AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Don't become a ghost without no colour. (shae)
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 111 ✩ avatar : nikki reed
✩ crédits : rivendell. (avatar) tumblr (gif)
★ âge : 30
Jeu 15 Fév - 14:17

Don't become a ghost
without no colour.
You see it's not the wings that make the angel,
just have to move the bats out of your head
Don't become a ghost without no colour
'Cause you're the best paint life ever made.
••••

   
Assise dans le canapé, Talisa continuait de fixer son téléphone. Elle savait bien qu’il n’allait rien se passer, qu’il n’allait pas se mettre à sonner simplement parce qu’elle ne le quittait pas des yeux mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle n’avait presque plus de batterie et dans le fond, ça ne la dérangeait même pas. Tant mieux, même. Si cela pouvait lui éviter de recevoir des coups de fil de ce genre. Elle n’avait pas pensé à regarder. Trop perdue dans ses pensées, elle avait décroché sans même faire attention à la personne qui l’appelait. A ce numéro inconnu mais dont elle se souviendrait. Une voix qui lui demandait si c’était bien elle. Pendant quelques secondes, la jeune femme pensait qu’il allait lui demander de répondre à un énième sondage sur un énième produit, mais elle s’était trompée. Ce n’était pas pour elle qu’il appelait. Ni pour elle, ni pour lui. Au moment même où il avait prononcé le nom de Shae, la jeune femme s’était figée, méfiante et attentive. Jamais personne ne l’avait appelé pour lui parler de sa meilleure amie. Jamais personne ne l’avait appelé pour lui poser des questions à son sujet, non plus. Le ton de la voix de l’homme était bien trop doux, trop gentil pour être sincère et si elle avait obéit à son premier réflexe Talisa aurait simplement raccroché sans rien dire de plus. Mais ce n’était sans doute pas la bonne solution. De toute évidence, il savait déjà qui elle était et ce qui unissait les deux jeunes femmes. Raccrocher précipitamment ne ferait qu’accroitre ses suspicions et ni elle, ni Shae n’avait besoin de ça en ce moment. Alors, elle avait pris sur elle. L’écoutant parler, lui expliquer qu’il était à la recherche de sa meilleure amie parce que son petit ami s’inquiétait. Talisa manqua de s’étouffer à l’évocation du salop qui servait d’ex petit-ami à Shae mais réussit à faire bonne figure. Elle le détestait. En réalité, elle n’avait jamais aimé Kyle mais c’était sans doute pire aujourd’hui. Il avait éloigné Shae de ses amis, peut-être même de sa famille. Il l’avait éloigné d’elle. Il l’avait coupé du monde pour être certain que son emprise sur elle soit complète et, à cette période là, Talisa avait sans doute été sa plus grande ennemie. Tout comme elle semblait encore l’être aujourd’hui. Des années après. Parce que contrairement à ce que ce détective privé voulait bien lui faire croire, elle savait que Kyle n’était pas inquiet. Il voulait simplement retrouver Shae pour remettre la main sur sa poupée préférée. Il voulait la ramener dans son enfer personnel parce qu’elle avait eu l’audace d’en partir sans son autorisation. Il ne s’inquiétait pas pour elle. Il ne s’était jamais inquiété pour elle. La seule personne à qui il portait un peu d’attention, c’était lui-même. A lui et à ses envies. Talisa avait repris pied avec la réalité quand  le détective évoqua le fait que Shae habite avec elle. La jeune femme avait serré les lèvres, elle n’avait que deux secondes pour se décider. Raccrocher et confirmer implicitement ses informations : ce qui revenait à remettre Shae dans les mains du pire homme de la terre, ce qui était hors de  question. Il ne lui restait qu’une option. Faire comme si de rien n’était. Agir comme si elles ne s’étaient pas revues, comme si la rancœur qu’elle avait longtemps eue envers sa meilleure amie n’avait pas disparu. « Non, désolée elle ne vit pas avec moi. En fait, je ne l’ai pas vu depuis des années ! Depuis que j’ai déménagé. Mais je suis ravie d’apprendre que cette traitresse est en ville, vraiment… Si jamais, vous la retrouvez, vous lui passerez le bonjour de ma part. » Elle avait dû être assez convaincante puisque la conversation s’arrêta ainsi mais Talisa n’en était pas soulagée pour autant. Depuis, elle ne cessait de regarder son téléphone comme s’il allait sonner une nouvelle fois, et amener une autre mauvaise  nouvelle. Il la cherchait, c’était bien tout ce qu’elle avait retenu. Heureusement pour elles, il ne semblait pas avoir engagé le meilleur détective privé au monde. Retenant un soupir, la jeune femme abandonna le canapé pour se diriger vers la cuisine et se chercher un verre d’eau. La porte d’entrée s’ouvrit au même moment alors que Shae passait le seuil. « Salut ! Ça a été ta journée ? » Elle eut un sourire avant que l’évidence ne la frappe. Elle allait devoir tout lui dire. Le coup de téléphone, les questions, Kyle. Elle était obligée, elle ne pouvait décemment pas lui cacher quelque chose comme ça. Pourtant, Talisa était réticente. Elle ne voulait pas être celle qui ramènerait Shae en arrière alors qu’elle semblait aller de mieux en mieux. Elle ne voulait pas endosser ce rôle même si ce n’était pas de sa faute. Même s’il le fallait. « Tu veux quelque chose ? » Il le fallait mais pas alors qu’elle venait tout juste d’arriver. Après tout, elles n’étaient plus à cinq minutes près.
   

   ••••

by Wiise

_________________

    And suddenly you know... It's time to start something new and trust the magic of beginnings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just keep swimming
✩ messages : 43 ✩ avatar : lily collins
✩ crédits : vocivus (avatar) + endlesslove (signature) + tumblr (gifs)
★ âge : 28
Jeu 15 Fév - 19:42

Don't become a ghost
without no colour.
You see it's not the wings that make the angel,
just have to move the bats out of your head
Don't become a ghost without no colour
'Cause you're the best paint life ever made.
••••

 
La journée était en train de toucher à sa fin. Désireuse de terminer les dossiers des patients qu’elle avait pu voir dans la journée, la jeune fille se concentrait avec la plus grande des attentions pour la bonne élaboration de ces derniers. Aussi lorsque son téléphone sonna, affichant l’inscription d’un numéro inconnu, Shae préféra ne pas y porter d’attention alors que ses pensées s’en portèrent sur le fait que la personne qui appelait laisserait probablement un message sur sa boite vocale. Rien n’y fut enregistré. Pas même une once de respiration permettant de comprendre que la personne avait espéré jusqu’au bout que l’appel soit pris. Ne trouvant pas cela alarmant, la jeune fille s’enquit plutôt de ranger ses affaires comme tous les soirs ou presque et de nettoyer au maximum son espace de travail pour le lendemain. Un protocole d’hygiène qu’elle se plaisait à remplir et qu’elle tentait de garder dans le respect des normes sanitaires. Après quoi, c’est en descendant les marches une à une, signe de sa récente entorse, qu’elle s’enquit de retourner au vestiaire pour y déposer sa blouse. Un dernier regard sur son téléphone, la vétérinaire souriait devant le message qu’elle était en train de rédiger pour Oliver. Dedans, elle lui confirmait avoir passé une bonne journée et lui continuait à lui souhaiter qu’il en soit de même pour sa garde. Son cœur eut l’impression de repartir dans les tumultes de cette cadence qui la transportait vers le calme et le bonheur alors qu’elle songeait déjà à ce temps qui les rapprocherait à nouveau. Plus que quelques jours et ils pourraient à nouveau se retrouver pour ainsi partager un peu d’instants ensemble. Cette nouvelle ravit d’autant plus son cœur que la jeune fille savait que sa meilleure amie serait présente à l’appartement dès son arrivée. Aujourd’hui était la journée de repos de Talisa et Shae savait très bien que toutes les deux passeraient une excellente soirée. A moins que sa meilleure amie n’ait décidé de rejoindre Chance. Auquel cas, la vétérinaire aurait probablement reçu un message pour l’avertir de ce changement de planning, mais il n’en était rien. Aussi, c’est en remontant avec ses affaires et convaincue de retrouver sa meilleure amie et Spooki à la maison, que Shae s’empressa de rejoindre sa voiture pour resserrer les quelques kilomètres qui la séparait de l’appartement. Comme d’ordinaire à cette époque de l’année, le trafic se trouvait quelque peu perturbé en raison des touristes mais aussi des congés de chacun. Prenant son mal en patience, la jeune fille se contenta alors d’allumer l’Ipod, offert par Oliver, et commença à écouter quelques musiques choisies par les soins du jeune homme. Il y avait de tout : du rock, de la pop, il arrivait même parfois que du rap vienne se glisser dans la playlist et Shae émettait l’idée qu’il s’agissait là d’une tentative d’Oliver pour la faire rire. Bien sûr, il y arrivait puisqu’elle s’empressait de passer la dite musique pour passer à autre chose. Cela la rassurait énormément de constater que ce lien de complicité ne se brisait pas et ne tendait pas non plus à changer en quelque chose de plus malsain comme ce qu’elle avait pu connaître. La simplicité restait présente et bien réelle dans chacune des attentions qu’ils se portaient l’un et l’autre. Et cela veillait énormément à apaiser les craintes de la jeune fille. Peut être que son temps était enfin venu ? Peut être que le bonheur avait osé la regarder pour lui insuffler la force nécessaire pour y croire à nouveau. Elle osait croire en cette possibilité, tout comme elle croyait en cette seconde chance qu’elle avait su saisir. Grâce à Talisa, surtout grâce à elle, Shae avait pu réapprendre à tenir sa place de meilleure amie à ses côtés. Une place qu’elle n’échangerait jamais pour rien au monde tant cette dernière veillait à raviver un peu plus son bonheur. Il ne lui suffisait de pas grand-chose, juste le sourire de sa meilleure amie avant de partir le matin pour savoir qu’elle passerait une bonne journée. Ou bien encore pouvoir entendre son rire quand elle avait décidé de lancer quelques boutades pour se rendre compte que son monde était là, à Brooklyn avec Talisa. Shae aimait véritablement sa meilleure amie comme une sœur qu’elle n’avait jamais eu et son bonheur lui était un but primordial voire même une nécessité grâce à laquelle elle savait qu’elle pourrait avancer à son tour. Aussi, lorsque le temps semblait s’éclaircir enfin pour elle et que la saison passa de l’automne au printemps, Shae ne put que remercier les étoiles ou elle ne savait trop quoi de permettre à Talisa de connaître ces sentiments là. Lorsqu’elle se révélait à quelqu’un, sa meilleure amie était d’autant plus belle que lorsqu’elle essayait de survivre. Elle rayonnait tout simplement et ce sans même s’en rendre compte. Ce fut sur cette idée, qui l’amena à sourire, que la jeune fille coupa le contact de a voiture et reprit ses affaires afin de remonter à l’appartement. Heureuse de pouvoir se reposer un peu, mais surtout d’être en compagnie de ceux qu’elle appréciait, Shae ne tarda pas à retrouver Spooki derrière la porte. « Bon… » Le reste de cette phrase se coupa au moment où elle reconnu la silhouette de sa meilleure amie qui lui demanda comment s’était passée sa journée. Profitant de cette occasion pour rentrer complètement et enlever ses chaussures, comme à son habitude, Shae se laissa ensuite tomber sur les genoux de manière à pouvoir caresser convenablement Spooki. « Bonjour vous deux. Oui ça va, la journée était un peu longue mais il n’y a pas eu de soucis. Et pour vous deux comment ça s’est passé ? Vous avez profité d’une bonne journée de repos ? » Doucement, la jeune fille avait redressé sa tête pour essayer de regarder en direction de sa meilleure amie. Mais c’était sans compter les attaques de léchouilles de Spooki sur son visage qui la faisaient rire à chaque fois. « Moi aussi je t’aime Spook’. » Laissa t-elle échapper tout en frottant pour quelques secondes de plus sous son cou avant de finalement se relever et ainsi rejoindre sa meilleure amie pour prendre le chemin de la cuisine. « Euh… juste un verre d’eau, je te remercie. » Son sourire prouvait de la joie qui l’envahissait alors qu’elle rentrait à la maison et qu’elle pouvait les retrouver tous les deux. Cependant, quelque chose lui disait que sa meilleure amie n’était pas si heureuse que cela de la voir. D’ordinaire Talisa rigolait plus à son arrivée et émettait des commentaires lorsque Spooki commençait à embêter Shae de cette manière, alors que là… rien. « Tout va bien ? On dirait que quelque chose te tracasse ? » laissa t-elle échapper dans un ton qui se voulait à la fois curieux et désireux de chercher si elle avait fait quelque chose de mal. Mais rien ne lui venait en mémoire. Aussi, et alors qu’elle prenait le verre que Talisa lui tendait, Shae finit par se convaincre qu’il s’agissait peut être d’un planning à venir en compagnie de Chance, qui troublait autant la jeune femme. « Tu sais si… hum… si jamais tu veux passer du temps avec Chance, tu peux me le dire. Je ne me vexerai pas. » osa t-elle lui spécifier alors qu’elle s’asseyait doucement sur une chaise et qu’elle attendait une réaction de sa meilleure amie. Quelque chose n’allait pas, c’était certain et à en juger par le regard de Talisa, Shae savait que ce n’était ni anodin ni à prendre à la légère. Du moins, elle la connaissait assez pour reconnaître ce visage et savoir que ce n’était pas bon du tout.
 

  ••••

by Wiise

_________________
weak ♒︎ I've been like this all the time. You don't know what it's like to be me, you're not paranoid, neurotic.You're free. I don't like me much anymore.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dream is a wish your heart makes
✩ messages : 111 ✩ avatar : nikki reed
✩ crédits : rivendell. (avatar) tumblr (gif)
★ âge : 30
Mar 24 Avr - 19:05

Don't become a ghost
without no colour.
You see it's not the wings that make the angel,
just have to move the bats out of your head
Don't become a ghost without no colour
'Cause you're the best paint life ever made.
••••

   
Des émotions contradictoires n’arrêtaient pas de traverser le corps de Talisa depuis qu’elle avait reposé le téléphone sur la table. Sans pouvoir s’en empêcher, elle continuait à le regarder du coin de l’œil comme s’il pouvait se remettre à sonner d’une minute à l’autre et annoncer une autre mauvaise nouvelle. Enfin est-ce que cela pouvait réellement être considéré comme une mauvaise nouvelle ? Ou bien était-ce plutôt un cauchemar ? La jeune femme n’arrivait pas à se décider et dans le fond elle n’était même pas certaine d’avoir envie de choisir entre l’un ou l’autre. Dans les deux cas, elle craignait sa signification. Il lui avait fallu plusieurs minutes pour prendre pleinement conscience de ce qui venait de se passer et lorsque ce fut fait, elle dut passer les minutes suivantes à essayer de se calmer. Essayer de calmer les battements de son cœur, qui s’était envolé sous le coup de l’inquiétude ; et son caractère impulsif qui ne pensait qu’à retrouver cet idiot pour enfin lui dire tout ce qu’elle pensait de lui depuis toutes ces années. Talisa ne doutait même pas de l’effet libérateur que cela pourrait avoir pour elle mais ce ne serait alors qu’une confirmation de ce que Kyle et ce détective pensaient. Et elle ne pouvait pas faire ça à Shae. Elle était la première en ligne de mire et la brune n’avait pas l’intention de faire quoi que ce soit qui puisse aggraver la situation. Dans un premier temps, Talisa avait même pensé à ne pas lui en parler. Garder cette histoire pour elle le temps de savoir ce que ce démon voulait réellement et de déterminer ce que ce détective savait déjà. Elle espérait même que sa réponse l’éloigne un peu, au moins pour quelque temps. Le temps pour elle de trouver comment en parler à sa meilleure amie. Parce qu’elle avait bien été obligée de se rendre à l’évidence : elle ne pouvait pas cacher toute cette histoire à Shae. D’une manière ou d’une autre, elle finirait par l’apprendre alors il valait sans doute mieux que ce soit par elle. La jeune femme était encore au beau milieu de son hésitation quand la porte d’entrée de leur appartement s’ouvrit. Bien, c’était le moment où jamais de prendre une décision. Mais si elle avait pensé et espéré agir normalement pour ne pas alerter sa meilleure amie plus que de raison, c’était sans aucun doute déjà raté. Depuis quand se jetait-elle sur elle alors qu’elle venait tout juste de passer la porte ? La jeune femme n’aimait déjà pas particulièrement lorsqu’on lui faisait alors en principe elle évitait de se joindre au mouvement. Elle laissait Spooki se charger des premières retrouvailles joyeuses, qui lui au moins n’avait pas changé ses habitudes. Les lèvres de Talisa s’étirèrent difficilement en un léger sourire alors qu’en temps normal la réaction de leur chien quand l’une ou l’autre rentrait enfin l’amusait toujours. Mais en temps normal, rien ne hantait autant son esprit pendant aussi longtemps. « Oui, j’en ai profité pour me reposer et c’était pas de trop après la semaine dernière, je pense… et puis lui a passé son temps à dormir une fois qu’il a eu droit à sa balade, comme d’habitude ! » tenta-t-elle de répondre doucement et elle fut reconnaissante envers Spooki d’occuper assez Shae pour ne pas qu’elle ait le temps de lui poser plus de questions. Elle qui voulait y aller doucement, elle savait bien qu’elle faisait tout de travers. Mais elle n’arrivait pas à retrouver son naturel enjoué, qui la faisait sourire lorsque sa colocataire rentrait et plaisanter à l’idée de la soirée qu’elles pouvaient passer ensemble. Pourtant seulement quelques heures plus tôt, Talisa n’aurait eu aucun mal à le faire. Pleine de paresse, elle avait surtout pensé à trouver quelque chose de facile et de rapide à faire à manger pour pouvoir se laisser tomber dans le canapé et enchainer les épisodes d’une série dans laquelle elles s’étaient lancées la semaine dernière. Rien de très original pour deux amies mais qui à coup sûr allait les faire passer une bonne soirée et leur faire oublier que le lendemain il fallait retourner à la dure réalité du travail. Mais tout ce qu’elle réussit à faire, c’était de tenter une fuite dans la cuisine. Aussi inutile que vain mais la brune n’avait pas pu s’en empêcher. Toute cette histoire avait beau tourner encore et encore dans sa tête depuis plus d’une heure, elle n’arrivait pas y trouver une solution. Tout comme elle n’arrivait pas à s’imaginer en train de le dire à sa meilleure amie. Elle avait trop peur de ce que cela pouvait lui faire et Talisa ne pouvait être certaine ni des réactions de Shae ni même des siennes. Elle attrapait les verres alors que la voix douce de son amie résonnait derrière elle et la jeune femme prit sur elle pour ne pas se retourner. Elles se connaissaient suffisamment pour qu’en un seul coup d’œil Shae ne trouve la réponse à sa question sur les traits de son visage ou dans ses yeux. Mais de toute évidence même lorsqu’elle essayait d’être naturelle, d’agir comme s’il ne se passait rien de grave, elle arrivait à détecter son malaise alors retarder l’échéance ne pouvait plus être une option. D’autant plus que d’ici quelques minutes, Shae allait s’imaginer qu’elle en était la cause directe. Et bien en quelque sorte elle l’était… Mais la jeune femme était bien plus inquiète pour elle, qu’à cause d’elle. Prenant une inspiration et cherchant un peu de courage au fond d’elle Talisa se retourna, tendant son verre à Shae et s’apprêtant à répondre avant que sa voix ne l’interrompe. Pour la première fois depuis que les deux amies s’étaient retrouvées, un vrai sourire s’étira sur les lèvres de l’ainée. Aussi surprise qu’amusée, la brune en oublia une seconde ce qui la tracassait. « Quoi, non… Non, c’est pas ça. » répondit-elle doucement en continuant à sourire. « Je sais que ça ne te dérangerais pas mais le programme n’a pas changé et j’ai bien peur que tu ne sois obligée de me supporter pour ce soir. » Un peu amusée, Talisa lui adressa un sourire alors qu’elle s’installait à son tour, en face de son amie. Bien vite elle retrouva son sérieux essayant, malgré tout, de se calmer pour ne pas inquiéter Shae avant même que les mots ne soient sortis. « C’est pas ça, c’est… » Elle releva les yeux, faisant une pause pour tenter de mettre tout dans l’ordre. « D’abord, je veux que tu me promettes de ne pas réagir comme moi je pourrais le faire et de prendre des décisions qui ne seraient bonnes pour personne. Encore moins pour toi. Et je ne veux pas que tu oublies que tu n’es pas seule, d’accord ? » demanda-t-elle d’une voix douce comparé à ce qu’elle devait annoncer ensuite. Elle attendit quelques secondes, observant la réaction de sa meilleure amie avant de prendre une autre inspiration. Si elles voulaient trouver une solution à deux, il fallait bien qu’elles en passent par là. « J’ai eu un coup de téléphone aujourd’hui et… cette personne m’a demandé si je te connaissais et si, par hasard, je savais où tu étais et ce que tu faisais. » commença-t-elle, son regard ne quittant pas celui de la jeune fille comme si elle espérait lui montrer qu’elle n’était pas toute seule. « Je crois qu’il te cherche, Shae. » Talisa ne prit pas la peine de donner plus de détails, insistant simplement sur le pronom parce qu’elle savait qu’elle comprendrait. Qu’elle comprendrait ce que cela impliquait.
   

   ••••

by Wiise

_________________

    And suddenly you know... It's time to start something new and trust the magic of beginnings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
just keep swimming
✩ messages : 43 ✩ avatar : lily collins
✩ crédits : vocivus (avatar) + endlesslove (signature) + tumblr (gifs)
★ âge : 28
Mer 25 Avr - 20:22

Don't become a ghost
without no colour.
You see it's not the wings that make the angel,
just have to move the bats out of your head
Don't become a ghost without no colour
'Cause you're the best paint life ever made.
••••

 
L’agréable ne cessait de se décliner sous plusieurs formes surtout depuis que la joie de rentrer à la maison battait de son plein. Son sourire timide, s’accrochait de plus en plus sur ses lèvres, désireux d’y trouver là une place naturelle encline à partager des bienséances qu’elle trouvait chez ses proches. La facilité avait pris sa place et ce de manière permanente sur le reste. Le papillon parvenait enfin à puiser assez de forces à l’intérieur pour se dégager de sa chrysalide et découvrir ainsi un monde dans lequel l’éphémère devenait éternité. Les étoiles n’en devenaient que des témoins de plus, des entités grâce auxquelles, la sécurité s’immisçait aux travers des petites choses. Elle renvoyait des images plaisantes, emplies de cette bonté qu’elle n’avait connue que lorsqu’elle franchissait le seuil de sa maison familiale et qu’elle retrouvait son chien. Les tracas s’éloignaient de plus en plus, lui accordant un répit grâce auquel la vétérinaire apprenait à devenir la personne qu’elle avait toujours été. Même si, elle ne la connaissait pas véritablement encore, il lui arrivait de l’appréciait quelque fois parce que cette personne là était capable de penser par elle-même sans craindre en un coup à anticiper pour oser. Cette personne avait le droit d’exister sans s’excuser à tout va de respirer. Cette personne avait surtout des amis autour d’elle, qui lui apprenaient tous les jours les véritables sens de cette bienveillance mais aussi de tout ce qui résultait de cette condition. Les rires, les blagues aussi parfois, les contentements, les partages, les tourments, il arrivait aussi que les pleurs se joignent à tout ceci, mais cela faisait partie de cette force de plus en plus inscrite en elle qui lui permettait d’avancer. Jamais, Shae n’aurait cru vivre aussi pleinement. Jamais, la jeune fille aurait pu songer s’en sortir alors que le piège dans lequel on l’avait enfermé ne lui laissait aucune occasion de voir plus loin que là où on l’avait contrainte. Et puis, l’espoir s’était glissé là. Inattendu, il s’était avéré quasi imperceptible de prime abord jusqu’à ce qu’il n’arrive à étendre de ses droits jusque dans les profondeurs les plus abyssales de la jeune fille. Prêt à se décliner sous les aspects les plus simples, il advenait encore que ce dernier la surprenait en suivant le rythme de ses intentions de plus en plus délivrées. Les sourires s’agrandissaient et il lui semblait même partager quelques constellations de son regard avec les autres. Bien sûr, Oliver était surement celui qui en était le plus touché, mais Talisa était également celle qui pouvait percevoir les différences parce qu’elle avait sa place dans ce travail acharné. Telle une sœur qu’elle n’avait jamais connue, sa meilleure amie était devenue un pilier grâce auquel la jeune fille désirait plus que tout avancer. Une force, qu’elle partageait mais surtout cet espoir qui avait su trouver une place bien présente en son sein pour lui révéler des encouragements quotidiens veillant à la rassurer sur son droit d’exister. Il ne lui suffisait que d’un regard en direction de Talisa pour que ce message fuse jusque dans sa sureté et que la légèreté s’exerce de manière à repousser davantage les tourments de son appréhension. Voilà pourquoi franchir le seuil de la porte de l’appartement, retrouver les odeurs accueillantes et spécifiques de ce que « la maison » signifiait, mais surtout être accueillie de cette manière aussi bien par Spooki que par sa meilleure amie tendait à raviver un peu plus les espoirs de la jeune fille. D’ailleurs, elle agissait avec de moins en moins de timidité dans ses gestes, peut être même sa réserve avait-elle totalement disparu au cours de cet épisode. Surtout lorsqu’elle pouvait profiter des câlins et des accueils de Spooki.  Patientant sagement des réponses qu’elle aurait pu entendre quant au jour de repos bien mérité pour Talisa. Shae en profita pour frotter un peu plus sous le cou du labrador qui lui rendit ses attentions par des léchouilles sur l’ensemble de son visage. Le rire ne tarda pas à se joindre à la partie, surtout devant ses chatouilles, mais rapidement la vétérinaire essaya de redresser son regard pour appréhender le visage de sa meilleure amie. Soucieuse, le ton qu’elle pouvait entendre lui rappelait combien la kinésithérapeute était courageuse dans sa profession, mais surtout elle ne pouvait que comprendre la fatigue qu’elle devait ressentir sous l’influence des pressions exercées par sa profession. Heureusement, elle la connaissait assez pour prendre en considération le fait que lorsqu’elle avait décidé de se reposer, elle était capable de couper tout contact avec le monde extérieur pour se retrouver et dormir un peu. « J’espère que tu pourras récupérer comme il faut. » Ses mains glissaient cette fois sur les joues de Spooki alors que ses yeux essayaient de trouver le regard de sa meilleure amie pour y glisser de la compassion. Shae n’avait jamais connu femme plus courageuse que sa meilleure amie, plus forte aussi, tant sa détermination était à même de la conduire là où elle le désirait. « En tout cas, j’en vois un qui a récupéré bien vite. » tenta t-elle pour la plaisanterie, dans l’espoir d’entendre le rire, qui d’ordinaire rendait les lieux plein de vie, de sa meilleure amie. En vain. Et doucement, le sourire pourtant bien téméraire de Shae venait à se dissiper pour laisser place à une légère inquiétude sur son visage. Quelque chose n’allait pas. Et ce quelque chose s’avérait être plus ou moins grave en raison de la distance émise volontairement par Talisa. Les questionnements ne tardèrent pas à s’immiscer dans son esprit. Mettant en évidence des épisodes passés qui auraient pu conduire en un quelconque malaise entre elles. Mais rien ne lui revenait en mémoire, rien du tout. Aussi, alors qu’elle la suivait jusque dans la cuisine, la jeune fille émit une première question concernant le comportement de sa meilleure amie. Aucune réponse ne lui fut donnée, si ce n’était peut être la manière dont elle s’empressait de se saisir des verres pour les remplir. Instinctivement, Shae baissa ses yeux vers ses mains dans l’espoir de trouver peut être la solution à ce problème qu’elle n’envisageait pas. Qu’avait-elle fait ? Rien ne lui venait pour une fois de plus. Alors peut être s’agissait-il d’un contre temps ? Peut être que Talisa se sentait coupable parce qu’elle préférait passer du temps avec Chance ? La jeune fille ne tarda pas à laisser cette hypothèse prendre le dessus afin de rassurer sa meilleure amie sur le fait que jamais elle ne lui en voudrait à ce sujet. Après tout, n’était-ce pas évident que de vouloir passer un peu de temps avec celui qu’on apprenait à aimer ? N’était-elle pas dans la même situation quelque fois elle aussi ? Toutes les deux avaient dépassé les malheurs qu’elles avaient pu connaître par le passé et savaient à présent que même si elle devait décommander une soirée, elles parviendraient à trouver une alternative plus tard pour rattraper cela. Mais bien vite la réponse lui prouva qu’elle se fourvoyait sur les raisons d’une telle appréhension et sa meilleure amie arriva même à la rassurer à l’aide de sa petite remarque. Naturellement, le sourire revint sur les lèvres de la vétérinaire. « Je suis bien contente qu’on reste toutes les deux ce soir. » commenta t-elle dans une sincérité réelle alors que son sourire grandissait et accompagnait les gestes de Talisa. Pourtant, il persistait cette inquiétude qui ne cessait de questionner la jeune fille sur les raisons de cette réaction de la part de sa meilleure amie. Shae la connaissait assez pour savoir qu’elle finirait par lui en parler, quand elle l’aurait décidé. De toute les manières, elle ne la forçait jamais, au contraire, elle préférait que les confidences soient naturelles surtout lorsque ces dernières impliquées son avis. L’amusement de Talisa disparut à la vitesse de l’éclair, rétablissant l’inquiétude de Shae. Doucement, son sourire se dissipa complètement pour s’évanouir surtout au moment où l’incertitude transparaissait dans les dires de sa meilleure amie. Visiblement, la gravité en était conséquente. Et les sourcils de Shae commencèrent à se froncer en guise d’incompréhension totale dès l’instant où leurs regards se croisèrent.  Elle essaya tant bien que mal de maintenir son regard pour appréhender les diverses émotions qui paraissaient sur le visage de Talisa. Elle n’était même plus certaine de savoir quoi y lire : de l’inquiétude, de la colère, de la tristesse, des remords ? D’autant plus que son cœur commençait à battre à tout rompre contre sa poitrine alors que les messages qu’elle entendait résonnaient dans sa tête. Pourquoi lui parlait-elle de réaction, de décisions à prendre, mais surtout de détermination à songer au fait qu’elle n’était pas seule ? Petit à petit, la jeune fille sentait même la chaleur remonter jusque sur ses joues alors que sa bouche s’entrouvrait et laissait entendre une respiration plus difficile. Ses mains devenaient moites à leur tour et sans même qu’elle ne laisse la fin du cheminement monter jusqu’à son cerveau, Shae se mit à hocher la tête de manière positive devant les recommandations données par Talisa.  Les mots l’avaient quitté, coincés dans sa gorge et ses yeux commençaient à la picoter. Même si Shae allait mieux de manière générale, il n’en restait pas moins que les épreuves d’angoisse étaient toujours des moments difficiles à affronter. Visiblement, ce moment en serait une. Le temps lui donna l’air de se figer complètement, l’empêchant d’inspirer le lui faisant oublier. Son regard était du même ordre dans les yeux de sa meilleure amie alors que le joug s’abattait sur elle comme un poids qui l’écrasait. Elle n’était même pas certaine d’avoir bien entendu, ses oreilles s’étaient mises à bourdonner au moment où Talisa lui confiait qu’on lui avait demandé des informations sur elle. Qu’il lui avait demandé. Son corps se mit à répondre à sa désignation, éveillant des frissons qu’elle avait réussi à ne plus ressentir, ravivant une douleur qu’elle pensait éteinte à tout jamais, ses lèvres se mirent à frémir. « C’était lui ? » balbutia t-elle entre deux respirations rapides. Sa voix retrouvait des tonalités qu’elle ne pensait plus entendre, dictée par cette crainte, rythmée sous des impulsions d’angoisse. Son regard se mit à fuir celui de sa meilleure amie. « Je ne me… sens… » Il fallait qu’elle se lève, qu’elle marche, peut être qu’en réalisant quelques pas elle parviendrait à mieux respirer et à retrouver un semblant de contenance. Shae s’empressa de se relever de sa chaise et se maintint à sa chaise pour effectuer un premier pas. Mais le poids était tel que ses jambes se dérobèrent sous elle et qu’elle tomba au sol. Son corps entier tremblait et son chagrin l’étouffa au point qu’elle le laissa s’échapper. « Je suis désolée… » s’excusa t-elle d’une petite voix alors que Spooki la rejoignait pour essayer de se faire cajoler. Mais elle se contenta de s’isoler en ramenant ses genoux contre elle et en se recroquevillant sur elle-même. « Je suis désolée… » répéta t-elle encore une fois alors que la conscience du mal qu’elle engendrait à Talisa arrivait à se définir dans son esprit. Jamais elle n’aurait cru qu’il puisse la retrouver… Pourquoi ? Elle désirait tellement s’en sortir qu’elle ne savait plus ce qu’elle devait faire à présent.
 

  ••••

by Wiise

_________________
weak ♒︎ I've been like this all the time. You don't know what it's like to be me, you're not paranoid, neurotic.You're free. I don't like me much anymore.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Don't become a ghost without no colour. (shae)



Page 1 sur 1 ~

 Sujets similaires

-
» GHOST WILLIAM, étalon léopard au domaine du Vallon
» Nouveaux TM ghost
» Ghost Whisperer
» (VENDU) Putter Taylor made ghost tm 110
» (Dept 15) Ghost (ex Bleuet), Selle Français/Comtois, Sauvée par Céci (06/12/2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PUP ::  :: Vers l'Est. :: Cap de la Madeleine.-