrir. t'es trop proche des lemieux pour que j'te livre mes secrets, désolé.»   tu souris doucement… tu ris même un peu avant de venir lui donner un coup de coude… « quel dommage, je suis sûr que tu dois avoir plus d’un secret bien caché… »  que tu glisses en un clin d’œil et il te surprend… il te donne envie d’en savoir davantage, d’en découvrir davantage, bien plus, le plus possible… parce qu’il est cet océan mystérieux et que toi, tu adores résoudre les mystères, c’est une déformation professionnelle, la pire qui soit en fait… c’est la tienne en tout cas… t’en viens à parler des secrets de, paul mais tu en connais si peu, pas un en fait mais ça, il ne peut pas le savoir noé, il ne pourra jamais le savoir finalement parce que cela viendrait à détruire ta couverture, votre couverture, celle qui t’es nécessaire pas vrai ? tu le regardes, tu l’observes, tu tentes de le comprendre un peu mais au moins tu le fais rire… « ronfler ? sérieux. t'as pas mieux ? c'est maigre quand même.»  qu’il vient te dire et ça te fait rire sur le coup, t’as pas l’habitude que tout soit si simple. « je t’en dirais bien davantage mais il me tuerait. » que tu lâches faussement terrifiée avant de te concentrer un peu sur le jeu, de tenter au moins rien qu’un peu mais t’as un peu de mal, un peu beaucoup de mal…« bien sûr, tu verras c'est pas compliqué.»   qu’il vient te dire et toi, t’es pas certain de le croire. « d’accord. »  que tu dis mais t’as un peu de mal pourtant, tu préfères lui parler. «nan, à mon âge, c'est plus vraiment ça. ça ressemble plus à ce qu'on fait à ton âge aussi, d'ailleurs, t'as quel âge amal ? »  qu’il vient te demander et ça devrait te choquer mais ça ne le fait pas du tout bien au contraire, par contre, t’es plus tellement dans le jeu, t’as déjà perdu de toute façon, trop concentré sur lui et ce mystère qui dégage. « ça doit  y ressembler oui. » que tu glisses doucement avant de te lever. « je vais devoir y aller mais réfléchit à l’âge que je peux avoir et la prochain fois qu’on se retrouve, si tu as la bonne réponse, tu auras droit à une surprise et si c’est faux, c’est toi qui serait contraint de me faire une… » que tu glisses doucement avant de déposer un nouveau un bisou sur sa joue pour mieux le taquiner, t’as apprécier ce moment, c’est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

not the fire



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Fire Tiger
» Comparatif Exo Sl et RRD X-Fire.
» RRD 114 X Fire V4
» VOS BEST SELLER 2009
» combi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: PUP V11 :: rp terminés-