AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

electricity.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 18:21

la vie n'est pas simple pour les fêtes. t'es censé trouver un cadeau pour chacun de tes frères et soeurs mais t'as surtout l'impression toujours de ne pas leur avoir parlé depuis l'année dernière... t'es pas très doué pour ça, t'imagines que tu t'en fous un peu trop... pourtant, les choses changent, on dirait. tu ne sais pas très bien comment vivre l'avenir mais pour l'instant, ça te plait comme ça, et t'essayes de ne pas trop tirer sur la corde. tu soupires alors que tu regardes autour de toi. t'es pas trop hésité pour noé. tu sais à peu près ce que tu aimais à son âge... nora et gen en revanche. tu commences désespérer de trouver une idée brillante pour leur faire plaisir. tu sais que tu seras toujours le frère le plus nul de l'univers mais soit, tu peux au moins essayer de faire des efforts. tu pestes alors que tu hésites entre deux couleurs. tu te demandes si nora préférerait du rouge ou du violet. t'essayes de penser à elle, à ce qu'elle porte en général mais tu ne fais pas attention à ces choses là toi... elle est sans doute la seule qui n'a pas été pourrie par le sang de lemieux d'ailleurs. c'est elle qui te parlait d'amour, n'est-ce pas ? si elle savait seulement ce qu'amal t'a fait faire... elle n'en croirait sûrement pas ses oreilles... amal avec qui tu as promis de jouer le jeu encore quelques semaines pour lui rendre la pareille. tu sais que tu n'aurais jamais fait ça pour elle, si ça avait pu être le cas, tu sais qu'elle a meilleur fond qu toi, au final... et tu sais aussi que tu lui dois bien ça... c'est grâce à elle que t'as eu le courage d'aller jusqu'au bout. et même si t'es pas sûr que ça mène quelque part un jour, tu penses aux jours heureux que tu te prévois de vivre pour un avenir proche, en tout cas...

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 19:07

c’est étrange, c’est différent, tu ne sais pas trop quoi en penser…c’est étrange, c’est pas comme avant. t’as pas tenté de t’habiller trop sexy pour le faire disjoncter, t’es même assez couverte pour une fois, la faute au froid ou une envie de simplicité parce que t’as plus rien à prouver, parce que c’est la fin qui s’annonce. le dernier mois avant la fin des temps, avant que le monde ne se sépare en deux. avant que tu ne sois qu’une célibataire profitant de sa vie, tu ne trouveras personne pour prendre cette place vide, personne que tu ne pourras détester aussi bien que paul… le froid et la neige sont de sorties et pourtant tes bottes sont bien hautes, ton jean bien moulé et ton manteau bien chaud. elégance, sexytude et ce brin de folie qui te caractérise… t’es charmante même sans faire trop d’efforts… t’es là, en train de le rejoindre, pour jouer la divine comédie… t’approches, tes mains qui viennent se poser sur ses yeux. « ne te retourne pas, je suis nue. » que tu glisses tout en déposant un baiser dans sa nuque, un automatisme difficile à perdre et puis, il faut bien jouer le jeu pour les passants, pour que personne ne se doute que le cœur de paul lemieux à trouver preneuse et que cette dernière n’est pas toi… tu enlèves finalement les mains pour venir saisir la sienne, parce que tu dois feindre, parce que tu ne vas pas trop l’embrasser, seulement en cas de nécessité, pour ne pas détruire sa belle histoire en train de naître. « faut bien montrer combien tu m’aimes pour notre public. » que tu glisses doucement, accompagné d’un clin d’œil pour expliquer ce geste tendre qui ne vous ressemble pas mais c’est comme ça, le public, le monde, feindre pour qu’il vive son histoire… pour ta tranquillité… « quel est le terrible dilemme qui tente retenir ton attention avec tellement de force que tu ne poses même pas les yeux sur moi. » t’es piquante, comme d’habitude, tu ne pas te transformer, pas tout de suite, t’as des tas de questions à poser sur dafné surtout mais tu vas attendre, un peu, un tout petit peu… assez pour l’embêter encore, assez pour continuer cette fausseté dans laquelle tu te complais tout de même avec la force de l’habitude…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Déc - 9:17

tu doutes de tout, tu ne sais pas comment choisir. tu sais que tes soeurs n'ont déjà pas grand estime de toi alors si tu ne sais pas leur offrir quelque chose qui leur plait, tu passeras encore inévitablement pour un gros nul. ce que tu es sans doute d'ailleurs... t'as le chic pour oublier les anniversaires et ne pas penser à eux, la plupart du temps... t'es surpris quand des miens s'aventurent sur ton visage. tu comprends sa présence directement. tu sais. tu la connais, tu commençais du moins... jusqu'à ce que tu te rendes compte qu'elle est bien d'autres choses que tu pensais, jusque-là. ne te retourne pas, je suis nue. classique amal. tu frisonnes au contact de ses lèvres dans ta nuque. tu ne sais plus ce que ça peut bien vouloir dire... t'imagines rien, tu la laisses seulement entrer dans ton espace vital, laissant ta main apprivoiser la sienne. faut bien montrer combien tu m’aimes pour notre public. tu souris un peu, malgré toi. tu ne comprends pas ce qu'il se passe, pourquoi elle continue de faire ça pour toi... t'en sais rien. t'as arrêté de la comprendre lorsque tu l'as laissé dans l'ascenseur, en bas de son immeuble. tu te penches, pour poser un baiser sur sa joue. tu peux faire des efforts hein ? parce que c'est différent, grâce à elle. quel est le terrible dilemme qui tente retenir ton attention avec tellement de force que tu ne poses même pas les yeux sur moi. tu tournes la tête vers elle. elle ne te parait plus si... terrible maintenant. c'est différent, t'imagines. t'as plus de haine, plus de méfiance. t'es juste... différent. je cherche un cadeau pour nora et gen, pour noël... tu tournes la tête vers elle, pour lui faire plaisir, au moins. après ce qu'elle a fait pour toi. t'imagines pas une seconde être capable de lui rendre, t'as pas tellement d'empathie. t'es même franchement égoïste parfois... tu soupires. je les connais pas tellement du coup... c'est dur et tu sais pas comment leur faire plaisir. tu ne sais pas si c'est ce qu'elles attendent de toi, de toute façon. elles n'attendent peut-être plus rien aujourd'hui. tu ne t'es jamais vraiment illustré comme le frère du mois...

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Déc - 10:18

t’aimes le taquiner, t’apprécies ça, surtout maintenant que la haine semble s’être évaporée entre vous, comme si elle n’existait que parce qu’il tentait d’être comme toi, un sans cœur… maintenant, tout est différent, maintenant, vous arrivez à converser, à agir presque comme des adultes, ça pourrait presque en devenir inquiétant… vous ne criez pas, tu sens sa bouche contre ta joue, ça te fait rire, tu ris parce que c’est tellement idiot, tellement pas vous…. ça n’a jamais été vous, les baisers endiablés oui mais les trucs tout tendre, c’est étrange, différent, presque dérangeant et en même temps normal ? t’en sais rien, tu vois qu’il fait un effort, qu’il tente en tout cas même si tu restes certainement une putain d’énigme… parce qu’il a jamais su te comprendre paul, il a jamais cherché et tu ne lui en jamais donné les clés mais maintenant vous allez devoir parler, vraiment ? vous ne pouvez pas passer votre temps à vous regarder dans le blanc des yeux, vous avez plus la baise pour échapper à la discussion… « je cherche un cadeau pour nora et gen, pour noël... » qu’il t’annonce, il te parle, vraiment, il te dis les choses comme il les pense et ça te surprend… c’est comme si vous aviez ouvert une nouvelle porte que vous ne pensiez jamais découvrir, jamais comprendre non plus… tu souris, tu souris avec paul et ça te semble tellement anormal mais là, tu peux pas faire autrement, il est différent. il te fait penser à son petit frère, pour peu, t’aurais envie de passer une main dans ses cheveux pour les ébouriffer un petit peu… « je les connais pas tellement du coup... » qu’il t’avoue et tu sens que dans le fond ça le peine un peu. « je connais pas tellement ma sœur non plus… » que tu lui avoues, tu sais pas pourquoi tu lui dis ça, sans doute pour lui montrer que vous seriez surement en compétition pour le titre de pire frère et sœur de l’année… sans aucun doute… « mais tu as de la chance parce que ce sont des filles et que je suis une fille donc je vais pouvoir t’aider à choisir ce qui va leur plaire : un bijoux ça fait toujours plaisir. » que tu viens dire tout en l’entrainant de forces vers une échoppe avec de beaux bijoux. « et peut-être que tu pourrais aussi leur écrire une carte ? tu sais, pour leur montrer que tu penses à elle, que derrière toute cette façade de gros connard, il y a un petit nounours au cœur tendre, tu ferais un effort pour elle et ça leur ferait surement plaisir… » t’es en train de devenir sa putain de conseillère, t’en reviens pas toi-même. « si tu veux me faire plaisir pour noël, une jolie paire de boucles d’oreille avec de beaux gros diamants. » que tu lâches, pour détendre l’atmosphère pour avoir moins cette sensation de proximité qui s’installe, un petit malaise que tu comprends pas…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Déc - 23:36

être normal avec amal, ça ne semble pas très normal. t'es pas mal à l'aise mais tu sens bien que quelque chose cloche et t'as pas envie de mettre le doigt dessus. à quoi bon ? t'as plus envie de te battre, ni même de la provoquer. ça semble être terminé, tout ça... je connais pas tellement ma sœur non plus… tu tournes la tête vers elle. tu fronces les sourcils. c'est bien la première fois qu'elle te parle de sa soeur, ou de sa famille... t'es surpris. agréablement surpris... pas que ça arrange réellement ton histoire d'ailleurs, parce que ça ne va pas t'aider à trouver un cadeau pour les tiennes ça... mais tu as de la chance parce que ce sont des filles et que je suis une fille donc je vais pouvoir t’aider à choisir ce qui va leur plaire : un bijou ça fait toujours plaisir. un bijou, hm... t'es pas sûr. t'en sais rien. t'as peur de prendre des trucs qu'elles ne porteront jamais. à quoi bon hein ? puis ça viendra de toi, en plus de ça... pourtant tu la suis amal, tu la laisses prendre les choses en main, tranquillement. et peut-être que tu pourrais aussi leur écrire une carte ? tu sais, pour leur montrer que tu penses à elle, que derrière toute cette façade de gros connard, il y a un petit nounours au cœur tendre, tu ferais un effort pour elle et ça leur ferait surement plaisir… tu hausses un sourcil, est-ce qu'elle parle sérieusement là ? si tu veux me faire plaisir pour noël, une jolie paire de boucles d’oreille avec de beaux gros diamants. tu souris franchement maintenant alors que tu tournes la tête vers elle. c'est agréable de ne pas se battre hein ? c'est troublant... mais agréable. si je vous achète les trois mêmes ça va ? tu demandes, juste pour l'emmerder un peu... tu sais que ça n'ira pas. ça ne se fait pas hein ? t'es pas ce genre de con, non plus... tu m'as déjà vu écrire une carte ? je préfère être un gros connard... elles ont plus l'habitude. tu ajoutes même, pas de gaieté de coeur mais... c'est plus facile que de devoir faire les choses correctement, comme si tu devais vraiment entretenir ces relations fraternelles. tu sais qu'elles t'en ont toutes les deux voulu, un jour ou l'autre, parce que t'es pas le grand frère qu'elles auraient aimé avoir...

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Déc - 17:16

t’avouais un secret, ça n’en était pas forcément un finalement, c’est seulement que tu ne parlais pas de ça amal, que t’en parlais jamais et encore moi avec paul, ça paraissait être la dernière personne avec qui communiquer ce genre d’informations mais tu le faisais, en cet instant, à ce moment sans vraiment savoir le pourquoi ou le comment… alors tu préfères te concentrer sur ce que tu sais faire, le guider dans ses achats, tu sais ce qui fait plaisir et t’as cette idée qui vient, tu vois son regard, tu le comprends, ça te donne presque envie de rire et en même temps ça te met mal à l’aise parce qu’il sait.. parce qu’il a conscience que sortir ça, de ta bouche, pour lui, c’est pas dans la normalité, c’est pas dans votre normalité en tout cas… alors tu laisses l’humour venir prendre de la place, c’est plus facile hein ! c’est mieux quand l’humour s’en mêle même si tu le prendrais même s’il ne prenait pas la peine de te gâter au moins rien qu’un peu après tout ce que tu fais pour lui, tout ce que tu devrais pas faire dans le fond mais qui vient quand même. « si je vous achète les trois mêmes ça va ?» qu’il vient dire et tu ne peux t’empêcher de montrer ton majeur même si tu te doutes bien qu’il dit ça pour t’embêter mais ça en devient presque gentil et ça, c’est pas normal entre vous… « ça ira si bien que tu seras incapable de t’asseoir pendant des semaines parce que je t’aurais enfoncer les trois paires au fond de ton postérieur. » que tu viens dire avant de lui tirer la langue, tu ne sais pas trop ce qui te prend, t’en ris même et c’est toujours pas normal. « t’es bien trop intelligent pour commettre un tel impair… » merde tu finis par le complimenter en plus… «tu m'as déjà vu écrire une carte ? je préfère être un gros connard... elles ont plus l'habitude. » tu le vois, il a l’air tellement penaud, tellement perdu avec lui-même sans trop savoir quoi faire, comment agir. « ne va pas me faire croire que tu es un illettré paul. » que tu commences à dire tout en ne lâchant, pas son regard… « et puis, t’as fait un pas en avant en mettant tes couilles sur la table, serait peut-être temps de faire un second en leur parlant vraiment ? en exprimant de ce mot, tout ce qu’elles auraient aimé entendre de ta part, tout ce que tu ressens surement là. » que tu viens dire tout en posant ta main à l’emplacement de son cœur… « tu ne peux plus me mentir paul, je sais que tu en as un alors pourquoi refuser à tes sœurs le privilège de le savoir ? » que tu viens demander… bordel qu’est-ce qui te prend…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Déc - 23:21

c'est bizarre. ça ne vous ressemble pas. ça semble sincère pour une fois, et ça vient naturellement. tu sais toujours bien comment la faire enrager, ça, ça ne change pas, à l'évidence. ça te fait même marrer en réalité. tu le vois parfaitement, son doigt, et tu ne le prends pas mal. pour une fois. ça ira si bien que tu seras incapable de t’asseoir pendant des semaines parce que je t’aurais enfoncer les trois paires au fond de ton postérieur. c'est menaçant mais pas menaçant comme amal l'est en général et ça, c'est presque un exploit que tu ne pensais pas cette femme capable d'atteindre un jour... elle est normale, presque agréable. ça devrait t'inquiéter non ? t’es bien trop intelligent pour commettre un tel impair… tu hausses un peu les sourcils en soupirant. ça, tu ne sais pas vraiment. tu te trompes déjà sur le jour de leurs anniversaires alors faire une connerie de ce genre, ça ne surprendrait personne, n'est-ce pas ? même écrire une carte, ça te semble trop et impensable... ne va pas me faire croire que tu es un illettré paul. et puis, t’as fait un pas en avant en mettant tes couilles sur la table, serait peut-être temps de faire un second en leur parlant vraiment ? en exprimant de ce mot, tout ce qu’elles auraient aimé entendre de ta part, tout ce que tu ressens surement là. tu fronces un peu les sourcils. elle devient à nouveau sérieuse, si rapidement. tu savais qu'elle se servirait encore de ça... elle est plus maligne qu'elle ne le montre, habituellement... tu ne pensais seulement pas que ce serait pour que tu renoues le lien avec tes soeurs. tu ne peux plus me mentir paul, je sais que tu en as un alors pourquoi refuser à tes sœurs le privilège de le savoir ? tu glisses ta main sur la sienne pour qu'elle arrête de le pointer comme ça. t'as pas envie qu'elle attire l'attention sur lui, c'est mieux quand on pense que tu n'as pas de coeur ! si elles le savent, elle feront comme toi, elles n'arrêteront pas de me rappeler que j'en ai un et ça risquerait de devenir franchement pénible. tu lances, tes yeux dans les siens. parce que tu sais qu'elle va sans doute finir par te faire chier avec ça... à en parler tout le temps, à déployer ses armes, comme ça... pour faire le bien, comme le mal.

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Déc - 16:26

ça devrait pas exister mais peut-être que si, peut-être qu’ils faillaient de telles conditions pour que les choses existent de la sorte… qu’elles ne pouvaient le faire que dans de telles conditions ? tu n’en sais rien, tu n’as pas envie de penser tellement, trop, tu vois seulement qu’il devrait faire un geste pur ses sœurs, leur montrer qu’il peut avoir un cœur, qu’elles comptent au moins rien qu’un peu et tu es certaine que ça va fonctionner… qu’agir de la sorte ça va l’aider dans le fond, bien plus que ce qu’il ne pense, que ce dont il a conscience… et t’aimes pas son froncement de sourcils, cette sensation que finalement, il n’a pas tellement envie de te croire, de faire ce qu’il faut mais il a fait le plus dur non ? il a été voir un sa dafné et maintenant tout le reste n’a plus vraiment d’importance, tout le reste n’est que la suite des événements mais rien ne pourra plus vraiment l’arrêter, ça se fera, encore et encore tout simplement, sans fin… tu sens ta main prise dans la sienne, il n’a plus tellement envie que tu montres son cœur, c’est fou comme tu arrives à le surprendre tout simplement, comme tu arrives à faire passer les choses sans en avoir conscience… « si elles le savent, elle feront comme toi, elles n'arrêteront pas de me rappeler que j'en ai un et ça risquerait de devenir franchement pénible. »  tu le regardes en te demandant s’il est vraiment sérieux et c’est à ce moment là que tombe un flocon de neige. tu laisses le silence s’installer un peu pour profiter du spectacle, de la multitude des flocons qui viennent tomber comme ça, la  neige, la si belle neige… t’as toujours aimé ça, cette nature que rien ne peut arrêter, que rien ne peut contrôler, qui s’importe comme tu le fais bien souvent, trop peut-être, t’en sais rien, elle est un peu comme toi cette neige… elle vient, elle prend de la place, beaucoup de place, elle ne s’arrête pas même si on en aurait envie, elle décide quand elle prend fin, quand elle désire aller dans cette direction.  alors t’es comme la neige, tu ne t’arrêteras pas, tu ne prendras de fin, tu ne choisiras pas de le laisser tranquille tout simplement… « elles seront plus gentilles que moi, parce qu’elles t’aiment… » que tu commences à dire pour ramener ses arguments à néants, le plus possible en tout cas … « et puis, tu crois qu’elles vont penser quoi en te voyant débarquées avec dafné ? ça va se voir direct que tu es as un palpitant alors autant les faire profiter un peu. » que tu finis par dire, pour qu’il arrête de croire qu’il peut avoir raison contre toi, ça n’arrive pas, ça n’arrivera jamais. « et puis même, à quoi ça rime ? pourquoi t’as si peur qu’elles découvrent que tu les aimes bien dans le fond ? que t’es pas aussi salaud qu’elles l’imaginent ? » que tu demandes, tu vois pas le mal que ça ferait,, pas maintenant que le processus est engagé, d’une manière ou d’une autre, il ne peut plus aller que vers l’avant…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 18:42

t'es sérieux. t'as pas envie qu'on se joue de toi, comme ça, tout le temps. tu sais déjà que ce n'est que le début avec amal et qu'elle se fera un malin plaisir de te rappeler que t'es aussi faible que tous les autres hommes que cette planète. même si t'as longtemps voulu faire croire le contraire. tu t'attends à une réplique sanglante mais... elle lève les yeux, et tu ne comprends pas. elle est dans ses rêves tout à coup... et tu comprends seulement lorsque des flocons blancs viennent s'égarer dans ses cheveux bruns. il ne manquait plus que ça... elle retrouve bien vite ses esprits quand même alors que toi, t'étais déjà en train de lever la main pour chopper un flocon entre tes doigts, trop chauds pour leur permettre d'y vivre. elles seront plus gentilles que moi, parce qu’elles t’aiment… oui parce qu'elle, elle ne t'aime pas. ça, tu l'as compris, à maintes et maintes reprises... et puis, tu crois qu’elles vont penser quoi en te voyant débarquées avec dafné ? ça va se voir direct que tu es as un palpitant alors autant les faire profiter un peu. tu lèves les yeux au ciel. ça n'a rien à voir et puis... dafné, tu ne la ramèneras pas tant qu'amal est officiellement la femme de ta vie, certainement pas avant la nouvelle année donc... hors de question que tu te vendes avant hein ? t'es pas suicidaire, comme ça. et puis même, à quoi ça rime ? pourquoi t’as si peur qu’elles découvrent que tu les aimes bien dans le fond ? que t’es pas aussi salaud qu’elles l’imaginent ? tu soupires, fort et tu secoues la tête. t'en as marre qu'elle te comprenne... depuis quand elle te comprend au juste ? t'es pas à l'aise avec ça... mais tu ne peux plus faire marche arrière maintenant hein ? tu lui as donné raison si facilement. t'as perdu tous tes moyens à la seconde où elle a parlé de dafné, c'est complètement ridicule... parce que ces trucs là, c'est pas mon truc ok... avant c'était makel qui choisissait les cadeaux de mes soeurs et moi, j'avais plus qu'à demander à mon assistante de les emballer pour leur faire plaisir ! mais lui, il est parti faire le beau gosse dans des gymnases aux états-unis et maintenant, je devrais écrire des jolies cartes pleines d'amour pour faire croire que j'suis un poète ? tu sais aussi bien que moi que j'en suis pas un ! tu t'énerves un peu. sans doute aussi parce que t'es jaloux, t'as pas le même talent que ton meilleur ami pour ces choses-là et tu l'envies beaucoup...

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 20:10

tu sens bien qu’il apprécie pas tout ça, qu’il aime pas que tu saches, qu’il aime pas que tu comprennes tant de choses mais tu ne peux faire autrement. tout ça, ça ne vient pas de toi mais de lui, c’est lui qui t’as montré qu’il avait un cœur et tu l’oublieras pas… pas comme les flocons qui disparaissent si rapidement, tu redeviens une petite fille l’espace de quelques secondes. tu sens bien que le sujet dafné est un sujet secret, tu l’embêteras avec ça, t’en parleras un jour, à un moment, mais pas de suite, pas tant que l’histoire des cadeaux ne sera pas réglée, pas tant qu’il n’aura pas accepter de faire ses cartes, de rester le même idiot qu’il te vend depuis le début, que tu sais qu’il n’ait pas, que ses sœurs découvriront aussi alors pourquoi continuer de le faire hein ? tu vois que ça lui plait pas tes questions mais t’en as clairement rien à faire, tu sais qu’elles sont bonnes, tu sais qu’il devrait y répondre s’il n’est pas trop idiot mais il aime tellement se faire passer pour un idiot que ça peut arriver tout de même… «parce que ces trucs là, c'est pas mon truc ok... avant c'était makel qui choisissait les cadeaux de mes soeurs et moi, j'avais plus qu'à demander à mon assistante de les emballer pour leur faire plaisir ! mais lui, il est parti faire le beau gosse dans des gymnases aux états-unis et maintenant, je devrais écrire des jolies cartes pleines d'amour pour faire croire que j'suis un poète ? tu sais aussi bien que moi que j'en suis pas un ! » t’as envie de t’énerver, t’as envie de faire tant de choses mais tu restes silencieuse…. tu passes un moment à ne rien dire, à ne rien faire, tu te bloques… tu comprends mieux le silence, le manque de réponses et t’as tout qui va de travers… tu l’attendais plus hein et en même temps… si ? t’avais envie de le revoir ? de le retrouver ? de ? tu sais pas, tu sauras jamais parce qu’il a fui, comme un con, comme le premier idiot qu’il est. « en tout cas vous avez tous les deux aussi peu de couilles… » que tu glisses dans ce mélange de colère et de calme qui ne veut rien dire de bon, vraiment rien de bon. « tu sais quoi fait ce que tu veux paul, je vais boire un verre, vient me retrouver quand t’as fini de réfléchir à combien tu veux pas montrer ton cœur ! ou va retrouver dafné si ça te chante ! ou mieux va rejoindre ton grand copain makel ! fuis ! vous faites que ça hein fuir ! » t’es énervée, totalement énervée, peinée aussi, totalement et tu veux pas qu’il te voit ainsi, tu veux pas de ça, alors tu pars t’asseoir à cette table, tu prends une bouteille d’alcool, t’en bois un verre, un deuxième, t’as envie de tout te sortir de la tête, de te sortir ce moment qui n’a appartenu à vous, celui où tu t’étais ressentie vivante, rien qu’un peu… tu sors rapidement ton téléphone, t’envoie un message simple : salaud… tu sais pas s’il le réservera mais ça te fait du bien, rien qu’un peu…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 23:10

tu t'énerves parce que t'es pas la personne qu'elle pense que tu es. t'as un coeur, ok. mais ça ne te plait pas de le montrer. parce que pour être le successeur de ton père, tu n'as pas besoin d'avoir un coeur. un point c'est tout. alors tu t'énerves comme un débutant, et tu fais la gueule, comme un enfant. tu ne sais pas exactement ce qu'elle cherche à faire mais ça ne marche pas comme ça et tu ne veux pas que ça fonctionne. t'es pas makel... putain, tu l'as jamais été. et t'aimes bien l'idée que vous êtes tous les deux très différents. en tout cas vous avez tous les deux aussi peu de couilles… qu'elle lance. voilà qu'elle revient. la amal que tu connais. t'as dit une connerie hein ? sans doute. grand bien lui fasse... maintenant, tu vas devoir continuer de faire semblant avec le diable en personne... parce qu'elle va exploser. tu ne sais pas quand, tu ne sais pas comment mais ça finit toujours par arriver hein ? parce que tu ne lui donnes pas exactement ce qu'elle a envie. c'est ça oui... elle est capricieuse ! c'est pour ça que ça n'aurait jamais pu réellement marcher entre vous... tu sais quoi fait ce que tu veux paul, je vais boire un verre, viens me retrouver quand t’as fini de réfléchir à combien tu veux pas montrer ton cœur ! ou va retrouver dafné si ça te chante ! ou mieux va rejoindre ton grand copain makel ! fuis ! vous faites que ça hein fuir ! et elle s'enfuit. elle se barre putain ! t'as pas le temps de rattraper son bras qu'elle est déjà plus là. tu lèves la tête pour pouvoir la suivre mais elle est rapide... putain fais chier ! tu lances alors qu'une mère avec ses enfants te regarde de travers... tu ne sais pas combien de temps tu passes à demander à tous les vendeurs de vin chaud s'ils n'ont pas vu une folle dingue brune. elle t'a aidé, tu peux pas la laisser comme ça hein ? t'as rien compris... et puis... vous êtes censés être encore ensemble hein ? tu finis envie par la trouver. tu sais pas combien elle a vu déjà. sans doute trop pour être honnête. tu te plantes à côté d'elle. je ne fuis pas moi. je suis allé retrouver dafné. et j'suis là. c'est quoi ton problème ? tu fais même pas semblant, elle t'a énervé. t'as pas envie de faire comme si tu l'aimais de tout ton coeur alors qu'elle te casse les couilles. les couples peuvent bien vivre des crises hein ? tu sais que gen finira bien par étouffer les rumeurs de rupture, c'est ce qu'elle fait de mieux dans votre famille.

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Déc - 10:12

tu hais son comportement, cette manière de faire comme si c’était pas grave, si ça comptait pas qu’il ait un palpitant… il est idiot, il est stupide, il ne sait pas ce que ça fait de tout perdre, de plus jamais pouvoir s’en servir correctement, de plus jamais avoir cette chance… tu le regardes, t’as pas envie de faire le moindre effort, plus maintenant, s’il a envie de rester dans sa merde, s’il a envie de pas faire d’efforts c’est son problème hein ! t’es pas sa mère et tu voudras jamais le devenir, qu’il agisse comme il en a envie, qu’il agisse, comme un gros con si ça lui chante, tu sors de sa vie bientôt, il fera tout ce qu’il veut, tout ce qu’il a envie, comme il l’entend et toi, t’en auras plus jamais rien à faire… tu l’observes, tu le regardes et puis surtout, t’as ce mot en tête, celui qui change tout, celui qui te fait crier, celui qui te donne envie de faire des bêtises mais tu peux pas, pas de suite, alors tu t’enfuis et tu bois, c’est con, c’est mauvais mais c’est la seule solution que tu trouves, la seule qui te convienne aussi… tu bois, tu bois pendant un long moment, tu sais plus tellement, heureusement que tu tiens l’alcool, heureusement que ça fonctionne pour toi, sinon, tu serais déjà en train de danser nue mais rien ne te fait oublier cette nouvelle, ça t’attriste, ça te touche et tu refuses que ça soit le cas, tu refuses catégoriquement que les choses avancent dans cette direction… « je ne fuis pas moi. je suis allé retrouver dafné. et j'suis là. c'est quoi ton problème ? » qu’il vient dire, ça te fait rire bien gentiment, il pense qu’il a eu du courage ? il pense dépasser son grand copain ? ça te fait rire parce que c’est pas vrai, il est pas courageux paul… « parce que t’avais plus vraiment d’autre choix paul, parce que je t’ai poussé quasiment dans ses bras mais de toi-même, t’étais bien trop lâche… » c’est pas gentil, c’est une vérité qui fait mal, c’est l’alcool qui rentre en ligne de compte et il le sait, t’as plus aucun filtre pas comme t’es comme ça… « tu fuis tes sœurs, tu fuis tout ce que tu pourrais avoir de bien avec elle pour quoi ? pour prendre la place de ton père ? pour devenir le vieux pervers de la famille, avec dix milles maîtresses qu’il couvre de cadeaux pour leur faire oublier quel mauvais coup il est c’est ce que tu veux pour ton avenir ? toi tout seul dans une tour de verre en train de te demander à tout ce que tu aurais pu avoir si t’avais accepté d’écrire un petit mot personnalisé à tes sœurs ? » t’es calme et c’est pas bon, ça cache quelque chose de plus profond, quelque chose dont t’as pas envie de parler. « mon problème c’est que je devrais arrêter de croire que je peux être une bonne personne, que je peux faire du bien parce que tu le mondes part… » que tu glisses, il est parti, sans un mot, sans une explication, comme si t’étais la putain du coin qu’il se faisait avant de l’oublier et des autres t’en as rien à foutre mais venant de makel ça fait mal… « pourquoi t’es pas partie la retrouver ? » que tu glisses, il aurait pu te laisser, il est revenu et tu comprends pas, t’es incapable de comprendre quoi que ce soit, t’as une souffrance et quand tu souffres, tu merdes, c’est comme ça…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Déc - 21:28

tu ne sais pas ce qu'il lui arrive. pourquoi elle fait ça ? t'as l'impression qu'elle est triste. tu pensais qu'elle n'avait pas de coeur elle... il faut un coeur pour ressentir de la tristesse non ? t'es perdu, t'es pas certain que tu sois le mieux placer pour comprendre amal... t'as toujours eu du mal à saisir ce qu'elle pouvait bien être, sans doute parce que t'en as jamais rien eu à faire aussi... t'imagines que tu peux faire des efforts... et t'en fais seulement parce que sans elle, tu ne serais jamais aller retrouver dafné. ça compte comme tu courage ça non ? ça n'a pas l'air... elle rigole. t'aimes pas, à ça te dérange. parce que t’avais plus vraiment d’autre choix paul, parce que je t’ai poussé quasiment dans ses bras mais de toi-même, t’étais bien trop lâche… tu grognes un peu et tu demandes un verre toi aussi. si tu dois subir ses conneries, tu vas en avoir besoin... terriblement... tu fuis tes sœurs, tu fuis tout ce que tu pourrais avoir de bien avec elle pour quoi ? pour prendre la place de ton père ? pour devenir le vieux pervers de la famille, avec dix milles maîtresses qu’il couvre de cadeaux pour leur faire oublier quel mauvais coup il est, c’est ce que tu veux pour ton avenir ? toi tout seul dans une tour de verre en train de te demander à tout ce que tu aurais pu avoir si t’avais accepté d’écrire un petit mot personnalisé à tes sœurs ? mon problème c’est que je devrais arrêter de croire que je peux être une bonne personne, que je peux faire du bien parce que tout le monde part… tu fronces les sourcils. c'est quoi ça ? tu comprends rien... ou t'as trop bien compris justement... pourquoi t’es pas partie la retrouver ? tu baisses la tête sur ton verre qui arrive. pourquoi hein ? c'est la question que tout le monde se pose... tu hausses des épaules. parce que je suis un bien meilleur coup que mon père. tu lances. t'en as la certitude. c'est ta manière à toi de dire que c'est parce que tu n'as pas envie d'être comme lui. tu n'es pas comme lui... personne ne pourrait être comme lui. tu penses... t'en sais rien dans le fond, il est déjà pas mal dans son genre. si toi, t'es là, en train de discuter avec elle, pas crier... discuter. c'est seulement parce qu'au fond, tu sais mieux réfléchir que lui, et que ça te touche, de la voir comme ça. c'est makel le problème ? tu demandes. parce qu'elle a commencé à s'énerver quand t'as parlé de lui. t'es pas stupide. tu pensais juste pas qu'il y avait des liens... t'es perdu, t'as sans doute pas assez regarder... makel et amal ? putain, ça ressemble à une mauvaise blague.. t'as jamais vu paire aussi peu assortie de ta vie...

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Déc - 22:12

t’aimes pas ça, t’aimes pas qu’il soit là, t’aimes pas qu’il voit ça mais le faire partir, tu saurais pas t’as pas envie de dépenser ton énergie à ça mais tu ne vas pas faire d’effort, aucun effort et ça ne t’étonne même pas qu’il commande à boire, parce que c’est dur te supporter. parce que t’as raison, son courage à deux balles, t’as fait tout le boulot, il a suffi, de descendre d’une voiture, le reste dafné, elle l’avait déjà fait, elle l’avait déjà un peu trop ce type et il a pas dû faire tellement d’efforts pour la reconquérir, tu le savais, t’en avais conscience toi, ça demandait pas grand-chose mais juste qu’il se sorte les doigts du cul, qu’il accepte d’être autre chose qu’une copie de son père, son connard de père, c’était ça le problème et la solution à la fois… qu’il devienne lui, celui au fond de ses tripes qu’il accepte d’être une bonne personne rien qu’un peu, qu’il arrête de fuir ses sœurs, son frère aussi, tout le monde, toutes ces personnes qu’il aime parce que s’il continue dans cet entêtement, il la gardera pas dafné, trop stupide pour bien s’en occuper et t’avais pas perdu ton meilleur alibi pour qu’il foire tout le reste… « parce que je suis un bien meilleur coup que mon père. » tu soupires, il répond pas vraiment qu’en partie et en même temps tu peux pas lui donner tort… « il y a pas beaucoup de mecs que je refuserais de me faire mais ton père en fait partie paul… » même toi, t’arrives pas avec lui, vraiment, c’est la pire des personnes que tu as pu rencontré tout simplement et ça changera jamais ton avis sur lui, sur ce qu’il fait comme connerie, t’aimes pas ça, clairement pas… « t’es bien meilleur que lui dans pleins de domaines, alors tu vas me faire le plaisir d’arrêter de jouer au con et de leur offrir cette petite carte pour qu’elles sachent enfin que tu les aimes… je serais pas toujours là pour te dire quoi faire… » que tu glisses, bientôt, ça sera dafné mais ça sera totalement différent parce que vous n’avez rien de commun et ça ne te dérange pas du tout, bien au contraire… « c'est makel le problème ?» qu’il finit par dire et tu te figes, tu bouges plus, tu respires plus, tu fais plus rien, t’es perdue avec toi-même, t’es perdue parce qu’il a vu juste une première pour lui alors tu bois ton verre et puis t’en vides un autre… « ouai ou non, c’est pas un problème il est comme tous les autres finalement, c’est plutôt une solution… » que tu glisses, ouai, c’est ça, tu le voyais encore sur ce pied destale, comme ce premier amour mais out était en train de s’étioler parce qu’il avait rien dit, il était parti, comme tant d’autres, comme si t’étais rien d’autres qu’une pute qu’il venait de baiser et ouai, ça rendait tout difficile, vraiment…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Déc - 19:34

elle est pas cool avec toi, tu ne l'es pas non plus. t'imagines que la grande différence entre vous deux, c'est que tu ne l'as jamais été.. tu pourrais faire des efforts non ? elle t'a rendu une fière chandelle après tout... t'es même certain que sans elle t'aurait perdu une occasion de vivre un moment comme celui que tu as vécu en allant retrouver dafné ce soir-là. t'avais tellement de courage, t'assumais tellement tout. t'en reviens toujours pas... t'imagines que ce n'est que grâce à elle. tu penses la faire rire, un peu mais elle garde sa mauvaise tête. t'es pas surpris dans le fond, c'est que comme ça que tu la connais après tout... elle semble avoir son avis déjà, là dessus. il y a pas beaucoup de mecs que je refuserais de me faire mais ton père en fait partie paul… tu ne sais pas si tu devrais être rassuré ou pas. mais tu hausses seulement les épaules, parce que t'imagines qu'elle a raison. oui... ton père est le pire homme que tu connaisses. tu te demandes même encore pourquoi ta mère est avec lui... t’es bien meilleur que lui dans pleins de domaines, alors tu vas me faire le plaisir d’arrêter de jouer au con et de leur offrir cette petite carte pour qu’elles sachent enfin que tu les aimes… je serai pas toujours là pour te dire quoi faire… tu ne sais pas si tu le feras. t'as peur qu'elle te fasse chier jusqu'à ce que tu le fasses réellement. tu pourrais essayer. t'en sais rien. t'es pas certain de savoir faire ça... alors tu changes de sujet. c'est mieux. c'est moins flippant pour toi. makel, ça a l'air toujours plus facile comme ça... ouais ou non, c’est pas un problème il est comme tous les autres finalement, c’est plutôt une solution… tu hausses un sourcil et tu secoues la tête, t'es pas d'accord avec ça... t'avales une gorgée de ton verre, tu vas franchement moins vite qu'elle sur l'alcool, c'est mieux comme ça. tu penses à makel à ce qu'il penserait de tout ça... t'imagines qu'il aurait été content que tu te dévoiles comme ça à dafné hein ? tu ne pensais pas que tu ferais des choses qu'il aurait été capable de faire, un jour. arrête de dire des conneries... makel est pas comme ça... tu lui dis. tu sais pas ce qu'elle a avec lui. tu ne sais même pas ce qu'il s'est passé entre eux, t'es pas certain d'avoir envie de savoir en plus... il pense qu'on est pas que faux... genre... qu'on ressent des choses l'un pour l'autre. tu sais pas, tu trouves ça stupide, t'as jamais osé lui dire, parce qu'il a toujours pensé que tu es meilleur que tu ne l'es en réalité... c'est son rôle non ? ton meilleur ami... il te manque.

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Déc - 20:27

tu pousses la conversation vers lui, vers ses propres problèmes pour laisser les tiens de côté, ce n’est pas la bonne solution, t’en as conscience, parfaitement conscience mais tu veux pas te confier à paul, tu veux pas lui donner des armes contre toi, même si t’es pas certaine qu’il serait capable de trouver quoi faire de ses armes, bien au contraire. il se tait, il sait que t’as raison hein ! qu’il devrait trouver la forcer de parler à ses heures, de leur écrire rien qu’un petit mot qui montre qu’il pense à eux mais tu sais pas s’il le fera… tu sais pas quoi en penser, t’es pas sa mère, t’es rien dans le fond alors tu devrais arrêter de lui donner des putains de conseil, c’est pas ton rôle, pas du tout mais c’est ce que tu fais, c’est ce que tu es incapable de ne pas faire… tu le regardes, tu entends son silence, tu soupires tout en parlant du problème qui n’en est pas un finalement. t’arrêtes de le voir sur un piédestal, c’est qu’un con, comme tous les autres, comme tous les mecs que tu as rencontré une fois ou l’autre dans ta vie… sauf que lui, tu le pensais différent, vraiment… pas le genre à se barrer sans rien te dire, sans rien annoncer, comme un putain de voleur… «arrête de dire des conneries... makel est pas comme ça... » qu’il vient te dire, il défend son meilleur ami ? mais t’en as rien à faitre, tu hausses les épaules. « comment ? le makel que t’as connu c’était pas le mien… moi je l’ai connu jaloux, tellement jaloux, pas ce mec qui laisse sa copine draguer son meilleur ami parce qu’ils ont un arrangement quand il est loin ! c’est là qu’il a commencé à être con et il a continué, finalement en fait il est juste devenu un mec classique ! un pauvre débile qui voit pas plus loin que son propre plaisir ! » t’es véhémente, t’as envie de le frapper, pas paul mais makel, pour t’avoir fait croire pour finalement rien… t’aimerais le frapper d’une force d’une telle force… « il pense qu'on est pas que faux... genre... qu'on ressent des choses l'un pour l'autre.» qu’il vient te dire et tu vois rouge, tellement rouge. t’es choquée tellement, totalement, tu bouges, tu viens l’attraper par le col, tu te moques que vous soyez en public. « qu’est-ce que tu lui as dit ! qu’est-ce que t’as bien pu lui dire pour qu’il soit persuadé de ça hein ! pour qu’il choisisse de partir ! » tu vois le photographe qui approche alors tu viens l’embrasser en pleine bouche ça fera une belle photo mais ça ne sera que ça, de la merde, de la vraie merde. « c’est de ta faute s’il est parti paul ! » que tu lui glisses à l’oreille avant de te mettre à marcher, tu vas plus tellement droit mais t’as besoin de bouger parce que t’as une larme qui coule sur ta joue, quel idiot ! pourquoi il a cru ça ! pourquoi !

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
Paul Lemieux
✩ messages : 720 ✩ avatar : christopher mason.
✩ crédits : self.
★ âge : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Déc - 20:58

tu le connais makel, mieux qu'elle, t'as l'impression qu'il est le frère dont tu étais le plus proche alors que tu n'as jamais partagé son sang. c'est bizarre non ? il te manque ce con et tu regrettes qu'il soit parti, surtout si elle se met dans ces états. et puis c'est quoi le bordel en plus ? parce que tu savais même pas qu'elle pourrait se rendre tarer comme ça, pour lui. qu'est-ce qu'il pouvait bien être pour elle ? tu pourrais presque être jaloux... c'était censé être ta copine non ? c'était officiel, dans les faits. pas tellement dans le fond, et makel le savait ça... comment ? le makel que t’as connu c’était pas le mien… moi je l’ai connu jaloux, tellement jaloux, pas ce mec qui laisse sa copine draguer son meilleur ami parce qu’ils ont un arrangement quand il est loin ! c’est là qu’il a commencé à être con et il a continué, finalement en fait il est juste devenu un mec classique ! un pauvre débile qui voit pas plus loin que son propre plaisir ! tu secoues la tête, t'as l'impression qu'elle parle de toi, pas de lui. et pourtant, c'est bien lui qu'elle attaque avec ses mots. c'est quoi son problème hein ? tu savais pas qu'elle pouvait ressentir des choses pour lui... depuis quand ? tu veux qu'elle comprenne qu'il n'est pas ce qu'elle dit. la preuve, il voyait le bon en toi, et tu sais que tu lui en seras toujours reconnaissant, pour ça. tu vois qu'elle s'énerve mais tu ne vois pas la tornade arriver.qu’est-ce que tu lui as dit ! qu’est-ce que t’as bien pu lui dire pour qu’il soit persuadé de ça hein ! pour qu’il choisisse de partir ! elle crie, puis elle t'embrasse sans passion. t'es sûr de ne pas être le seul à le ressentir, ça se voit. qu'est-ce qu'il lui arrive putain ? c’est de ta faute s’il est parti paul ! ça te glace le sang, ça fait mal. pourquoi tu souffres alors que tu n'es pas censé avoir de coeur ? ah si... t'en as un, c'est vrai. tu regardes le photographe et amal qui se barre, tour à tour. il faut que tu réagisse, vraiment. alors tu te lèves d'un bon. tu lui cours après comme un amoureux transi. quelle blague ! tu refuses de passer pour ce genre de connard. il a choisi de partir tout seul, je lui ai rien dit ! tu lances, tu t'en fiches maintenant qu'on puisse vous entendre. c'est toi qui a dû lui dire des choses non ? vous avez l'air d'avoir partager plus qu'une passion commune pour moi. tu l'accuses. tu sais qu'elle te déteste. tu sais qu'ils n'ont pas fait que parler. t'es pas stupide putain et ça commence à te faire chier.

_________________
j'aimerais qu'tu couches avec lui ça m'f'rait du bien d'avoir un peu plus mal,
que tout se courbe dans la douleur quand je vois ton petit visage pâle,
que tu le touches devant moi, que tu me souilles malgré toi,
et si tu m'racontes ça demain, promis ça m'f'ra rien.
Revenir en haut Aller en bas
dream is a wish your heart makes
Amal El-Sayed
✩ messages : 426 ✩ avatar : shanina shaik
✩ crédits : marie, alittlebitofrain
★ âge : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Jan - 19:12

t’as les idées qui se mélangent t’as tout qui part de travers, tout qui se barre, tout qui change, tout qui se perturbe, tout qui fait n’importe quoi finalement parce que t’imaginais pas que ça ferait ça… t’imaginais pas qu’il choisirait cette voie makel, qu’il prendrait cette direction, qu’il partirait comme un lâche, comme un idiot pour l’idée d’un bonheur qui n’existe pas, qui n’existe plus, qui n’existera plus jamais, qui n’as jamais pris racine, tu lui en veux… t’en veux surtout à cet idiot d’avoir été stupide pour le persuader que vous vivez quelque chose ! quelque chose de vraie comme s’il était capable de te faire ressentir quoi que ce soit de vrai ce con ! tu lui en veux, comme jamais, parce que t’es blessée, vraiment, qu’il n’ait pas pris la peine de t’écrire, de te le dire, d’au moins te faire ses adieux… ça te blesse, toi la créature qui pensait que rien ne la blesserait plus jamais mais ça fait mal, vraiment mal et tu ne peux rien faire contre à par lui crier dessus, à par lui faire comprendre tout ce qu’il a de faux, tout ce qui ne deviendra jamais vrai… tu te moques bien qu’il te courre après, tu te moques bien qu’il perdre son temps à te rattraper, tu te moques de tout, du monde entier à cet instant, c’est le problème quand ça te touche amal, tu sais plus comment réagir, comment te comporter, comment affronter tout ça, tout simplement, c’est trop compliqué pour toi… « il a choisi de partir tout seul, je lui ai rien dit !» qu’il rajoute, te faisant t’arrêter en même temps, clairement, totalement… tu bouges la tête de droite à gauche.. t’as pas envie d’imaginer que ça ne vient que de makel, qu’il soit assez idiot pour s’être persuadé seul que quelque chose pourrait exister entre vous… «c'est toi qui a dû lui dire des choses non ? vous avez l'air d'avoir partager plus qu'une passion commune pour moi. » tu te retournes vers lui, t’as cette envie de le gifler, fort, si fort mais on vous regarde, on vous observe alors tu te fais plus maligne… tu t’approches à nouveau et toute cette haine tu viens la déverser sur ses lèvres, dans ce baiser passionné que le photographe ne manquera pas de capturer, qu’une certaine dafné ne pourra qu’observer, tu blesses autant qu’il ne te blesse, autant qu’il n’aurait été physiquement blessé si tu en avais le droit… « j’ai partagé avec makel bien davantage que je ne partagerais jamais avec toi paul… » que tu glisses comme un murmure comme une vérité contre ses lèvres, que ton regard ne fait qu’accentuer, cet amour passé, dépassé, cette flamme que rien n’a vraiment ravivé mais qui en même temps s’est transformée.. « je l’ai aimé… » la vérité qui fait tant de mal…

_________________

this world can hurt you. it cuts you deep and leaves a scar. things fall apart, but nothing breaks like a heart...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

electricity.



Page 1 sur 1 ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite.-