AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

l'envers de tes yeux. (lenego)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


dream is a wish your heart makes
avatar
✩ messages : 234 ✩ avatar : giza lagarce.
✩ crédits : avatar de pastel breathing (bazz).
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Déc - 20:09

“ Je vois venir le week-end, je vois arriver le grand vide du samedi et le grand vide du dimanche et comment être sûre que la tristesse ne va pas profiter de tous ces grands vides pour revenir ? Je n'en peux plus de ruminer ces souvenirs. Ils m'encombrent, ils m'oppressent, on n'en a jamais fini. ”
≈ ≈ ≈

C'est Marilou qui l'a traînée là, Leni, Marilou qui a insisté pour qu'elles sortent toutes les deux, comme avant. Comme avant que Leni se barre dans l'horizon sans un mot, comme avant les cauchemars et les horreurs de la guerre qui la tiennent désormais éveillée toute la nuit. Comme avant. Et tant pis s'il n'y a plus rien comme avant, tant pis si tout a changé, tant pis si toutes les sorties du monde ensemble n'y feront plus rien : Leni est partie, Leni qui rit, croit et espère a disparu, comme une bulle de chewing-gum qu'on aurait trop gonflé et qui aurait fini par exploser. Pouf. Elle était là mais elle ne l'est plus. Il ne reste d'elle que des morceaux, éparpillés, des discours sans sens et des questions qui ne trouveront jamais plus leurs réponses. Leni a quand même dit oui, pour ce soir, parce que Marilou a insisté, parce que Marilou finit toujours par avoir ce qu'elle veut. Une des meilleures soirées de l'année, qu'elle lui a dit. Dans un bar pas très loin de chez elles. Alors les voilà, au milieu de la piste qui a été créée spécialement pour l'occasion en dégageant les tables d'une partie de la salle, à se déhancher comme elles l'ont toujours fait, entraînées par l'alcool qui court dans leurs veines. Elles se lâchent, ensemble, se jettent des regards parce qu'elles n'ont pas besoin de mots et pouffent de rire comme des adolescentes lorsqu'un groupe de mecs vient autour d'elles pour les draguer un peu. Ca fait du bien, tout à coup, d'avoir vingt ans à nouveau. Ca fait du bien de ne plus penser, de ne plus pleurer, de ne plus craindre la nuit qui vient toujours lui arracher des cris. Leni revit, un peu. Pas assez pour y croire à nouveau mais suffisamment pour ne pas avoir envie de rentrer maintenant. Sa meilleure amie finit par lui attraper les mains et l'entraîne dans un tourbillon. Elles tournent ensemble, à l'unisson, comme si elles n'avaient jamais été séparées, comme si ces plus de deux dernières années n'avaient jamais existé. Elles rient à s'en arracher les cordes vocales, les voilà à nouveau un dans deux corps, Leni a l'impression de crever de joie. Elle sait que c'est l'alcool mais peu importe, ça fait tant de bien cette euphorie qui brûle en elle, cette euphorie qui finit par la faire bousculer quelqu'un violemment. Il y a le bruit du verre qui s'éclate sur le sol et Leni découvre rapidement toute une pile de verres cassés à ses pieds. Elle jette un regard à Marilou, derrière elle, et éclate de rire à nouveau. Ce soir, elle se refuse de contrôler quoi que ce soit. Alors tant pis pour les verres cassés et tant pis pour les remords qui viendront l'assaillir avec le lever du soleil. Elle finit quand même par se baisser, ramassant avec précaution les morceaux de verre. Lui a eu la même idée, leurs regards se croisent alors qu'ils sont accroupis et tout à coup, Leni ne rit plus du tout. Elle cligne des yeux, plusieurs fois, parce que rien de tout ça n'a de sens, parce qu'il ne peut pas être là, si près alors qu'il appartient désormais à une autre planète que la sienne. « M-Merde.  » Elle regarde son doigt qui saigne, dépose les bouts de verre sur le plateau que Diego tient, en évitant de le toucher comme si sa vie en dépendait. « Je... Je dois aller nettoyer ça.  » finit-elle par murmurer en se relevant brusquement pour aller se planquer dans la foule. Leni ne rit plus, Leni ne vit plus, Leni a mal au ventre comme devant dix mille personnes. Comment peut-il l'atteindre autant, même après tout ce temps, même après tous ces mois à le détester et à se forcer à l'oublier ? Comment peut-il lui faire encore mal au bide comme au tout premier jour ?     

Revenir en haut Aller en bas

l'envers de tes yeux. (lenego)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» d'ou viennent les yeux bleus de nos dadou
» Le pie-noir aux yeux bleus
» Protection des yeux contre les poussières, pollen, froid, etc. (allergies)
» Les yeux "faucons"
» Les belles aux yeux noirs de l'Aubrac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite.-