AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

new begginings.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


Invité
Invité
Lun 8 Jan - 10:47

isaï gare sa moto devant la résidence qu’il n’a jamais oublié. il retire son casque et respire l’air frais du canada. ça fait huit heures qu’il roule, ne s’étant arrêté qu’une seule fois pour prendre un café. il est parti au petit matin, à l’annonce du premier meurtre qui n’a pas de solution. celui qu’il ne peut pas réglé comme il a réglé les autres. celui qui le pousse à fuir car il est la prochaine cible. isaï n’a pas regardé derrière lui, il s’est contenté de rouler et de ne penser qu’aux longues routes droites qui le séparent de son ancienne vie. le temps passe, isaï n’a pas l’impression d’avoir accompli grand-chose. il était amoureux, il était heureux mais tout a explosé. l’amitié se déchire, l’amour se transforme et à la fin ; il ne reste plus que son ombre sur le goudron et sa vitesse qui commence à se faire sentir sur les bras. il se dégourdi un peu, isaï. il se secoue en regardant par la fenêtre. eva doit être rentrée, mina doit réviser. le temps semble ne pas s’être écoulé. il pousse la porte d’entrée, il fait résonner sa voix forte dans la maison de ses cousines. il est rentré, il est en sécurité. personne ne viendra le trouver ici. personne n’osera affronter eva et mina. il les prend dans ses bras, serrant fort le bout de famille qui lui reste. il pense à laïs, laissée derrière lui avec pour simple explication une lettre gribouillée. elle veut tout savoir, elle voulait tout savoir – isaï a donc tout expliqué. sans mentir, sans se cacher, sans trembler. il lui a donné la vérité pour qu’elle sache l’assumer. a elle de voir ce qu’elle souhaite en faire à présent. isaï n’est pas serein là-dessus, mais c’est bel et bien ce qu’elle a demandé. il a prévenu quelqu’un, pour veiller sur elle – bien qu’elle ne le veuille pas. il ne peut pas s’en empêcher. isaï offre un faux-sourire à ses cousines et ressort pour marcher. il a des fourmis dans les jambes après les heures de route. il a aussi soif. soif de nouveauté. soif d’un verre pour oublier. soif de s’évader. il soupire, marchant dans la neige froide et laissant de grosse trace derrière lui. il pousse la porte du premier bar et s’installe. il demande rapidement une bière, sans arôme. une bière simple. adossé au comptoir, il n’ose même pas tourner la tête. il se contente de boire, réfléchissant certainement trop fort. une voix l’interpelle, une femme est à côté de lui. elle parle avec le serveur, presque trop fort. il soupire de nouveau, prêt à l’engueuler. mais il ne peut pas, en voyant son visage. elle est bien trop jolie pour qu’il se le permette. isaï reprend une gorgée, se détend un peu. s’il est là pour rester, autant qu’il fasse un effort. il se tourne donc, ses yeux accrochant le visage de sa voisine. bonsoir. il commence, par pure simplicité. il ajoute un sourire. a elle de voir ce qu’elle veut en faire.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Lun 8 Jan - 17:57

t'es fatiguée rose. et en même temps tu n'as pas envie de rentrer. ta vie n'est pas des plus joyeuses et ce depuis de nombreuses années maintenant. tu ne les comptes plus, t'as pas envie de le faire. parce que ça te fait mal de réaliser depuis combien de temps tu as tout fait merder. t'étais bien, avant. t'avais ta petite vie parfaite avec jett. t'avais ta soeur jumelle à tes côtés pour t'épauler quoi qu'il arrive. c'était ton petit paradis finalement. et tout s'est effondré. par ta faute. simplement par ta faute. tu t'es laissée influencée par ton abruti de frère et voilà ce que tu récoltes à présent. la solitude. t'as plus que ça. tu t'y es faite à la longue. tu le sais bien que ta soeur ne te pardonnera jamais. lui non plus ne pourra jamais le faire. alors tu te raccroches au peu de chose qu'il te reste. ton travail. tu fais des heures de dingue et ça t'épuise. au point que chaque soir tu rentres et tu t'effondres sur ton canapé jusqu'au petit matin. pour autant bien évidemment que tu ne sois pas de garde à l'hôpital. mais ce soir, tu fais un détour. ce soir tu t'arrêtes dans un bar de la ville, tu t'installes au comptoir et tu commandes une bière. une simple bière, pour décompresser. t'en as besoin de temps en temps. t'essayes aussi de profiter de voir un peu du monde, de nouvelles personnes, d'autres que tu ne connais que trop bien. bien installée, tu en profites pour discuter avec le serveur qui n'a pas trop de travail. vous échangez quelques banalités, avant qu'il ne reparte servir un autre client et que tu sois seule. de nouveau. ou peut-être pas.. bonsoir. une voix juste à côté de toi. ton regard qui se relève, tu poses tes yeux sur les siens. tu ne connais absolument pas l'homme qui se tient à tes côtés, mais il te sourit et t'as envie d'en faire de même. bonsoir. tu réponds, simplement, sans le quitter des yeux. t'as l'impression qu'il est fatigué.. t'en sais trop rien. ce qui est certain, c'est que ce visage t'es inconnu. vous- vous êtes nouveau ? tu te risques à demander un peu maladroitement.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Lun 8 Jan - 22:19

isaï ne remerciera jamais assez les cieux de l’avoir porté jusqu’ici en vie. il ne saura jamais être assez reconnaissant envers le chemin qu’il a parcouru et le temps qu’il a gagné en traversant le pays vers le nord, pour rejoindre ses cousines. il a eu de la chance, il en a conscience. et il ne faut pas qu’il la gâche trop vite, en tombant dans la gueule du coup. son cœur est une cible, à présent. il est mis à prix, ne pourra jamais se repentir si ce n’est en levant les mains devant l’arme qui le mettra à terre. il n’est pas encore prêt. il a encore des choses à vivre, des âmes à aimer et des vies à donner. il veut du temps, il va le gagner. la moto garée, les cousines embrassées et quelques pas dans la neige le raportent à la réalité. il est arrivé. il a cette nouvelle ville à ses pieds, persuadé que personne ne le retrouvera de sitôt ici. il a quelques mois devant lui. il va donc en profiter. bercé dans sa grosse veste en cuir orné d’un serpent, il entre dans le bar et s’installe pour prendre un bière. il aurait bien pris quelque chose de plus fort, mais il ne compte pas finir à plat ce soir. il doit rentrer, il doit retrouver son chemin et s’assurer que personne ne le suit. eva ne le pardonnerait pas de se faire abattre si vite. il se tourne un instant sur une voix forte, une femme qu’il trouve jolie au second regard. il s’arrête là, à attendre qu’elle se tourne. il l’interpelle d’un mot, tournant entièrement son corps face à elle. ses yeux s’arrête enfin dans les siens, et isaï tient. il sait qu’il n’a pas fière mine, il sait qu’il faudrait qu’il dorme. mais il a conscience qu’il fait son effet malgré tout. un besoin soudain de plaire ? peut-être. après des heures à cavaler sur une moto, on a juste envie d’un sourire féminin. bonsoir. elle répond, sans le quitter des yeux. elle reste là, pensive et intéressée. elle se demande ce qu’il fait ça, certainement. ce qu’il veut aussi. mais isaï ne dit rien, il attend de voir sa réaction. il attend de voir ce qu’elle va vouloir de lui. il se laissera guider, pour une fois. vous- vous êtes nouveau ? elle tente, à juste titre. isaï hoche la tête. tout feu, tout flamme, arrivé il y a vingt minutes. il prend une gorgée, se lève et s’approche doucement de sa nouvelle amie de la soirée. et toi, tu pourrais être ma guide ? il ose tout, il se fait plaisir. il oublie le temps qui passe et le point rouge qui brille sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Mer 10 Jan - 17:17

ses yeux t'envoûtent peut-être plus que tu ne le voudrais. il est bien trop beau pour toi, cet inconnu. t'es sûre de ne jamais l'avoir vu dans les parages. et c'est signe de nouveauté dans la ville de trois-rivières. parce que la ville est bien trop petite pour que les nouveaux passent inaperçus bien longtemps. lui, tu ne l'as jamais croisé dans les rues de la ville, dans un bar, ou même à l'hôpital. alors tu ne penses pas trop prendre de risque en lui demandant s'il est nouveau ici. t'es quasiment certaine d'avoir frappé juste. tes yeux dans les siens, tu attends que le verdict tombe. tu attends de savoir si tu avais raison ou non. t'en oublies tout le reste, tout ce qui vous entoure. il a cet air mystérieux qui t'attire et qui te donne envie de le contempler. il semble avoir du vécu, tu ne sais pas vraiment pourquoi tu le penses. peut-être que ça se lit sur son visage. t'es surtout certaine qu'il semble bien trop fatigué. tout feu, tout flamme, arrivé il y a vingt minutes. qu'il te répond et tu hoches doucement la tête. affichant un petit sourire en coin. t'es ravie d'avoir vu juste. un nouveau en ville. ça n'arrive pas souvent et tu trouves que ça fait du bien parfois. de découvrir de nouvelles personnes. il a voulu t'adresser la parole, tu comptes bien continuer à discuter avec lui. il a sans doute besoin de connaître un peu de monde dans ce nouvel endroit. le trajet s'est bien passé ? tu sembles un peu fatigué. tu fais remarques sans arrêter de sourire. tu dis ça gentiment, sans pour autant chercher à savoir quoi que ce soit là derrière. pour toi c'est une simple constatation. tu le vois se lever et s'approcher un peu de toi. et toi, tu pourrais être ma guide ? qu'il te demande gentiment. tu attrapes ton verre, tu le lèves, pour trinquer. avec grand plaisir. je connais bien la ville, j'y suis depuis quelques années déjà. je suis certaine que ça va te plaire ici. tu vivais où avant ? tu demandes, afin de pouvoir comparer. savoir si cela va beaucoup changer pour lui ou pas vraiment. s'il habitait une grande ville, le choc risque d'être important.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 11 Jan - 15:36

isaï n’est pas venu pour faire des rencontres, bien au contraire. il est venu pour disparaître. mais étant incapable de jouer indéfiniment les morts, il s’octroie une première soirée de libre pour tâter le terrain, pour découvrir les âmes qui errent à trois-rivières, pour appréhender à qui il aura à faire. c’est avec cette jeune brune qu’il commence, sans la ménager. peut-être qu’il devrait, peut-être même qu’il ferait mieux de la fuir – vu la chance qu’il a avec les femmes, ce sont toutes celles qui peuvent ressembler de trop près à celle qui fait battre son cœur dont il devrait se méfier. isaï est un gentil, contre toute attente. il sauve ceux qui en ont besoin, se mettant en péril chaque jour un peu plus. un jour, il se promet d’arriver à ne compter que sur lui-même, et de ne pas s’occuper de ces êtres perdus. un jour, il changera. mais en attendant, ce sont les beaux yeux de sa voisine qui l’intriguent. un simple bonjour de sa part le rassure, l’encourage à la rejoindre et à en apprendre davantage. il sourit, se détend. il oublie les kilomètres et met un pied à terre. le trajet s'est bien passé ? tu sembles un peu fatigué. elle demande, maternelle. serait-elle déjà maman ? c’est possible. isaï est cependant surpris qu’une maman soit dans un bar, par cette heure en pleine semaine. huit heures de moto, ça fatigue même les plus vaillants. il dit, entre deux gorgées. la concentration, le vent et la vitesse – des précurseurs du manque d’énergie. isaï ne baisse cependant pas les bras, tentant d’en savoir plus sur cette femme par des questions détournées. avec grand plaisir. je connais bien la ville, j'y suis depuis quelques années déjà. je suis certaine que ça va te plaire ici. tu vivais où avant ? alors voilà une locale, arrivée depuis quelques temps. et que faisait-elle avant ? c’est plutôt à isaï de répondre cette fois-ci. il reste malgré tout bloqué sur son état, ici. trop dépendant de facteurs incontrôlables. je n’en suis pas si certain. il répond donc, pour commencer. je viens de brooklyn. peut-être ne devrait-il pas être aussi franc, pour qu’on ne le retrouve pas. pour qu’on ne le cherche même pas. mais c’est encore trop naturel. ce sont toujours ses origines. il reprend une gorgée, captant le regard de la jeune femme. dis-moi, qu’est-ce qu’une femme comme toi fait dans un bar ce soir ? il sourit. il va un peu plus droit au but.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Ven 12 Jan - 15:51

tu remarques forcément l'état de fatigue de cet inconnu. tu remarques que le voyage a dû être plutôt long. forcément, en tant qu'infirmière, tu remarques ce genre de signe. la déformation professionnelle, tu t'inquiètes toujours de l'état de santé des personnes qui t'entourent. tu ne devrais peut-être pas et pourtant. tu le fais. tu poses des questions, tu t'inquiètes un peu. mais ça te permet aussi d'en savoir plus sur ce jeune homme. de lui demander d'où il vient notamment. ça fait la conversation en même temps, que tu trouves pour le moins agréable pour le moment. ce n'est pas souvent que tu peux discuter avec un homme aussi charmant, qui plus est. huit heures de moto, ça fatigue même les plus vaillants. qu'il te lance, ça te fait rire. un petit peu. si tu te laissais trop avoir par ton métier, tu lui ferais remarqué qu'il n'est pas recommandé de conduire aussi longtemps. mais tu n'as pas envie de jouer au moralisatrice ce soir. tu te contentes donc de sourire, préférant plutôt parler de son arrivée ici, de la ville et d'où il vient. je n’en suis pas si certain. je viens de brooklyn. brooklyn, new york, les états-unis. t'aurais aimé visiter ce genre d'endroit dans ton passé. t'as jamais vraiment osé partir, finalement. t'as préféré rester seule, dans une petite ville comme celle-ci. là où on ne risquerait pas de te poser trop de questions finalement. brooklyn.. effectivement ça risque de beaucoup te changer ici. mais c'est pas si mal. j'ai toujours rêvé d'aller à new york. tu avoues, l'air un peu rêveur. peut-être que tu le feras un jour. mais c'est plutôt ta jumelle qui a visité le monde. dis-moi, qu’est-ce qu’une femme comme toi fait dans un bar ce soir ? qu'il te demande ensuite sans te quitter les yeux. tu te sens rougir légèrement alors que tu plonges tes grands yeux dans les siens. rien d'extraordinaire en fait. j'essaye de décompresser après une dure journée. t'es honnêtes. tu as beau adorer ton métier, il peut devenir très vite fatiguant. un bon verre après une journée comme ça, c'était devenu quelque chose d'inévitable finalement.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mar 16 Jan - 17:30

isaï ne sait pas vraiment ce qu’il fait avec cette femme. il n’a pas envie de se poser la question et de revenir une énième fois sur ses décisions. le temps passe trop vite, les kilomètres s’enchaînent et il y a une infime chance pour qu’il soit rapidement retrouvé et qu’on le mette à pieds. a quoi bon se forcer à s’interdire certains plaisirs ? à quoi bon refuser de s’approcher d’une inconnue dans un bar, lui proposer un autre verre et la complimenter par quelques sourires et quelques regards équivoques. il n’a pas envie de la gêner, bien sûr. mais la jeune brune répond d’un sourire et le laisse s’approcher. isaï n’en a pas besoin de beaucoup plus pour envoûter une femme. ce sont même ses principales habitudes. quelques questions s’enchaînent pour activer la rencontre. elle semble aussi curieuse qu’il ne l’est, elle semble aussi s’intéresser assez pour que ça ne s’arrête pas avant que ça n’ait commencé – eux deux. brooklyn.. effectivement ça risque de beaucoup te changer ici. mais c'est pas si mal. j'ai toujours rêvé d'aller à new-york. elle parle vite, mélangeant sa réalité et ses rêves. isaï de son côté est bien surpris qu’elle ne soit jamais descendu plus bas que trois-rivières. a-t-elle un emploi qui l’en empêche ? ou de la famille qui la bloque en ville ? il est rassuré de savoir que ce n’est pas un trou, bien qu’il l’était déjà en trouvant cette jeune femme dans le bar. tu n’y es jamais allé ? il reprend cependant sur la grosse pomme, étonné. il veut en savoir un peu plus, la pousser hors de ses habitudes et comprendre pourquoi elle ne voyage pas. un silence les prend, isaï prend quelques gorgées de sa bière et reprend. pourquoi est-elle là, seule ? pourquoi n’est-elle pas accompagnée ? son mec serait-il aussi libre ? n’aurait-il pas peur qu’elle file en douce dans les bras d’un autre ? ou fait-il entièrement confiance à sa brune ? isaï commence à se demander si le mec en question existe vraiment. rien d'extraordinaire en fait. j’essaye de décompresser après une dure journée. elle explique, offrant à isaï une réponse qui n’est pas celle qu’il attendait. tu devrais prendre quelque chose d’un peu plus fort alors, non ? il pointe son verre du doigt, le lève ensuite pour appeler le serveur et prendre une nouvelle commande pour la jeune femme. il termine sa bière, en profite pour en reprendre une. un nouveau silence se fait, isaï le brise. tu veux en parler ? il n’a jamais été bon pour écouter, mais il peut rester là à l’entendre. il n’a rien d’autre de mieux à faire, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Jeu 18 Jan - 14:51

t'as jamais été une grande voyageuse rose. tu t'es toujours plu dans les endroits où tu étais, te sentant mal si tu quittais trop longtemps ton petit cocon. tu sais que tu voyageais plus à l'époque où tu vivais encore à lamont, où tu étais heureuse, avec lit. t'avais le goût de voyager, de découvrir. aujourd'hui, tu veux juste rester seule. tu veux qu'on te laisse tranquille, tu veux profiter de ton chez toi et te consacrer à ton travail. t'as d'ailleurs toujours eu de la peine à poser tes jours de congé au travail. ça t'occupe, ça te permet de te concentrer sur d'autres choses et d'oublier les erreurs de ton passé. il semble surpris quand tu dis avoir toujours rêvé de visiter new york. t'aurais pourtant pu y aller facilement, sans doute.. tu n’y es jamais allé ? tu tournes ton regard vers lui. non, je ne suis pas une grande voyageuse. sans doute trop casanière. tu dis, riant légèrement. il te pose beaucoup de questions, ça ne te dérange pas. t'y réponds simplement. au moins ça te pousse à parler un peu avec lui. tu parles d'ailleurs de la journée difficile que tu viens de vivre. tu devrais prendre quelque chose d’un peu plus fort alors, non ? qu'il te dit en appelant déjà le serveur, mais toi tu hausses des épaules. peut-être, mais juste un verre. tu dis, ne voulant pas trop abuser ce soir. demain une autre longue journée t'attend, il faut que tu sois en forme pour tes patients. tu veux en parler ? ça te surprend. il serait vraiment prêt à t'écouter ? tu supposes qu'il veut juste être galant. tes histoires ne l'intéresseront sûrement pas. je ne sais pas si ce serait vraiment intéressant. c'est surtout que je suis infirmière et que je fais des horaires difficiles parfois.. c'est l'excuse toute faite. celle qui marche à chaque fois et qui est en partie vrai. la vérité c'est que tu ne dors plus bien depuis sept ans. depuis ce jour où lit est parti en prison par ta faute.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Lun 22 Jan - 17:40

isaï est confortement installé entre une bière et une femme – il retrouve ses vieilles habitudes alors qu’il n’arrive que maintenant. peut-être qu’il ne devrait pas, qu’il va un peu trop vite. il se pose une seconde la question avant d’en venir à la conclusion qu’il risque de perdre la vie d’un coup alors autant en profiter. il reprend même un verre, en si bonne compagnie. il se laisse porter par la conversation et ses vieux démons. il regrettera certainement demain, lorsque le temps se sera arrêté une arme pointée sur la tempe. ce sont les voyages qui les unit, qui les motive pour ce début de conversation parfaitement naturel. isaï s’intéresse, elle le surprend. non, je ne suis pas une grande voyageuse. sans doute trop casanière. il hausse les sourcils, sans comprendre comment on peut préférer rester chez soi que voir le reste du monde. elle doit certainement très bien s’y sentir. tu n’as donc jamais quitté cette ville ? toujours surpris, il cherche une petite faille dans la perfection de cette femme. elle sourit, elle s’échappe dans ses démons personnels – isaï le voit. il se rend compte qu’il influence toujours autant les âmes féminines absorbées par son charme. peut-être, mais juste un verre. il hoche la tête, sans insister. il lève la main pour se faire servir. il s’approche et trouve un nouveau sujet de discussion pour que rien ne s’essouffle entre eux deux. une tranquillité, une certaine logique – isaï se sent bien à ses côtés. il ne peut pas encore l’expliquer, c’est comme s’il la connaissait depuis longtemps. comme si elle remplaçait toutes ces femmes qu’il a laissé derrière lui. toutes, sauf une. je ne sais pas si ce serait vraiment intéressant. c'est surtout que je suis infirmière et que je fais des horaires difficiles parfois .. il pince les lèvres, il joue avec son verre. il cherche un sens à ses mots, isaï. alors ce sont tes horaires qui font de ta journée un moment difficile ? il ne veut pas la blesser par ses mots, il s’intéresse simplement. j’imagine que tu fais quand même des heureux dans ces mêmes journées. un métier honorable, admirable et bien loin de la vie tumultueuse d’isaï.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Mar 30 Jan - 14:18

tu sais bien que ça surprend. et pourtant, tu n'as jamais été une très grande voyageuse rose. tu t'es toujours satisfait de ce que tu avais à l'endroit où tu te trouvais. bien sûr tu as parfois rêvé de voir certains endroits. plus petite, tu n'as pas du tout pu le faire. vous ne partiez pas en vacances dans la famille landry. avec les parents que vous aviez, jamais vous n'auriez pu vous le permettre. tu t'es donc habituée à ça, à la longue. habituée à apprécier simplement ce que tu avais, où tu te trouvais, sans chercher plus loin. tu pourrais peut-être changer ça, mais t'as peur de voyager, sans doute. peur de partir trop loin de ton cocon, de ce qui te semble être une sorte de sécurité. tu n’as donc jamais quitté cette ville ? qu'il te demande, surpris de toute évidence par ta réponse. tu affiches un petit sourire en coin. oui, quand même. j'habitais lamont, avant. c'est aussi au canada, mais bien loin d'ici. je ne sais pas si tu connais. mais sinon je n'ai pas visité beaucoup d'endroit, à part montréal. c'est facile en même temps, c'est pas bien loin de trois-rivières. et c'est une ville que tu trouves magnifique. tu ne te lasses pas de la visiter, d'ailleurs. il te commande ton verre et revient avec d'autres questions. tu le trouves curieux, mais ça ne te gêne pas plus que ça. il sait faire la conversation au moins et pour le moment, tu le trouves plutôt sympathique. alors ce sont tes horaires qui font de ta journée un moment difficile ? tu grimaces. exposé comme ça, ça semble totalement ridicule. tu sais que dans le fond tes journées sont difficiles pour bien d'autres raisons que tu n'évoqueras pas. elles sont difficiles depuis trop d'années. l'excuse des horaires de travail t'as toujours semblé la meilleure à utiliser. les gens le comprennent, d'habitude. ça explique ta mine fatiguée, surtout. ouais.. si on veut. tu te contentes de répondre avant de prendre ton verre entre tes mains. j’imagine que tu fais quand même des heureux dans ces mêmes journées. qu'il ajoute et tu hoches la tête rapidement. oh oui, évidemment. c'est un métier très gratifiant pour ça. j'ai l'air de m'en plaindre comme ça, mais je ne changerais de métier pour rien au monde. tu dis, les yeux brillants. tu fais quoi dans la vie toi ? tu ajoutes, pour t'intéresser aussi à lui, à ce qu'il fait dans la vie.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Jeu 8 Fév - 15:31

isaï est à l’aise, ouvrant son esprit et une partie de son cœur à cette jeune femme qui enchante sa soirée. il pensait boire seul, ne voir personne et n’être intéressé par personne – mais elle vient de changer la donne, son sourire et ses jolis yeux parfaitement réactifs sur l’état de fatigue d’isaï. il ne lui a pas fallu grand-chose de plus pour qu’il se laisse amadouer, pour qu’il se laisse charmer – sans qu’elle ne le rejette, fort heureusement. ils discutent donc tous les deux, sans gêne et certainement sans secrets. ça lui fait du bien, de se faire passer pour ce qu’il est même si elle ne le connait pas. il a comme l’impression de se regarder de loin, d’être extérieur à son propre corps. de nouvelles sensations pour une nouvelle ville, il est apparemment prêt à être surpris. un sourire se dresse sur son visage souvent fermé et le temps passe, sans qu’il ne puisse compter les secondes. si, quand même. j’habitais lamont, avant. c’est aussi au canada, mais bien loin d'ici. je ne sais pas si tu connais. mais sinon je n’ai pas visité beaucoup d'endroit, à part montréal. il hoche la tête, comprenant qu’elle n’est pas née ici mais qu’elle y a emménagé tôt. il fait ses propres conclusions, qui seront certainement vraies. il a toujours su lire entre les lignes. je ne connais rien du canada, j’y mets les pieds pour la .. troisième fois mais sans jamais avoir vu autre chose que les quatre murs de cette petite ville. un nouveau sourire, pour se faire pardonner de trouver qu’on fait rapidement le tour de cette petite ville. ils s’échangent un regard et isaï s’évade sur son travail pour ne pas la gêner, pour ne pas rester là à la regarder pendant des heures et en s’imaginant une vie bien différente de la sienne. une ville qui ressemble un peu plus à celle de cette jeune brune. ouais.. si on veut. qu’elle répond, ce qui inquiète isaï – comme toujours. elle fait un beau métier, un métier noble. un métier qu’il n’honorera jamais. oh oui, évidemment. c’est un métier très gratifiant pour ça. j’ai l’air de m’en plaindre comme ça, mais je ne changerais de métier pour rien au monde. isaï sourit, s’apprête à répondre mais elle reprend avec grâce et naïveté. tu fais quoi dans la vie toi ? isaï ouvre la bouche, s’arrête dans un sourire. il prend une gorgée et la pose, en riant. je- je ne fais rien d’aussi .. impressionnant. et- il tourne sa tête vers la belle brune, soudain effrayé de la faire partir. je crois que si tu savais ce que je ferai, tu retirerais ce joli regard que tu m’offres depuis tout à l’heure. et- je crois que je l’aime déjà trop pour le voir partir. isaï est franc, peut-être trop. mais il sait qu’il la fera rougir.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Mar 20 Fév - 11:53

tu parles de toi, de ta vie à lamont. tu en parles avec une facilité qui t'étonnes. parler de lamont, ça te fait toujours un pincement au coeur. c'est toujours plus difficile pour toi de parler de ça que du reste. parce que ça éveille des souvenirs que tu voudrais plutôt oublier. mais qui pourtant te hanteront pour l'éternité. mais ce soir, tu n'y penses pas. ou disons, un peu moins. tu te concentres sur ce nouvel arrivant, cet inconnu qui ne l'est plus tant que ça à présent. t'apprécies sa présence. t'aimes l'intérêt qu'il te porte, les nombreuses questions qu'il te pose pour en savoir plus à ton sujet et auquel tu réponds avec plaisir. je ne connais rien du canada, j’y mets les pieds pour la .. troisième fois mais sans jamais avoir vu autre chose que les quatre murs de cette petite ville. qu'il t'explique et tu souris. t'imagines que trois-rivières doit lui sembler bien trop petite comme ville après avoir goûté à la belle et grande ville de new york. et pourtant, toi tu l'affectionnes tout particulièrement. tu verras, on s'y attache vite à cette petite ville. tu lances avec un petit clin d'oeil. persuadée qu'il finira par s'y plaire autant que toi. le sujet part ensuite sur ton métier. métier que tu affectionnes tout particulièrement d'ailleurs et tu ne manques pas de le relever. tu es parfaitement consciente du bien que tu peux faire à tous ces patients qui sont pour la plupart effrayés à l'idée d'être dans un hôpital. ce que tu peux comprendre. mais t'as assez parlé de toi, tu t'intéresses à lui un petit peu aussi. tu veux savoir ce qu'il fait dans la vie de son côté. tu veux qu'il te raconte lui aussi certains points de sa vie. je- je ne fais rien d’aussi .. impressionnant. et- je crois que si tu savais ce que je ferai, tu retirerais ce joli regard que tu m’offres depuis tout à l’heure. et- je crois que je l’aime déjà trop pour le voir partir. t'es surprise par la réponse qu'il te donne. tu ne t'attendais certainement pas à ça. ça t'intrigue d'autant plus, bien sûr. ça te fait peur, un petit peu. peut-être, tu ne sais pas. il n'a pas l'air méchant pourtant, mais t'es loin de tout savoir à son sujet. mystérieux, à ce que je vois.. très bien, j'imagine qu'on a tous des secrets difficiles à dévoiler. tu lui lances avec toujours ce même sourire, faisant naître une nouvelle part de mystère.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mar 6 Mar - 17:08

ce n’est pas encore un jeu mais juste une rencontre soudaine et un vent de fraîcheur. isaï ne s’attend à rien et sait qu’il s’éloigne des problèmes au fil de cette soirée. c’est délicat et doux, c’est bref et agréable. il n’aurait pas voulu mieux pour cette soirée morose. dans un sourire, il cherche à en apprendre un peu plus sur cette jeune brune innocente et presque naïve face aux activités qu’isaï a laissé derrière lui. un malfrat des rues, un homme qui sort de ses sentiers battus et qui va chercher la bagarre là où il pourrait l’éviter. et s’il voulait enfin changer ? et s’il voulait que tout se passe bien maintenant qu’il sait qu’au moindre faux pas, il risque de se prendre une balle dans la tête. il mérite mieux, son entourage aussi. il a la chance d’être encore en vie, il a le choix de résister et de s’en sortir. alors pourquoi insister en frôlant le diable, en titillant l’enfer ? il peut arrêter, il peut reculer et s’offrir une nouvelle vie. c’est le souffle que lui envoie au creux de l’oreille la douceur de cette jolie femme sans le savoir. tu verras, on s'y attache vite à cette petite ville. il hoche la tête, s’enfonce encore plus au fond de ses épaules et tente de répondre aux mieux aux questions qu’elle lui retourne. il a toujours été séduisant lorsqu’il s’agissait d’être mal à l’aise. répondre par le flirt, répondre par ce qu’il sait bien faire et ce en quoi il a confiance. c’est un malentendu, face à une si jolie fille qui devrait être habituée, elle ne semble pas rentrer entièrement dans son jeu. ça va peut-être être plus difficile que prévu de la glisser dans sa vie. mystérieux, à ce que je vois.. très bien, j'imagine qu'on a tous des secrets difficiles à dévoiler.. isaï hoche la tête de nouveau, sans rien ajouter. il a bel et bien des choses à cacher et des vérités à ne jamais dévoiler ici. si jamais elle apprend qu’une somme l’attend gentiment si elle le tue, serait-elle capable de mettre un peu de poison dans un prochain verre ? isaï se laisserait facilement avoir par son sourire – il le sait. et il ne veut pas le risquer. j’aimerai changer de voix. trouver quelque chose de nouveau, de plus .. facile. qu’il dit alors, pour ne pas tout simplement dire légal. parce que c’est ce qu’il veut, enfin. rester connu, ouvert et éviter les fausses identités. et j’aimerai asusi un nouvel appartement. quelque chose de grand, de haut. avec une belle vue. un rêve de gamin qui était enfoui dans les rues de brooklyn et qui ressort enfin.
Revenir en haut Aller en bas
team stardust
avatar
team stardust
✩ messages : 459 ✩ avatar : mila kunis
✩ crédits : foolish blondie (avatar) astra (sign)
★ âge : 30
Sam 17 Mar - 8:36

t'as l'impression que tu n'aurais pas dû lui demander ce qu'il faisait. mais t'as l'impression d'avoir beaucoup trop parlé de toi jusqu'à présent. il fallait que tu tournes un peu le sujet sur lui. il fallait que tu en saches plus au sujet de ce jeune homme qui vient tout juste d'arriver à trois-rivières. tu ne pensais pas que la question serait si difficile. tu ne pensais pas que ça lui poserait problème d'y répondre. il reste mystérieux. t'affirmant que ton sourire disparaîtrait s'il te disait la vérité. tu t'imagines plusieurs choses à ce propos. mais tu ne peux évidemment pas savoir ce qu'il est réellement. tu ne fais que des suppositions et tu ne prends pas peur pour autant. parce que finalement, t'as des choses pas très nettes dans ton passé toi aussi. t'as fait des choses que tu regrettes. et tu sais que tu pourrais finir en prison si lit voulait jouer au con avec toi. et il aurait toutes les raisons du monde de le faire. après tout tu as menti pour qu'il se retrouve en prison. même si d'autres points de sa vie pouvaient tout à fait l'amener en prison, ce que toi tu as raconté, c'était totalement faux. et pour ça, tu pourrais bien avoir des ennuis. j’aimerai changer de voix. trouver quelque chose de nouveau, de plus .. facile. il t'explique ensuite et tu hoches la tête de haut en bas. et quoi de mieux qu'une nouvelle ville pour ça, hein ? t'as fait le même choix il y a de ça des années en arrière. changer de ville, pour changer de vie. je suis sûre que tu peux trouver quelque chose de tranquille ici. t'as de l'expérience dans des domaines en particulier ? tu demandes pour creuser un peu. non pas sur ce qu'il cherche à te cacher, mais sur ses expériences en général qui pourraient lui permettre de trouver quelque chose de "facile" ici à trois-rivières. et j’aimerai asusi un nouvel appartement. quelque chose de grand, de haut. avec une belle vue. qu'il ajoute ensuite et tu attrapes ton verre pour en boire une gorgée avant de lui dire avec toujours ce même sourire. et bien l'avantage d'une ville comme celle-ci, c'est qu'il y a de très charmants appartements pour des prix franchement abordables. c'était ce qui t'avais marquée en arrivant ici. bien sûr pas tous les quartiers offrent des appartements à petit prix, mais certains ont des appartements charmants et bon marchés.

_________________
Can we work it out, can we be a family ? I promise I'll be better, Mommy I'll do anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

new begginings.



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Vers l'Est. :: Cap de la Madeleine.-