AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

laisse tomber
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


just keep swimming
avatar
✩ messages : 17 ✩ avatar : jan moeller.
✩ crédits : meteors. (avatar) tweek (icons)
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Nov - 10:55

tu finis devant sa porte; tu l'as prévenu que tu passais. c'est sûr c'est bizarre après tout ce temps. on ne peut pas dire que vous êtes en mauvais termes. non, c'est pas ça, mais vous n'êtes plus ensemble. vous êtes restés amis, au début puis le temps a fait les choses. petit à petit elle avait trop de travaille et toi, t'étais peut-être pas assez important pour sa vie. tu l'as accepté, sans soucis. au contraire. t'es juste passé à autre chose. mais ce soir, t'as besoin de comprendre. tu as dû batailler pour avoir quelques temps avec elle, tu as dû être patient pour obtenir un rendez-vous avec elle. faut croire qu'elle est occupée la dame, faut croire qu'elle a pas beaucoup de temps pour elle. encore moins pour toi. mais ce soir ça change, ce soir tu as besoin de comprendre et besoin de savoir. tu ne comprends pas bien ce qu'il s'est passé. t'as entendu des choses; un pote en commun qui avait un peu trop bu. beaucoup trop et qui a balancé des choses sur vous. enfin, sur elle surtout parce que toi tu n'étais pas au courant, toi, tu ne savais pas ça. alors tu as besoin de mettre les choses au clair. c'est ce que tu fais en arrivant chez elle. tu frappes quelques coups et tu patientes. elle ne tarde pas à venir. elle ouvre la porte, la belle sélène. tu peux pas nier qu'elle est belle, elle l'a toujours été mais vous êtes passés à autre chose. la flamme s'est éteinte. toute seule. tu lui souris, un peu. salut toi, je suis honoré que tu aies trouvé du temps pour moi ! tu lances, c'est pas méchant au contraire. tu rigoles. parce que t'es comme ça, tu rigoles tout le temps. tu la prends dans tes bras, tu t'octroies ce droit en tout cas. comment tu vas ? tu rajoutes, malgré tout. tu sais qu'elle te dira que ça va, même si c'est pas le cas, parce que vous n'êtes même plus vraiment des amis hein ?
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 68 ✩ avatar : rosie huntington-whiteley.
✩ crédits : old money, little liars.
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Nov - 16:36

t’es là, en train de tourner sur toi-même encore et toujours, tu tournes en rond, t’es pas tellement rassurée, tu comprends pas trop non plus… ça remonte à quelques jours, à ce message de paco. bordel paco ! t’as du le relire plusieurs fois pour t’assurer que t’étais pas en train de rêver… tu te souvenais même pas qu’il avait encore ton numéro de portable mais si… des mois sans se parler, des mois sans aucun contact et puis là, ça reprenait comme ça, comme par magie… il voulait te voir, tu savais pas trop pourquoi, t’avais beaucoup de choses à penser… alors t’as mis quelques jours pour avoir de la place, cette peur de le revoir sans doute, parce qu’il a été l’un des seuls avec qui tu as duré… jusqu’à ce que vous n’ayez plus rien à vous dire, jusqu’à ce que vous ne soyez plus que deux étrangers ayant un jours partagé la même passion, la même envie, le même amour. un lointain souvenir qui te paraissait précieux avec tout ce que tu allais bientôt vivre… c’est pour cela que tu stressais ? pour cela que le revoir ça réveillait tellement d’appréhension ? t’en sais rien, ça te semble étrange, trop pour que ça ne soit qu’une coïncidence, la raison que t’ignore et qui te, pousse à te trifouiller un peu trop la tête. pourtant t’as fait simple, des bières dans le frigo, des snacks à manger et puis toi-même, t’as troqué ton costume pour une tenue plus confortable… pourquoi tu serais pas à l’aise pas rapport à lui c’est ton ami ? plus vraiment, il l’était pourtant à l’époque… les quelques coups sur la porte, tu sais que c’est lui, comme une idiote tu te recoiffes, tu sais pas trop pourquoi… tu te sens ridicule quand tu viens ouvrir la porte, le grand sourire sur ton visage qui revient facilement, c’est plus comme avant et en même temps c’est bel et bien lui, là, en face de toi… « salut toi, je suis honoré que tu aies trouvé du temps pour moi ! » t’as pas le temps de répondre qu’il rigole, qu’il vient te prendre dans ses bras et tu le laisses faire, tu viens le serrer un peu, sentir son parfum, c’est étrange et en même temps, ça te convient… c’est le passé qui se confronte au présent, un moyen de remettre les choses dans leur contexte… tu t’éloignes un peu, finalement, un peu mal à l’aise surement. « désolé le boulot c’est toujours le boulot… » que tu viens dire doucement, il le sait c’est l’une des choses qui vous a séparé parce que tu travaillais trop, parce qu’ils sortaient trop, parce que vos différences ont pris plus de place que vos ressemblances… tu le laisses rentrer tout doucement… « comment tu vas ?» qu’il finit par demander quand vous vous direz vers ton salon, c’est une question si simple et si compliquée en même temps. « ça va. » que tu réponds trop vite, trop grand, trop rapidement, parce que tu vas pas lui dire comment ça va dans le fond, vous êtes plus assez proche pour ça…parce que même les personnes que tu connais bien sont pas au courant de ce que tu veux faire… « et toi ? comment ça va depuis tout ce temps ? » que tu demandes dans un sourire tout en le laissant s’installer, tout en allant chercher deux bières. « je supporte que tu aimes toujours la bière. » que tu viens dire doucement dans un petit rire, toujours aussi étrange face à lui…

_________________

transmitting the waves, you're catching that breeze 'til you're dead in the grave. but you're keepin' it surreal, whatever you like, whatever feels good.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 17 ✩ avatar : jan moeller.
✩ crédits : meteors. (avatar) tweek (icons)
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 22:13

tu frappes chez sélène, comme ça. tu l'as évidemment prévenu parce que pour la retrouver elle c'est compliqué. c'est pas simple de trouver un moment dans son emploi du temps. c'est comme ça. tu souris, un peu quand elle t'ouvre. t'es pas venu pour une bonne raison. enfin si, pour toi c'est une bonne raison mais tu sais qu'elle ne va pas forcément être contente. alors tu entres quand elle t'ouvre. désolé le boulot c’est toujours le boulot… tu hoches la tête, doucement, de haut en bas. ouais, t'en fais pas, je sais bien ! tu la rassures, immédiatement. t'as pas envie qu'elle se prenne trop la tête non plus. tu sais bien que c'est pas simple. déjà, lorsque vous étiez encore ensemble ce n'était pas simple. tu ne peux pas lui ne vouloir. tu prends de ses nouvelles en entrant dans son appartement. il est sympa d'ailleurs. ça va. elle répond. de suite. tu fronces les sourcils. pas de temps de réflexion. tu la connais suffisamment pour savoir que c'est pas forcément vrai, mais vous avez perdu contact. t'es pas en mesure de fouiner. alors t'es obligé d'accepter sa réponse.  et toi ? comment ça va depuis tout ce temps ? elle reprend. tu t'installes doucement. tu prends tes marques alors qu'elle tourne dans un sens et dans l'autre avant de finalement revenir avec deux bières. je supporte que tu aimes toujours la bière. tu hoches la tête en souriant. oui toujours, merci ! tu lui rassures, doucement. et ouais, ça va toujours depuis tout ce temps. rien de bien nouveau. je bosse toujours au bloom. y'a des choses qui changent pas. tu confirmes en prenant ta bière entre ses doigts. tu l'ouvres, sans attendre. tu bois une gorgée avant de retrouver son regard. mon appel a dû te paraître étrange. mais en fait, tu te souviens de jules ? tu demandes, parce que c'est cet ami qui t'a balancé sa grossesse comme ça alors qu'il avait un peu trop bu. ça t'a fait un choc.



_________________


va pas croire que j'fais semblant d'être fou, parce qu'en vrai, c'est encore pire.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 68 ✩ avatar : rosie huntington-whiteley.
✩ crédits : old money, little liars.
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 13:27

tu sais bien qu’il devait passer, ça devrait pas tellement te surprendre qu’il soit là mais c’est le cas pourtant, c’est plus fort que toi t’une certaine manière, ça te prends, c’est étrange de le revoir, étrange parce que vous n’avez plus rien à voir l’un avec l’autre. tu l’aimais, tu l’as aimé, cela tu le sais mais c’est passé, comme ça sans que tu ne réfléchisses vraiment, un jour vous étiez plus deux inconnus que deux amants et c’est ce jour-là que tout s’est terminé enfin en partie… « ouais, t'en fais pas, je sais bien» tu souris, c’est l’une des choses que t’as toujours aimé chez paco, sa capacité à ne pas s’inquiéter des détails, à ne pas t’engueuler parce que tu passais beaucoup trop de temps à bosser, que tu en passeras surement beaucoup trop jusqu’à la fin de tes jours enfin, c’est terminé là, bientôt, tu seras à cet autre et tout sera différent tout simplement, t’aurais une autre vie et tu sais bien comme ça va te manquer… t’as pas envie de parler de tout ça, surtout pas à paco, parce que vous deux c’est du passé, parce que ta vie ne dois plus tellement l’intéresser, t’en sais rien, c’est compliqué dans un sens…tu réponds trop vite, trop fort, trop étrangement, tu le sais, tu le sens mais tu ne peux faire autrement… t’as l’impression que lui va bien, qu’il va pas trop mal en tout cas et ça te fait vraiment plaisir… la bière, son sourire, ça t’avait un peu manqué et en même temps c’est normal de ne plus trop se parler quand on est si différent ? t’en sais rien, t’as l’impression que vous auriez pu faire des efforts mais que rien n’a été fait finalement… «oui toujours, merci ! et ouais, ça va toujours depuis tout ce temps. rien de bien nouveau. je bosse toujours au bloom. y'a des choses qui changent pas. » pas ce qui fonctionne, pas ce qui le rend bien… il se prend pas la tête paco, il pourrait être tellement plus qu’un homme d’entretien mais ça lui convient, alors il n’a pas besoin d’autre chose, t’ouvres ta bière à toi, c’est rare que tu boives comme ça mais avec lui, t’as toujours été plus simple, il te rendait plus simple… « tant que tu es heureux…» c’est tout ce que tu le souhaites, tout ce dont tu as envie pour lui, qu’il soit bien tout simplement… « mon appel a dû te paraître étrange. mais en fait, tu te souviens de jules ?» qu’il vient te demander, simplement, en prenant son temps et tu le regardes, tu comprends pas trop, sur le coup ça te semble tellement bizarre. « euh oui… tu me surprends encore plus avec cette question, je vois qui il est mais je suis un peu perdue… » parce que tout est passé, parce que tu te rappelles plus de l’affreux secret que tu lui as confié, t’as tout laissé de côté mais maintenant tout va revenir que tu le veuilles ou non…

_________________

transmitting the waves, you're catching that breeze 'til you're dead in the grave. but you're keepin' it surreal, whatever you like, whatever feels good.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 17 ✩ avatar : jan moeller.
✩ crédits : meteors. (avatar) tweek (icons)
★ âge : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 12:43

tu lui racontes que rien n'a bougé dans ta vie. c'est normal. tu ne prends pas le parti de faire bouger les choses, t'en as pas envie. t'es heureux comme ça, dans ton quotidien, dans ta routine. ça te convient très largement, alors t'as aucune raison de forcer les choses. c'est ce que tu racontes à sélène et tu sais qu'elle va te comprendre parce qu'elle te connait. elle a été ta petite-amie suffisamment longtemps pour comprendre ton fonctionnement. comme tu connais le sien, d'ailleurs. tant que tu es heureux… elle glisse, doucement. tu hoches la tête avec un sourire avant de doucement lever ta bière en sa direction. tu dis rien. il n'y a rien à dire. tu pourrais lui souhaiter tout le bonheur du monde mais tu ne le fais pas, parce que t'imagines qu'elle le sait déjà, que c'est ce que tu penses, que c'est ce que tu lui souhaites. finalement tu rentres dans le vif du sujet, parce que t'es venu pour une raison.. bizarre ouais. parce que ça te semble important d'en parler. tu te dis que votre ami, jules, avait sûrement trop bu. mais tu vas quand même demander, pour être certain. tu vois qu'elle est surprise, évidemment. qu'elle ne s'attendait pas à une question bizarre. parce que oui, elle est étrange, inévitablement. euh oui… tu me surprends encore plus avec cette question, je vois qui il est mais je suis un peu perdue… tu hausses les épaules, un peu. tu bois une gorgée de ta bière avant de regarder ailleurs. un peu. tu sais pas trop par où commencer, c'est vrai. ça va être bizarre de toute façon, peu importe comment tu t'y prends.. alors autant te lancer. euh.. bah en fait, je l'ai vu y'a pas si longtemps. il était un peu bourré et enfin on a parlé. beaucoup. et il m'a sorti un truc bizarre. genre.. tu vois.. il m'a dit que quand on était ensemble.. t'es tombée enceinte. tu lâches, finalement. au moins c'est fait. c'est dit. tu verras bien ce qu'elle va te répondre. tu ne veux pas forcer les choses, mais ça te perturbe depuis que tu le sais. d'une manière que tu comprends pas trop.



_________________


va pas croire que j'fais semblant d'être fou, parce qu'en vrai, c'est encore pire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

laisse tomber



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» ca peut vous tomber dessus ..........!!!
» Chiens en laisse...
» ça laisse reveur
» Faire tomber un trophée devient une mode
» vayan se laisse pas approcher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Perds pas le nord. :: Mont Carmel.-