AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

William ♔ 'Cause every night i'm talking to the moon, still trying to get to you.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Jan - 1:03


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Un mince sourire se dessine sur ses lèvres. L'ambiance est plutôt bonne et quoiqu'elle soit venue sans cavalier, la soirée reste agréable. Ayant quittée depuis quelques temps, déjà, la compagnie de Gen Lemieux qu'elle a rencontré ce soir, Alexandra continu d'évoluer dans les salles du bal. Elle admire les décors, tout autour d'elle et si elle voudrait danser, elle n'ose pas, du fait de sa solitude, de l'absence de cavalier à son bras. Elle ballote seulement légèrement sa tête en rythme, pour profiter un peu, tout de même, des notes de musique et se faisant, quelques souvenirs viennent taquiner son esprit. Des souvenirs de nouvel an avec son mari, de bals avec ce dernier, de soirées mondaines où elle pouvait valser, tout son saoul. Elle se laisse envelopper quelques minutes par la douceur de ce songes, avant de secouer la tête pour s'en défaire et reprendre ses explorations.

Revenant dans la salle de l'hiver, la jeune femme approche du buffet pour prendre une coupe de champagne. Pourtant, elle suspend sa main en plein geste alors qu'une autre avance justement sur la coupe qu'elle allait prendre. Elle laisse faire, mais l'autre personne s'arrête aussi, s'excuse. Ce n'est rien, Alexandra secoue la tête, prend une autre coupe, alors qu'il y en a bien assez pour tout les convives.

Une silhouette accroche brièvement son regard, alors que la jeune femme croit reconnaître un profil. Elle n'a pas le temps de s'en assurer, que la tête se détourne. Elle observe encore quelques secondes cette silhouette brune, de dos, avant de s'en désintéresser pour jeter un regard à son téléphone afin de vérifier l'heure, le temps qu'il reste avant minuit. Éteignant son écran qu'elle replonge dans sa pochette, elle sursaute en reconnaissant un homme qui se sert une coupe. C'est celui de la dernière fois, au parc Pie XII. Celui qui l'avait prit pour Gabrielle. L'homme au regard si triste, dont elle ignore le prénom.

«- Oh ! Bonsoir...» salut-elle poliment, un peu gênée, quand l'homme tourne la tête dans sa direction.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@William Jones

_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Jan - 21:27




A la base, Will avait rien de prévu pour Nouvel An. Il avait à contre-coeur accepté qu'Ashley aille dormir chez une copine à elle, se disant qu’il resterait à la maison pour regarder un film. Il ne travaillé pas ce soir là, et était même pas d’astreinte. Il avait donc le plaisir de pouvoir se reposé ! Mais c’était sans compter sur une collègue et amie qui lui avait parlé de «  L’évènement à ne surtout pas raté ! ». Il s’agissait d’une sorte de Bal, le genre d’endroit qu’il ne fréquente plus depuis que sa Gabrielle était partie. Mais il avait dit oui, sans vraiment savoir pourquoi.

En rentrant du boulot, et après une bonne douche et avoir enfilé un costume, il déposa sa fille chez son amie, saluant au passage la mère de famille présente, la prévenant qu’elle risquerait d’avoir pas mal de SMS de sa part. Vu son regard, il comprit que ça ne l’a dérangé pas le moins du monde. Au contraire. Malgré son âge, William pouvait constaté qu’il avait encore un certain pouvoir de séduction sur les femmes, sans même le vouloir. Et c’était gonflant à la longue de devoir les repoussé. Il était certe un père célibataire, son cœur lui était bel et bien prit.

En arrivant à la soirée, qui malgré une bonne ambiance lui semblé pesante, William chercha du regard sa collègue, souhaitant juste lui faire un rapide coucou. Il se disait qu’il ne restera pas longtemps, surtout pas jusqu’à minuit en tout cas. Voir les couples s’embrassaient pour se souhaité la bonne année, ou les groupes d’amis s’éclaté alors que son cœur et son esprit était rempli de problème ne le tenté pas tellement.

Ne trouvant pas la jeune femme, il souffla un peu et décida de se dirigé vers le buffet. C’était toujours mieux que d’être planté devant l’entrée, puis un verre ne lui fera pas de mal. Quel joie de ne pas être d’astreinte, au moins il pouvait faire ce qu’il voulait ce soir !

Il va se servir une coupe sans vraiment faire attention à la femme prêt de lui, mais quand il entend sa voix, juste sa voix, son cœur fait un bond dans sa poitrine. Il lève rapidement la tête, croisant le regard de Gabrielle. Il ouvre la bouche, puis la referme. Dans sa tête, tout va très vite. Il n’a pas osé la recontacté depuis la dernière fois, en réalité il ne se sent pas encore prêt pour rendre la vie de cette femme un tout autre enfer. Si elle à tout oublié, le retour à la réalité ne sera pas de tout repos… Mais malheureusement il sait que à un moment, il va devoir se montré plus ferme avec elle. La vie d’Ashley dépend du retour de sa mère… Et si c’est terrifiant pour lui, imaginez pour Gabrielle ?

"  Bonsoir. Comment allez vous ce soir ?  "


Ne pas la brusqué. Il doit faire des efforts pour que ce soir, elle passe une bonne soirée. La dernière fois il était trop dans l’euphorie du moment, l’agacement, mais là il s’était un peu renseigné, mine de rien. Et c’était le soir du Nouvelle An, il n’allait pas la saoulé avec ses problèmes. Bien que ce soit leurs problèmes à tout les deux.  

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Jan - 22:52


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Comment va-t-elle ? Hé bien... Ces derniers temps, plus ou moins bien. Elle doit bien avouer être assez préoccupée par le fait qu'Asher soit aveugle. Assez préoccupée, aussi, par sa rencontre avec cet homme qui se tient devant la demoiselle ce soir et qu'elle n'a pas put oublier, naturellement, au vu de sa détresse l'autre jour. La jeune femme ne s'attendait pas à le voir ici ce soir. Elle ne s'attendait pas à recroiser sa route, car Trois-Rivières et encore une ville relativement grande. Pas suffisamment de toute évidence. Non pas qu'elle déteste l'homme en soit ou sa compagnie, mais elle s'en veut, un peu de lui causer de la peine quand il la voit, parce qu'elle lui rappelle son ancienne compagne.

«- Bien... et vous ?» interroge la demoiselle, en portant un verre de champagne à ses lèvres.

Elle se sent hypocrite, à poser cette question trop polie alors qu'elle sait bien que ça ne va pas, que ça ne peut pas aller. Même s'il vient à répondre que ça va, dans le fond elle sait que ce n'est pas vrai. Parce que l'autre jour il lui a montré toute l'étendue de son mal, de sa détresse, quand il suppliait presque que la mémoire lui reviennent, cherchait à comprendre les motifs de son absence au cours des dernières années. Il pense à une femme qui a disparu, à qui il semble dévouer toute sa vie, aimer de tout son cœur, avec toute la douleur de sa disparition.

Gabrielle observe les décors aux alentours, la musique qui transporte tout le monde. Elle songe à nouveau qu'elle eut aimé danser, si son époux avait été là pour l'inviter mais elle réprime cette envie et reste simplement face au quadragénaire, à qui elle adresse un sourire.

«- Vous... êtes venus avec des amis ?» questionne la jeune femme, de sorte à ne pas voler l'attention qu'il devrait porter à d'autres.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 0:35




Il répondit automatiquement qu’il allait bien. Que dire d’autre ? Il l’avait certainement déjà bien ennuyé la dernière fois. Il boit une gorgée de son champagne en regardant lui aussi ailleurs, se sentant… Gêné. La situation en elle même était totalement malaisante.

Il se tourna de nouveau vers elle lorsqu’elle reprit la parole, lui adressant un sourire en secouant la tête.

«  Oh non, j’avais seulement promis de passé à une connaissance. Mais elle est certainement occupé. Et vous ? »

Il attendait poliment sa réponse, posant son verre vide sur le buffet. Il avait même pas remarqué que son verre était déjà vide, mais il ne voulait pas en prendre un autre. Will préféra prendre un petit four, se concentrant de nouveau sur la jeune femme qui disait être venu seul également. Son sourire se fit cette fois plus sincère.

«  Je vois. Profitons en pour danser alors ? »

Il haussa les sourcils en l’a regardant dans les yeux, se montrant entreprenant envers elle pour la première fois. Après tout, qui ne tente rien n’a rien. Et peut être que de danser ensemble lui rappellera deux trois bons souvenirs. Il savait que Gabrielle adorait ça avant. Il vint lui prendre sa main, ne lui laissant pas vraiment le temps de répondre et l’a guida jusqu’au milieu de la piste de danse.

Comme dans tout film cliché, lorsque les deux personnages principaux se retrouve à la fin pour danser, une musique lente commença à passé. Il rit nerveusement mais ne se démonta pas, attirant tendrement Gabrielle, ou Alexandra contre lui, posant une main sur sa taille.

« Je tenais à m’excuser pour la dernière fois. J’ai dû vous paraître totalement ridicule et désespéré. Mon but n’était pas de vous faire peur. »  

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 1:12


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Il va bien, dit il et elle ne le croit pas, pas une seule seconde. Pourtant, elle fait semblant malgré tout, pour ne pas le mettre dans l'embarras. Et parce que ça ne servirait à rien de chercher à lui faire remarquer qu'il lui ment. Après tout, elle sait déjà pourquoi ça ne va pas pour lui, pourquoi ça ne va pas dans sa vie. Et elle ne va pas continuer dans cette direction, à lui faire du mal, alors qu'elle sait parfaitement que ce serait mal venu, de sa part notamment. Et puis, il la questionne à son tour, pour savoir si elle est accompagnée et elle répond par la négative. C'est là qu'il lui propose de danser. Et il ne lui laisse pas le temps d'accepter ou refuser à vrai dire, alors qu'il attrape sa main pour la conduire sur la piste de danse. Et il prend place, la jeune femme également, lui adressant un sourire alors qu'il répond sans le savoir à son désir, elle qui voulait danser mais n'avait pas de cavalier pour la faire valser. Et voilà que la musique recommence, plus douce, plus tendre. Gabrielle est un peu gênée, alors. Pour lui. Consciente que ce ne doit pas être facile. A moins que justement il ne cherche auprès d'elle qu'un peu de réconfort, un peu d'illusion pour lui rappeler des jours anciens et chéris.

«- Ridicule non.» s'empresse de répondre la jeune femme comme l'homme s'inquiète d'avoir put le sembler à ses yeux, lors de leur dernière rencontre. «Je peux comprendre la difficulté de la situation pour vous...»

Il a une main sur sa taille, la rapprochant de lui alors qu'il la fait danser. Gabrielle sait valser. Lui aussi. Elle n'a qu'à suivre ses mouvements alors que c'est à l'homme de conduire. Et c'est agréable, car il sait vraiment bien danser ces pas. Tout lui semble si naturel. Plus naturel que jamais et pourtant ce n'est pas sa première danse en couple. Elle frissonne un peu. C'est comme s'ils savaient exactement, l'un comme l'autre, ce que leur partenaire allait faire ensuite. Et leurs corps parlent, à leur manière. Gabrielle sourit.

«- Je dois avouer que vous dansez nettement mieux que mon mari, paix à son âme.» fait-elle remarquer, le sourire aux lèvres, valsant encore.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 1:32





Le moment ne pourrait pas être plus parfait. Ils dansent, se complète à la perfection. Chaque pas est millimétré, comme si ils avaient vraiment fait ça toute leurs vies. Et pour la petite histoire, il fut un temps où ils prenaient des cours de valse ensemble, tout les deux. C’était tellement amusant, cette période d’apprentissage, avec le professeur un peu dingue mais tellement apprécié. Il ne pouvait s’empêcher de sourire à ce simple souvenir, mais son sourire s’effaça bien vite. Il se crispa légèrement lorsqu’elle parla de sa mari, sentant évidemment un pincement au cœur.

Il l’a fit tournoyé sur elle même, se montrant un peu distant sur le moment, le temps de digéré ses paroles. Il se sentait un peu jaloux évidement, ils avaient même pas eu le temps de se marier tout les deux, et elle venait à parler d’un autre tout naturellement. C’était une passion commune la danse de salon, et voilà qu’elle vulgarisé ça, sans même le savoir.

Il attira de nouveau son corps contre le sien, un peu perdu dans ses pensés avant de lui faire un sourire.

«  Et vous dansez exactement comme Gabrielle. »

Il avait pas pus s’en empêcher. C’était un léger pique, comme pour lui dire qu’il était toujours persuadé que c’était bien elle.

La chanson se termina, laissant place à une un peu plus mouvante. Il relâcha la jeune femme à contre cœur, passant une main dans ses cheveux. Il avait aucune envie d’en resté là pour ce soir, mais les gens venaient les bousculés, dansant à leurs façons.

« On pourrait sortir prendre un peu l’air ? Et revenir quand la musique sera de nouveau plus.. Douce ? »   

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 9:00


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Ils sont comme dans une bulle et peut-être que d'une certaine manière, cela lui fait peur. Peut-être que c'est pour cette raison que la jeune femme parle de son mari, l'évoquant comme un bouclier contre sa perdition, contre ses pensées qui ne cessent de lui causer bien des tourments ces derniers temps. L'homme se fait distant tout à coup, et la fait tournoyer, mais il la ramène rapidement contre lui avec une tendresse non dissimulée. Gabrielle frissonne quelque peu. Et son partenaire ne tarde pas à lui parler de son ancienne compagne tout à coup, comparant lui aussi la danse de cette demoiselle à celle de Gaby. Elle danserai comme cette Gabrielle, alors. Fermant les yeux une seconde, la jeune femme réentends pourtant distinctement la voix de son mari il y a des années, à son réveil, lui annonçant qu'elle était Alexandra.

Son cœur bat la chamade alors que son regard se plonge dans celui de William et qu'elle ne sait plus ou se mettre, continuant de suivre ses pas. Mais la musique la sort de cette délicate position alors qu'elle s'anime d'avantage, devient plus vive. Les gens commencent à danser d'une façon bien plus moderne sur la piste de danse et Will propose de s'en éloigner pour le moment. Sortir prendre l'air. La jeune femme acquiesce, voilà qui lui fera un peu de bien.

Arrivée dehors, elle regrette pourtant d'avoir dit oui, alors que le froid de cette veille de janvier est mordant, à quelques instants du décompte de minuit pour célébrer la nouvelle année. Frissonnant légèrement, Gabrielle passe ses mains sur ses bras pour se prodiguer quelques frictions. Elle croise le regard de William et rougit un peu avant de baisser la tête alors que la situation lui semble bien étrange et qu'elle se sent presque coupable, vis à vis de Parker, d'avoir dansé avec un autre partenaire que lui.

«- Merci pour... la danse. C'était très agréable.» murmure-t-elle pour meubler le silence.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA


Dernière édition par Gabrielle Fitzgerald le Sam 12 Jan - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 10:32




Elle accepte, à son plus grand soulagement. Ils se dirigent donc vers l’exterieur, mais il se rend rapidement compte qu’il y fait un peu froid. D’ailleurs, Gabrielle le lui fait comprendre puisqu’elle frissonne et essaye de se réchauffé avec ses mains.

Il retira sa veste de costume, se retrouvant en chemise blanche, et s’approche d’elle pour l’a posé délicatement sur ses épaules.

«  Non, c’est moi qui vous remercie. »

Il lui adresse un sourire, lui montrant un banc un peu plus loin, et lui propose d’un seul geste de la tête d’aller s’y asseoir. Être en talon haut ne dois pas être agréable à la longue, et ça leurs permettra de discuter tranquille.

Will la laissa s’installer sur le banc avant de venir s’y posé à son tour, gardant une distance raisonnable entre eux. Il lève les yeux vers le ciel, observant les étoiles avant de sourire distraitement.

«  Ma fille dit que la nuit étoilés est la chose la plus belle au monde. Elle pense que les étoiles sont des petites lumières sensé nous guider vers le bon chemin. »

Il haussa les épaules, se retournant de nouveau vers la jeune femme. Ashley lui avait dit ça, cherchant à se persuadé que sa mère reviendrait grâce à ses petites lumières. Elle ne l’avait pas vraiment connu, du moins elle avait seulement un an, mais elle voyait bien la détresse de son père et ses grands parents.

C’était idiot, mais il ne lui avait pas dit que les étoiles brillaient autant dans le monde entier et que ça aidera pas vraiment à la retrouvé. Mais il avait laissé faire, se disant que ça ne lui fera pas de mal de croire en quelque chose, de garder espoir. Et depuis, presque chaque soir, ils allaient s’assoir sur le balcon avec une boisson, et observé les étoiles silencieusement, presque religieusement.

« Elle veux devenir astronaute. »

C’était important pour lui qu’elle le sache. Gabrielle avait raté tellement de chose sur la vie de cette enfant.

« Avant ça elle voulait être médecin, comme moi. Puis encore avant c’était fleuriste. Elle avait une passion pour les fleurs. »

Il lâcha un petit rire en roulant des yeux, cette passion il l’avait jamais vraiment compris. Lui ne saurait même pas reconnaître une tulipe d’une marguerite.   

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 11:55


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Il fait froid dehors au goût de Gabrielle et voilà que l'homme, le voyant, décide de lui donner sa veste. La jeune femme proteste, en pensant qu'il va avoir froid et qu'il ne doit pas tomber malade pour elle. Mais il lui met pourtant finalement la veste sur les épaules, restant pour sa part en chemise dans cette nuit d'hiver. Elle grelotte littéralement pour son interlocuteur, en rejoignant ce banc qu'il lui indique, alors qu'elle-même s'est pelotonnée dans la veste qu'il a mis sur ses épaules. Elle tourne la tête vers lui, le nez rougit sous l'effet du froid, alors qu'il lève la tête vers les étoiles, en parlant de sa fille. Coup au cœur. Il y a dans ce monde une femme qui a disparue quelques années auparavant et qui a, elle, la chance d'avoir une fille manquant d'elle. Gabrielle sent son regard se voiler face à cette injustice, alors que la vie n'a pas daigné lui donner d'enfants pour sa part.

«- C'est mignon.» souffle-t-elle en fixant le ciel à son tour. «Elle n'a pas tord, c'est vraiment joli...»

Une petite fille qui rêve d'être astronaute, Gabrielle a un léger sourire. Parce que ça ne lui semble pas commun, ce n'est pas un métier très féminin. Parmi les enfants qu'elle a croisé ces dernières années, coincés dans des réceptions barbantes pour leur jeune âge, à assumer des rôles de représentations auprès de leurs parents, ils rêvaient souvent de prendre la suite de leurs parents, mais leurs désirs de métiers restaient relativement genrés. C'est amusant, alors, de voir une enfant normale, hors des pressions sociales et de constater qu'alors, tous ne se cantonnent pas dans leurs choix à suivre un prestige familial, à faire leurs choix pour respecter des règles sociétales plus que de laisser parler leur souhait véritable, ancré en leur coeur. C'est rafraîchissant.

«- C'est beau d'avoir encore des rêves...» souffle-t-elle. Parce que pour sa part, pour ce qui est des rêves, elle est un peu perdue en ce moment, elle ne sait pas trop. «Souhaitons lui de réussir. Mais elle a encore bien du temps devant elle pour changer de résolution... Et... sa... maman, elle faisait quoi ?»
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 20:20





Il sait très bien que le rêve d’Ashley est compromis, parce que sa santé est trop fragile, mais elle est tellement passionné par l’astrologie qu’il continue de l’a poussé là dedans. C’est bien aussi d’aider les enfants à s’épanouir et ne pas leur mettre de limite pour ce qui est des rêves.

« Sa mère était étudiante en médecine. Elle voulait se spécialisé en chirurgie cardiaque. Elle à arrêter ses études quand Ahsley est né, mais les à repris avant de disparaître. »

Il pousse un léger soupir. Aujourd’hui, elle serait presque chirurgienne. Il était certain qu’ils auraient fait le plus beau couple de l’hôpital, les docteurs Jones. Il se disait que cette vie aurait été bien plus amusante, mais la vie en avait décidé autrement, lui arrachant son âme sœur.

« On à fait connaissance à Montréal, elle faisait du bénévolat là ou j’étais résident, en pédiatrie. C’était une belle époque. Ont était insouciant, et surtout très amoureux. Je l’inviter tout les soirs, que ce soit à boire un verre ou au restaurant. Et elle ne m’en à jamais voulu de devoir partir en plein milieux du repas si j’avais une urgence. Beaucoup de femme serait malheureuse avec un chirurgien. Mais elle, elle comprenait. »

Il haussa légèrement les épaules, passant une main sur son visage en fermant les yeux un court instant.

« Elle à aussi comprit quand je ne l’ai pas suivit alors qu’elle était enceinte, ici à Trois Riviére. Je devais finir mon année là bas, et je regrette aujourd’hui de ne pas avoir été présent à cent pour cent au cours de sa grossesse. Ma Gabrielle était un ange, une femme douce et adorable. Il y a eu des hauts et des bas évidements. Des moments de doutes, de jalousie, mais… Je l’aimais. Je l’aime et je l’aimerais toute ma vie. »   

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 21:24


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


«- C'était aussi un beau projet.» souffle la jeune femme.

Ainsi donc il est médecin et sa compagne étudiait la chirurgie. Il est vrai que le monde de la médecine est sûrement un peu fermé du fait de sa spécificité et peut-être que les seuls couples qui peuvent vraiment bien vivre ce genre d'exigences sont ceux formés par deux personnes qui pratiquent finalement un métier de la santé. Et l'homme lui parle un peu plus de leur rencontre, à Gabrielle et lui. C'est beau. Il fait naître un sourire sur les lèvres de la jeune femme alors qu'il lui fait partager un peu de son histoire. Elle se fait la réflexion qu'on dirait presque une romance de Grey's anatomy. Parce que dans sa vie de solitude, prisonnière entre les murs de son appartement, il a bien fallut qu'elle trouve à s'occuper. Cette série, c'est vraiment ce que les propos de l'homme lui rappelle. Mais elle ne le lui dit pas.

«- C'est tellement mignon comme invitations ! Vous... vous deviez beaucoup l'aimer.» souffle la jeune femme, tout en se sentant pour le moins coupable de cette affirmation.

Venant d'elle, c'est probablement mal venu, alors qu'il est persuadé qu'elle est cette femme qu'il a aimé. La demoiselle ne devrait probablement pas s'attarder sur ce sujet, elle devrait sûrement en changer, ne pas lui imposer de poursuivre cette conversation. Mais elle trouve ça beau, cet amour, cette romance née de ces rendez-vous, comme des rayons de soleil dans la grisaille d'une vie où l'on a l'habitude de perdre des patients. Elle ne sait pas comment Parker l'a séduite, elle. Parce que ses souvenirs sont envolés. Mais elle espère avoir eut une romance aussi belle.

Une larme roule sur sa joue en l'écoutant parler, son cœur se serre. L'homme dit qu'il aimait cette femme, qu'il l'aime encore, qu'il l'aimera toujours. Et cette confession nocturne est on ne peut plus belle, d'autant plus qu'elle sent l'honnêteté dans ses mots. Il pense vraiment ce qu'il dit. Il le ressent vraiment. Gabrielle n'est pas certaine que Parker aurait put l'aimer avec cette même dévotion dans la voix et n'importe qu'elle femme sur terre aimerait être la déité capable de recevoir une si belle adoration.

«- Vous ne savez pas... ce qui lui est arrivé ?» s'étonne-t-elle. «Je veux dire... il y a bien eut une enquête... non ? Ils n'ont rien trouvé ?»
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan - 15:12




Il opine légèrement de la tête, un beau projet oui. Elle était très doué à la faculté, elle serait certainement devenu une excellente chirurgienne. Il soupire, vraiment attristé par cette situation, mais il garde la tête haute, continuant à lui parler de sa vie, en espérant que des souvenirs remontent, mais rien. Elle reste persuadé qu’il parle d’une autre femme, et c’est frustrant. Frustrant de voir comme elle à pus tout oublier, jusqu’à son amour pour lui et sa propre fille.

Si seulement elle prenait conscience que cette déclaration d’amour si sincère lui était destine. Si elle pouvait comprendre qu’il est fou amoureux d’elle et qu’il souhaite de nouveau être avec elle. Mais même si elle retrouve la mémoire, son amour pour lui sera pas forcément si fort. Et ça lui fait peur.

« Non. Au début, la police disait qu’elle était juste partie de son plein grès, ne voulant pas d’enfant. Mais c’était d’un ridicule ! Ma Gabrielle ? Elle était heureuse d’être mère, et même si elle ne voulait pas d’Ashley, je l’a connais, elle aurait jamais abandonné comme ça.Elle à disparu en Janvier, j’ai dû attendre Novembre pour qu’ils se mettent enfin sur l’affaire ! Dix long mois à me débrouillé seul, à faire ce que je pouvais avec les moyens que j’avais. Un témoins à finit par parler, elle était monté de force dans une berline noire, à deux rues de son université. Ils en ont conclu qu’elle était morte. »

Il reste silencieux quelques secondes, se remémorant la pire période de sa vie alors que sa vision devient flou. William détourne le regard, serrant avec force ses poings afin de garder une certaine contenance.

« Les journaux m’accusaient à tord du meurtre de ma femme. Puis l’histoire s’est tassé, et ont à classé l’affaire. J’étais désemparé, désespéré. J’ai jamais voulu croire à ça. Pour moi elle est toujours vivante. Alors j’ai engagé un détective privé, et il à des pistes. Mais ça, j’aime mieux ne pas en parler. »  

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan - 15:30


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Elle pose des questions, Gabrielle, même si elle ne devrait pas forcément le faire. Même si elle ne devrait pas forcément creuser dans une direction aussi hasardeuse, qu'elle ne devrait pas le contraindre à se souvenir de ces choses douloureuses. Mais cette histoire semble tellement dingue, du fait qu'il l'ai prise pour Gabrielle, que la jeune femme veut comprendre. Elle veut en savoir plus, sa curiosité attisée par tout cela, par le mystère de cette ville, de ses drôles d'impressions de déjà-vu dans ces rues. Elle est perdue, Gabrielle mais elle ne peut pas croire que sa vie toute entière soit un mensonge depuis six ans maintenant. Parce que remettre en doute ce que son mari a dit, c'est remettre en doute l'intégralité de ce en quoi elle croit. C'est trop violent, trop difficile, pour que la demoiselle l'accepte, tout simplement. Ce n'est pas pensable. Et puis comment, pourquoi, l'enlever à Trois-Rivières pour l'emmener à New-York ? Ça semble tellement tiré par les cheveux.

Mais à l'écouter, Gabrielle a bien été enlevée, en sortant de son université apparemment, dans une berline noire. Elle hausse un sourcil, mais ne dit rien, l'esprit perdu dans tout ce qu'il vient de dire. La police qui ne s'occupe pas de la disparition, les mois d'attente à ne pas voir l'affaire prise au sérieux et un bébé, dans cette affaire. Non, ça n'avait sûrement pas été facile. Encore moins de se faire accuser du meurtre de sa compagne. Elle vient poser timidement une main compatissante sur son épaule.

«- Je... Je suis désolé... ça ne devait pas être évident.» souffle la jeune femme avant de reprendre. «Puissiez vous la retrouver, alors...» souffle la demoiselle, un brin émue par la situation de son interlocuteur, en songeant une fois de plus à l'étrangeté de toute cette histoire.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Jan - 0:29






William sent la main de la jeune femme sur son épaule. Par réflexe, il dépose la sienne par dessus et regarde Gabrielle, sentant de nouveau son cœur raté un battement. Il lui adresse un sourire triste, réalisant qu’il devait l’a laissé tranquille pour ce soir.. Mais voilà qu’il revenait encore et toujours à ce même sujet. Mais au moins, il ne l’obligé pas à se souvenir.

Il caresse le dos de sa main avec son pouce avant de hocher la tête, ne disant pas que pour lui, elle était retrouvé. Il ne voulait pas non plus la braqué. Will tourna de nouveau la tête vers les étoiles, ne disant rien de plus. Que pouvait il ajouter à ça ? Pas grand-chose malheureusement.

Du bruit commence à se faire entendre, dans la salle du bal. Il se retourne un peu avant de comprendre qu’il est certainement minuit. L’année vient de s’achève ,  pour donner place à une nouvelle qui, il l’espère sera meilleure. Il adresse un sourire à Gabrielle, et se penche vers elle. Il dépose un tendre baiser sur sa joue, fermant les yeux quelques secondes avant de sourire.

« Bonne année à vous. J’espère qu’elle vous apportera toutes les réponses nécessaires à vos questions. »   

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Jan - 1:09


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Il pose sa main sur la sienne et la jeune femme frissonne, rapidement, quelques secondes. Elle n'en montre rien cependant et le laisse faire. Ses doigts sont doux sur sa main et elle sent son cœur qui vrille dans sa poitrine, en même temps que la culpabilité la ronge, vis à vis de Parker, parce qu'elle ne devrait peut-être pas se laisser ainsi toucher par un inconnu. La belle ne sait pas, ne sait plus. Elle a perdu les codes de la vie en société. Elle est perdue, Gabrielle, elle ne sait plus ce qui est normal de ce qui ne l'est pas, de ce qu'elle peut accepter et ce qu'elle ne devrait pas.

Il est minuit et dans la salle, celle-ci s'agite tout à coup et l'homme vient déposer un baiser sur sa joue pour lui souhaiter ses vœux de nouvel an. Gabrielle se laisse faire, une fois de plus, avant de déposer elle-même un baiser sur cette joue. Elle frissonne, se fait la réflexion qu'il gratte un peu, mais ne lui dit pas, ignorant qu'en d'autres temps, elle s'en serait amusé, l'aurait taquiné à ce sujet.

«- Bonne année à vous aussi... Merci» murmure-t-elle.

Évidemment que l'homme veut qu'elle trouve des réponses à toutes les questions qu'elle se pose, qu'elle éclaircisse toutes les zones d'ombres de son esprit, fasse la lumière sur ce qui n'est pas correct, ce qui est faux. Et elle réalise qu'il a passé ses bras autour d'elle en venant embrasser sa joue. Et qu'il est toujours dépourvu de sa veste, qu'elle a sur le dos. Elle rougit, un peu.

«- Je euh...» elle se coupe, sans savoir comment le dire. «Je... il commence à faire un peu froid n... non ? On pourrait retourner danser...» propose la jeune femme pour s'extirper de cette étreinte pourtant loin d'être désagréable.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 39 ✩ avatar : Ryan Reynolds
✩ crédits : Tumblr
★ âge : 38
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Jan - 21:39





Ce moment si tendre fait du bien à William. Oui, elle n’est plus vraiment elle, mais il à un poids de moins sur les épaules puisqu’elle est retrouvé et que mis à part son amnésie, elle semble aller bien. Et c’est si bon d’être de nouveau prêt d’elle, l’espace d’un instant il à la sensation que tout est comme avant, qu’elle pourrait de nouveau tomber amoureuse de lui et que cette nouvelle année serait merveilleuse. Mais il à tord, car cette année sera comme les autres, difficile.

Il pousse un soupire avant de lui sourire en se relevant, hochant de la tête. Oui, il commence à sentir le froid, mais ça ne le dérange pas vraiment. Il hésite à prendre sa main, le temps de retourné à l’intérieur, mais juge que ça ne se fait pas, que ce ne serait pas correcte. Alors il glisse ses mains dans les poches de son jean, sentant son portable vibré. Il l’extirpe aussitôt, s’attendant à un message de bonne année, mais réalise avec surprise qu’il s’agit d’un sms de la femme gardant sa fille ce soir.

Il change de tête, soucieux évidement car il lui à dit de ne contacté que en cas de problème, pour qu’il ait justement pas à s’inquiète.


SMS – Re-Bonsoir. Avant toute chose je vous souhaites la bonne année. Ashley à peu manger et à tout rejeté à peine avaler. Les filles sont endormi, mais je tenais à tout de même vous tenir au courant. Je l’a trouve amaigri, pourrions nous en discuter demain soir autour d’un verre ?

William met son portable en veille rapidement, sentant un mélange entre colère et tristesse l’habiter. La tristesse de savoir que une fois encore, sa fille n’aura pas pleine profiter de sa soirée, et la colère envers cette femme qui profite de ça pour lui proposer une sorte de rendez vous. Elle connaît la maladie d’Ashley, à quoi bon discuter de son état autour d’un verre ? Elle n’était même pas sa mère et par conséquent à pas son mot à dire.

Ils arrivent à l’intérieur de la salle de bal, William regarde quelques instants les gens autour d’eux avant de se tourné vers Gabrielle.

- Vous voulez danser ou boire un verre ?   

_________________
Je ne savais pas qu'on pouvait vivre, travailler, plaisanter et être malade de douleur. J'ignorais qu'on pouvait à la fois être détruit et concentré sur son travail, effondré et souriant, triste et disponible, nostalgique et amoureux.

codage par Laxydunbar
Revenir en haut Aller en bas
to infinity and beyond
avatar
✩ messages : 977 ✩ avatar : Iga Wysocka
✩ crédits : Meteors (ava) elsy (crackships)
★ âge : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Jan - 23:40


'Cause every night i'm talking to the moon,
still trying to get to you.


Elle propose de rentrer, car il commence à faire un peu froid, mine de rien et que si pour sa part elle est couverte par la veste de son interlocuteur, ce n'est pas le cas de ce dernier qui, en chemise dans cette nuit d'hiver ne doit pas avoir bien chaud. Elle espère qu'il n'a pas trop froid, alors qu'elle grelotterait certainement à sa place. Mais n'est-ce pas pour cela précisément qu'il lui a donné sa veste ? Parce qu'il a vu que la demoiselle se gelait dehors ? Si. S'il a froid, c'est entièrement la faute de la demoiselle. Alors elle lui adresse un sourire gêné mais un téléphone les interpelle soudainement. Elle en conclue que l'homme a probablement reçu un message pour la nouvelle année comme minuit approche. Mais à la tête qu'il fait, elle comprend rapidement que ce n'est pas le cas.

«- De mauvaises nouvelles ?» s'enquit alors la jeune femme en observant son air soucieux, puis agacé.

Elle ne sait pas ce qui se passe et ce ne sont sûrement pas ses affaires. La demoiselle le sait, elle ne devrait probablement même pas le questionner. A moins que ce ne soit que de la politesse. Avec lui, c'est compliqué. Face à cet homme elle se sent perdue. Parce que leur première rencontre a été pour le moins particulière, déroutante, déstabilisante. Et qu'elle sait encore moins comment agir avec lui qu'avec les autres. Parce qu'elle sait ce qu'elle représente pour lui et la peine qu'elle peut lui infliger, avec la plus petite parole, le plus petit geste.

Il demande si elle veut boire, ou si elle veut danser. Et elle ne sait que répondre. Car elle voudrait danser, profiter d'avoir un cavalier pour s'adonner à ce plaisir, son mari n'était plus là pour la faire valser. Mais imposer à William d'être son partenaire, alors qu'elle lui rappelle sa compagne disparue...  Gabrielle ne peut pas le faire, non. Elle se doute que c'est mal, qu'elle ne devrait pas. Alors la demoiselle choisit l'autre proposition.

«- Ils ont un champagne excellent.» fait-elle donc savoir en l'entraînant vers le buffet.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


[/u][/u]

_________________
Amnésia

Les braises laissées par d’anciennes passions, tôt ou tard se ranimeront.

c. FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

William ♔ 'Cause every night i'm talking to the moon, still trying to get to you.



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» William Mocquet
» GHOST WILLIAM, étalon léopard au domaine du Vallon
» funky 80's ls night!
» ANNECY By night sous la neige = vive le ski de fond
» William: c'est la fête du cheveu !!! :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Je viens du Sud. :: Ste-Marguerite. :: L'Hôtel de Ville. :: les salles du bal.-