AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

jeux denses.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 19:05

t'es arrivé tôt. t'avais prévu de le faire. quatorze heures cinquante, pour garer la moto et attendre la petite brune dont tu te languis depuis hier. t'étais pressé. t'as pas eu le courage d'aller voir kira hier, parce que t'as peur qu'elle t'en veuille. t'as laissé quelques dollars dans une chambre d'hôtel, pour la semaine pour l'instant, ensuite, tu verras bien. t'as envie de profiter de fauve, tant qu'elle est là et qu'elle n'a pas envie de te fuir, comme tout le monde fini indéniablement par le faire. tu t'adosse à ta moto devant l'entrée traditionnelle de ce marché de noël. la neige est là, en ce moment, et t'es pas certain d'aimer beaucoup. t'as toujours peur de glisser avec la moto. tu fais bien de te poser pour passer un peu de bon tant dans cette ambiance que tu aimes bien, malgré tout. sans doute parce que c'est toujours dans ces moments là que tu vois le plus d'étoile dans les yeux de ta petite soeur. tu croises les bras après avoir ajusté ton bonnet sur ta tête. t'as pas beaucoup de cheveux. t'en as besoin, pour ne pas attraper froid. tu glisses tes doigts sur ton téléphone. tu réponds à kaz en quelques mots, il t'a demandé où t'étais hier soir, t'as oublié de lui répondre. tu soupires en glissant ton téléphone dans ta poche en scrutant la rue. t'as envie de la voir arriver. t'espères d'ailleurs qu'elle ne t'aura pas posé un lapin. t'as pas pensé à lui demandé son numéro de téléphone. t'aurais dû. tu t'inquiètes un peu, parce que t'avais beaucoup d'espoir, et que t'en as sans doute mis trop là-dedans. comme d'habitude à l'évidence. c'est bien ton style de te mettre à faire les choses avec passion et entêtement sans te dire une seconde qu'elle aurait pu te dire ça pour que tu la laisses tranquille. t'as toutes ces pensées qui se mélange lorsque sa silhouette se détache, non loin de toi. t'étais tellement occupé à te dire qu'elle avait probablement mieux à faire depuis le début que tu ne l'as même pas vu arriver de loin. un sourire s'étend tout de suite sur ton visage. elle est là, elle n'a pas oublié, elle n'a pas osé changer d'avis sans t'en informer. t'attends qu'elle arrive jusqu'à toi. t'es en avance. tu lui lances, un peu surpris. parce qu'elle est sûrement ce genre de femme à faire tout comme il faut, à se pointer quelques minutes avant pour être sûre de ne pas être en retard. c'est pas ton style à toi, mais tu pensais bien que ce serait le sien...

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 19:37

tu tournes un peu en rond dans l'appartement de flo et fabio. ils ne sont pas là. enfin si, mais l'un est sorti et l'autre n'a pas tardé à suivre le chemin. apparemment ils ne sont pas si contents de t'avoir, ou alors ils te trouvent trop différente. c'est ce qu'ils ne cessent de répéter, mais t'y peux rien toi. tu ne peux rien faire contre. alors tu souffles un coup et tu t'habilles. tu regardes dans ta valise, t'as pas grand chose mais t'as pu récupérer des vêtements que tu mettais avant. les vêtements interdits que tu as réussi à garder. ils ont échappé de justesse à la poubelle en réalité. alors tu enfiles cette jupe un peu courte mais mignonne et des collants. des bottines aux pieds et une veste par dessus le tout. t'enfiles aussi ton bonnet et tu sors de là. il est encore trop tôt pour rejoindre kai. c'est certain. tu vas aller le retrouver et cette idée te réchauffe le coeur. tu es en avance, il est à peine midi, mais c'est pas grave. tu vas tourner un peu, tu vas observer ce qu'il y a. à peine es-tu dans le bus que tu reçois un appel. tu penses à kai qui annule puis tu te souviens qu'il n'a pas ton numéro. personne ne l'a à part ros parce que c'est un téléphone prépayé. il est nul. il est obsolète mais surtout provisoire. tu ne peux pas répondre de suite. tu prends le temps de trajet pour réfléchir à quoi lui dire. à peine tu descends du bus que tu as quatre appels manqués. tu paniques tu rappelles. ça dure longtemps. un peu trop. au bout d'une heure t'as les larmes qui n'ont pas cessé de couler sur tes joues. tu t'en veux. tu n'as pas pu faire autrement que parler à ros, que lui expliquer que tu allais bien rester la semaine. il t'en veut. il critique tes dépenses, il critique le fait que tu ne répondes pas et encore plus que tu sortes. toute seule. tu fais ce que tu peux pour le rassurer. il te menace de briser vos fiançailles. c'est pour ça que ça te fait du mal. tu vadrouilles l'heure restant. tu t'arrêtes dans des toilettes publiques pour refaire ton maquillage, te redonner aspect humain. puis tu vas l'attendre. tu regardes les voitures passées et tu as hâte d'entendre le moteur de sa voiture. c'est ce que tu veux entendre. c'est ce que tu attends. tu sais que t'en as besoin. étrangement. docilement. tu le vois, il se gare et tu l'observes faire. il est beau. quoi ? tu secoues ta tête un peu. ce sont tes émotions qui sont mises à mal. rien de plus. tu l'accueilles rapidement, avec un sourire. t'es en avance. il commence. tu hausses les épaules. j'avais envie de tâter le terrain, avant. tu m'en veux pas ? tu souffles, un peu, en plongent ton regard dans le sien. tu n'as pas eu froid sur ta moto ? tu demandes, quand même. parce qu'il fait froid, le bout de ton nez tout rouge le démontre.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 20:03

t'étais pressé et tu te rends compte que l'attente valait le coup. parce qu'elle est adorable. trop mignonne dans sa jupe sans doute trop courte pour plaire à son fiancé. t'aurais envie de le fracasser ce mec, pour penser une seconde que c'est normal de la traiter comme ça. elle ressemble à une princesse, dans ton monde. et son nez rougit par le froid ne peut que faire fondre le gamin que tu es, au fond de toi. tu l'observes, essayant de ne pas avoir l'air trop malpoli. tu te demandes même si elle était comme ça hier... tu ne t'en souviens pas. l'image d'aujourd'hui a déjà remplacé l'ancienne. tu ne te souviens que de son sourire et de sa hâte de faire le tour de la ville avec toi. tu sais ce que tu veux faire demain, et t'es déjà pressé de le faire. seulement, il reste une journée entière avant d'y passer et t'as bien l'intention de profiter de toutes les heures qu'elle t'accorde aujourd'hui. j'avais envie de tâter le terrain, avant. tu m'en veux pas ? elle demande, elle a déjà fait un tour alors ? t'es en retard on dirait. tu ne pensais pas que ce serait dans ce sens que ça se jouerait... tu n'as pas eu froid sur ta moto ? elle s'inquiète, elle est mignon. c'est assez perturbant. même ta mère ne s'est jamais posé ce genre de question. un petit garçon posé trop tôt que le coussin moelleux d'une moto. personne ne s'est jamais inquiété de savoir si tu pouvais avoir froid ou pas, avec ce genre de température. tu ris un peu, pas pour te moquer, seulement parce que t'es touché, et gêné d'être touché par si peu. ouais... non... ça va, j'ai l'habitude. tu réponds, simplement. t'es un dur toi, même quand t'as froid, t'as chaud devant la face du monde, hein ? parfois, ça ne marche pas si bien que ça. parce qu'il t'arrive de pleurer ouais... puis t'es quand même un putain de romantique dans une veste en cuir. t'assumes pas, mais t'en reste pas moins un ourson qui fait semblant. bon aller, viens. même si tu sais déjà tout, j'ai envie de voir s'ils ont des châtaignes grillées. j'aime trop ça. plus que le steak sans doute. mais ça, tu peux pas le dire, t'as besoin de protéger ton image, celle d'un carnivore qui refusait, jusqu'à hier, de manger des choses un peu trop vertes. t'as envie de glisser ton bras autour de ses épaules, juste pour être sûr de la garder près de toi mais... t'es presque certain que t'en as pas le droit alors tu te contentes de les enfoncer dans tes poches, là où elles ne s'aventureront pas trop loin.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 20:41

tu le remarques, immédiatement. tu le regardes descendre de sa moto, tu le remarques immédiatement. en même temps comment le louper ? il est imposant, il a du charisme il ne peut pas passer inaperçu. c'est un fait; alors tu t'empresses de le rejoindre parce que tu vas mieux en le voyant. tu ne le connais pas. à peine, mais faut croire qu'ici c'est la personne dont t'es la plus proche. après avoir passé trop de temps au téléphone, tu vas mieux maintenant. tu lui souris, un peu. il rit devant tes mots quand tu veux t'assurer qu'il n'a pas eu froid pour le coup. les températures ont baissées, c'est un fait. ouais... non... ça va, j'ai l'habitude. il t'assure doucement. simplement. tu hausses les épaules et tu remets en place ton bonnet; tu tires un peu sur les deux côtés. bon aller, viens. même si tu sais déjà tout, j'ai envie de voir s'ils ont des châtaignes grillées. j'aime trop ça. tu secoues la tête en te mettant à marcher à ses côtés, simplement. tu fais quelques pas dans tes bottines et tu observes les lieux. tu sais, j'ai pas fait le tour du marché, je t'attendais pour ça. mais si j'avais su que tu aimais les châtaignes grillées, je t'aurai accueilli avec elles. tu lui glisses en riant un peu. tu observes les lieux. t'as des étoiles dans les yeux tellement c'est beau, tellement c'est féerique. les couleurs, les décorations. tu t'arrêtes pas trop, tu ne veux pas ralentir. tu ne veux pas le perdre parce qu'il y a du monde quand même ! tu pensais pas qu'il y aurait autant de monde mais t'es ravie. tu souris, fauve. tu en as oublié ta dispute avec ros, ses menaces aussi. tu trouves ça fou que ça soit parti si rapidement, si facilement. alors, tu as revu ta soeur du coup ? tu demandes, finalement. tu te rapproches de lui pour lui parler sans trop crier. t'as pas envie de trop en faire, t'as pas envie de l'embêter et encore moins de crier les choses. alors tu lui parles de sa famille, parce que tu sais que c'est un sujet qui lui va. là-bas, non ? tu lances, alors en voyant le stand qu'il cherche. tu le pointes des doigts en glissant ton autre main contre son bras pour l'arrêter.


_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 21:14

il n'y a pas grand chose que tu aimes autant. t'es pas un mec trop passionné par la bouffe. mais t'imagines que les châtaignes grillées et l'ananas font partis de ces choses dont tu pourrais te nourrir toute la vie sans t'arrêter si tu ne courrais pas le risque d'en tomber malade. ça fait léger, pour toute une vie. t'as pas envie de développer des carences, ou des conneries du genre. c'est bien pour ça que tu manges ton steak bien cuit et que t'apprécies quelques frites pour l'accompagner. tu marches à côté d'elle. t'aimes beaucoup cette ambiance, ça fait resurgir un tas de souvenirs que tu es prêt à accueillir, pour une fois. rien en noël n'est capable de te mettre de mauvaise humeur. t'es certain que c'est un miracle, compte tenu de ce qui t'amène ici, depuis le début. tu sais, j'ai pas fait le tour du marché, je t'attendais pour ça. mais si j'avais su que tu aimais les châtaignes grillées, je t'aurai accueilli avec elles. tu souris un peu plus. elle sait toujours comment être mignonne hein ? c'est terrible. tu regrettes de ne pas lui avoir dit hier, du coup... t'essayes de te laisser guider, à l'odeur, mais tu ne sens que le vin chaud, d'ici. c'est terrible comme cette odeur peut tout gâcher en une seconde... alors, tu as revu ta soeur du coup ? elle demande pendant que tu cherches du regard ce qui attire indéniablement ton estomac en période hivernale. non... j'suis pas encore sûr, j'vais peut-être laisser passer la semaine. histoire de pouvoir bien profiter avant de te faire engueuler comme un gamin. personne ne sait où tu es pour l'instant, et ça semble très bien comme ça hein ? t'aimes bien l'idée de disparaître, juste quelques jours, histoire de pouvoir souffler et oublier les choses un peu terribles qui t'empêchaient de rester près des tiens, à brooklyn. là-bas, non ? elle lance, tu tournes la tête. tes châtaignes grillées. elles sont là, elle n'attendent que vous. tu choppes sa main au passage, pour ne pas la perdre et tu l'attires avec toi entre les gens pour pouvoir rejoindre ton paradis. t'en demandes un peu, tu payes rapidement, quelques billets qui traînent dans tes poches. tu te tournes vers elle. j'te promets fauve. c'est la meilleure chose au monde. tu souffles, presque cérémonial. c'est à toi de faire goûter aujourd'hui. elle connait sans doute, t'en sais rien. mais t'es sûre qu'avec toi, c'est différent, parce que toi. c'est tout ce que tu aimes dans ces moments. tiens. tu proposes avant même de t'en servir. fais gaffe, c'est chaud. tu n'oublies pas de préciser. tu ne voudrais pas qu'elle se brûle et qu'elle trouve une raison de te fausser compagnie alors que tu viens seulement de la trouver. vous avez encore bien des choses à faire. t'as vu une patinoire, tu sais que t'es minable sur des patins, mais pourquoi pas hein ?

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Déc - 21:26

tu bouges un peu à ses côtés et tu prends des nouvelles de sa vie. tu prends des nouvelles de sa soeur surtout et du fait qu'il était là pour la retrouver. c'est ce qu'il t'a dit, hier. tu t'en souviens parfaitement. non... j'suis pas encore sûr, j'vais peut-être laisser passer la semaine. tu hausses les épaules. tu trouves ça bizarre. il pourrait très bien la voir avant, non ? mais tu loges pas chez elle du coup ? j'ai parlé à mon frère, flo, pour la chambre.. il te contactera normalement. tu n'oublies pas de lui dire. c'est bizarre. ça te semble normal. tu as envie qu'il prenne sa place là-bas, qu'il soit bien. tu ne lui souhaites que des bonnes choses.. et en même temps, tu n'as pas envie que la fin de semaine arrive, tu n'as pas envie qu'il s'installe à ta place parce que ça voudrait dire que tu n'es plus là. c'est ça hein ? tu passes à autre chose quand tu reconnais ce qu'il recherche. il prend ta main dans l'engouement. tu ne dis rien. tu laisses juste ta main se réchauffer à son contact alors que tu le suis à travers la foule afin d'arriver jusqu'au bon stand. il commande, il paie et finit par se retourner vers toi. il te montre le sachet, les yeux pétillants de bonheur. t'en es certaine. il est beau comme ça. oups. j'te promets fauve. c'est la meilleure chose au monde.  il reprend. il te sort de tes pensées. tu vois ses mains qui n'attendent que ça. que tu te sers, alors tu le fais. ça fait longtemps que tu ne l'as pas fait. manger quelque chose du genre. manger en première encore moins. mais tu vas le faire. tiens.   il reprend. tu tends ta main, il reprend. fais gaffe, c'est chaud.   il rappelle, finalement. tu hoches la tête. tu souris avant de te servir. tu connais. même si ça fait un petit moment. c'est pas une spécialité en argentine faut dire. alors tu te sers et tu goûtes. tu laisses fondre entre tes lèvres et tu apprécies. si fort. t'as raison. c'est vraiment bon, kai. tu rajoutes son prénom. comme ça. parce que tu aimes bien l'entendre entre tes lèvres. juste entendre à quel point il glisse avec élégance. la meilleure chose, ça reste le caramel, entre nous, mais d'accord, ça vaut le coup. c'est délicieux. tua voues, doucement. tu souris, tu lui laisses le paquet pour qu'il goûte lui. parce que tu sais qu'il aime ça, maintenant. tu vas le noter dans ton esprit.. mais tu ne sais pas pourquoi. viens, on continue le tour. tu avoues. et tu prends son bras, comme ça, entre tes doigts et tu te mets en marche en piquant parfois dans le sachet de châtaignes. tu souris fauve. tu ris aussi. tu l'écoutes quand il te parle. tu réponds et tu prends du plaisir. t'aimes beaucoup trop tout ça. trop. oui.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 8:43

t'as un peu peur de kira, c'est vrai. tu ne sais pas très bien si t'es capable de l'assumer devant quelqu'un. parce que t'es un dur hein ? et que ta soeur ne devrait pas te faire flipper... mais tu loges pas chez elle du coup ? j'ai parlé à mon frère, flo, pour la chambre.. il te contactera normalement. tu hoches la tête avec un sourire. c'est déjà ça te pris. t'imagines que ça te fera du bien de changer d'air un peu. et puis... si tu trouves un appartement, kira aurait moins de chance de pouvoir te virer d'ici à coup de pied au cul. t'aimerais bien que ça marche, avec sa famille, au moins pour avoir la chance de la revoir un jour. t'aimerais bien. même si t'es pas certain que ce soit une bonne idée, pour le coup. t'as déjà eu des emmerdes et cette fille, elle semble être embourbée dans un truc que t'es pas capable de comprendre... tu t'emballes, tu pars avec elle au coeur du marché pour pouvoir te saisir de ce que tu préfères en cette période festive. t'as un sourire sur les lèvres, et t'attends qu'elle mange elle, parce que tu veux voir sa tête. t'as raison. c'est vraiment bon, kai. vraiment bon, c'est pas tellement suffisant mais ok, soit. elle a des goûts différents des tiens hein ? elle mange des graines après tout... ça ne te serait jamais venu à l'idée toi. la meilleure chose, ça reste le caramel, entre nous, mais d'accord, ça vaut le coup. c'est délicieux. tu rigoles un peu. t'aimes pas trop le caramel toi, tu te gardes bien de lui dire. elle aime, c'est tout ce qui semble important dans cette idée. t'engouffre quelques châtaignes dans ta bouche, certain d'être en train de vivre le meilleur moment de ton année. viens, on continue le tour. tu ne te fais pas prier. tu sens bien sa main sur ton bras et ça te fait plaisir de voir qu'elle ne reste pas comme ça, rangée, à tes côtés. t'inspires longuement, c'est pas bien de penser comme ça hein ? elle va partir et puis... elle est fiancée de toute façon. au roi des connards, probablement, mais qui es-tu pour juger kai ? t'es le roi des connards pour quelqu'un d'autre, c'est sûr... ton regard est attiré par tout autour de vous. c'est de la folie, ça ne s'arrête jamais de bouger, tout le temps. tu fermes les yeux une seconde, juste pour pouvoir te concentrer sur elle, la seconde d'après. t'as froid ? il fait froid hein ? tu glisses en posant une main sur la sienne, contre ton bras. elle est gelée, vraiment. viens, on va trouver un endroit au chaud, je t'invite. t'ajoutes même, pour la convaincre, sans lui laisser le choix que de te suivre. tu sais qu'elle serait capable de te dire non. seulement par politesse, ou parce qu'elle n'en aurait pas le droit. t'arrives pas à le concevoir.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 9:12

tu marches à ses côtés, tes doigts qui ont glisser autour de son bras. pour le suivre, que tu te dis, pour ne pas te perdre, évidemment. même si c'est possible que ce soit un peu plus également. tu restes à ses côtés et t'es juste émerveillée par tout ce que tu peux voir. c'est beau, c'est pétillant. c'est noël. tu repenses à ce qu'il t'a dit, hier. passer noël avec tes frères. c'est une idée qui t’effleure maintenant que tu vois à quel point ça peut être beau, terriblement beau. t'en as presque envie. presque. mais tu ne pourras pas, ros ne l'acceptera jamais. tu le sais, alors il vaut mieux que tu oublies cette idée. il y a des gens de partout, tous emmitouflés sous des couches de vêtements pour vaincre le froid. tu n'as sûrement pas mis assez de vêtements toi, par contre. t'as un peu froid, mais c'est pas grave. tu profites. c'est beau. t'as pas envie de partir. t'as pas envie d'en perdre une miette. t'as bien l'impression de revivre doucement depuis hier. depuis kai. c'est bizarre. ça te fait presque peur. presque.  t'as froid ? il fait froid hein ?   il demande, finalement. tu sens sa main venir contre la tienne. ses doigts glissent contre les tiens. tu sens alors la chaleur de sa main.  viens, on va trouver un endroit au chaud, je t'invite.   il enchaîne rapidement et tu ne te sens pas le coeur de refuser. tu sais que ce n'est ps forcément bien mais.. personne ne le saura. c'est lui-même qui te l'a soufflé la veille. tu le sais. tu peux le faire, finalement, ici à trois-rivières. c'est comme si tout était possible ici. tu hoches la tête, et tu souris un peu. allons-y tu te contentes de souffler, simplement. tu le suis. il retire ses doigts. t'as de nouveau froid. tu ne dis rien. vous trouvez un petit bistrot apparemment. tu retires ton bonnet, ta veste. tu passes tes mains dans tes cheveux gelés avant de prendre place et lui sourire; encore. c'est vraiment magnifique ce qu'ils ont fait, au marché. tu commentes en regardant un peu autour. qu'est-ce que tu vas demander ? un chocolat chaud, sûrement. tu sors ton téléphone qui te gêne. tu le poses sur la table, ce téléphone prépayé. terriblement vieux. tu rejoins tes mains l'une contre l'autre ensuite, pour les réchauffer.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 10:59

tu penses très vite. sans doute parce que t'as froid aussi. et parce que tu préfères faire comme si ce n'était qu'elle pour garder un peu de ta virilité intacte. ses doigts sont gelés sous les tiens et t'imagines que tu pourrais la prendre par la main pour rétablir la situation mais ça ne lui plairait pas. elle ne semble pas venir du même monde que toi et t'essayes de le respecter, même si t'as beaucoup de mal à le faire. allons-y. elle glisse, pour te faire plaisir. tu souris du bout des lèvres en l'attirant avec toi pour que vous puissiez souffler un peu et vous réchauffer. cet endroit est mignon, décoré pour l'occasion, inclut dans le marché de noël bien malgré lui sans doute. t'imagines pas, les clients doivent aller et venir si souvent en cette période, ce doit être bon pour le business. c'est vraiment magnifique ce qu'ils ont fait, au marché. tu hoches la tête avec un sourire en regardant la carte. t'es d'accord avec ça. même si tu ne veux pas trop en faire. tu portes une veste en cuir et tu conduis une moto. tu te dois de rester un peu détacher face à toute cette liesse hein ? il y a plein de choses à manger et à boire ici. tu ne sais pas comment te décider et tu hésites lorsque tu vois qu'elle pose son téléphone sur la table. t'ouvres la bouche. c'est une blague ? c'est comme une provocation, comme si elle le faisait exprès... tu poses la carte pour prendre le téléphone entre entres tes mains. t'es vraiment spéciale fauve. tu lances en détaillant l'appareil. tu le fais tourner entre tes mains en te disant que t'as jamais été le genre de type a posséder le dernier cri. pour autant, t'as dépassé le stade ce genre de truc depuis longtemps. j'ai réfléchi hier soir et j'ai deux théories à propos de toi. tu lances en reposant son téléphone. t'as pas envie de la mettre mal à l'aise. tu plonges tes yeux dans les siens. et tu retires enfin ton bonnet, t'as oublié. les bonnes manières, ça ne s'installe pas de suite pour toi... soit t'es une espionne, un truc de la cia, ou j'sais pas quoi, soit tu viens d'une autre époque. tu lances. c'est complètement stupide. mais t'y as pensé sérieusement, en pensant à elle jusqu'à aujourd'hui quinze heures. pour t'aider à comprendre toutes les choses qui te dépassent, ses bonnes manières, sa manie de faire tout comme si elle t'étais inférieure, son téléphone... t'as pensé aux extra-terrestres aussi mais t'imagines que c'est encore moins possible. ton imagination va trop loin parfois.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 11:34

tu déposes ton téléphone sur la table et tu commences à regarder la carte. t'as le droit, hein ? t'imagines. même si tu vas manger des choses pas bio, pas saines, même pas cultivées par tes paires. c'est un pêché que tu te garderas bien de révéler. c'est comme ça. tu fais des efforts avec kai, parce que t'en ressens l'envie et le besoin. tu veux faire ça. tu sais pas si c'est différent de la normalité, ou justement si c'est ça, la normalité. en tout cas, tu regardes la carte en sachant déjà ce que tu souhaites prendre. tu lèves les yeux vers kai quand il prend ton téléphone. tu fronces un peu les sourcils, sans trop rien dire. tu te demandes ce qu'il cherche là dedans. il n'y trouvera pas grand chose à part le numéro de ros en réalité. t'es vraiment spéciale fauve. il commente rapidement. tu hausses les épaules. tu ne sais pas vraiment quoi répondre à ça.   spéciale ? tu répètes, pour qu'il s'explique. en quoi tu es spéciale ? tu ne te trouves pas si spéciale finalement.  j'ai réfléchi hier soir et j'ai deux théories à propos de toi.   il commence. t'es surprise. il a pensé à toi, ça veut dire ? toi aussi, t'as un peu pensé à lui en réalité. alors tu l'écoute, attentive. tu cales ta tête sur tes mains réchauffées alors qu'il repose ton téléphone entre vous.  soit t'es une espionne, un truc de la cia, ou j'sais pas quoi, soit tu viens d'une autre époque.   il dit, comme ça, de but en blanc. tu le regardes, tu ne peux t'empêcher de sourire un peu. un sourire en coin. t'imagines que tu devrais être vexée, ou même rougir. mais tu ne rougis pas fauve. jamais. vraiment ? espionne ? sincèrement kai, je pense que tu peux passer une soirée à réfléchir encore. tu lui proposes alors que le serveur arrive. tu commandes ton chocolat chaud avec supplément caramel. évidemment. tu reprends la conversation l'instant d'après. tu récupères ton téléphone et tu l'observes. oui il.. obsolète. mais ton ancien a été jeté.   c'est un téléphone prépayé parce que j'en ai pas normalement. là où je vis, on n'a pas besoin de téléphone. puis t'sais les ondes tout ça, c'est pas bon non plus. tu commences par dire, parce que c'est comme ça qu'on t'a convaincu de lâcher le tien. te couper du monde.   on peut dire que la communauté vient d'une autre époque, c'est vrai. t'avoues, en réfléchissant un peu à vos manières. est-ce que lui parler de vous est judicieux ? ros t'as interdit de parler de tout ça à tes frères.. pas à kai.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 18:22

tu ne sais pas vraiment. ça ne semble pas si possible mais en même temps... elle parait tellement ailleurs, déconnectée de ta réalité. tu sais que ça cache quelque chose, dans le fond et t'as envie que ce soit un truc cool, plutôt que quelque chose qui ne te plairait pas tellement et qui donnerait l'impression qu'elle est prisonnière d'un truc qui te dépasse. tu sais que c'est ça, dans le fond, t'as compris, mais tu n'as pas envie d'y penser... vraiment ? espionne ? sincèrement kai, je pense que tu peux passer une soirée à réfléchir encore. elle te dit, faisant tomber tes espoirs en une seconde. c'est pas plus mal finalement... t'es pas très fidèle à la loi, si elle était vraiment espionne ou n'importe quoi d'autre, tu pourrais avoir des problèmes hein ? tu n'en as pas envie, tu l'aimes vraiment bien, ça te toucherait beaucoup.. tu soupires, faisant la moue. tu commandes un café toi, t'en as besoin, t'as pas beaucoup dormi cette nuit, t'as sans doute passer un peu trop de temps à envisager des théories à son sujet. c'est un téléphone prépayé parce que j'en ai pas normalement. là où je vis, on n'a pas besoin de téléphone. puis t'sais les ondes tout ça, c'est pas bon non plus. tu fronces un peu des sourcils. ça veut dire qu'elle ne parle jamais avec ses frères, là où elle est ? c'est la première chose que tu penses... et puis tu te dis que tu ne pourras pas lui écrire, lorsqu'elle sera repartie. ça te peine beaucoup. on peut dire que la communauté vient d'une autre époque, c'est vrai. tu te penches un peu, posant ton menton sur la paume de ta main, toi aussi. t'aimes bien être en face d'elle, t'as l'impression que tu peux mieux la voir comme ça, mieux l'observer. elle est vraiment belle, elle te manquera lorsqu'elle sera partie, c'est une certitude. et hm... je sais que j'ai pas le droit de poser des questions mais... ça te plait vraiment ? de vivre dans le passé comme ça ? j'veux dire... ça te plaisait pas de vivre à notre époque ? t'arrives pas à comprendre, t'aimerais bien comprendre. t'aimerais qu'elle t'aide, et puis... t'aimerais la convaincre de renoncer et de revenir parmi les siens aussi, parce que de ton point de vue, ça semble être vraiment triste...

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 21:37

tu lui parles, un peu. tu lui confies certaines choses. comme l'explication sur ce téléphone qui ne t'appartient pas vraiment. tu l'as eu simplement parce que tu es venue à trois-rivières. ton ancien téléphone n'existe plus. tu as perdu tous les contacts avec tout le monde.. mais c'était un mal pour un bien en réalité. c'est ros en tout cas qui t'a soufflé ces mots là, parce qu'il avait raison finalement. tu n'allais manquer à personne puis que personne ne s'inquiétait pour toi. un cercle vicieux auquel il est venu mettre fin en apportant sa lumière et sa vie et la communauté, évidemment. c'est ce dont tu parles, avec kai alors qu'il s'installe plus confortablement. il semble prendre la même position que toi. son visage rejoint la paume de ses mains. tu le regardes faire, pas très discrètement mais il est en face de toi, aussi. ça te semble normal de le regarder lui, voir même bien plus poli. à moins que ça ne soit que des excuses, en tout cas. tu l'observes quand il reprend la parole. et hm... je sais que j'ai pas le droit de poser des questions mais... ça te plait vraiment ? de vivre dans le passé comme ça ? j'veux dire... ça te plaisait pas de vivre à notre époque ? il reprend. il fait allusion à tes mots hier. tu étais gênée de lui parler, parce que tu n'avais pas envie d'être jugée. parce que tu l'avais été avec flo déjà et que ça te faisait beaucoup; tu n'était pas prête psychologiquement à débattre. tu sembles l'être un peu plus aujourd'hui. sûrement noël et sa manière de te regarder. il est bien trop persuasif. il a bien trop de charisme. c'est certain. tu peux poser des questions. tu rajoutes, doucement. l'air de rien. puis tu réfléchis à ce qu'il te demande. la réponse te semble toute prête pourtant, parce qu'on te l'a répété, encore et encore. c'est simple et en même temps difficile à dire. le passé.. c'est pas vraiment le passé. c'est juste une autre manière. et pour ce qui est de notre époque.. notre. c'est bizarre. mais en fait, j'avais personne dans "notre époque". je ne manque à personne comme ça, alors que là-bas j'ai un rôle. je suis quelqu'un. j'ai de l'attention et.. enfin.. je sais pas comment le dire. mais je suis acceptée. tu dis, doucement. tu ne sais pas bien le formuler, parce que tu as été bien accueillie quand même avec tes frères, puis avec kai. alors tu ne peux pas vraiment dire le contraire. mais en même temps.. tu sais que tu manques à ros, alors que là, si tu partais, tu ne leur manquerais pas. c'est un fait. puis j'ai quelqu'un qui m'aime. t'avoues doucement en baissant la tête. c'est ce dont tu avais besoin surtout. quelqu'un qui fasse attention à toi, qui t'apporte ça.. même si c'est bizarre. malsain, certains diront. tant pis. il t'aime ros, c'est tout ce qui compte.


_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 22:50

tu vas probablement trop loin et elle va te mettre un stop avant même que tu ne t'en rendes compte. t'en sais rien. t'as pas l'impression qu'elle se renferme vraiment et ça te rassure un peu. t'avais pas envie de gâcher ce que vous êtes en train de partager, surtout que vous avez encore plein de chose à partager. il reste encore six jours après celui-là ! t'essayes de sourire et de montrer que tu veux seulement comprendre, pas forcément la juger mais... c'est un peu dur quand tu la regardes et que t'as l'impression qu'elle vient d'une autre planète alors que t'aimerais la garder là, ici, près de toi, sur ta terre... tu peux poser des questions. tu souris un peu. t'es contente. tu vas le faire alors, puisqu'elle t'y autorise. t'en as plein dans la tête, elles se battent depuis hier. le passé.. c'est pas vraiment le passé. c'est juste une autre manière. et pour ce qui est de notre époque.. notre. c'est bizarre. mais en fait, j'avais personne dans "notre époque". je ne manque à personne comme ça, alors que là-bas j'ai un rôle. je suis quelqu'un. j'ai de l'attention et.. enfin.. je sais pas comment le dire. mais je suis acceptée. t'as vraiment beaucoup de mal à comprendre. t'écoutes chaque mot avec attention. tu fais gaffes à ne pas louper une information et pourtant, il y a bien quelque chose qui cloche dans son discours. puis j'ai quelqu'un qui m'aime. ah oui, lui... lui par contre, t'as pas le droit d'en parler et t'as pas envie de t'y aventurer. tu veux seulement parler d'elle et savoir ce qu'il se passe dans sa tête... ok, d'accord... hm, t'as dit que je pouvais poser des questions alors... c'est quoi ton rôle dans cette ... communauté, c'est ça ? t'es pas certain des termes mais t'es presque sûr que c'est ce qu'elle a dit. t'es certain qu'elle pourrait avoir un rôle ici aussi... genre... être ton amie non ? c'est déjà un rôle que t'aimes beaucoup et qui ne l'obligerait pas à se couper du monde en jetant son téléphone prépayé... t'en sais rien. t'es pas très à l'aise avec cette histoire. t'as un travail là-bas ? tu fais quoi de tes journées ? raconte-moi, ça m'intéresse. ça t'intrigue surtout. t'as peur qu'elle te balance qu'elle ramasse des fleurs et les œufs des poules et qu'elle fait des potages avec les légumes du jardin. tu ne sais pas tellement si tu te mettrais à rire ou pas en réalité... parce que ça te chagrine un peu, tout ça... c'est tellement loin de toi, de ce que tu représentes. c'est presque un miracle qu'elle soit en train de te parler...

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 23:01

tu essaies de lui expliquer au mieux ce que tu ressens, ce que tu penses de tout ça. t'es pas certaine d'avoir les bons mots, les mots justes. faut dire que c'est la première fois que tu en parles avec quelqu'un.. qui ne connait pas. ça fait un an que t'es là bas, que tu n'es jamais sortie. tu ne sais pas trop comment trouver les bons mots mais tu fais l'effort pour qu'il te comprenne. t'as envie qu'il te comprenne. c'est bizarre. c'est comme ça. tu le vois parfois froncer les sourcils avant de revenir en arrière et recommencer. tu attends la suite. tu souris, un peu. ça te vient naturellement faut dire. tu n'as pas envie de te retenir. ok, d'accord... hm, t'as dit que je pouvais poser des questions alors... c'est quoi ton rôle dans cette ... communauté, c'est ça ? il reprend. tu hoches la tête. on a plutôt tendance à s'appeler une famille mais oui, on peut dire ça aussi. et c'est ce que tu dis toi, devant les autres. enfin, devant tes frères parce que t'as pas envie de leur faire du mal. t'as appris que faire du mal aux gens c'est mal. surtout ceux qui font partis de la famille. t'as un travail là-bas ? tu fais quoi de tes journées ? raconte-moi, ça m'intéresse. il reprend avec ses grands yeux qui semblent vraiment intéressés par ce que tu peux lui raconter. tu ne sais pas vraiment quoi dire pourtant. tu hausses les épaules. t'es coupée par le serveur qui débarque. il pose vos tasses fumantes et tu t'empresses de prendre la tienne entre tes doigts. pour l'instant, je n'ai pas vraiment de rôle. je ne suis pas encore une officielle. pas vraiment. alors j'apprends plus qu'autre chose. j'apprends comment devenir une femme respectable. tu lui racontes sans le regarder au début. parce que tu lui récites ce qu'on te dit là-bas. une femme respectable. une femme qui ne jure pas, qui n'insulte pas, qui ne crie pas et qui ne répond pas aussi. ces choses là avec lesquelles tu avais beaucoup de mal, faut dire. puis le travail, ça reste vague. les hommes travaillent pas mal, en dehors du coin où l'on vit. alors les femmes sont surtout là pour que tout soit en ordre. c'est.. un peu archaïque. tu peux le dire. mais ça fonctionne pas mal. tant qu'on respecte les règles. tu l'as compris à tes dépends au début. il faut respecter pour ne pas finir punie. c'est simple finalement. comme j'ai fait des études avant, je vais voir si je peux pas enseigner aux enfants. t'avoues, doucement. j'ai étudié la traduction. je voulais être interprète. je parle couramment espagnol. parlais. je parlais. tu fronces les sourcils.



_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 21:40

t'es curieux, t'aimerais bien comprendre comment elle vit et ce qu'elle fait. t'es pas certain de savoir exactement à quoi ça ressemble mais... tu peux essayer d'imaginer, au moins. on a plutôt tendance à s'appeler une famille mais oui, on peut dire ça aussi. une famille ? ça te semble un peu surréaliste... tu sais à quoi ça ressemble une famille, t'imagines que la tienne est imparfaite et que vous avez parfois un peu de mal à passer pour l'une d'elle. pourtant, tu connais le sentiment que ça procure et t'es pratiquement certain que ce n'est pas ce qu'elle ressent là-bas. on ne laisse pas les gens croire qu'ils ne sont pas égaux dans une famille... et puis... une famille... elle en a déjà une non ? elle a des frères... et ça te semble être plus important que le reste. tu oses détacher tes yeux d'elle pour remercier le serveur. pas longtemps, juste quelques secondes. tu ne peux pas t'empêcher d'être impatient. tu veux découvrir ce qu'elle te cache. pour l'instant, je n'ai pas vraiment de rôle. je ne suis pas encore une officielle. pas vraiment. alors j'apprends plus qu'autre chose. j'apprends comment devenir une femme respectable. tu fronces les sourcils. une femme respectable ? cette expression ne t'aide pas tellement à adhérer à tout ce qu'elle est en train de dire. est-ce qu'une femme n'est pas respectable si elle ne correspond pas à un modèle de vertu établi par une société rétrograde ? tu penses trop loin... ça te donne mal au crane. puis le travail, ça reste vague. les hommes travaillent pas mal, en dehors du coin où l'on vit. alors les femmes sont surtout là pour que tout soit en ordre. c'est.. un peu archaïque. tu peux le dire. mais ça fonctionne pas mal. archaïque. c'est ça le mot... t'es complètement happé par cette histoire qui te semble tirée par les cheveux. tu préférais la version espionne que tu voulais imaginer. comme j'ai fait des études avant, je vais voir si je peux pas enseigner aux enfants. j'ai étudié la traduction. je voulais être interprète. je parle couramment espagnol. parlais. je parlais. ça semble important. interprète. elle parle l'espagnol. tu soupires alors qu'elle semble ne pas vraiment être à l'ase avec ce qu'elle vient de te dire. y'a un problème avec l'espagnol ? tu demandes, en toute innocence. parce que ça t'intéresse toi, t'aimerais bien l'entendre parler, et puis... tu te dis que c'est bien dommage qu'elle ne soit pas aller jusqu'au bout de ses envies. donc... si je résume. les hommes travaillent, les femmes s'occupent des enfants... ça sonne mal quand c'est toi qui le dit. t'aimes pas beaucoup ce système... tu soupires, t'as pas envie de juger mais c'est plus fort que toi... tu sais qu'il y a des gens qui se sont battus pour que ça fonctionne autrement... je suis pas allé à l'école longtemps, mais je le sais ça ! tu lances, tu plaisantes un peu, à peine. mais tu peux pas comprendre. tu peux même pas essayer en fait. t'as envie de lui montrer qu'elle pourrait être libre ici... parce que ça te semble être une prison de tout ce qu'elle ose te dire. elle a l'air contente, pire... elle semble s'en accommoder. ce n'est pas normal...

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 17:18

tu lui racontes un peu qui tu es. ce que tu fais de tes journées mais aussi ce que tu voudrais faire. tu ne sais pas quoi ajouter. tu t'y perds vers la fin quand tu essaies de parler de ce que tu voudrais faire justement. tu as étudié l'espagnol, mais pas seulement. tu aurais voulu être traductrice en réalité, interprète aussi. pendant un temps tu te voyais suivre les grands noms du monde hispanique pour les aider et faire avancer le monde. c'était avant. y'a un problème avec l'espagnol ? tu hausses un peu les épaules. tu secoues la tête avant de regarder kai, doucement, dans les yeux. non.. enfin. moi non. mais là-bas, ils aiment pas quand je parle espagnol. c'est surtout parce qu'ils ne comprennent pas je pense. parce que tu trouves toujours des excuses, toujours. parce qu'ils sont bons. parce qu'ils ne peuvent pas être mauvais. c'est en tout cas ce dont tu es persuadée toi. donc... si je résume. les hommes travaillent, les femmes s'occupent des enfants... tu fronces un peu les sourcils. c'est pas ça. pas vraiment ça. hein ? tu te mets doucement à réfléchir. tu sais qu'il y a des gens qui se sont battus pour que ça fonctionne autrement... je suis pas allé à l'école longtemps, mais je le sais ça ! il rajoute, l'air de rien. tu ne sais pas s'il plaisante, ou pas. tu ne sais pas. tu ne sais plus grand chose. alors tu te contentes de prendre une longue gorgée de chocolat chaud pour te faire un peu de bien. tu n'as rien à répondre. rien du tout. c'est le plus triste. t'imagines oui, que beaucoup de femmes se sont battues pour.. autre chose. mais peut-être qu'elles avaient des gens autour d'elles pour les emmener dans cette direction. faut croire que tu n'as eu personne. faut croire que tu n'as pas pu faire mieux. j-je.. oui. sûrement oui. tu ne dis pas non. tu n'approuves pas non plus. tu sais que tu fais tout ce qu'on te demande, là-bas parce que t'as juste peur au fond fauve. t'as juste peur d'être retirée, d'être abandonnée, d'être virée. parce que tu ne le supporterais plus d'être mise à la porte, une fois encore. tu n'as pas envie de ça. ça te ferait bien trop mal. alors tu te fais petite et tu acceptes tout. tout ce qu'il faut pour ne pas te retrouver toute seule, simplement. j'ai rien de plus à te dire.. je.. ils comptent sur moi et.. je ferais au mieux pour garder ma place là-bas, c'est important pour moi. de ne pas être.. seule. je crois. je sais pas le formuler, mais je peux pas t'en dire plus. tu hausses un peu les épaules en fuyant son regard. t'as pas envie de voir ça, t'as pas envie de penser à cette vérité, en réalité.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 18:47

tu trouves ça dommage. de tout laisser de côté comme ça. ça ne te fait pas tellement plaisir, parce que tu penses qu'elle aurait sans doute été plus heureuse à faire ce qu'elle voulait à la base. t'en sais rien. tu te trompes peut-être... après tout, ce n'est pas le choix qu'elle a fait... non.. enfin. moi non. mais là-bas, ils aiment pas quand je parle espagnol. c'est surtout parce qu'ils ne comprennent pas je pense. tu soupires. t'imagines que ce doit être ça. en tout cas, la conclusion est simple, ces gens semblent arriérés et toi, t'es probablement pas tellement un type qui s'y ferait beaucoup.. parce que tu vis un peu trop dans ton époque et que t'as passé trop de temps à apprécier ce que tu vis ici pour tout laisser de côté. accepter la vie, comme ça... t'as du mal à comprendre... mais tu peux essayer de respecter son choix, malgré tout. t'as qu'une semaine pour apprendre à la connaître. une seule semaine pour comprendre pourquoi elle est semble si différente de ce qu'elle raconte... j-je.. oui. sûrement oui. tu hoches la tête. oui, sûrement. une certitude contre laquelle personne ne peut rien. tu l'observes boire, alors tu fais de même, parce que ça va te faire du bien après avoir passé tant de temps dans la fraîcheur de ce marché de noël. t'étais pas si sérieux dehors, mais là... t'as envie de tout comprendre, pour pouvoir réagir au mieux. j'ai rien de plus à te dire.. je.. ils comptent sur moi et.. je ferais au mieux pour garder ma place là-bas, c'est important pour moi. de ne pas être.. seule. je crois. je sais pas le formuler, mais je peux pas t'en dire plus. elle ne se sent pas si bien. tu le vois. tu n'as pas envie de lui faire du mal... tu t'en veux. tu lèves la main pour chercher la sienne, c'est naturel et puis... t'imagines que ce qu'il se passe ici, reste entre vous hein ? tu n'irais sûrement jamais trouver cette bande de fous de toute façon... autrement que pour leur dire ce que tu penses réellement de leur fonctionnement. t'as du respect pour elle, même si elle pense sûrement que ce n'est pas le cas. d'accord... c'est pas grave... tu lui dis avec un léger sourire. tu ne voulais pas la pousser de trop. tu veux seulement avoir toutes les billes pour pouvoir construire un paysage autour d'elle. j'ai juste une dernière question et après je te laisse tranquille, j'te jure. tu lances, tu promets même. tu la laisseras même te questionner toi, si elle en a envie, parce que toi aussi t'as des secrets, après tout... et que tu peux bien les livrer si de toute façon... tu ne la reverras plus jamais après... t'es heureuse ? tu lui demandes si simplement. tes yeux plongés dans les siens. elle ne pourra pas te mentir. tu sais bien quand les gens te mentent et elle, elle a toutes les difficultés du monde pour dissimulé ce qu'elle ressent, tu l'as déjà compris ça.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 21:40

tu attrapes ta tasse et tu essaies de ne pas trop réfléchir. tu n'as pas envie de penser à ça parce que tu n'as pas de réponse. oui c'est bizarre, c'est d'ailleurs ce que tu pensais au début. vraiment. tu étais persuadée que ça n'allait pas, qu'il y avait quelque chose de bizarre mais ros a su te rassurer et depuis.. tu vas mieux. tu te sens biens. tu es à l'aise et tu sais ce que tu dois faire pour ne décevoir personne. tu sais qu'aujourd'hui, ce que tu fais ici, avec kai, c'est pas bien. tu souffles un coup, la tasse que tu reposes en même temps que des mots qui sortent. tu essaies de lui expliquer au mieux mais tu ne sais pas faire mieux. c'est presque trop triste. tu trouves. tu sens un contact. tu relèves la tête pour voir sa main sur la tienne. c'est rassurant. c'est apaisant même. c'est comme s'il ne voulait pas trop te pousser à bout en réalité, alors tu le regardes. tu retrouves ses yeux, instantanément. d'accord... c'est pas grave... il te lance, doucement. tu hoches un peu la tête. tu voudrais lui sourire mais tu n'y arrives pas pour le moment. tu n'arrives pas à dire quoique ce soit. j'ai juste une dernière question et après je te laisse tranquille, j'te jure. il lance. tu hoches la tête, de haut en bas. c'est bizarre mais tu ne peux pas le lui refuser. tu ne saurais pas lui dire non, à lui. t'as pas envie de le décevoir, et pourtant tu ne le connais même pas. tu ne sais rien de lui. pas grand chose. à part sa famille. ses frères et soeurs. brooklyn. tu ne sais pas grand chose non. mais tu lui fais confiance. t'es heureuse ? son regard a capté le tien, tu ne peux pas tourner les yeux, tu ne peux pas mentir non plus. tu réfléchis à la question. j-je.. tu tentes. ça te semble flou. t'es un peu perdue sur le coup. tu ne t'attendais pas à une telle question. oui. tu mens, d'abord, avant de reprendre. enfin.. je vais l'être. bientôt. je serai heureuse. tu dis, ça semble plus simple, plus censé aussi dans ce sens là. tu ne l'es pas encore.. presque. y'a encore des choses qui ne roulent pas.. mais tu vas le devenir hein ? et toi ? tu rajoutes. tu ne sais pas pourquoi. sûrement pour changer de sujet, pour ne plus être au centre de la conversation. t'as aussi envie de le découvrir. il ne te reste plus que six petits jours. il a toujours sa main sur la tienne et tu apprécies. tu la trouves rassurante.



_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 21:58

ce n'est pas une question piège. ça devrait être logique, d'un coup. et t'as ta réponse en un seul coup d'oeil. tu le sais. tu le sens. parce qu'elle ne répond pas tout de suite. parce que tu vois la panique passer dans ses yeux. tu sais qu'elle a envie de te mentir, une seconde. mais qu'elle ne peut pas, parce qu'on lui a dit que mentir, ce n'est pas bien. tu te demandes ce qu'ils font réellement aux gens. ceux qui viennent de l'extérieur, ceux qui ont grandi dans ton époque. tu te demandes comment ça se passe, depuis le début. mais t'as promis que ce serait la dernière question, parce que c'est trop, tu le sais et que tu risquerais bien par finir par la braquer. tu ne voudrais pas qu'elle refuse de passer le reste de la semaine avec toi. ça devient trop important à tes yeux, comme le lien qu'il lui reste avec la vraie vie, au moins pendant les quelques jours qu'il reste... j-je.. elle hésite trop. t'as déjà compris de toute façon. oui. elle ose te dire. elle ment. et tu ne dis rien, parce que tu sais que ça va venir. c'est comme si tu la connaissais déjà trop bien. tu ne sais pas ce qu'il se passe ici, entre vous. mais tu trouves ça fort, sur le moment... enfin.. je vais l'être. bientôt. je serai heureuse. essaye-t-elle de te convaincre ? ou de se convaincre elle-même ? ça ne semble pas si simple, de ton point de vue. elle ne le sera pas hein ? tu l'espères, de tout ton coeur, mais tu doutes que ça arrive... et toi ? tu soupires dans un léger rire. te retourner la question, belle pirouette. tu souris, tu vas la laisser tranquille, tu l'as promis. et t'imagines que c'est ton tour un peu, de te livrer... ma copine m'a quitté pour rentrer en australie. tu lui lances, vous étiez ensemble depuis presque un an, c'était bien, et t'avais l'impression d'être heureux. tu t'en veux de ne pas avoir vu que son pays lui manquait plus que toi, tu aurais pu lui manquer si elle te laissait derrière elle. elle savait bien que tu ne pourrais pas partir, pas aussi loin de tes frères et soeurs. t'es trop bon envers eux, sans doute... alors elle est partie. et t'es resté. c'est dur pour l'instant mais... je pense que je finirais par être heureux aussi. tu dis, en haussant les épaules. t'y arriveras. t'es confiant. t'as réussi à te remettre de ta séparation avec marlow, elle qui semblait être la femme de ta vie... elle semble bien loin maintenant. tellement lointaine.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 22:15

tu essaies, vraiment. tu te pensais heureuse, en tout cas. tu le pensais avant de venir à trois-rivières. c'est pour cette raison que tu as voulu partir, vite et retrouver ros. parce que tu pensais que ça venait d'ici, de cette ville. puis finalement, tu ne sais plus. t'es de plus en plus à l'ouest et ça ne fait que deux jours. alors tu vas attendre le reste. tu vas attendre les jours suivants et tu verras bien ce qu'il se passe. tu souffles, un coup. il rit quand tu lui retournes la question. il vient de comprendre que tu changes de sujet. en même temps question subtilité ce n'était pas ça. alors il accepte quand même et pour ça tu le remercies silencieusement avec un léger sourire. ma copine m'a quitté pour rentrer en australie. il te lance alors, alors que tu ouvres grand tes yeux. c'est beaucoup ça. c'est trop grand aussi. ça te semble en tout cas. c'est dur pour l'instant mais... je pense que je finirais par être heureux aussi. il rajoute, doucement. tu l'observes. tu passes ta main qui était dessous la sienne pour la déposer dessus. tu la déposes là, sur ses doigts et tu souris un peu. un sourire compatissant. c'est pas simple, d'être abandonnée. tu murmures doucement. parce que tu l'as vécu. pas sur ce plan là. t'as jamais vraiment eu quelqu'un à qui tenir au point de l'aimer. avant ros, évidemment. mais tu as été abandonné. vraiment. pas tes frères. ils ne voulaient pas de toi et tu t'en es jamais remis en réalité. c'est pour ça que tu as quitté brooklyn pour venir ici ? tu demandes, tu oses, parce qu'il t'a quand même posé beaucoup de question. alors tu penses que c'est à ton jour de lui balancer ce que tu crois, ce que tu penses. tu ne sais pas si tu en fais trop, où si tu vas le gêner. t'es pas certaines qu'il puisse être gêné pourtant. tu l'aimais.. ta copine ? ça, par contre, c'est sûrement trop. sur le coup. tu devrais faire attention, mais c'est trop tard. il a touché ton coeur, tes pensées, il est temps que t'en fasse de même en ce qui le concerne. c'est en tout cas ce que tu penses faire.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 22:53

tu n'attends pas tellement d'elle qu'elle compatisse. tu sais bien qu'elle va le faire quand même et qu'elle prendra même le temps d'essayer de comprendre ce que tu ressens mais... t'es pas si malheureux que ça. c'est comme... une habitude que tu as fini par prendre avec le temps. ollie n'a pas été la première, après tout... t'apprécies quand même ses gestes. tu baisses même les yeux sur vos mains, en te demandant si elle a réellement le droit de faire ça, si elle brave le danger pour te donner un peu de force. ça marche en tout cas... et tu lui souris, pour lui montrer que tu ne vas pas mal, malgré tout. c'est pas simple, d'être abandonnée. non, effectivement. et t'imagines que c'est un sentiment que vous connaissez bien, vous, les abberline. tous abandonnés par vos pères, les uns et les autres... tous un peu abandonnés par contre mère aussi, sans qu'elle ne s'en rende compte réellement, trop bourrée pour faire preuve de jugeote. tu ne lui en veux plus maintenant, t'es passé par delà toutes ces choses-là. c'est pour ça que tu as quitté brooklyn pour venir ici ? tu hoches un peu la tête, ça semble évident. à part tes frères et ta soeur, il n'y a plus grand chose qui te retenait à brooklyn. t'es pas né là-bas, tu n'as fait que suivre ta famille et à ton âge, aujourd'hui, t'imagines que t'es capable de voler aussi de tes propres ailes, du moment que ce n'est pas jusqu'en australie. tu l'aimais.. ta copine ? tu te demandes si c'est une question piège, une seconde. parce que ça te parait évident, sur le coup. t'imagines que ce n'est pas évident pour tout le monde... mais toi, quand t'es avec quelqu'un c'est que tu l'aimes, profondément. t'espères que son mec l'aime comme ça, vu tout ce qu'elle sacrifie pour lui. tu hoches la tête, du coup. t'as pas envie de mentir et puis.. à quoi bon hein ? c'est toi, comme tu es. ouais, je l'aimais. vraiment... mais ça compte plus vraiment aujourd'hui... j'pense que si ça me fait déjà plus rien, c'est que je devais pas l'aimer assez. tu lui dis. parce que t'y a souvent pensé. et que t'as pas des réponses pour tout mais que ça, ça semble évident pour le coup...

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Déc - 23:05

est-ce qu'il l'aimait sa copine ? est-ce que c'est pour ça qu'il est parti lui aussi, parce qu'il n'avait plus grand chose là-bas, chez lui. ou presque chez lui. c'est ce que tu comprends dans son hochement de tête avant de continuer avec tes questions. il ne semble pas perturbé. il te répond. il fait l'effort et ça te plaît cette conversation à coeur ouvert. comme si finalement c'st ce dont tu avais besoin. c'est ce que tu crois en tout cas. tu le regardes, t'es accrochée à ses lèvres. ses lèvres pulpeuses. quoi ? non. t'es perdue quelques secondes mais heureusement il te ramène à la réalité en te répondant. ouais, je l'aimais. vraiment... mais ça compte plus vraiment aujourd'hui... j'pense que si ça me fait déjà plus rien, c'est que je devais pas l'aimer assez. . tu hoches un peu la tête en serrant encore ses doigts entre les tiens avant de le relâcher. tu n'as pas le droit de trop en faire non plus, hein. alors c'est tout ce que tu feras, simplement. tu lui souris, un petit peu avant de venir terminer ta tasse en même temps que lui. quand tu vois qu'il a une légère traînée sur le coin des lèvres, tu ne peux pas t'empêcher d'agir. parce que ça semble être une habitude avec kai, de ne pas réfléchir. de ne pas penser convenablement. alors t'y arrives pas. tu ne te retiens pas quand tu te baisses et que tu passes doucement ta main au coin de ses lèvres pour effacer ce qu'il y a, juste là. tu vois son regard, après et tu te remets bien vite en palce. hm.. désolée.. tu avais une.. un peu de crème là.  tu dis, pour te dédouaner, pour expliquer tes gestes sans être certaine que ça fonctionne vraiment. tu ne sais pas quoi faire de plus.. alors tu souffles un coup avant de regarder ailleurs. t'as l'impression qu'il.. n'y a que des couples, non ? sauf vous. vous deux.. même si.. on pourrait penser.. que.. tu sursautes quand tu entends ton téléphone sonner et devant la pression du moment tu raccroches directement avant de poser ta main sur ta bouche. t'es surprise de ton geste, vraiment. mierda.  tu lances. et tu refais des gros yeux. qu'est-ce que tu viens de dire ? de l'espagnol ? et un gros mot ? en même temps ! bravo fauve. tu secoues la tête et tu ne sais pas ce qu'il se passe mais tu te mets à rire. vraiment. comme une libération. tu éclates de rire. de la situation. de ta réaction. de tout, en même temps et ça te fait du bien même si tu dois passer pour une folle.


_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 0:04

ça ne te dérange pas de parler d'ollie. tu l'as aimé. c'était bien, le temps que ça a duré. maintenant c'est terminé et t'imagines que si c'est ce qu'elle voulait, tu finira par trouver aussi ton bonheur, d'une manière ou d'un autre. tu souris, tu vois bien la sollicitude dans ses yeux et dans ses gestes. tu peux être honnête toi aussi, et te livrer, même si vous n'avez visiblement pas du tout la même vie tous les deux. tu termines ton café rapidement, t'aimes pas quand c'est froid. tu lui souris et tu ne t'attends pas le moins du monde à ce qu'elle se penche pour approcher sa main de ton visage. tu ne l'aurais jamais imaginer, même pas dans tes rêves. t'avais compris. juste une main près de la sienne, de temps en temps. tu n'aurais pas demandé plus, jamais... par respect pour ses croyances un peu folles. même si t'as plus tellement envie de les respecter dans le fond. parce que son contact est plus fou encore, et que tu ne comprends pas, sur le coup. elle semble reprendre ses esprits si vite. t'as eu l'impression d'apercevoir une autre fille tout à coup. hm.. désolée.. tu avais une.. un peu de crème là. un peu de crème. ouais. tu la regardes, elle est gênée. elle est différente. et ça ne fait qu'empirer quand tu l'observes sursauter face à la sonnerie de son téléphone et ignorer l'appel, purement et simplement. ce ne sont que des surprises, les unes après les autres. c'est déstabilisant. mierda. tout se passe très vite et en même temps. t'as l'impression d'assister à un ralenti. son rire te réveille un peu, et te surprend d'autant plus. qu'est-ce qu'il lui arrive ? tu secoues un peu la tête, avec un sourire. est-ce qu'elle réalise seulement ce qu'elle fait ? ok debout... j'crois que t'es prête pour la suite. tu lances en l'attrapant par la main. tu la laisses s'habiller alors que tu fais tomber quelques billets sur la table. c'est pour toi. et puis... t'arrives facilement à deviner qu'elle ne doit pas tellement gérer l'argent chez les siens et qu'on a dû lui donner une bourse avec quelques deniers pour pouvoir survivre à la ville, pour quelques graines et un potage, de quoi la sécher jusqu'à ce qu'elle rentre chez les fous. tu te penches derrière elle alors que vous vous dirigez vers la sortie. j'aime mieux quand t'es comme ça. tu souffles à son oreille avant de glisser un bras autour de ses épaules pour l'attirer dehors. t'as vu qu'il y avait une piste de luge, pas loin. t'as envie de faire ça. ça fait tellement longtemps... et en même temps, la glisse, la vitesse, tout ça, c'est un peu ton quotidien. ce serait comme la faire entrer dans ta vie, un peu plus, sans même qu'elle ne s'en rendre compte.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : charleen w.
✩ crédits : balaclava (avatart) alittlebitofrain (icons)
★ âge : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 0:19

qu'est-ce qui t'arrive ? t'en sais rien. c'est comme si les lois s'effçaient, comme si les règles apprises depuis une année disparaissait les unes après les autres par sa simple présence. t'es pas heureuse pas encore. mais tu vas l'être, hein. tu vas l'être là-bas. c'est ce que tu essaies de te persuadée. pourtant tu as tes doigts qui électrisent contre sa peau. c'est comme un courant, comme un coup de tonnerre. tu devrais pas. tu t'en rends compte. au même moment ton téléphone qui sonne. concours de circonstance. ou pas. il n'y a que lui qui a ton numéro. ça résonne dans ta tête. ça sonne le mal. si fort. trop fort. que t'en perds tes mots, ton latin, ou plutôt tu le retrouves en jurant en espagnol comme t'en avais l'habitude. avant. t'en ris. vraiment. c'est la pression, ou pas. t'en sais rien. mais tu ris, de toi, de la situation, de ce que tu fais. tu viens d'enchaîner des gestes.. qui te ferait pourrir dans un cachot si tu étais là-bas. loin. tu n'as pas le temps d'y penser que kai prend la situation en main. il attrape ta main, te fait te lever. ok debout... j'crois que t'es prête pour la suite. tu hoches un peu la tête. dans l'empressement tu remets ton bonnet et ta veste et déjà vous sortez en l'ayant vu laisser quelques billets. tu lui souris sur le coup avant d'être poussée vers la sortie. j'aime mieux quand t'es comme ça. tu l'entends, il est juste là, dans ton dos. tu souris en sentant son bras sur tes épaules. tu souris un peu plus. c'est entièrement ta faute.  tu lui assures. sa faute. ou grâce à lui. ils diraient sa faute. lui pensera que c'est grâce à lui évidemment. c'est ce que tu penses en le regardant du coin de l'oeil. tu le suis, il te guide jusqu'à ce que vous arriviez là, devant les pistes de luge. tu le regardes. tu veux en faire ?  tu vois qu'il sourit. évidemment qu'il veut ! avec toi en plus. tu l'entraînes sans plus attendre une fois que vous avez une luge. les femmes d'abord voyons.  tu lances et te voilà déjà à partir toute seule pour faire la descente. tu lui montres.. quoi au juste ? ce dont tu es capable ? t'es pas juste la fille qui cuisine des graines. tu ne l'étais pas avant et faut croire que kai ramène doucement mais sûrement cette nana là. tu ris et tu cris un peu jusqu'à arriver en vas. tu te secoues pour faire tomber la neige avant de remonter rapidement en haut pour lui ramener la planche. tu crois qu'on peut en faire en même temps ?  tu rajoutes, à moitié essoufflée d'avoir remontée si rapidement. tu observes autour de toi, les gens semblent respecter les règles, mais toi, t'as pas envie aujourd'hui. là, maintenant. t'as plus envie. viens.  et tu reprends sa main pour le traîner avec toi. t'as pas peur de descendre vite, t'as pas peur de tomber non plus. t'as plus peur fauve.

_________________


et souvent le soir, elle en perd la raison,
les étoiles n'entendent pas ses vœux,
elle a tellement fixé l'horizon,
que ses yeux sont devenus bleus.


Dernière édition par Fauve Herrerias le Dim 9 Déc - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 113 ✩ avatar : don benjamin.
✩ crédits : self.
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 0:51

tu te sens bien tout à coup. vous faites partie du même monde et t'imagines que ça doit lui faire du bien à elle aussi. tu n'oses pas lui demander, elle finira bien par s'en rendre compte elle-même hein ? c'est entièrement ta faute. ou grâce à toi, à l'évidence. tu la préfère comme ça, c'est un mal pour un bien. c'est la première fois de ta vie que t'es heureux d'entendre quelques mots d'espagnol. tu l'as compris en plus, celui-là. ça te fait plaisir de la voir comme ça. t'as l'impression qu'elle s'exprime, pour une fois. et tu en peux t'empêcher de l'observer alors que vous arrivez devant les pistes de luge. tu veux voir à quoi ça ressemble, dans ses yeux. et ça ressemble à des souvenirs lointains, exactement comme dans ta tête. tu veux en faire ? quelle question. c'est pour ça que tu es là, non ? et puis en plus, t'as bien l'impression qu'elle en a envie aussi. du moins, elle ne semble pas reculer alors qu'elle s'empresse de monter, à tes côtés. t'es bien content que ça ne se déroule pas exactement comme tu le pensais. t'avais pas envie de le forcer, t'étais loin de te douter qu'elle serait partante... plus que partante même... les femmes d'abord voyons. tu lèves les mains, et tu la laisses passer avec une faible révérence. les dames d'abord, elle a raison, et t'es bien content qu'elle le fasse remarquer, elle-même. tu l'observes faire, tu croises même les bras en te disant qu'elle apprécie ce qu'elle est en train de faire. t'es content. juste là, même sans avoir glissé à ton tour. tu la suis du regard, jusqu'à ce qu'elle revienne jusqu'à toi. tu crois qu'on peut en faire en même temps ? viens. tu rigoles un peu. tu la suis. tu fais ce qu'elle veut. t'en as rien à faire, ça ne te fait pas peur toi. tu pourrais dire que tu n'as peur de rien mais t'es pas certain que ce soit vrai. t'as peur e beaucoup de chose, mais t'en assumes pas beaucoup. tu la laisses faire, tu la suis et tu ris, bon dieu... tu ris alors que vous glissez, tous les deux. tu tombes. et tu penses une seconde que ce n'est rien. t'en ris même parce que t'es ridicule mais vous l'êtes tous ici. c'est un hasard, un joyeux hasard basé sur l'équilibre. tu ne comprends que lorsque tu veux poser ta main sur la neige dure pour pouvoir te redresser. ça fait un mal de chien. tu l'as pas senti sur le coup, parce qu'il fait froid et que tu t'amusais mais... t'as mal, vraiment mal, et ça fait à peine un an que t'étais encore dans le plâtre après ta chute en moto. tu serres ton bras contre toi. il ne manquait plus que ça. c'est bien ta veine. tu la cherches du regard fauve. tu t'en veux de déjà mettre un terme à la récréation. t'as jamais eu les os très solide faut dire. t'es le gosse qui se cassait toujours tout lorsqu'il était gamin. c'est bien pour cette raison que tu finis toujours par te faire mal encore et toujours aux mêmes endroits.

_________________
~ ~ i just want to drink tequila with my friends.
i'm so defeated, i just want this shit to end.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

jeux denses.



Page 1 sur 3 ~ Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jeux méditerranéens 2009
» jeux olympique jeune tennis de table
» jeux axe de fusee
» Jeux Olympiques 2010
» Jeux Olympiques d'hiver de Turin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: PUP V11 :: rp terminés-