AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

prende los motores
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


just keep swimming
avatar
✩ messages : 97 ✩ avatar : j. gilinsky
✩ crédits : fio
★ âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Nov - 18:47

tu entres dans le café après une course poursuite un peu trop rapide. faut croire qu'être un lemieux ça n'ouvre pas toutes les portes. c'est pas ta faute si certains types t'apprécient pas, si certaines types détestent ce que tu représentes et qu'ils sont prêts à te casser la gueule. alors tu cours comme un dératé dans les rues avant d'entrer dans le petit café qui paie pas de mine. tu cours, tu croises la vendeuse, tu penses mais tu ne fais pas attention en allant te cacher derrière le comptoir. tu sautes par-dessus et avec beaucoup de chance tu ne fais rien tomber. pas mal. faut croire que tes cours d'athlétisme sont pas si mal, tu les suis correctement. ton corps s'affaissent, ton dos cogne contre la paroi et tu te fais le plus petit possible alors que la jeune femme vient passer sa tête par dessus le comptoir. tu croises son regard, tu lui fais de grand signe pour qu'elle ne te regarde pas, mais aussi pour qu'elle ne dise rien. t'en enchaînes tellement que t'es pas certain qu'elle comprenne tout ce que tu veux lui dire, sans dire un mot. le truc c'est qu'ils peuvent entrer à n'importe quel moment. voilà ce que c'est aussi d'être un lemieux dans les rues. t'aurais pas dû regarder les types qui vendaient la poudre blanche. t'as voulu faire le grand, bah voilà, t'es comme un con avec une vendeuse pas contente. entre temps faut aussi que tu penses à reprendre ta respiration tout en restant calme et discret. rien de famille. en tout cas. t'oses pas parler quand tu entends la porte d'entrée sonner. t'espères tellement que ce sont pas eux.. et si c'et eux, qu'elle te couvre la jeune femme certainement d'origine mexicaine. un truc du genre. amérique du sud, t'en es certain t'es déjà allé là-bas. ouais, être un lemieux c'est ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 84 ✩ avatar : teresa seco.
✩ crédits : little liars, havana.
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 21:51

t'es en train d'écouter ton client alors que tu verses son café noir directement dans sa tasse. c'est le troisième qu'il prend. faut dire que ça fait longtemps qu'il est là. t'as fini par déduire qu'il était écrivain, ou quelque chose comme ça. d'ailleurs, c'est sa nouvelle histoire qu'il est en train de te raconter depuis près de cinq minutes. il n'y a pas beaucoup de client et t'apprécies de pouvoir faire connaissance avec les plus fidèles. tu lui souris alors qu'il te parle de toi comme d'une inspiration pour l'un de ses personnages. t'en rougis presque, sans être certaine que tu aies envie d'attirer l'attention sur toi, à ce point. c'est vrai... tu ne sais pas très bien comment ça marche mais tu préférerais qu'on ne parle de toi nulle part ailleurs que comme tu en as envie. c'est à dire absolument jamais... parce que t'as des secrets et que tu n'aimerais pas qu'on vienne creuser là-dedans. tu tournes la tête dès que la porte s'ouvre sur un gamin qui court comme un dératé. il va très vite, tu n'as pas le temps de comprendre que déjà, il s'échappe derrière ton comptoir. tu fronces des sourcils et tu t'excuses auprès de ton client pour aller le voir et comprendre ce qu'il se passe. t'as à peine penché la tête qu'il semble vouloir que tu te désintéresses de lui. tu lèves les yeux. c'est là que tu les vois, de l'autre côté de la devanture. ils sont plusieurs. ils semblent chercher quelqu'un. et si c'était des flics ? tu ne peux pas te permettre de te retrouver dans ce genre de situation ! mais ce mec là, il n'en sait rien... tu t'étrangles à moitié lorsqu'un des hommes entre dans le café. tu passes de l'autre côté du comptoir pour poser ta cafetière en évitant soigneusement de regarder le jeune homme. qu'est-ce que je peux vous servir ? tu demandes avec un sourire, les yeux pétillants, l'accent chantant. t'es douée pour ça. il te regarde de haut, jusqu'au plus bas qu'il puisse le faire. il secoue la tête avant de reculer pour s'échapper de ton café. enfin... betty n'aurait jamais supporté qu'on détruise son café. tu attends d'être certaine que tu ne le vois plus pour tourner la tête et lui lancer un regard noir. dehors, tout de suite. tu lances, sans détour. t'aurais pu risquer gros, après tout. t'aimes pas bien qu'on se joue de ta vie de cette manière, même s'il est loin de se douter que tu pourrais risquer gros comme ça...

_________________

chez nous on cherche pas l'amour, il nous tombe dessus par accident.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 97 ✩ avatar : j. gilinsky
✩ crédits : fio
★ âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 12:04

c'est le souffle rauque et parsemé que tu tentes de reprendre ta respiration en la regardant. elle finit par détourner les yeux et s'occuper des clients qui rentrent. tu reconnais la voix, tu sens ton coeur qui bat un peu plus fort encore dans ta poitrine. tu sens la pression sur tes épaules. faut pas qu'elle te balance, t'as pas envie de te faire tabasser juste parce que t'es un lemieux, juste parce que t'as de la chance dans ta vie. alors tu croises les doigts et t'attends ta sentence. qu'est-ce que je peux vous servir ? elle lance. tu suffoques derrière ton comptoir jusqu'à ce que finalement tu entendes la sonnerie de la porte. parti ? sûrement. quelques secondes et le regard de la brune retombe sur toi. noir. comme le ciel en pleine nuit de pollution. y'a aucune étoile dans son regard, aucun espoir de rédemption pourtant tu lui dois beaucoup à la nana. dehors, tout de suite. elle tranche alors que tu restes assis par terre. tu secoues un peu la tête, t'oses pas parler encore. ­ s'te plaît, ils sont peut-être encore là. tu souffles, un murmure à peine audible. t'as encore du mal à reprendre ton souffle. ­ j'te filerai des billets, mais me balance par dehors. tu lui offres en prime de magnifiques yeux de chiens battus en te disant que ça va faire son effet alors que bon.. t'en sais rien. mais tu donnes quand même. de toute façon, chez toi, tout se règle avec des billets verts. pour toi, la vie fonctionne de cette manière. c'est triste mais c'est ta réalité et tu ne t'en rends même pas compte pour le coup. là dessus, t'as pas eu assez d'éducation.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 84 ✩ avatar : teresa seco.
✩ crédits : little liars, havana.
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 18:15

t’es pas contente et ça se voit. t’aimes pas beaucoup qu’on se serve de toi de cette manière et t’es bien certaine que ça pourrait rapidement se retourner contre toi… t’es pas le genre de fille qui se laisse avoir par des petits cons comme ça, parce que ça peut vite devenir compliqué. tu ne peux pas te retrouver dans cette situation, tu pourrais te faire renvoyer dans ton pays en un rien de temps à te retrouver dans ces conneries. s’te plait, ils sont peut-être encore là. tu fronces encore des sourcils, parce que tu les as vu partir et tu veux qu’il parte, lui aussi.. pourtant, tu n’aurais pas envie qu’il parte d’ici et qu’il retombe sur ces hommes. tu n’as pas envie d’avoir son massacre sur la conscience. surtout que tu n’es pas ce genre de fille à laisser les gens aller à l’abattoir. tu sais trop bien à quoi ça ressemble de prendre des coups… j’te filerai des billets, mais me balance pas dehors. il sait y faire, ça se voit, et on ne doit pas lui refuser grand-chose à ce gamin. toi, tu sais que tu ne pourras résister, parce qu’il semble être dans l’urgence, comme toi tu l’étais lorsque tu es arrivée ici, pour la première fois… finalement, peut-être que ce café est comme… un paradis dans lequel toutes les âmes perdues peuvent se recueillir… tu restes seulement si tu consommes. tu préviens. tu t’en fiches de son argent, t’es pas de ces gens qu’on paye pour le silence, même si ça pourrait vraiment t’aider, pour le coup… et s’ils reviennent j’appelle la police et je dirai tout. tu annonces les bases, tu ne veux pas lui laisser l’occasion de croire que tu baisses ta garde, même si tu n’appellerais jamais les flics. tu sais bien que tu pourras être visée. ils te font peur et ils seraient les seuls à pouvoir te renvoyer chez toi. mais ça lui, il ne le sait pas, même si t’es obligée de te cacher derrière un accent que tu ne contrôles pas et dont tu n’arrives pas à te défaire.

_________________

chez nous on cherche pas l'amour, il nous tombe dessus par accident.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 97 ✩ avatar : j. gilinsky
✩ crédits : fio
★ âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Nov - 12:41

elle peut pas te mettre dehors hein ? t'as pas envie de finir à la rue, t'as pas envie qu'il te retrouve. toi, tu voulais juste mettre un peu de piquant dans ta vie. tu t'es dit que ça pouvait être marrant d'aller trouver des dealers. faut croire que t'as pas su t'y prendre. tu sais pas y faire. faudra que tu regardes un peu plus de séries pour comprendre comment faire. t'y penseras. t'es juste trop.. gamin. faut que tu changes, grandisses. ouais, ou pas. t'as pas envie. t'es bien comme ça. alors tu la supplies en restant derrière son comptoir. t'essaies de trouver toutes les bonnes idées pour qu'elle te garde dans son café. pour toi, c'est forcément le sien. tu penses jamais aux employés. tu penses que tout appartient aux gens. parce que tu possèdes beaucoup. trop. ou pas assez. tu restes seulement si tu consommes. elle tranche et tu souris, immédiatement. tu te lèves, prêt à la prendre dans tes bras pour la remercier mais elle te met un stop. direct. et s’ils reviennent j’appelle la police et je dirai tout. tu t'arrêtes, tu baisses le regard tu hoches la tête avant de sortir du comptoir de manière normale cette fois. pas en te jetant à travers comme lors de ton arrivée. tu fais le tour pour revenir en face d'elle. tu souris. ­ bonjour. est-ce que je pourrai avoir.. euh.. un café ? ah nan, j'aime pas ça. un chocolat, si vous avez, et je prendrai bien.. ça. tu tentes, d'être parfait, d'être correct pour qu'elle te renvoie pas. t'as pas envie de te faire tabasser juste parce que t'as demandé où est-ce que tu pouvais trouver un peu de neige. c'est pas si terrible hein. tu voulais tenter. t'es bête. trop. tu sors ton portefeuille rempli de billets, comme d'habitude alors que tu as demandé en plus une part du gâteau au chocolat.

Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 84 ✩ avatar : teresa seco.
✩ crédits : little liars, havana.
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 17:46

t'es fâchée. tu le lui montres que tu n'es pas contente. tu vas jusqu'à lui mentir parce que tu ne seras jamais capable d'appeler les flics pour les faire venir ici. tu sais que tu ne pourrais pas te permettre de perdre la face comme ça... parce que t'es pas là légalement et que plus les flics sont proches de toi, plus t'as de risques de finir dans un avion de retour pour le costa rica sans avoir l'occasion de plaider ta cause. à quoi bon hein ? t'as déjà profité de ce système pendant près de deux ans... tu ne pourrais plus voir betty, ni ofélie. les seules personnes que tu as fini par rencontrer ici... à laisser entrer dans ta vie, malgré tout... tu l'observes faire le tour du comptoir correctement. tu le suis du regard sans le quitter une seule seconde, de peur qu'il se mette à faire, encore une fois, des acrobaties, dans tous les sens. tu te détends un peu lorsqu'il te lance un sourire et qu'il se comporte enfin normalement. il semble avoir compris ce que tu lui as dit... bonjour. est-ce que je pourrai avoir.. euh.. un café ? ah nan, j'aime pas ça. un chocolat, si vous avez, et je prendrai bien.. ça. tu fronces un peu des sourcils. il semble penser tout fort. ça pourrait te faire un peu rire, si tu n'étais pas encore complètement que la défensive. tu jettes un coup d'oeil à ce qu'il vient de désigner et tu hoches la tête. tu te retournes pour préparer son chocolat et tu sors une assiette pour y glisser une part du gâteau qu'il semble avoir choisi de goûter. tu poses l'assiette devant lui avec une petite cuillère. qu'est-ce que tu leur as fait ? tu demandes, curieuse malgré toi. on ne se fait pas courser, comme ça, dans une ville si calme, sans raison. t'en es certaine. tu tires la tasse fumante derrière toi pour la poser juste devant lui, elle aussi. il te semble malin, un peu trop pour son bien sans doute. tu te demandes si t'as bien fait d'accepter de le garder ici alors qu'il a semer le grabuge dans ton quotidien pas parfaitement serein.

_________________

chez nous on cherche pas l'amour, il nous tombe dessus par accident.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 97 ✩ avatar : j. gilinsky
✩ crédits : fio
★ âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Déc - 19:14

tu n'as pas l'intelligence suprême. tu le sais. tu joues avec le feu. évidemment. tu ne sembles pas avoir peur. tu n'as d'ailleurs pas peur, parce que tu te dis toujours que tu t'en sortiras d'une manière ou d'une autre. la preuve. tu t'en sors sans encombre grâce à la brune. tu fais le tour du comptoir et tu le lui laisses avec plaisir. et avec le sourire aussi. tu restes là, de l'autre côté et tu te mets à choisir ce que tu veux prendre. tu réfléchis, à voix haute en observant les gourmandises à travers la vitrine excessivement propre, d'ailleurs. tu ne sais pas quoi prendre, mais tu finis par te décider. bien heureusement pour toi. pour elle aussi. tu la regardes faire ensuite. elle prépare le tout. elle fait attention à chacun de ses gestes. t'as ainsi le temps de la détailler. mignonne. tu dirais. belle aussi. mais, trop jeune pour faire battre ton coeur. trop jeune pour t'apporter la flamme. puis de toute façon, vu comment tu as atterri dans sa boutique, ça ne risque pas d'arriver. tu secoues la tête quand elle te sort la part de gâteau et le chocolat chaud qui ne tarde pas non plus.  qu'est-ce que tu leur as fait ? elle finit quand même par demander. tu hausses un peu les épaules. ­ oh.. t'as du temps, parce que ça ressemble à une longue histoire en fait.. nan. complètement faux, mais ça fait toujours plus stylé. tu lances en sortant ton portefeuille pour lui déposer des billets. sûrement trop, comme toujours, mais tu n'as pas la notion de l'argent et tu ne l'auras jamais. bien trop tard pour toi. ­ j'ai voulu faire comme tous les jeunes, trouver un dealer. j'crois que ma manière de procéder laisse à désirer. t'avoues. oui, un gamin à la recherche de drogue. rien de plus. rien de moins. rien de très glorifiant, ta vie quoi.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 84 ✩ avatar : teresa seco.
✩ crédits : little liars, havana.
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Déc - 20:11

tu ne devrais pas être curieuse kala... tu sais très bien que la curiosité appelle la curiosité et t'es certainement pas à même de faire face à ce genre de chose... t'as des choses à cacher, sans doute plus que lui. et pourtant tu poses des questions sans même penser à tout ça... alors que d'habitude, tu restes bien à ta place, sans faire de vague. peut-être que c'est la manière dont il est entré dans la boutique... tu ne sais pas. ça t'interroge et puis... il ne semble pas tellement tenir en place et ça te perturbe beaucoup. à l'évidence. ça ne semble pas lui faire grand chose d'ailleurs. il avait peur mais il n'avait sans doute pas peur pour les mêmes raisons que toi et maintenant ? c'est parti on dirait. tu ne vois pas tellement de crainte dans son regard en tout cas. t'as appris à comprendre, avec le temps. parce que tu sais qu'observer les gens est ta seule manière de t'en sortir dans toutes tes bêtises. oh.. t'as du temps, parce que ça ressemble à une longue histoire en fait.. nan. complètement faux, mais ça fait toujours plus stylé. tu hausses un sourcil. il est vraiment bizarre. t'observes. il te donne trop d'argent... tu prends les billets et tu t'éloignes vers la caisse pour lui rendre la différence. t'as appris comment faire, et t'as pas besoin qu'on te fasse la charité. du moins, t'as pas envie qu'on te la fasse de cette manière. j'ai voulu faire comme tous les jeunes, trouver un dealer. j'crois que ma manière de procéder laisse à désirer. tu ne peux pas t'empêcher de pouffer un peu alors que tu reviens avec sa monnaie. beaucoup trop. tu lui as même rendu un des billets qu'il t'a donné, parce qu'il n'a sais doute pas bien vu ce qu'il a posé sur le comptoir. et t'avais envie de trouver un dealer pour faire comme tout le monde ? tu demandes, parce que ça te parait un peu... stupide ? non ? en tout cas, c'est ce que tu laisses entendre entre les lignes parce que tu ne comprends pas très bien le concept et qu'il a l'air de s'en foutre royalement. tu ne penses pas non plus qu'il ait tellement besoin de drogue, il a l'air de passablement planer comme il faut tout seul.

_________________

chez nous on cherche pas l'amour, il nous tombe dessus par accident.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 97 ✩ avatar : j. gilinsky
✩ crédits : fio
★ âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 14:22

tu la regardes faire, ordonnée jusqu'au bout des ongles comme si elle savait exactement quoi faire. sûrement. c'est son taff en même temps. alors tu la regardes faire en souriant, un peu. tu lui expliques rapidement ton histoire. la vérité ? c'est qu'il n'y a pas grand chose à  dire. tu voulais jouer avec le feu, t'auto-proclamer pseudo pyromane. mais en réalité, t'es pas un gamin de banlieue, non. t'es pas un ganster, un gansta, rien de tout ça. t'es qu'un fils de riche et est-ce une si terrible chose ? non, évidemment que non. elle te rend l'argent. de trop tu crois. tu prends, quand même. t'as ps envie de la froisser, t'as déjà sauté par dessus son comptoir ça devrait lui suffire. pourtant, elle pouffe de rire devant tes mots. t'as l'air d'un marrant, d'n rigolo. tu le sais. ça te colle à la peau et c'est ce que tu voulais changer. ou presque. t'es trop bien, sous tout rapport et en même temps.. t'en sais rien. et t'avais envie de trouver un dealer pour faire comme tout le monde ? elle demande, s'intéresse un peu tandis que tu hoches les épaules. tu restes là, avec elle. tu pioches même dans la pâtisserie. t'en découpes un léger morceau avant de le fourre entre tes lèvres. bah.. ouais. c'est stupide; je sais. mais je voulais juste voir ce que ça fait. tu te justifies, comme tu peux, parce que t'as aucune justification en réalité. mais bon de toute façon, j'ai rien réussi à avoir. ils m'ont coursé dès que j'ai sorti mon portefeuille. dès qu'ils ont vu que tu étais plein à craquer de thune en réalité. parce que t'es un gosse de riche, une cible facile. tu trouves ça stupide de vouloir être comme tous les autres ?  tu lui demandes, curieux, à ton tour.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 84 ✩ avatar : teresa seco.
✩ crédits : little liars, havana.
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Déc - 21:24

ça te parait un peu stupide. vu comme ça. comment peut-on faire quelque chose d'aussi stupide pour faire comme tout le monde hein ? t'as un peu de mal à comprendre. et en même temps, t'imagines que t'es pas comme tout le monde toi non plus... comment tu pourrais le juger alors que tu passes ton temps à vouloir faire comment tout le monde ? autrement certes... mais tu le fais quand même... tu l'observes un peu. il est jeune. plus que toi. pas beaucoup plus ceci dit. t'as de l'expérience, parce que tu viens de loin. peut-être que lui, il est encore à l'aube de son vécu. c'est pour ça qu'il fait des bêtises ? t'as envie de lui laisser un peu le bénéfice du doute. bah.. ouais. c'est stupide; je sais. mais je voulais juste voir ce que ça fait. hm. étrange. mais t'essayes de comprendre quand même. il voulait savoir ce qu'on ressent quand on prend de la drogue ? t'en as jamais pris toi, et t'en prendra jamais. t'aurais trop peur de dire une connerie que tu ne serais pas capable de contrôler. mais bon de toute façon, j'ai rien réussi à avoir. ils m'ont coursé dès que j'ai sorti mon portefeuille. ça, tu comprends pas tellement. mais t'as pas envie de poser de questions qui pourraient lui paraître bizarres. tu trouves ça stupide de vouloir être comme tous les autres ? tu soupires un peu. t'avais pas envie de le juger, vraiment. tu t'en veux un peu... alors tu hausses des épaules, parce que tu ne fais pas partie de ces gens qui sont hypocrites. t'as pas envie en tout cas... même si parler, tu te surprends à l'être, à cause de ta propre condition. tu secoues la tête finalement... non, j'pense pas que ce soit stupide de vouloir être comme tous les autres... tu lui dis, en reprenant ses mots, avec ton accent à toi. tu ne sais pas parler comme les autres. t'as déjà essayé, vraiment, mais t'y arrives pas. par contre, je pense que c'est stupide de chercher un dealer, c'est faire comme tout le monde. voilà, au moins les mots sont lancés et tu n'as rien vendu de qui tu pourrais être à ce garçon qui en te connaîtra jamais, de toute façon.

_________________

chez nous on cherche pas l'amour, il nous tombe dessus par accident.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 97 ✩ avatar : j. gilinsky
✩ crédits : fio
★ âge : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Déc - 13:58

tu voulais juste tenter un truc. t'es certain que paul lui, il a déjà pris de la drogue. t'es presque sûr que même nora a déjà dû tenter le truc. pourquoi tu serais le petit lemieux qui ne vit rien d'abord ? t'as pas envie d'être un lemieux à part, tu veux être comme eux et comme les autres. tu veux juste avoir une place, pas juste être un des derniers lemieux. parce qu'on ne se souvient jamais de ton prénom, jamais de ton visage. alors le reste.. non, j'pense pas que ce soit stupide de vouloir être comme tous les autres... tu hoches la tête. bon, au moins elle ne te remballe pas trop, c'est déjà ça. tu ne sais pas quoi ajouter pour le coup, parce qu'elle enchaîne trop rapidement pour te laisser la chance de le faire. son accent qui chante à tes oreilles. t'as l'impression d'avoir changer de chaîne et d'être tomber sur une mauvaise télé novelas, un truc où ça crie en espagnol tout le temps. par contre, je pense que c'est stupide de chercher un dealer, c'est faire comme tout le monde. tu pinces tes lèvres. je risque pas de retenter le coup, j'pense pas retomber sur des gens aussi cool que toi. parce qu'elle t'a aidé. elle t'a même caché, tu ne peux pas l'oublier. t'es cool, vraiment, puis ton café il est sympa. parce que pour toi, c'est le sien, parce que tu ne vois pas les autres gens, tu ne vois que ceux qui décident et possèdent. parce que t'as pas été élevé comme tout le monde et tu ne te rends même pas compte de ce que tu peux dire. t'es un enfant roi qui n'a jamais eu de couronne. toujours en attente, toujours sur l'appréhension. rien de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

prende los motores



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Perds pas le nord. :: St-Louis de France.-