AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

ma reine.
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Jan - 23:04

t'avais pas assuré sur ce coup-là. t'avais attendu trop de temps, avant de lui envoyer ce message. à cause des entraînements, qui te prenaient la journée. mais aussi parce que tu voulais pas envoyer un vulgaire "salut, ça va". c'était nul. tu voulais qu'elle rigole. tu voulais qu'elle se mette à sourire devant son téléphone. autant que toi quand tu regardais le tien. la photo que tu avais mis en fond d'écran. pour ne pas l'oublier. pas elle. c'était impossible de l'oublier elle. mais ce sentiment de bonheur qui avait possession de ton âme toute entière, durant ces quelques heures que tu avais passé avec elle. t'avais réfléchi un moment à vos retrouvailles. à la manière dont elles se passeraient. tu voulais que ce soit spécial. il fallait que ça le soit. autant qu'elle à tes yeux. et tu voulais lui faire comprendre ça. comprendre que tu ne voyais plus qu'elle. qu'elle avait hanter tes pensées si fort ces derniers temps, que tu ne souvenais pas d'avoir croiser le chemin de la moindre femme. c'était fou, l'effet qu'elle te faisait. complètement fou. et le mieux avec elle, c'était que t'avais pas peur d'être toi-même. pas peur de faire un peu d'humour. ou de lui proposer cette balade en moto. une autre aurait préféré un tour dans ta voiture. mais pas elle. elle, elle ne voyait que toi. le vrai toi. alors t'avais enfilé une veste bien chaude. ton casque. et tu l'avais rejoint chez elle. st alexis. t'avais traversé la ville, mais ça ne te faisait rien. t'aurais traversé la planète si elle te l'avait demandé. sans blague. ton coeur battait la chamade. tous tes sens s'embrasaient à chaque nouveau bâtiment que tu dépassais. à chaque kilomètre qui te rapprochaient d'elle. t'espérais qu'un tour au milieu des paysages enneigés suffiraient à la conquérir. si ce n'était pas déjà fait. tu misais tout là-dessus. tu accéléras un peu. pour la rejoindre plus rapidement. pour ne perdre aucun instant. et quand tu finis par te garer devant chez elle, t'avais cet immense sourire sur le visage. un sourire qui ne te quitta même pas quand tu enlevas ton casque. encore moins quand tu éteignis le contact, et que tu remontas l'allée jusqu'à sa porte. tu frappas quelques coups. un peu stressé oui. mais terriblement excité à l'idée de pouvoir la serrer contre toi à nouveau. et de l'embrasser. surtout l'embrasser. tes lèvres t'avaient tellement manqué.. quand elle finit par ouvrir la porte, ton coeur loupa un battement, quand tu posas les yeux sur la beauté qui se tenait devant toi.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Jan - 23:26

elle n'y croyait plus. vraiment plus. quand son téléphone a vibré dans sa main, son coeur s'est réveillée. elle n'a pas eu besoin de voir le destinataire pour savoir que c'était lui. et au début, elle a complètement paniqué. son corps s'est mis à trembler, et quand elle a eu le courage de lire les messages, son sourire s'est dessiné sur ses lèvres. ses yeux se sont mis à briller. et forcément, qu'elle n'attendait que ça bon sang. alors après avoir lâché son téléphone sur son lit, elle a cherché dans son armoire les plus beaux vêtements, chauds, mais les plus beaux quand même. pas la peine de se maquiller, elle a simplement brossé ses cheveux. elle stresse putain. mais elle l'attend tellement, elle n'a besoin que de lui. parce qu'il lui a apporté des choses qui lui ont fait un bien immense. parce qu'elle veut lui raconter sa vie, lui dire qu'elle a revu son frère et que c'était pas forcément simple. elle veut lui dire à quel point il lui a manqué. elle veut n'être que dans ses bras. elle ne veut vivre qu'avec l'odeur de son parfum, qu'avec ses yeux, qu'avec son sourire bon sang. alors quand elle entend la moto qui se gare, elle prend sur elle pour ne pas se jeter à la porte, pour attendre qu'il cogne à sa porte. la clope qu'elle vient d'allumer est déjà dans l'cendrier. les secondes lui paraissent une éternité. elle ne comprend même pas ce qu'il se passe dans son crâne. c'est la première fois qu'elle ressent tout ça depuis six ans. depuis que sa vie a complètement chamboulé. et putain, à la minute où il toque, elle n'attend pas longtemps. elle ouvre, directement, lyse. et quoi, ça dure cinq secondes quand elle se perd dans son visage ? ça lui envoie des papillons dans le bide quand elle perd son regard dans le sien. il est là. c'est même plus un rêve, il a vraiment fait le déplacement. il suffit qu'elle décale son visage pour voir sa moto devant sa maison. c'est trop pour elle. il lui a trop manqué. elle a b'soin de lui. putain, elle qui n'voulait pas d'attachement, il a suffit d'une nuit et d'la plus belle journée de toute sa vie pour qu'il s'ancre dans sa tête. lyse se rapproche de lui, ne dit rien du tout. ses bras entourent sa nuque, elle est déjà en train d'se mettre sur la pointe des pieds, et ses lèvres rencontrent les siennes. et wow. voilà que tout se mélange. voilà qu'elle a la sensation de toucher les nuages. elle est vraiment bien, lyse. elle est vraiment heureuse à ce moment précis. elle veut pas qu'ça s'arrête, et quand elle sépare ses lèvres des siennes, c'est seulement pour murmurer quelques mots ; ne refais plus jamais ça. plus autant à l'entendre. elle l'supporterait pas une seconde fois. elle est déjà trop attachée à lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Jan - 23:52

tu venais de traverser la ville pour la retrouver, mais t'aurais traversé la planète entière pour le faire, très honnêtement. cette fille, tu l'avais dans la peau. t'arrivais pas à te la sortir de la tête. tellement, que les gars t'engueulaient dans ton oreillette, quand ils voyaient la voiture partir un peu de travers. faut dire que t'arrêtais pas de repenser à la nuit que t'avais passé avec elle. au lendemain surtout. le meilleur de toute ta vie. tu n'abusais même pas. lyse t'avait touché d'une manière qu'aucune autre ne l'avait fait auparavant. et bordel, t'étais tellement accro, que l'idée de la kidnapper pour ne la garder que pour toi au milieu de nulle part t'avais traversé l'esprit. loin d'elle, tu devenais fou. de ses lèvres. de ses doigts qui te caressaient. de ses yeux aussi, qui te regardaient avec une telle profondeur que tu t'y étais noyé, dès le premier regard. et maintenant t'étais plus capable de remonter à la surface. tu sombrais. de plus en plus. seul un de ces baisers serait capable de donner la bouffée d'air dont t'avais besoin pour survivre. et c'était pour bientôt. ta moto garée, tu hésitas pas un instant avant d'aller frapper à sa porte. sûrement aussi excitée que toi, lyse l'ouvrit tout de suite. et tu restas interdit. devant sa beauté. devant ce visage si angélique, que t'avais l'impression d'être le diable, de la désirer autant. de toutes les manières. elle s'avança lyse. elle fit ce pas-là. tes bras se calèrent immédiatement dans son dos quand les siens entourèrent ton cou. et puis, perchée sur la pointe de ses pieds, elle posa enfin sa bouche sur la tienne. enfin. une libération. un peu d'artifice. tu respirais maintenant qu'elle était tout contre toi. maintenant que tu la sentais, aussi accro que toi tu l'étais. ça te rassurait. ça te faisait t'emballer encore plus. c'était pas bon. ou si, trop sans doute. elle rompit votre baiser, t'arrachant un léger grognement de mécontentement. tu voulais pas qu'elle s'éloigne. ne refais plus jamais ça. tu souris. vraiment. alors qu'une de tes mains remontaient pour lui caresser la joue. t'es tellement magnifique. ouais, t'en faisais sans doute trop. mais c'était la vérité. elle t'éblouissait lyse. tu comprenais pas comment t'avais fait, pour ne pas la voir avant. pour ne pas que vos chemins se croisent. t'aurais aimé que ce soit le cas, plus tôt. tout ce temps perdu, t'aimais pas. pas du tout. t'es prête ? tu lui demandas, sans t'éloigner. t'y arrivais pas. c'était trop dur. et pourtant il faudrait. pour rejoindre ta moto. après ça, elle resterait blottie contre toi pendant un bon moment. ses bras autour de ta taille. sa tête, posée dans ton dos. et là, tu serais vraiment heureux. plus heureux que tu ne l'avais jamais été sur ton engin. elle rendait tout plus beau lyse, tu commençais à peine à t'en rendre compte.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Jan - 0:12

il est là. elle est déjà dans ses bras alors qu'elle vient à peine d'ouvrir la porte. parce qu'elle en a besoin. il lui a apporté ce sentiment de sécurité tellement impressionnant, tellement surprenant. c'est parti dans un jeu d'alcool à la con, les trucs que font les gamins. il l'a kidnappé, sûrement dans l'idée de simplement s'envoyer en l'air. sauf que cette nuit, ça a tout chamboulé. il y a eu sa gentillesse, sa douceur. il y a cette nuit sans cauchemar. il y a elle dans ses bras, qu'elle n'a pas décollé même pas quand elle était dans le plus profond des sommeils. c'est ash. va savoir ce qu'il a déclenché, mais elle lui fait déjà bien trop confiance qu'elle s'rait complètement meurtrie s'il vient à lui faire du mal. parce qu'ash, c'est le premier au bout d'six ans. c'est le seul qui a vu lyse comme elle l'est vraiment. ça n'a rien à voir avec les clients qu'elle se coltine. c'est ash. elle est déjà à lui à la minute où il a pris cette photo, où elle a été incapable de se séparer de lui quand il était temps qu'elle s'en aille. alors ce baiser, elle en a besoin. c'est trop fort, c'est trop bon pour elle. et l'angoisse s'évapore. elle le retrouve, et c'est tout ce dont elle a besoin. elle comprend qu'il soit occupé, quand il a pris le temps de lui expliquer ce qu'il faisait un peu plus tard dans la journée. mais elle s'attendait pas à ce que l'attente soit aussi difficile. elle a perdu espoir, et pourtant, il était toujours dans sa tête. elle y croyait vraiment trop fort, et elle ne regrette tellement rien. il lui fait presque oublier josh, alors qu'il est toujours là, dans un coin d'sa tête.
il l'a complimente, et lyse sent son coeur qui explose, totalement. elle aimerait lui retourner la chose, mais lyse est tellement timide pour le coup qu'elle se contente de lui sourire, un grand et un vrai sourire. tu es là... t'es venu. elle ne le réalise pas. elle a peur de se réveiller, et ça va lui faire mal. mais non, c'est pas un putain de rêve. elle peut vraiment le toucher. elle peut vraiment l'embrasser. je le suis. qu'elle dit. en étant vraiment sincère, même un peu impatiente. beaucoup, impatiente. elle l'embrasse rapidement une dernière fois. c'est vrai qu'il fait froid dehors, mais elle a la sensation qu'il réchauffe tout. qu'à leurs pieds, les fleurs sont déjà en train d'éclore. elle lui prend sa main, mais se colle à lui, elle prend la décision de les trainer jusqu'à sa moto après avoir fermer la maison. sa grosse doudoune, ses gants, elle ne ressent même pas la brise glaciale. j'en ai jamais fait. qu'elle avoue, en touchant du bout des doigts l'engin à deux roux, ayant presque peur de l'abîmer. elle doit se décoller, qu'il lui explique comment on enfile un casque. elle doit se décoller, pour rester contre lui après la plus belle balade de toute sa vie. tout comme... tu t'rends compte de l'emprise que tu as sur moi ? j'te fais tellement confiance alors que j'me suis toujours promis de ne plus jamais faire confiance aux hommes. lui offrir une part d'elle, sans forcément trop en dire. lui ouvrir les portes, sans trop en dire. elle l'dira jamais, elle est pas prête. les mots ont déjà dépassé sa bouche une fois avec le retour de milann, mais ça s'arrête là. et je parle trop, je sais, mais t'es là ash. et j'veux pas que tu t'en ailles. j'suis plus capable de rester en apnée autant d'temps et d'reprendre mon oxygène dès que je retrouve tes bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 17:27

t'avais pris ton temps, avant d'envoyer ce texto qui changerait toute ta vie. t'avais pris ton temps oui, parce que tu savais qu'à partir du moment où tu la reverrais, t'aurais plus jamais envie de la quitter. elle t'avait fait cet effet-là lyse. elle avait retourné ton monde. avec son sourire. avec sa peau chaude, collée contre la tienne. t'avais l'impression de plus être le même. l'impression que les étoiles commençaient enfin à éclairer la nuit. comme si le nuage qui les cachait commençait finalement à bouger. elle brillait fort lyse, depuis ce soir-là. elle brillait tellement fort dans ta vie. dans ton coeur aussi. tu comprenais pas ce qu'elle avait réussi à te faire. pourquoi elle s'était frayée une place, là où personne ne l'avait jamais fait. pas aussi rapidement. tu es là... t'es venu. tu hochas la tête. t'avais envie d'être avec personne d'autre. à aucun autre endroit non plus. même les sensations que tu ressentais dans ta voiture n'étaient rien face à ce que tu ressentais là, quand elle t'embrassait. quand elle te parlait. t'avais plus qu'une envie. c'était qu'elle monte sur ta moto. et te sert fort, pendant tout le temps où tu roulerais. je le suis. ta main dans la sienne, tu la conduisis jusqu'à l'engin. ton bébé. ta véritable passion. si les gens pensaient que t'avais un don pour la voiture, toi, c'était de moto dont t'avais toujours rêvé. un rêve que tu avais mis de côté pour faire plaisir à ton père. elle se pressa contre toi lyse. elle avait froid. t'avais envie, de lui proposer de filer directement chez toi. pour vous coller sous ta couette. mais t'avais envie de lui montrer autre chose. j'en ai jamais fait. t'arrivais pas à t'empêcher de sourire. j'aime l'idée d'être ta première fois. tu soufflas, taquin. avant de lui montrer comment enfiler son casque. comment l'attacher aussi. tu savais que vous auriez pas d'accident, mais tu préférais faire attention à elle. ne pas l'abîmer, ta jolie poupée. tout comme... tu t'rends compte de l'emprise que tu as sur moi ? j'te fais tellement confiance alors que j'me suis toujours promis de ne plus jamais faire confiance aux hommes. et je parle trop, je sais, mais t'es là ash. et j'veux pas que tu t'en ailles. j'suis plus capable de rester en apnée autant d'temps et d'reprendre mon oxygène dès que je retrouve tes bras. elle parlait. elle te disait toutes ces belles choses. et toi, y'a ton coeur qui s'emballait. forcément. qui battait plus fort. ton corps qui s'embrasait, de sentir qu'elle avait autant besoin de toi. que toi aussi, t'avais réussi à te frayer une place dans son coeur. tu pris son visage entre ses mains. et tu l'embrassas. encore. avec une tendresse infinie. tu parles trop oui. tu soufflas, le sourire aux lèvres, en détachant ta bouche de la sienne. mais sans t'éloigner. mais j'ressens exactement la même chose. maintenant que je t'ai retrouvé, j'te quitte plus. c'est promis. et tu pensas pas à un seul instant à la saison qui se profilait en disant ça. aux voyages que tu devrais faire. parce que tu pensais qu'à elle. et à tout ce qu'elle réveillait en toi. maintenant enfile ton casque. tu déposas un dernier baiser, sur son nez. avant de prendre le tien pour l'enfiler. et de grimper sur ta moto. t'attendis qu'elle monte à son tour. et qu'elle s'accroche. t'es bien là ? tu soufflas. t'avais pas envie qu'elle soit mal installée. pas envie qu'elle passe un mauvais moment. jamais avec toi. tu voulais jamais qu'elle se sente mal. parce que ça te ferait trop de mal à toi.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 17:51

elle n'a pas envie de partir. elle a envie de vivre d'autres choses avec lui. parce qu'elle a tellement pensé à ash qu'elle refuse, lyse, de le voir s'en aller à nouveau. elle a besoin d'être contre lui, et peut-être qu'elle donne la sensation d'être une colle gluante, mais putain... elle veut pas revivre, avoir froid, sans lui. elle n'est pas capable de l'imaginer une seule seconde. tu es beaucoup de mes premières fois. elle lui avoue avec un doux sourire. elle ne dit même pas ça sur le ton de la plaisanterie. elle le pense tellement. il est un peu son premier baiser, son premier battement de coeur, premier orgasme. cette première fois, à nouveau, qu'elle n'oubliera sans doute jamais. ce moment où elle a paniqué pour josh et qu'il a été plus qu'incroyable. c'est tout un tas de choses qui font qu'elle n'a surtout pas envie qu'il s'en aille. parce que lyse a brisé toutes les protections pour s'ouvrir. qu'à lui, pas aux autres.
puis les mots forts, cette douce déclaration, son coeur qui flanche, ses dents qui jouent avec sa lèvre. elle pouffe de rire, apprécie le baiser, s'accroche toujours qu'à lui. écoute les conseils, boit ses mots rien qu'au fait qu'il lui explique comment on met un casque sur le visage. je te prends aux mots, alors ne me déçoit pas. parce que c'est important de faire des promesses, parce qu'il faut bien qu'il fasse attention. lyse y croit. vraiment. s'il lui donne sa parole, alors elle va lui donner sa vie. c'est aussi simple que ça. elle enfile le casque, forcément elle galère, mais c'est qu'un détail. elle rigole un peu, le laisse s'installer dans sa propre moto et souffle un bon coup. est-ce qu'elle angoisse ? un peu. mais elle lui fait confiance, même un peu trop d'ailleurs. lyse enjambe la moto, doucement, elle a peur de faire n'importe quoi. et quand elle est installée, elle se colle contre lui, comme si elle était habituée à ça. sa tête se pose contre lui, elle lui sourit, ses mains se joignent autour de son torse. je suis au paradis, là. lyse ne veut pas que tout ça s'arrête. et pourtant, il suffit qu'il allume la moto pour que son coeur s'emballe. elle n'a même plus froid, et pourtant la température est vraiment basse. ash est là, et c'est tout ce qui compte à ses yeux. il est là et il ne va plus jamais repartir, il l'a dit et elle la croit. est-ce que c'est trop tôt pour dire que ce qu'elle ressent pour lui ressemble vraiment à de l'amour ? carrément. est-ce qu'elle s'en fiche ? encore plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 21:00

tu es beaucoup de mes premières fois. elle t'avoua, avec un sourire timide. doux. comme elle. comme vous. tu voyais pas d'autres manières de le faire que comme ça. la brutalité, la violence, ça vous allait pas non. ça collait pas avec elle. avec ce visage de poupée, et cette fragilité que tu entendais dans chacun de ses mots. tu savais que tu devais pas merder. que si tu lui faisais du mal, tu t'en voudrais toute ta vie. elle méritait pas ça lyse. elle méritait que des belles choses. des balades au clair de lune. des petits déjeuners au lit. tu voulais lui offrir tout ça. c'était fou oui, de ressentir tellement de choses en aussi peu de temps. mais c'était réel. t'avais envie d'être avec elle. d'entendre ton rire le matin. de l'embrasser sous la douche. sous la pluie aussi. tes pensées ressemblaient à un vieux film d'amour ringard. ou le mec est complètement accro. tu comprenais mieux d'un coup. pourquoi ils avaient autant de succès ces films. parce que quand ça vous tombait dessus, vous aviez pas d'autres choix que d'accepter ce cadeau. et de le vivre. tout simplement. tu lui fis finalement une promesse à la blonde. celle de jamais la quitter. celle de rester là, avec elle. ou de l'emmener avec toi la prochaine fois que tu partirais. tu pourrais faire ça pas vrai ? la cacher dans ta chambre d'hôtel pour ne la garder que pour toi. t'étais sûr qu'elle serait magnifique dans le public, à t'encourager. t'étais sûr aussi, que ses baisers te porteraient chance. je te prends aux mots, alors ne me déçoit pas. tu souris, en enfilant ton propre casque. je le ferais pas. et tu enjambas ta moto, pour t'asseoir dessus. lyse derrière toi. lyse qui se colla à toi. ses bras se serraient autant de toi. et tu caressas un peu ses mains. rapidement. pour lui montrer que tout irait bien. qu'elle aurait juste à te faire confiance. t'en prendrais soin, de cette confiance. tu t'assurerais de jamais la briser. je suis au paradis, là. elle ne pouvait pas le voir, mais tu souriais comme un gamin. tu souriais parce que t'avais l'impression de vivre ta vie à toi. pas celle qu'on avait choisi pour toi. tu l'avais choisi lyse, parmi toutes les autres. et le plus bel ange s'accroche à moi. tu soufflas, avant d'allumer le moteur. tu jouas un peu avec l'accélérateur, avant de t'engager sur la route. doucement au début. pour qu'elle s'habitue à la sensation. tu faisais attention pour une fois. parce que t'avais pas envie de lui faire peur. parce que tu voulais que sa première fois soit belle. c'était un souvenir qu'elle garderait pour toujours. tu ne voulais pas que ce soit un mauvais. vous rouliez, tous les deux. et peu à peu, les bâtiments cédèrent la place à des paysages enneigés. des sapins. de grands arbres blancs. c'était beau. c'était magnifique. mais pas autant qu'elle. et il fallait que tu lui dises. alors tu t'arrêtas, à l'entrée d'un sentier que tu connaissais bien pour t'y être baladé quelques fois. t'éteignis le moteur. et tu attendis qu'elle descende pour le faire à ton tour. le sourire aux lèvres, tu l'aidas à retirer son casque. avant de faire de même. tu les posas sur l'engin. et sans perdre un instant, tu te retournas pour coller ta bouche à la sienne. un long baiser rempli de tendresse et d'amour. je suis désolé, fallait que je m'arrête pour faire ça. tu soufflas contre ses lèvres. ton front posé contre le sien. qui aurait cru que vous en seriez là. qui aurait cru qu'il était si facile de s'attacher à une personne qu'on connaissait à peine.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 21:33

lyse n'a pas peur. peut-être qu'elle devrait, parce que ça reste assez impressionnant. mais c'est agréable, de sentir le vent sur eux. de voir les paysages qui défilent. malgré le casque, elle est proche de lui, elle se tient fermement, sans trop le compresser non plus. lyse se sent bien, se sent vivre, c'est trop agréable. hors de question de faire marche arrière, elle est déjà trop attachée à lui. tant pis pour les conséquences, tant pis quand elle aura mal. elle lui a déjà confié bien trop de choses et elle a envie de lui en faire partager d'autre. ash est déjà dans sa tête, dans son coeur, dans son âme. il est partout bon sang. elle le croit. quand il lui dit qu'il ne la décevra pas, parce qu'il semble différent des autres. ça s'voit quand elle perd son regard dans le sien, il y a cette étincelle. il y a cette chose qu'elle n'a jamais vu dans les yeux des autres. c'est beau. ça lui donne vraiment envie de ne jamais partir de ses bras. elle a besoin de ça, alors qu'il y a encore un mois, elle ne voulait même pas d'ça dans sa vie. elle ne se l'imaginait même pas, ça lui semblait impossible. pas alors qu'elle souffre trop d'son passé. elle observe, elle est admirative des paysages. elle sait qu'ils ont quitté trois-rivières, du moins, elle s'en doute parce que le paysage semble différent. parce qu'ils n'ont croisé aucune voiture. et d'un coup, il est moins rapide, il ralenti. elle ne pose même pas de question, elle se laisse emporter, peu importe tant qu'elle reste avec lui. tant qu'il ne lâche pas sa main. elle comprend très rapidement qu'elle doit descendre, et elle fait vraiment attention. ses pieds touchent la neige, ash descend par la suite. elle regarde autour d'elle, et c'est magnifique. elle n'a même pas les mots pour expliquer ce qu'elle ressent. ses doigts sur la lanière pour décrocher son casque, ash vient finalement l'aider et ça la rassure parce qu'elle n'y arrive vraiment pas. et puis, en l'espace d'une seconde, leurs lèvres se rencontrent et la voilà qui se met à trembler. elle a attendu ce moment depuis une éternité, et même là contre lui, elle a l'impression que le temps passe bien trop rapidement. ses doigts sur sa joue, il fini par lâcher ses lèvres. elle sourit, elle sourit vraiment très fort qu'elle est certaine que le soleil est trop présent au dessus d'eux. c'est totalement faux, il fait gris, la neige commence à tomber, mais peu importe. ne t'excuses pas pour ça. elle se colle contre lui, ses mains se perdent dans les poches de son manteau. elle n'a plus qu'à tirer sur le tissus pour rapprocher le corps de ce garçon contre elle. je veux ses moments, encore et encore. elle embrasse une première fois ses lèvres. je veux tes lèvres. un autre bisou. je veux t'entendre me faire des compliments. un dernier. mais j'ne veux surtout pas que tout ça s'arrête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 22:07

elle te serrait, fort. et toi tu te contentais de rouler. de lui montrer la sensation que ça faisait, de voir les paysages défiler sous nos yeux. d'avoir l'impression de pouvoir les toucher du bout des doigts aussi. elle n'avait pas encore assez confiance pour lâcher ses bras, mais t'étais certain que ça viendrait. tu savais que la prochaine fois, elle en serait capable. parce qu'il y aurait une prochaine fois oui. même plusieurs autres. parce que tu comptais pas la laisser sur le bord de la route. jamais. elle faisait partie de toi maintenant. sans que tu le comprennes très bien. elle s'était frayé un chemin à travers ta poitrine, à coups de sourires et de regards timides. fragiles. tu serais pas celui qui la briserait. celui qui lui ferait du mal. tu l'espérais en tout cas. tu espérais que personne t'y obligerait. parce que t'étais un gars qui devait répondre à beaucoup de gens. ton père. ton manager. les caméras. t'essayais de protéger ta vie privée du mieux que tu le pouvais. la vraie en tout cas. celle que tu t'invitais avec les gens de ton milieux n'était que superficielle. tout comme les femmes que tu fréquentais en général. aucune n'était montée sur ta moto. aucune ne savait que tu en faisais même. il n'y avait qu'elle. toujours qu'elle. pour toi aussi, ça faisait beaucoup de première fois. tu t'arrêtas finalement dans une chemin. tu l'aidas à retirer son casque. le tien aussi. avant de l'embrasser. ça t'avait manqué. vraiment manqué. alors que ça ne faisait qu'une dizaine de minutes que vous rouliez. tu ne pouvais pas garder ta bouche loin de la sienne. c'était impossible. vraiment. ne t'excuses pas pour ça. je veux ses moments, encore et encore. je veux tes lèvres. je veux t'entendre me faire des compliments. mais j'ne veux surtout pas que tout ça s'arrête. elle avait déposé un baiser sur tes lèvres à chaque phrase. et ça te faisait fondre un peu plus encore. cette fille te faisait fondre. littéralement. tu n'étais que douceur et tendresse avec elle. tout ce que tu n'étais pas avec les autres. elle faisait ressortir le meilleur en toi lyse. vraiment. tu le réalisais de plus en plus. j'ai envie d'être avec toi. tu lui soufflas, en repoussant un flocon de neige qui venait de tomber dans ses cheveux. tu savais qu'elle prendrait de plus en plus de place. alors autant être honnête. autant ne l'avoir qu'à toi, dès maintenant. tu supporterais pas qu'un autre pose les mains sur elle. vraiment pas. ça veut dire que tu me laisseras te faire l'amour tous les soirs, et t'emmener en balade aussi. mais ça veut aussi dire que tu vas devoir te faire à.. tu t'éloignas d'elle, le sourire aux lèvres. un sourire malicieux. dos à elle, tu ramassas de la neige, pour en faire une boule. et tu te retournas rapidement, la lancer sur elle. à ça. tu soufflas, en rigolant un peu. t'étais heureux putain. tellement heureux que ça te faisait mal au bide. à l'intérieur de la poitrine aussi. t'avais trouvé une personne parfaite pour toi. et tu comptais pas la laisser partir de si tôt.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan - 12:39

elle ne veut pas que ça s'arrête, lyse. l'air lui envoie des doses d'adrénalines, ça lui donne envie de s'ouvrir, de lui faire encore plus confiance qu'elle ne le fait déjà. ça lui apporte un tas d'choses, ouais. quand il s'arrête, quand elle comprend qu'il le fait simplement pour l'embrasser, ça la rend complètement dingue. elle s'accroche à ses lèvres, et cette fois-ci, ses sentiments sont vraiment en train de se grossir à vu d'oeil. elle ne demande que ça pour tout dire. parce qu'elle est déjà sienne. parce qu'il est le seul à l'avoir vu se livrer, à ne pas avoir eu sa froideur, sa manière de le repousser. elle a apprécié la douceur d'une nuit, apprécié de se réveiller et de l'avoir vu à ses côtés. bon sang, c'est trop agréable ce qu'elle ressent pour lui. elle lui offre plusieurs baisers, à chaque point à ses phrases. lyse s'accroche à lui, apprécie l'odeur de son parfum qui enivre son nez. les mots qui lui offrent, les mots forts, les mots qui lui envoient des coups dans le coeur, qui le fait battre extrêmement fort. moi aussi, j'en ai envie. elle répond, honnêtement, en attrapent ses doigts et en serrant les siens. il lui sort les plus beaux arguments, son coeur n'assume pas vraiment ce qui est en train de se passer parce que c'est bien trop beau pour que ce soit la vérité. pourtant, elle sait qu'elle veut de tout ça. il ne termine pas sa phrase et elle fronce les sourcils, ne comprend pas. elle le voit qui s'éloigne, et la boule de froid cogne dans son dos. c'est froid, elle sursaute, elle explose de rire, mais elle ne lui répond pas. elle préfère se rapprocher de lui, de prendre sa main, et de l'attirer un peu contre elle. ça veut dire que je te laisserais faire tout ça, si toi... tu me laisses partir quelques soirs sans me poser des questions... elle se mord la lèvre. faut pas qu'elle oublie qu'elle a un job, qu'elle travaille, et qu'elle n'est pas prête à lui dire ce qu'elle fait. elle n'est pas certaine qu'il va apprécier d'apprendre que lyse vend son corps. il va même carrément pas apprécier. j'ai un grand frère. ça sort d'nul part, mais elle sait qu'elle veut le lui dire. il est revenu alors qu'il est parti de la famille quand j'avais onze ans. et je sais pas comment réagir. j'ai peur qu'il s'en aille, encore. peur qu'il parte avec son plus grand secret, qu'il rompt les promesses et qu'il lui fasse encore plus mal qu'il ne l'a fait à l'époque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan - 20:23

il fallait que tu t'arrêtes. il fallait que tu l'embrasses. que tu sentes son nez froid contre le tien. c'était un détail oui, mais tellement important à tes yeux. une place qu'elle s'était frayée dans ton coeur sans que tu comprennes comment. sans que tu ne puisses te protéger. t'en avais pas envie, de te protéger. malgré qu'elle te ferait que du bien lyse. t'en étais certain. elle t'en faisait déjà. elle faisait ressortir le meilleur de toi-même. déjà. et ton palpitant recommençait à s'emballer, quand tu l'embrassais. quand tu lui soufflais des mots que t'avais jamais autant pensé de toute ta vie. ils étaient vrais. tellement vrais. tellement important à tes yeux. parce que tu n'étais pas le genre de gars à te livrer aussi facilement. à confier ton corps à la première venue. ton corps oui, facilement. mais lyse avait su réclamer autre chose. un truc bien plus important à tes yeux. elle s'imaginait pas combien tout ça avait de l'importance. moi aussi, j'en ai envie. tu soufflas. tu souris aussi. un sourire lumineux comme tu n'en avais jamais fait à personne. ton coeur battait encore plus fort que quand tu soulevais une coupe. que quand tu franchissais la ligne d'arrivée, en première position. ouais, cette fille, elle était vraiment plus forte que tout. tu lui soufflas à nouveau des mots, avec une importance qu'elle n'imaginait pas. avant de retrouver un peu de ton innocence, en lui lançant cette boule de neige. son rire suffit à te réchauffer la poitrine. refroidie par l'hiver. elle était belle quand elle souriait. quand elle riait. tellement belle que t'avais envie de rester coller à elle, pour toujours. tes doigts enlacés aux tiens, et sa tête, sur ton palpitant. ça veut dire que je te laisserais faire tout ça, si toi... tu me laisses partir quelques soirs sans me poser des questions... tu fronças les sourcils. elle te demandait ça, et ça te fit tout de suite devenir curieux. qu'est-ce qu'elle faisait le soir ? pourquoi tu devais pas poser de question ? tu savais pas si tu pouvais le faire. tu savais pas si ta confiance en elle était suffisant pour pas la questionner. ton boulot ? tu demandas juste. c'était tout ce que t'avais besoin de savoir. si c'était pour le travail, tu demanderais pas. tu te retiendrais de le faire. surtout si ça voulait dire que tu pouvais profiter d'elle le reste du temps. j'ai un grand frère.il est revenu alors qu'il est parti de la famille quand j'avais onze ans. et je sais pas comment réagir. j'ai peur qu'il s'en aille, encore. vraiment ? la coïncidence était trop belle. les problèmes de famille, tu connaissais. toi aussi. tout était compliqué dans la tienne depuis que tes parents avaient envoyé ta soeur en pensionnat. tu l'avais pas revu depuis. jamais. pas de nouvelles. rien du tout. je pense que tu devrais pas penser à la fin, mais aux moments que tu vas passer avec lui. tu soufflas, une main dans ses cheveux. un baiser que tu posas là, sur son front. tu sais, j'ai pas vu ma grande soeur depuis dix ans. tu te confiais, toi aussi. tu sentais que tu pouvais le faire. là, avec elle. avouer à quel point ça te faisait mal. profites de ton frère lyse, tant qu'il est là. il repartirait peut-être. mais au moins, elle aurait de nouveaux souvenirs avec lui. des souvenirs qu'elle pourrait se repasser jusqu'à leurs prochaines retrouvailles.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Jan - 19:17

d'une femme, elle se transforme en gamine. de gamine, en adolescente. et d'adolescent, à nouveau à une femme. c'est un cercle vicieux, visiblement. parce que c'est ce qu'il lui fait ressentir. elle se transforme, elle devient une autre personne en gardant malgré tout son incroyable caractère. elle est juste un peu plus douce, voir carrément douce. il lui dit des choses qui envoient lyse très, très loin. un peu entre les nuages et le soleil. c'est tellement fort et tellement agréable. elle en demande, encore et encore. il a la clé d'son âme, c'est tout. lyse a lâche toutes ses barrières bien trop rapidement, parce qu'il s'est imposé sans trop l'faire. parce qu'elle ne réclame que lui, parce que ça hurle son prénom dans son cerveau. il y a lui et ses bras, puis ash qui s'éloigne d'elle pour lui balancer une boule de neige. et voilà, un tas d'autres choses, voilà son coeur qui cogne fort, son rire qui résonne à travers la forêt. il y a ses yeux qui cherchent les siens, elle se rapproche de lui parce que lyse décide de se confier. parce qu'elle a envie de lui raconter un tas de choses, mais qu'elle n'en est pas vraiment capable non plus. elle a envie de se réveiller, tous les matins, à ses côtés. elle a envie de toutes les choses qu'il lui propose, qu'il la retienne quand il sent qu'elle est sur le point de faire marche arrière. mon boulot. elle approuve, hoche la tête. elle ne lui en dira pas plus, mais si elle doit le rassurer, alors elle le fait. oui, c'est son boulot. faire les trottoirs, récolter les billets, donner son corps le temps d'une trentaine de minutes. elle est comme ça. peut-être qu'elle devrait le lui dire, mais elle en est pas capable. parce que lyse a malgré tout b'soin de se protéger. besoin de le protéger. elle sait qu'il n'aimera pas ça. qui accepterait d'une fille comme elle dans sa vie, hein ? même pas elle. elle se sent chanceuse, faut pas qu'elle ruine tout ça. elle lui parle de milann, aussi. lui raconte que son frère est de retour. est-ce qu'il ressent à quel point ça lui fait mal au coeur, tout ça ? elle apprécie qu'il soit aussi proche d'elle. ses lèvres sur son front, et sa main qui ne quitte jamais la sienne. c'est tout ce qu'elle souhaite. tu as raison. elle se contente de dire, en serrant un peu plus ses doigts dans les siens. elle te manque ? sa main sur sa joue, le cadre est magnifique. il est beau. elle veut plus jamais partir lyse. elle veut rester encore et encore dans ses bras. j'suis certaine que tu vas pouvoir la revoir un jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 76 ✩ avatar : stefan pollmann
✩ crédits : @self
★ âge : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Jan - 20:37

ton petit bout de femme entre les bras, tu la regardais. tu souriais. tu rigolais. et tu parlais surtout. de choses sérieuses. du début d'une histoire sérieuse. entre vous. vous veniez à peine de vous rencontrer oui, mais tu savais déjà que tu supporterais pas de la voir avec quelqu'un d'autre. tu savais déjà que tu ne la voulais que pour toi. matin et soir. la serrer contre toi, toujours. contre ton coeur. qui se mettait à battre si vite dès que tes yeux croisaient les siens. c'était pas normal de ressentir ce genre de choses, aussi rapidement, pas vrai ? tu t'en fichais toi. tu voulais bien croire au destin. te dire que s'il l'avait placé sur ta route, c'était pour une raison bien précise. mon boulot. tu hochas la tête. c'était tout ce que tu avais besoin de savoir. peut-être qu'un jour, elle t'en dirait plus sur ce boulot. mais pour l'instant, tu n'insistas pas. tu ne voulais pas créer de tensions inutiles. pas déjà. t'étais trop bien pour tout gâcher là. c'était magique ce qui se passait. ce qui commençait à naître sous vos yeux. tu voulais pas que ça s'arrête. jamais. et puis lyse se mit à te parler de son frère. tu comprenais ce qu'elle ressentait. toi aussi, la relation était compliquée avec ta soeur. toi aussi, tu ne l'avais pas vu depuis longtemps. sauf qu'elle n'était pas revenue. lyse avait de la chance elle. elle pouvait se créer de nouveaux souvenirs. elle pouvait passer du temps avec lui. il fallait qu'elle en profite. qu'elle saute sur l'occasion. parce qu'elle se représenterait peut-être pas. fallait pas qu'elle est peur. même si ça lui faisait mal, de le voir partir à nouveau, t'étais là pour la rattraper maintenant. pour la consoler s'il le fallait. tu as raison. tu souris. bien sûr que t'avais raison. toujours. t'aurais voulu lui dire, pour la faire rire un peu. pour entendre ce son mélodieux sortir de sa bouche. mais tu le fis pas. parce que vous viviez un moment important là. vous appreniez doucement à vous connaître, et ça passait par ce qui faisait mal. elle te manque ? sa main glissa sur ta joue. ça te fit du bien. c'était agréable. tu haussas un peu les épaules. parce que t'étais pas certain que ta soeur te manquait. t'y réfléchissais pas en fait. ça arrivait parfois. et ça repartait aussi vite. t'avais appris à vivre sans elle. parfois. tu soufflas. c'était une bonne réponse ça. c'était vague, comme tes sentiments pour elle. cette soeur que tu ne connaissais plus vraiment. elle te manquait comme ce fameux paquet de céréales, dans lequel on a envie de picorer de temps en temps, mais est toujours vide quand c'est le cas. j'suis certaine que tu vas pouvoir la revoir un jour. tu posas tes lèvres sur son crâne. en hochant un peu la tête. peut-être. tu n'avais pas besoin de ta soeur. pas vraiment. alors ça ne te gênait pas son absence. c'était même mieux qu'elle soit loin. parce que son départ serait douloureux, si jamais elle revenait. si jamais elle t'habituait à sa présence. je veux que tu dormes avec moi ce soir, lyse. tu finis par souffler, un sourire sur les lèvres. ce soir, et tous les autres. sa présence te faisait du bien. sentir son corps blotti contre le tien, encore plus.

_________________
cavalier seul depuis deux années,
je baise avec des filles qui me font peu d'effet.
leur dos nus devant moi,
je me souviens jamais de leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
just keep swimming
avatar
✩ messages : 86 ✩ avatar : lily deep.
✩ crédits : delreys. (avatar)
★ âge : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Jan - 23:04

elle culpabilise de ne pas être capable de lui dire la vérité. peut-être parce qu'il faut pas précipiter les choses. lui dire qu'elle fait les trottoirs ? c'est prendre le risque qu'il s'en aille définitivement. elle n'est pas prête à ça, elle n'en a même pas envie bon sang. elle préfère qu'ash la serre très fort dans ses bras. elle apprécie le fait qu'il ne pose pas un milliard de questions. ça prouve que malgré tout, il lui fait confiance. elle serre ash contre elle, elle entend à quel point son coeur cogne fort contre le sien. ça la rassure de savoir qu'elle n'est pas la seule à ressentir tout ça. ils se confient, elle lui parle de son frère, il lui parle de sa famille. ça lui fait du bien d'entendre tout ça, de savoir qu'elle est assez importante pour qu'il accepte de se confier à elle. lyse lui caresse la joue, elle essaye de le rassurer comme elle peut, mais en même temps... c'est difficile. elle a peur de lui dire les mots qu'il ne faut pas ou qu'il ne veut pas entendre. parfois. sa soeur lui manque parfois, et elle espère qu'elle va pouvoir combler le trou dans son bide. peut-être qu'un jour, tu devrais reprendre contact avec elle. elle lui glisse, en frôlant ses lèvres, en l'embrassant. la neige retombe, doucement. il fait froid, la moto est pas loin d'eux. le paysage est magnifique, c'est parfait comme premier rendez-vous, parce que c'est bien c'qu'ils sont entrain de faire, non ? de vivre leurs premiers moments. peut-être qu'ils sont ensembles, peut-être qu'ils ne le sont pas, mais peu importe. lyse n'a pas besoin de mots parce qu'elle voit à quel point il y a des étincelles dans son regard. quelque chose qui brille, et c'est tellement beau. elle se sent vivre, quand il touche sa peau, quand elle se met à frissonner. elle est déjà trop bien dans ses bras, trop en demande de tous ses gestes d'affections. elle ne pourra pas s'en passer. c'est trop doux, trop beau, et bien trop important. puis la question, qui lui arrache des frissons. c'est vraiment fort. elle le voit sourire et ça n'a pas de prix, elle est captivée par son regard. admirative. d'accord. elle lui dit. sans même réfléchir. parce qu'elle aussi, elle en a envie. elle a envie de s'endormir dans ses bras, comme s'réveiller dans la même position. elle a envie de sentir ses doigts sur sa peau, ce moment de détente. elle aime savoir qu'ils n'auront pas besoin de se réveiller tôt, qu'ils passeront toute la soirée ensemble, toutes les autres aussi. on reste chez moi ? elle est d'un coup bien plus timide. pas que je veux pas qu'on aille chez toi... mais j'suis plus à l'aise. c'est trop grand chez toi. trop. elle préfère être honnête. elle n'trouve pas ça agréable, d'être dans un endroit bien trop grand pour aussi peu d'personnes. ne reste pas que ce soir... elle s'accroche à lui, elle supplie. pas que ce soir, oh non. qu'il ne refasse plus le coup de ce moment d'absence, parce que c'était trop douloureux, et qu'elle ne veut pas le revivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

ma reine.



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» Reine d'avril, réservée par valeliott !! (2009)
» [3D]Archers de la reine Jeanne à Gardanne
» Salut de la reine
» Festival de La Petite Reine à Barraux
» exposition "autour de la petite reine"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Perds pas le nord.-